Partagez | .
 

 Test de courage ; Ezechiel - Kenshiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mer 5 Nov - 21:34
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 22h30
    à l'entrée des bois


    21h50 – 22h20
Les couples sont à présent formés, un organisateur vous emmène à la rencontre de votre futur partenaire en voiture dans les ruines, à une demi-heure de la ville. Il vous emmène à l’entrée des bois autour des ruines en compagnie de votre camarade, avant de vous abandonner à votre sort. Il vous a signalé d’attendre le signal de départ, pourquoi ne pas en profiter pour commencer à faire connaissance ? A moins que vous ne vous connaissiez déjà ? Autant précisé que l’on ne vous a pas fournis de lampe torche, mais vous devez bien en avoir une sur vous non ? Ou peut-être avez-vous un autre moyen pour obtenir une source de lumière ?

    22h25 - 22h30
Quelque chose s'agite soudainement dans l'ombre... Une bourrasque glaciale vous désoriente... Tient qu'est-ce que c'est ? De la neige ? Quelques petits flocons flottent dans les airs, et se déposent doucement sur le sol et sur vous. Une lueur s'approche de vous, vous arrivez enfin a distinguer un momartik, tenant une lanterne entre ses bras.

    22h30
Un des Holokit sonne, il s’agit d’un message des organisateurs de l’évènement, l’hologramme d’un homme s’adresse à vous.

« Bonsoir, Ezechiel, Kenshiro. Et bienvenue dans ce test de courage. Voici Aya, une Momartik qui vous a normalement rejoint, elle sera votre guide lors de votre exploration des bois, elle vous emmènera aux étapes vous menant jusqu’à l’arrivé. Ah, j’espère que vous avez de quoi vous couvrir, il s'agit d'un pokemon glace après tout. Au pire, vous pouvez toujours vous blottir l'un contre l'autre... Sur ce je vous laisse à ses soins. Je vous recontacterai en cas de besoin. Bon courage. »

Le message se termine, il vous faut maintenant suivre le spectre de glace au milieu des arbres commençant à se dénuder de toutes feuilles.

A vous maintenant d'explorer les lieux, vous vous trouvez dans la ville en ruine. Vous ne pouvez en aucun cas incarner Aya le Momartik, il s'agit d'un PNJ que joue Destiné.


avatar
Ven 7 Nov - 0:05
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Evènement Halloween
Kenshîro (dresseur)
Duncan (Pikachu ♂)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

La nuit était tombée depuis longtemps déjà lorsque la voiture s'arrêta devant l'hôtel. Un homme en sortit, d'âge mûr, l’œil vif et scrutateur. Il détailla le jeune homme borgne enveloppé dans un long manteau de cachemire qui s'accrochait à son col relevé en fixant sur lui un air maussade et accusateur. Kenshîro Kiriyama détestait avoir froid. Et plus encore, il détestait attendre un inconnu par une nuit glaciale, sur un trottoir animé le soir d'une fête ridicule. La chaleur de la chambre lui manquait déjà, et le dresseur ne doutait pas partager ce regret avec son Pikachu, Duncan, qui se serrait contre sa jambe en grelottant. La créature aux longues oreilles leva sur lui un regard pressant, alors que le conducteur se présentait et invitait les deux compagnons à monter dans son véhicule.
Kenshîro s'exécuta, dans un soupir noyé d'un grognement. Il s'installa confortablement à l'arrière, ignorant la porte qu'on lui tenait ouverte du côté passager. Il n'avait aucune envie de voyager coude-à-coude avec cet inconnu. Duncan grimpa à son tour, sautant par-dessus son maître pour s'installer sur la banquette. Mais il eut à peine le temps de s'asseoir que ses griffes quittèrent le coussin douillet quand son dresseur le souleva pour le placer sur ses genoux, le forçant à s'installer comme un gros chat de salon. Le Pikachu se laissa faire, se roulant en boule en posant le menton sur les jambes du jeune homme, les oreilles basses, l'air dépité, agacé car il savait que ce geste s'avérant affectueux chez tout humain normalement constitué n'était pour Kenshîro qu'un moyen de s'accaparer la chaleur de sa fourrure.

"Je croyais que l'épreuve se passait en duo." fit remarquer le garçon borgne lorsqu'ils eurent quitté Naira.

Le conducteur l'observa à travers son rétroviseur, gardant le silence quelques secondes, ce qui ne fit qu'augmenter l'irritation du jeune homme. Est-ce que cet homme jouait les mystérieux ou était-il réellement lent d'esprit ? S'il s'agissait là d'un rôle à jouer pour mettre les participants à l'épreuve dans l'ambiance du jeu, le fils Kiriyama aurait deux mots à dire à cet acteur de bas étages. Mais avant qu'il n'ait pu faire la moindre remarque, l'homme caressa machinalement sa moustache, puis répondit en reportant son attention sur la route :

"Votre partenaire est lui aussi en chemin. Il ne se trouvait pas à Naira, alors nous avons dû envoyer deux voitures. Le trajet ne sera pas trop long. Aussi, j'aimerais vous demander dès maintenant de nous confier votre sabre, s'il-vous-plait."

Kenshîro ouvrit de grands yeux, craignant d'avoir mal entendu. Mais une créature spectrale sortit alors de l'ombre sur le siège passager, se tournant vers lui en tendant une main griffue pour réclamer l'arme blanche.

"Nous ne tenons pas à ce qu'il y ait le moindre accident. Et puis, les participants doivent être sur un plan d'égalité, vous le comprendrez." ajouta le conducteur en souriant. "Ne vous en faites pas. Vous récupérerez votre bien en parfait état, dès la fin de l'épreuve."

Duncan hésita à jeter un coup d’œil à son dresseur, sentant les muscles de ce dernier se raidir. Depuis qu'il voyageait à ses côtés, le Pikachu n'avait jamais vu Kenshîro sans son sabre. Et il savait pertinemment que le jeune homme tenait à l'objet bien plus qu'à n'importe quoi. Plus qu'à ses Pokemon, très certainement. C'est pourtant sans un mot et d'un geste résigné que le garçon détacha l'arme de sa ceinture, et la tendit, dans son fourreau, au Tenefix du chauffeur.

"Au diable votre maudit jeu, qu'on en finisse au plus vite." marmonna le dresseur en tournant son regard vers les ténèbres qui s'étendaient derrière la vitre, caressant machinalement la tête de son Pikachu dans une tentative d'assourdir sa nervosité. Une caresse désagréable que le rongeur endura en silence.

Les ruines sombres et ternes se dessinèrent bientôt dans la lueur aveuglante des phares. Des pans de murs décrépis, la roche à nu, un village tout entier détruit par le volcan deux siècles auparavant.
Kenshîro ne put contenir un léger frisson en observant les silhouettes effondrées de ces rues fantômes. Seul le bruit du moteur et celui du vieux chauffage de la voiture accompagnaient ce triste spectacle. Les pneus crissèrent sur la caillasse, alors qu'ils se garaient à l'entrée de ce qui avait du être la place centrale de ce cimetière. Le chauffeur éteignit son moteur, et ils se retrouvèrent dans le noir le plus complet.

"J'espère que vous avez de quoi vous éclairer." résonna la voix calme du conducteur. "Les lampes de poche ne sont pas fournies."

Kenshîro répondit d'un souffle méprisant. Il avait bien compris le petit jeu de ce personnage, mais les histoires de fantômes ne l'avaient jamais effrayé. Jamais. Tapotant la tête de son Pokemon, le jeune homme lui intima un ordre silencieux auquel le rongeur répondit avec une grimace agacée. Ses joues s'illuminèrent, entourant le rongeur d'un halo doré.

"Merci pour la balade." répliqua le dresseur d'un ton sec et sans chaleur.

Il ouvrit la portière, prenant quelques secondes à s'habituer à la différence de température, puis sortit dans le froid. La voiture démarra, et les deux compagnons la regardèrent s'éloigner entre les ruines, puis disparaître dans la nuit.
La lumière de Duncan éclairait à peine le visage du jeune homme. Ils n'y voyaient pas à deux pas. Impossible de trouver leur partenaire dans ces conditions, ils n'avaient plus qu'à attendre. Nerveusement, Kenshîro remonta son col sur son écharpe en laine, puis fouilla dans ses poches pour en sortir un paquet de cigarettes. Il alluma l'une d'elles, éclairant un court instant son œil unique, et tenta de se calmer en avalant une longue bouffée de nicotine. Il n'avait pas peur des spectres. Non. Il n'avait pas peur...
Enfant déjà, il s'était toujours ri des histoires de fantômes qu'on voulait bien lui raconter. Pourtant, aujourd'hui... les créatures du Darkrai faisaient étrangement naître en lui... les prémices d'une peur sourde, lancinante...
Pourquoi diable avait-il du s'inscrire à cette épreuve ! Quel en était l'intérêt ? Jamais, ô grand jamais il ne se serait laissé aller à cette perte de temps si la chose lui avait été proposée ! Seulement... lorsque la voix de son mentor avait résonné à travers son holokit, le jeune homme avait sentit toute sa foi, tout son courage l'abandonner. Il n'avait pas parlé au vieil homme depuis cette nuit fatidique, pas une seule fois. Il avait refusé de le voir, échappant au regard juge de cet homme, le seul qu'il respectait réellement. Comment aurait-il pu lui faire face après sa défaite ? Après... la honte et la peine qu'il lui avait forcément causée ? Alors, quand l'homme lui avait parlé, Kenshîro avait écouté. Son maître d'arme avait parlé d'un ton simple, comme s'ils s'étaient croisés la veille, lui demandant de ses nouvelles. Comme son élève était sur l'île de Runya pour les festivités, l'homme lui avait conseillé de se rendre à cette épreuve de courage. Et docilement, le garçon avait obéit.
Tout. Tout pour ne pas lui avouer la grande honte qu'il ressentait...

La sensation familière des griffes de son Pokemon tirant sur sa jambe de pantalon rappela Kenshîro à la réalité. Serrant les lèvres sur sa cigarette, il baissa son œil de rapace vers Duncan. Le Pikachu le fixa en désignant de sa patte libre une lueur rougeâtre qui avançait entre les ruines, à une trentaine de mètres, et qui semblait venir vers eux. Le jeune homme soupira un nuage de fumée, soulagé. Il prit la cigarette en main, puis darda un regard de reproche sur son Pokemon.

"À quoi peut bien servir ce translateur si tu n'essayes même pas de l'utiliser ?" gronda-t-il.

Duncan plaqua les oreilles en arrière, répondant à son maître par un regard identique. Chaque fois que l'objet parvenait à traduire un mot de sa part, le garçon s'énervait qu'il n'ait pas l'intelligence de construire une phrase. Jusqu'à ce qu'il comprenne que l'appareil avait besoin de temps pour parfaitement s'adapter, chacun de leurs échanges serait un vrai calvaire pour le rongeur.

"Lumière... Ouest... Ami de... l'épreuve." hésita la voix de jeune garçon qu'avait adopté le traducteur pour s'associer à la personnalité du Pikachu.

Kenshîro grogna et se détourna du rongeur pour observer la silhouette de l'homme qui se rapprochait. Il était accompagné d'un Ponyta dont les flammes éclairaient une bonne partie des alentours. Une source de lumière bien plus puissante que celle de son Pikachu. Tant mieux. Le jeune homme s'imaginait mal réaliser des épreuves aléatoires dans le faible périmètre qu'éclairait le rongeur.
Duncan se rapprocha  de son maître, se collant contre lui pour se réchauffer mais aussi affirmer son rôle de protecteur face à cet étranger. L'inconnu était grand et, sans être une armoire à glace, semblait plutôt bien bâti sous ses vêtements chauds. La vue de ses cheveux clairs firent grimacer Kenshîro, lui rappelant désagréablement la toison grise d'Ezechiel.

Les secondes que dura la lente avancée de l'homme jusqu'à eux parurent une éternité. Une éternité durant laquelle le jeune homme borgne crut que la brume alentours lui jouait des tours, jusqu'à ce que ses hallucinations se changent en cauchemar.
Il dut reconnaître le prêtre de Giratina un peu avant que ce dernier ne fasse de même. Duncan sentit la respiration de son maître s'accélérer, puis son corps se figer, à l'exception de sa main qui semblait chercher quelque chose, quelque chose qui aurait dû se trouver accroché à sa ceinture. Le regard inquiet du rongeur ne put capter que la lueur ambrée de l’œil unique, écarquillé, noyé de surprise, de peur, et de tout un tas d'autres sentiments de son dresseur.
C'est à cet instant que la neige se mit à tomber, accompagnée d'une jolie silhouette portant une lanterne qui s'approcha à son tour du petit groupe. La sonnerie d'un holokit retentit. Et pendant tout ce temps, Kenshîro resta figé. Une seule chose lui venait à l'esprit : pourquoi n'avait-il pas son sabre sur lui ?


Demande de modération :
Après sa crise cardiaque, Kenshîro restera à la lueur produite par les joues de son Pikachu et suivra la Momartik sans adresser la parole à Ezechiel, et en prenant soin de rester à au moins cinq mètres de lui et à son niveau pour toujours l'avoir en visuel.
avatar
Sam 8 Nov - 3:57
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Agréables retrouvailles
30.10.2020


Ceux qui sont à la recherche de l'horreur hantent les lieux étrangers et lointains. Les catacombes de Ptolémée et les mausolées sculptées des pays de cauchemar leur conviennent. Ils escaladent au clair de lune les tours des châteaux en ruine des bords du Rhin ; ils parcoururent en chancelant les noirs escaliers drapés de toiles d'araignées parmi les pierres éparses des cités d'Asie au nom perdu. Les bois hantés et les monts désolés sont leurs chapelles, ils flânent autour des monolithes sinistres dressés en des îles désertes. Mais le véritable amateur de terreur, celui qui trouve la raison d'être dans la quête d'un nouveau frisson devant une abomination inouïe, préfère à tout le reste les veilles fermes désolées des pays de forêts. Là, en effet, les plus sombre éléments d'absurdité, de solitude, de grotesque et d'ignorance se mêlent pour créer une atmosphère hideuse d'une perfection presque absolue. - H.P. Lovecraft

L
e bruit chaud du moteur vrombissant, du glissement du caoutchouc sur l'asphalte, le doux bruit des gouttes d'eau caressant les vitres. Elles cherchaient, dans des courses imaginées, à atteindre au plus vite la carrosserie aux couleurs soleil qui tranchaient avec l'atmosphère grisâtre de ces petites routes. Une scène qui, sans couleur, aurait pu faire penser à un film en noir et blanc des vieilles années.

C'était la seconde fois qu'il montait dans une de ces voitures, la première s'étant mal terminé, pris d'un certain stress. Mais ce soir, tout allé bien, il regardait le paysage défiler sous ses yeux, ses images déformées par la vitesse, dont les déplacements décalés troublaient les sens. Il écoutait d'une oreille distraite le monologue du conducteur, repensant aux raisons de sa présence ici.
Il n'aurait jamais pensé allé là-bas il y a quelques semaines alors qu'il arpente les chemins pour prêcher les paroles de son Dieu. Rien ne lui aurait donné l'idée de faire ça jusqu'à ce qu'un appelle de son père supérieur lui demandant de se rendre là-bas, où se trouvait une forte concentration d'esprits. Les spectres, créature à la fois effrayante et fascinante, étaient vénérés par le culte, et protégés en mémoire du Dieu fantôme. Il avait pour mission de s'assurer s'ils étaient respectés, libre de leur décision, et pour cela, il fallait participer à cette épreuve. Heureusement, il avait eu le temps de se préparer et lier ses liens avec ses partenaires. Il caressait machinalement la fourrure soyeuse de son zigzaton, assoupit sur ses genoux après avoir tenté de vaincre Morphée. Il était pensif, se demandant à quoi s'attendre, on lui avait parlé de partenaire, quel genre de personne pouvait participer à ce genre d'événement . Il n'en savait rien.

La voiture ralentie, passant sur des petits graviers qui fit vibrer la carcasse de fer. C'était comme si on était nous-mêmes la machine. Puis elle s'arrêta dans un dernier râle de rotor. Le chauffeur laissa les phares éclairer le brouillard et se tourna vers lui, regardant la claymore posée aux côtés du jeune homme.
─ Nous sommes arrivés, les armes sont interdites lors de l'épreuve, monsieur R'lyeh.
Il porta son regard sur le vieil homme, aux yeux fatigués par le voyage. Ses yeux devinrent sombres.
─ Je ne me sépare jamais de mon maître, répondit-il sèchement.
La lame ouvrit alors son œil rubis, desserrant légèrement le foulard entourant son fourreau et regarda avec indignation l'homme qui venait de l'insulter.
─ Veuillez m'excuser, je n'avais jamais vu de tel pokémon auparavant. Vous allez devoir continuer le chemin à pied, il faut longer les ruines et votre point de rendez-vous est à quelques minutes de marche. J'espère que vous avez de quoi vous éclairer.
Il acquiesça, toujours perdu dans ses pensées, tirant la poignée de la porte de fer qui grinça à son ouverture puis sortir dans la nuit froide, le mammifère entre ses bras. Il remonta son écharpe et libéra son fidèle destrier qui, dans une gerbe de flammes, illumina les alentours. Il déposa l'animal endormi sur son dos, salua le vieil homme. Avant de prendre la route, il libéra Moon, l'insecte majestueux déplia ses ailes se mis à partir au loin, à la fois heureux d'être libre et cherchant au plus vite à s'éloigner de cette maudite balle. Bien qu'obéissant, le prismillon était encore très sauvage et haïssait être enfermé. Mais le prêtre n'avait pas eu le choix, ne voulant pas risquer de froisser ses ailes pendant le trajet. Le papillon finira par comprendre.

Il faisait frais et sombre. La lumière blafarde du feu se reflétait sur la brume naissante où se dessinaient quelques arbres rachitiques aux feuilles pourries. Il s'avança, scrutant l'ombre à la recherche de sa destination inconnu. Soudain son attention fut attirée par un objet immense et singulier qui se dressait sur la pente opposée à cent mètres de lui. Un objet blanc qui brillait sous les rayons de la lune. Il s'agissait tout simplement d'un immense bloc de pierre. Mais il sentit que ce n'était pas l’œuvre de la nature. Comme il l'observa avec plus d'attention, il se rendit compte que c'était une statue sur laquelle l'érosion avait fait son œuvre, effaçant ses formes humaines. Elle était énorme et, depuis l'éruption, elle avait reposé dans l’abîme de ce village désolé. Sa masse avait été assurément travaillée par l'homme, elle était recouverte de lave fossilisée, usée par le temps, colorée par les mousses parasites. Ézéchiel était arrivée aux ruines.
Il longea ces étranges lieux, lugubres et oubliés, rythmé par les pas de l'équidé sur les dalles chevauchantes. Certaines étaient brisées rendant la marche désagréable, comme si un esprit malin tentait de les faire tomber. Puis une douce lumière éclaira sa rétine, un point lumineux à l'entrée du village figé dans la pierre.
Ézéchiel s'avança vers cette lueur comme un papillon de nuit sous l'emprise d'une lampe. Puis il s'arrêta, soudainement, figé. Cette posture, pensa-t-il. Il se reprit, avança encore de quelques pas. L'homme éclairait pas la lumière se tourna vers lui. Impossible. Les dieux se jouaient de lui, le testait-il, en quoi croire quand le hasard ne se fait plus ?
Il sentit son cœur s'accélérer, son souffle couper reprendre avec vivacité, sa tête emprisonnées dans un étau imaginaire l'empêchant d'avoir les idées claires.
─ Tu ne le tueras pas, résonna une voix plus distincte que les autres, le coupant soudainement de la réalité comme si son esprit tourmenté était pris dans un paradoxe. L'arme s'inquiéta, il n'aimait pas quand son serviteur réagissait ainsi, il craignait qu'il se réveille. Et il ne put rien y faire, lorsque le regard de l'albinos reprit son éclat, c'était celui de l'homme dans l'arène, celui qui avait brûlait le manoir, l'entité dans l'ombre que seule la force pouvait soumettre et qui naît d'une voix était devenu de plus en plus envahissant au fil du temps et des regrets. C'était celui qu'on nommait Zacharie. Pourtant, il ne déferla pas sa rage, continuant à regarder son pire ennemi au loin. Il attrapa les reines d'Hylia et s'avança.
─ Ne t'en fais pas, tout se passera bien, répondit-il d'une voix douce inspirant le malaise.
Onox resta sur ses gardes, se dégainant de lui-même, par précession, son bretteur n'y fit guère attention. Encore quelques pas, Zacharie pouvait voir la terreur se dessiner sur le visage de son 'partenaire'. Il s'arrêta à cinq mètres et lui fit un large sourire digne du marquis de Sade, le même qu'il avait fait cette nuit-là. Le sir avait dit de ne pas le tuer, soit, mais il n'a jamais dit qu'il ne pouvait pas s'amuser. En le voyant dans tous ses états, serrant son pikachu comme un bouclier, il ne put retenir un léger ricanement. Mais il fut coupé par une bise issue des ruines, les quelques gouttes d'eau tombant des cieux prirent la forme de flocon et une silhouette se distingua de l'ombre : une momartik. Magnifique.


Moderation's time !

→ Ezéchiel s'amuse de l'attitude de Kenshiro mais reste "calme" et suit Momartik en maintenant les 5m de distance entre eux comme deux aimants de même charge. Onox en profite pour déplacer le ponyta entre les deux, pour mettre au centre la source de lumière mais pas trop près du pokémon glace et aussi pour servir de barrière entre les deux ennemis.

Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>


Dernière édition par Ézéchiel Z. R'lyeh le Dim 9 Nov - 21:42, édité 1 fois
avatar
Dim 9 Nov - 20:58
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 22h40
    à l'entrée des bois


Le vent se fait de plus en plus glacial et les petits flocons se font de plus en plus nombreux. Aya ne cesse de prendre plusieurs directions, elle s’arrête parfois, tournant la tête afin d'en choisir une, du hasard ? Peut être bien. En tout cas vous voilà perdu au milieu des bois.

Un Holokit sonne, l'hologramme de l'homme apparait mais il ne semble pas s'adresser à vous pour le moment. Il est tourné au trois quart, il a l'air de se disputer avec quelqu'un.

« Je t'avais bien de ne pas prendre Aya bon sang ! Elle n'a aucun sens de l'orientation et n'en fait qu'à sa tête !! Comment tu comptes régler ça ! »

« Ça va ! Ça va ! Qu'est-ce que tu voulais que je fasse ! Les autres spectres sont avec leur groupe ! »

Il se retourne et se rend compte qu'il est en visuel avec vous?

« Ah ! Heu. Messieurs, il semble qu'il y ai eut un léger contre-temps et que Aya ai prit la mauvaise direction, pas de soucis, nous avons vos coordonnées, il suffira de suivre nos instructions, une fois sur le lieu de la prochaine étape, Aya devrait avoir retrouvé son chemin... Aaaah !! Elle part toute seule ! Rattrapez-laa ! »

Qu'allez vous faire ? Suivre les indications ?


avatar
Lun 10 Nov - 11:05
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Matin (jour 5)
Kenshîro (dresseur) - Duncan (Pikachu ♂)
Martel (Prismillon ♂) - Sybille (Flingouste ♀)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Est-ce qu'il s'agissait là de son épreuve ? Le contraire aurait été impossible ! Le hasard ne pouvait pas frapper si sauvagement, lui renvoyer en pleine face tous ses cauchemars à l'instant où il décidait de s'éloigner quelques jours de sa quête pour ne pas devenir fou...
Sans même s'en rendre compte, le jeune homme dépourvu d'arme avait agrippé son Pokemon pour le serrer contre lui, comme si le corps frêle du rongeur pouvait tenir éloigné ce monstre qui venait d'apparaître. Duncan, en alerte, détaillait ce nouvel arrivant qui avait déclenché la réaction de son dresseur. Il avait beau n'être qu'un animal, la créature comprit sans peine que le garçon aux cheveux blancs était l'origine même de tous les comportements de terreur auxquels il avait jusqu'à présent assisté de la part de Kenshîro. Il réagissait de la même façon qu'aux devants de Pokemon sauvages imposants, ou face à tout ce qui pouvait représenter un danger pour lui. Mais cette fois-ci, le contrecoup était beaucoup plus violent.

Non, non, tout cela n'allait pas. C'était la pire situation possible ! Le garçon borgne ne pensait qu'à une chose : il était désarmé. Désarmé ! Comment pourrait-il... Mais si les organisateurs de ce maudit test s'étaient assuré qu'il ne pouvait faire de mal à personne... sans doute en était-il de même avec Ezechiel, n'est-ce-pas ? Avaient-ils seulement conscience qu'ils permettaient à un assassin de participer à leur jeu sordide ? Bien sûr que non... La secte protégeait toujours ses disciples. Ezechiel était hors de danger, loin de tous soupçons. Et le témoignage de sa principale victime n'y ferait rien.

Tandis que la silhouette d'un des organisateurs apparaissait sur l'holokit de son ennemi, Kenshîro se ressaisit, braquant son regard de faucon sur le petit personnage holographique. C'est à ce moment qu'il se rendit compte que Duncan le fixait, ses yeux sombres laissant deviner son égarement. Le dresseur desserra légèrement son étreinte sur le corps de son compagnon, redevenant doucement maître de lui-même. Entre ses dents serrées, il finit par chuchoter à l'oreille du rongeur :

"Ne t'inquiète pas. Ici, il ne peut rien faire, nous sommes surveillés." dit-il pour se rassurer sans se l'avouer. "Mais il va falloir le tenir à l'oeil. Et dès que cette épreuve prendra fin... Nous pourrons en finir une bonne fois pour toute."

Le Pikachu fronça les sourcils, fixant toujours avec insistance son dresseur. Cette situation ne lui disait vraiment rien qui vaille, et les paroles du jeune homme ne faisaient que l'inquiéter d’avantage.

"Qui est-ce ?" demanda-t-il finalement, profitant du fait que seul son maître pouvait l'entendre.

Kenshîro lui jeta un regard noir, et le posa enfin au sol, lui adressant une dernière parole menaçante avant de se redresser.

"Contente-toi de le garder à l’œil, et d'attaquer si l'un de ses Pokemon commence à se montrer agressif. C'est tout ce que tu as besoin de savoir."

Lorsqu'il se releva, le dresseur croisa à nouveau le regard d'Ezechiel. Un regard qui lui glaça le sang, marqué dans sa mémoire au fer rouge. Le dernier souvenir gravé dans la rétine fantôme de son œil disparu. Mais il le soutint. La crainte l'avait pour l'instant déserté. Certes, de son point de vue, Duncan n'était pas prêt à faire face et à lui assurer la victoire comme il l'aurait voulu, mais qu'importe ? Il suffisait simplement d'aller au bout de cette épreuve, de récupérer son sabre, et alors, il aurait enfin droit à son face à face avec l'assassin. N'est-ce pas pour cela qu'il était parti ? Pour cela qu'il avait entrepris ce voyage, s'éloignant de son patrimoine et le confiant à quelqu'un d'autre le temps de mettre fin à cette sanglante histoire ? Et bien... la fin de cette aventure s'était présentée plus vite que prévu, voilà tout.

Le Pokemon Spectre qui était apparu un peu plus tôt - faisant baisser la température ambiante au point de laisser apparaître quelques nuages de vapeur lorsque Kenshîro respirait - se mit enfin en mouvement. Le jeune homme borgne l'observa un instant, puis reporta son attention sur Ezechiel, décidé à ne pas le quitter de son regard sombre et méprisant alors qu'il emboîtait le pas de la Momartik.
Leur petit groupe se répartit étonnamment naturellement. La Ponyta de son ennemi, meilleur source de lumière, sembla consciemment se placer entre eux pour mieux les éclairer, et pour les séparer. Qu'importait cette barrière animale, puisque les deux garçons se tenaient au même niveau, aussi loin que possible l'un de l'autre sans quitter le cercle lumineux de la jument. Devant eux, la Momartik flottait dans un silence de mort, répandant dans son sillon des flocons glacés qui venaient s'accrocher dans les cheveux et vêtements des jeunes humains.
Duncan trottinait aux pieds de son dresseur, observant lui aussi avec méfiance, mais aussi une grande curiosité l'inconnu et ses Pokemon. Ce garçon était plus grand et mieux battis que son maître, en ce qui concernait la simple force physique. Et si la lueur méchante de son regard lui plaisait au moins autant que celle de Kenshîro, ses accolytes n'avaient cependant pas l'air de souffrir d'une quelconque maltraitance. À en juger par le Zigzaton que l'humain aux cheveux blancs tenait dans ses bras et à la sérénité de sa Ponyta, ce jeune homme était par ailleurs certainement un bien meilleur compagnon que le dresseur débutant qu'était le fils Kiriyama. Mais là n'était pas la question... Si cet homme s'avérait être un danger pour Kenshîro, alors il ferait tout pour le protéger.

La croûte inégale de lave refroidie qui parsemait les rues de l'ancienne ville commença à se faire plus chaotique, forçant le dresseur et son Pikachu à faire plus attention où ils mettaient les pieds pour éviter de trébucher. Les corps de maison éventrées laissèrent bientôt place à une obscurité plus noire encore, quand la forêt les engloutit. Le Spectre qui leur servait de guide donnait la désagréable impression d'avancer au hasard, slalomant entre les arbres sans vraiment suivre une trajectoire cohérente. Si ses pensées n'avaient pas été accaparées par Ezechiel, Kenshîro aurait déjà commencé à houspiller la Momartik. Mais il ne tenait pas à se montrer dans une situation de faiblesse face à son ennemi. Et en parlant de ça...
La silhouette du glaive tant redouté par le jeune homme attira son attention ; l'épée maudite flottait non loin de son maître, sa lame mise à nue, reflétant de temps en temps la lueur dorée des flammes du Ponyta. Le garçon borgne déglutit discrètement. Ezechiel était entouré de ses Pokemon. Hors de question de rester plus longtemps en infériorité numérique !
Alors que la dénommée Aya s'arrêtait une fois de plus pour décider de la direction à suivre, Kenshîro en profita pour appeler ses deux autres compagnons. À peine eut-il frôlé les boutons des deux Pokeball que le jeune homme fut ramené à la réalité par les flash aveuglants. Dépité, il se frappa le front en se disant - un peu trop tard - que ce n'était finalement pas l'idée du siècle pour impressionner son ennemi. Martel apparut dans une pluie de paillettes, en tournoyant au-dessus d'eux dans un pépiement joyeux. Puis, s'apercevant qu'ils étaient dans le noir complet, le Prismillon s'empressa de redescendre s'accrocher au dos de son dresseur, terrorisé.
Kenshîro jura tout bas en secouant ses cheveux pour en dégager les écailles multicolores qu'il avait reçu, et ramassa avec mauvaise humeur Sybille qui s'était contentée d'atterrir sur la terre glacée pour ne plus bouger, son regard blasé braqué sur l'obscurité qui leur faisait face. La Flingouste calée sous son bras, son Prismillon sur le dos, le jeune homme reprit sa marche, soulagé que leur guide ait enfin décidé quelle destination il fallait suivre.
C'est à cet instant que l'holokit d'Ezechiel s'alluma pour la seconde fois, laissant apparaître ce qui semblait être une dispute entre l'organisateur qui leur avait déjà parlé et une autre personne. Il fallut que la silhouette holographique termine son petit speech pour que le petit groupe s'aperçoive que la Momartik s'était éloignée.

"Mais quelle bande d'incapables !" gronda tout bas le dresseur en se précipitant à la suite du Spectre qui avait disparu entre les arbres.

Slalomant entre les troncs sombres d'une végétation centenaire, le jeune homme finit par apercevoir la lueur de la lanterne que tenait Aya, et se précipita sur elle. Mais il stoppa net son geste lorsqu'il fut à deux doigts de refermer sa main sur elle, reculant d'un pas. L'air était réellement gelé près du corps de la Momartik. Voyant que cela ne semblait pas gêner Sybille qui, malgré la température, avait gardé son air habituel en faisant des bulles silencieuses, Kenshîro la tint à bout de bras, l'approchant délicatement du ruban flottant de leur guide.

"Je t'en prie, maudite bestiole, prouve-moi que tu es bien vivante et attrape ce Spectre ! Et ne sert pas trop fort. Je ne tiens pas à ce que cette chose se retourne contre nous."

À sa grande surprise, la Flingouste obéit, et referma doucement une pince sur le ruban de la Momartik qui s'arrêta enfin en sentant qu'on la retenait. Soulagé, Kenshîro jeta un regard en arrière pour voir où se trouvait Ezechiel, et s'assurer qu'il ne l'attaquerait pas dans le dos. Mais tout ce qu'il aperçut, c'est Duncan qui le rejoignait à la hâte, le souffle court. Le rongeur s'arrêta à ses pieds et lui lança un regard peu rassuré. Le prêtre ne semblait pas les avoir suivi...
Sentant Martel trembler doucement dans son dos, le dresseur se redressa pour mieux observer les alentours. La lumière de la lanterne n'atteignait pas la cime des arbres, mais le jeune homme devinait les feuillages denses se refermer très loin au-dessus d'eux, engloutissant toute lueur qui n'était certainement pas perceptible de l'extérieur de cet amas végétal. Fronçant les sourcils et poussant un soupir de mépris, le garçon borgne grogna à la cantonade :

"Ce petit jeu manque un peu de challenge, messieurs. J'espère que vous avez autre chose qu'une forêt déserte et un spectre sans aucun sens de l'orientation pour nous impressionner."

Martel et Duncan échangèrent un regard. Avaient-il le droit d'affirmer qu'ils n'étaient pas du tout de l'avis de leur maître ?


Demande de modération :
Kenshîro court après la Momartik pour l'attraper (il n'ose pas la toucher mais demande à Sybille - qu'il tient lui-même dans ses bras - de refermer une de ses pinces sur un ruban du Spectre). Il se retrouve donc séparé d'Ezechiel et de la lumière de son Ponyta jusqu'à ce que ces derniers le rejoignent pour pouvoir enfin entendre les indications de l'organisateur.


Dernière édition par Kenshîro Kiriyama le Lun 17 Nov - 17:32, édité 1 fois
avatar
Mar 11 Nov - 23:22
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Switch
30.10.2020


Q
ue de nervosité dans un si petit espace, non, non c'est grand très grand, si on compte l'obscurité. Mais la petite souris ne voulait pas finir aveugle, déjà qu'elle était borgne la pauvre. Ça lui allait bien d'ailleurs, Zacharie ne regrettait pas de lui avoir volé un œil, même si au départ c'était la tête qu'il voulait trancher en deux. En fait qu'il soit vivant l'emplissait d'une joie incommensurable, il se serait bien ennuyé sans lui. Il était effrayé, serrant sa peluche dans ses bras comme un enfant devant le croque-mitaine, il murmurait des choses à son pokémon, l'albinos  voulait vraiment savoir ce qu'ils se racontaient mais dès qu'il avançait d'un pas, Kenshiro en reculait d'un. Frustrant, puis cette tension était agaçante, pourquoi tout le monde était-il sur les nerfs ? Même Onox restait à une distance respectable pour l'empêcher de l’agripper, comme s'il pensait qu'il allait se servir de sa lame pour trancher en deux le Kiriyama. Quelle idée saugrenue. Qu'importe, le prêtre d'y faisait pas attention, il était un peu dans la lune d'ailleurs, regardant à droite et à gauche. Détourner le regard de son ennemi ne le stressait pas beaucoup.

Quand la femme de glace arriva, il redescendit sur terre, la regardant planer au-dessus des airs comme une Yuki-onna. Elle semblait calme malgré l'atmosphère plus que palpable et ajouta à celle-ci un froid non bienvenu. Son holokit sonna et un homme apparut au travers un hologramme pour expliquer le début de l'épreuve dans un silence de mort, puis la momartik se tourna demandant d'un geste de la suivre. Les deux hommes s'exécutèrent avançant presque en un triangle équilatéral parfait que le noble respectait au mètre près, chose que bien sur le prêtre se fichait. Il regardait autour de lui, curieux, de temps en temps il regardait son partenaire qui lui n'était pas très curieux car ne le lâchait pas du regard, bien que gênant au début, il s'y habitua rapidement.
La forêt était dense, les arbres assez serrés hormis le petit chemin où se trouvait le groupe. Ce qu'on pourrait appeler une forêt noire, cachant mystères et peur derrière chaque tronc noueux marqué par les âges. Certains arbres étaient mort, calciné, presque fossilisé dans la lave refroidie, tenant encore debout par miracle. De temps en temps ils croisaient des pierres aux formes singulières taillées par l'homme éjecté par la puissance du souffle et qui n'avaient plus bougé depuis des années. On avait l'impression de se trouver dans un autre temps, où tout s'était figé, on s'attendait presque à croiser un ancêtre transformé en pierre reflétant toute l'horreur qu'il s'était passé lors de l'éruption, mais non, seule l'imagination était là pour nous inventer ces images.
Le pas ralenti et reprenait régulièrement, ils tournèrent dans tous les sens, avec hésitation, les deux hommes se demandèrent si le spectre ne s'était pas perdu. Ils s'arrêtèrent encore une fois, laissant le temps au guide de se retrouver. C'est alors que le prêtre vit une paillette passer devant ses yeux, il tourna le regard et vit Kenshirô se noyer dans une multitude de paillettes descendant d'un prismillon plutôt collant. Il ne put retenir un rire étouffé en voyant la scène, ne se demandant aucunement où était passé le sien. En tout cas ce n'était pas Moon qui allait lui faire ce genre de fantasie. Puis il vit un autre pokémon, une larve, un aspicot, il n'arrivait pas trop à identifier cette chose mais une chose était sûr, c'est qu'il avait l'air mort. Son holokit sonna et il le décrocha sous les yeux méfiants de Kenshi. Un hologramme plutôt floue apparut, l'homme de tout à l'heure de dos, un peu éloigné du capteur pour que l'image soit net. Il ne semblait pas s'apercevoir qu'ils entendaient la conversation et fut gêner lorsqu'il s'en rendit compte malgré une tentative de faire comme si rien ne s'étaient passés. Il confirma le fait qu'ils étaient perdus. Perdu dans des bois denses, remplis de spectres, la nuit avec un mec qui tentait de l'occire du regard. Mais c'est trop cool ! En plus il était certain que s'il se passait quelque chose de grave, personne ne les entendrait hurler, le moment parfait pour tuer quelqu'un. Sauf que ce n'était pas dans les priorités de Zacharie, dommage que l'ébène ne le sache pas, ou plutôt, tant mieux. Enfin la joie fut de courte durée lorsqu'il entendit que les organisateurs avaient leurs coordonnés et leur demanda de récupérer la momartik, d'ailleurs où était-elle partie et Kenshiro ? Ah mais il était tout seul en fait...

Il regarda de droite à gauche, perdu, mais ne semblait pas inquiet, il avait toujours son sourire aux lèvres comme si c'était un nouveau moment pour s'amuser. Pourquoi s'inquiéter quand on sait où vous êtes ? Mais il n'allait pas rester les bras croiser, il regarda les arbres pris d'une démangeaison morale intense.
─ Rofl ! Les vilains ils font partie sans moi ! J'aime pas jouer à cache-cache moi ! Hylia ! Brûle-moi tout ça !
Le ponyta tourna sa tête vers son maître, les yeux rond, étonnée par ce qu'il venait de lui demander : brûler la forêt c'était un peu radical. Onox se plaça devant eux, le regard sombre.
─ Non mais ça va pas !? Il y a des pokémons qui vivent dans cette forêt !
─ Et alors ? Répondit-il de façon désinvolte.
L'épée se figea, il ne s'attendait pas à ce dont Ézéchiel parle comme ça. Certains il arrivait qu'il s'en prenne à des pokémons, mais uniquement sous ses crises de violence et après il regrettait, jamais il n'aurait parlé des pokémons comme ça. L'épée se mit à douter, était-ce bien une psychose qu'avait son bretteur ou autre chose ? Il hésita quelques instants et finit par demander :
─ C'est bien toi Ez ?
─ Ez ? Appelle-moi comme tu veux.
L'homme détourna le regard alors qu'Onox resta sur place, de plus en plus inquiet par ce qu'il venait d'entendre. Il se rendit compte que l'homme qu'il avait en face de lui n'était pas son serviteur mais la même personne qui avait désobéi à ses ordres en brûlant le manoir des Kiriyama pour une raison qui lui échappait encore.
─ Moon ! Hurla-t-il en regardant le papillon revenir vers lui. Trouve-moi la momartik.
L'insecte partie au quart de tour et revint quelques minutes plus tard pour leur indiquer où se trouvait le reste du groupe. Zacharie fit revenir Épona qui devenait trop grosse pour passer par le chemin que lui indiquer Moon et attrapa Bellum. Le fantôme sortie lentement de sa stèle regardant son maître comme un inconnu, il se cachait à moitié dans sa pierre.
─ Ne fais pas ton timide voyons, dit-il d'une voix douce. J'ai besoin de tes orbes pour m'éclairer.
Le spectre hésita puis finit par sortir, se plaçant derrière son maître qui portait sa pierre assez petite pour tenir dans la paume de sa main, et fit virevolter ses orbes autours deux pour les embaumer d'un halo vert. Ils suivirent le prismillon, Stalblind les suivants, refusant de grimper sur les épaules de cet homme dont l'aura l’effrayait malgré sa patte boiteuse.

Après quelques minutes il aperçut la faible lumière du pikachu éclairant son antagoniste et la momartik, toujours un peu perdue. Mothula tournoyait autour d'eux avec entrain, intrigué par l'autre prismillon craintif qui était posé sur le dos du Kiriyama.
─ Et bah ? On essaye de me semer, s'exclama Zacharie d'une voix presque chantonnante. Je vais finir par croire que t'es pas contant de me revoir !
Il regardait et parlait à Kenshirô avec un naturel si agaçant qu'on avait presque l'impression qu'il avait totalement oublié ce qui s'était passé quelques mois plus tôt. Le manoir, l'oeil, l'affrontement, tout semblait, par le comportement du prêtre, n'avoir jamais eu lieu.
─ Moi je suis contant de te voir. Sinon ça avance les travaux de ta maison . Et les funérailles de ton père ? C'était sympa ? La nourriture était bonne ?
Ah non, il n'avait pas oublié. De plus il parlait de ça comme une conversation de chiffon.



Moderation's time !

→ Zacharie après avoir rejoint le groupe attend les instructions des organisateurs en plus de la droite qu'il va se prendre de la par de son Kenshi-chan ♥️.

Note : Merci à Mei pour la magnifique réplique de fin pour faire bouger Kenshi (>.>)

Merci ! ♥️



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
avatar
Dim 16 Nov - 1:09
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 22h50
    à l'entrée des bois


L'homme ne fait pas attention à vos reproches et se contente de vous envoyer les indications sur votre Holokit afin de revenir à votre parcours initial... Mais Aya ne semble pas apprécier de se faire brutaliser ainsi et cela se s'exprime par la poudreuse qui s'intensifie encore plus, réduisant votre visibilité et à la température qui a soudainement fortement diminué... Vous arrivez finalement devant un arbre dans lequel est gravée une charade. Aya continuera de vous guider une fois l’énigme résolue -pas la peine de la menacer, même avec un pokemon feu de votre côté elle n'en fera rien-

Mon premier semble être soigné.
Mon second est un rapace.
Mon tout est de type vol.
Qui suis-je ?


Vous avez bien emmené votre pokédex ? Au pire des cas, un gros livre semble à votre disposition au pied de l'arbre, mais cela vous prendra beaucoup plus de temps...


avatar
Lun 17 Nov - 23:21
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Evènement Halloween
Kenshîro (dresseur) - Duncan (Pikachu ♂)
Martel (Prismillon ♂) - Sybille (Flingouste ♀)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Kenshîro jura en sentant la température chuter tandis que la Momartik lui jetait un regard plus glaçant encore que les flocons immaculés qui commençaient à envahir leur petite clairière. Le garçon lui tint tête, grelottant sous l'effet du froid intense, mais bien décidé à ne plus perdre leur guide spectral.

"Tu peux me dévisager autant que tu le souhaites, je ne te lâcherai pas." siffla le jeune homme en claquant des dents.

Il sentait déjà ses doigts s'engourdir sur la carapace de Sybille, raidis par le refroidissement de l'air. La Flingouste, quant à elle, continuait de fixer le vide dans une attitude agacée, sa pince fermement close sur le ruban de la Momartik. Une chose était sûre, la chute de température ne la gênait pas. Ce qui était moins sûr en revanche, c'est de savoir si elle relâcherait sa prise si son dresseur le lui ordonnait.

"Nous sommes perdu." remarqua Duncan en se collant à son dresseur, frottant ses bras en frissonnant. "Il faut... retrouver... les amis."

Lâchant Sybille d'une main, Kenshîro se baissa aussitôt pour agripper le collier de son Pikachu et le soulever jusqu'à hauteur de son visage, dardant sur lui son regard furibond.

"Veille à changer ton vocabulaire !" cracha-t-il. "Ce ne sont pas des amis, seulement des partenaires ! Et seulement jusqu'à ce que cette épreuve prenne fin, tu m'entends ?"

Le rongeur, plus surpris que jamais par ce geste d'une extrême agressivité, fixait son dresseur avec de grands yeux aux pupilles rétractées, ses longues oreilles braquées vers l'arrière, le poil hérissé tandis que ses pattes s'étaient fixées à son collier pour tenter de ne pas finir étranglé. Martel, toujours accroché au dos de Kenshîro, semblait agité, et observait ses deux compagnons tour à tour, très inquiet de les voir dans une telle discorde et ne comprenant visiblement pas l'origine de ce conflit. Sybille, pendant ce temps, pendait mollement sous le bras de son dresseur, observant à présent avec une curiosité mollassonne le spectre qui s'était figé au bout de sa pince.
Après quelques secondes de silence, le museau de Duncan se fronça. Il montra les dents, dilatant cette fois ses pupilles en faisant grésiller ses joues parcourues de petits éclairs dorés. La surprise passa cette fois dans l’œil unique du jeune homme, suivie d'une certaine dose d'appréhension, puis d'un relent de fierté.

"Tu n'oserais pas t'en prendre à moi ?" menaça-t-il son Pikachu d'une voix incertaine.

Mais le rongeur, malgré la colère et le mépris bien présents dans son regard, se contenta de secouer lentement la tête. Kenshîro ne se rendait-il pas compte que son attitude odieuse était à deux doigts de faire oublier au noble combattant qu'était son Pokemon tous les principes qu'on lui avait inculqué depuis sa naissance ? Duncan avait du se faire violence pour se retenir de ne pas franchir la limite, cette limite de non retour. Aucun dresseur censé n'oserait lever la main sur son Pokemon. Pas si ce Pokemon avait les moyens de le lui faire payer.

C'est à cet instant qu'Ezechiel et son équipe les rejoignirent. Kenshîro lâcha aussitôt son Pikachu, braquant à présent son œil méfiant sur le garçon qui s'était approché de manière tout à fait décontractée. Le cœur du dresseur semblait s'être arrêté un court instant quand l'albinos était apparu dans son halo verdâtre, enveloppé de vapeur, des sphères fantomatiques dansant autour de lui. Mais le jeune homme borgne s'était repris, serrant les dents en se contentant de garder une distance convenable avec son ennemi. Il ignora d'abord les paroles de l'assassin comme un prince, serrant Sybille sous son bras pour être sûr que la Momartik ne leur échappe pas à nouveau, et surveillant avec méfiance le Prismillon inconnu qui s'était approché de lui. Par chance, la proximité d'un des siens parut faire disparaître aussitôt toute la peur que Martel avait jusque-là éprouvé. Ravi, l'insecte géant quitta le dos de son dresseur dans un gazouillement joyeux pour s'envoler vers son comparse et faire connaissance en lui balançant quelques paillettes chatoyantes.

Ce n'est que lorsque le prêtre aborda la question de son père que Kenshîro sentit l'air gelé quitter soudain ses poumons, comme s'il venait de subir un violent coup de poing dans l'estomac. Sidéré, le jeune homme resta sans voix un instant, fixant le garçon qui lui faisait face sans être bien sûr d'avoir entendu ce qu'il venait d'entendre. Dans aucun de ses souvenirs, même dans les pires moments il n'aurait imaginé Ezechiel capable de déblatérer une telle cruauté. La chose était juste... inconcevable, comme une caricature de méchanceté. Lui-même, dans son amour pour le cynisme, n'aurait jamais osé s'aventurer sur ce genre de sentier. La haine qu'il sentit affluer en cet instant lui parut... étrange... inconnue. Car le petit garçon que Kenshîro avait connu, maltraité durant toute son enfance, ce petit garçon n'aurait pas incendié son manoir, assassiné son père, tenté de le tuer, lui. Pour la première fois, le fils Kiriyama comprenait que le jeune Ezechiel qu'il avait connu n'était pas la même personne que celui qu'il haïssait aujourd'hui. Peu importe ce qui était arrivé à cet albinos dans la Secte, ça l'avait changé en autre chose. Et c'est ce qui expliquait l'incompréhension à laquelle il avait du faire face. Tout était clair à présent ! Il ne pouvait pas traiter Ezechiel comme il l'aurait traité autrefois. Pas de remords, pas d'hésitations. Cette abomination n'était purement et simplement qu'un assassin sans rapport avec son compagnon d'enfance.

Constatant la lente transformation de son dresseur qui, perdu dans les méandres de ses pensées, laissa une foule d'expressions barrer son visage - stupéfaction, colère, haine, puis d'autres sentiments indéchiffrables, semblables à de l'acceptation, peut-être même du soulagement - Duncan ne cessa de le dévisager que pour se tourner finalement vers l'autre humain. Tout n'était pas clair pour lui, mais le rongeur, en cet instant, et pour toute l'aversion qu'il éprouvait pour Kenshîro, partageait l'offense et la colère qu'il ressentait à l'égard du prêtre. Sa première impression avait été une erreur. Cet homme n'était pas une bonne personne. Impossible. Et si ses paroles apprenaient au Pikachu des choses qu'il ignorait jusqu'à présent sur son dresseur, elles avaient par ailleurs le mérite de lui faire comprendre un peu mieux ce qui débectait le borgne chez cet être humain qu'il semblait connaître.

C'est finalement avec un flegme olympien que Kenshîro ferma son œil unique, inspirant profondément. L'air était toujours aussi froid, mais les frissons du jeune homme s'étaient fait moins violents. Il souleva finalement sa paupière pour braquer sa pupille vert ambré sur Ezechiel, libérant un nuage de vapeur en même temps que l'oxygène qui avait un instant gonflé sa poitrine. Avec la maestria que son éducation lui imposait, le fils Kiriyama enfouit tous ses sentiments inconvenants sous la façade d'un demi-sourire.

"À vrai dire, le buffet m'a semblé bien fade. Et je suis certain que la veillée funèbre aurait été plus réussie si seulement tu avais osé revenir faire face à tes actions, Ezechiel."

L'holokit de l'albinos sonna à nouveau, et une fois encore l'organisateur apparut, leur indiquant la suite des opérations. Sentant Aya se remettre en mouvement, Kenshîro la suivit, toujours accroché à elle par la pince de sa Flingouste. Gardant toujours son attention sur son ennemi, le jeune homme reprit la parole avec une facilité qui le déconcerta lui-même : tout était tellement plus simple maintenant qu'il s'était décidé à chasser tous ses doutes !

"Pourquoi est-ce que tu te caches, Ezechiel ? Cela fait des mois que je te cherche, et on pourrait presque croire que tu as cherché à brouiller les pistes. Si j'avais su que je te retrouverai dans ce genre d'endroit..."

La Momartik s'arrêta finalement devant un arbre au tronc large et noueux. Le sol était à présent plus dur sous leurs pas, gelé par le micro-climat qui suivait leur guide partout où elle allait. Le jeune homme resserra son écharpe en laine et s'enfonça un peu plus dans la chaleur du vêtement, lisant les inscriptions gravées dans l'écorce.
Pendant ce temps, Duncan continuait de darder un regard noir sur l'autre humain et son équipe, défiant à chaque instant chacun d'entre eux d'oser approcher. Il avait hâte, vraiment hâte que cette épreuve se termine. Il voulait retourner sur le continent, reprendre son entraînement, même si cela signifiait supporter la mauvaise humeur de son dresseur à longueur de temps.

"Je pense que la réponse est Gueriaigle." remarqua Kenshîro après avoir fait une recherche rapide sur son Pokedex. "Mais si tu as une meilleur idée, rat d'égout, je t'en prie." invita-t-il l'albinos.


Demande de modération :
La réponse, d'après Kenshîro, est Gueriaigle.
Un malus de points de bonheur serait-il possible pour Pikachu alias Duncan ?
Merci !
avatar
Mer 19 Nov - 19:09
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Switch
30.10.2020

L
a réaction de Kiriyama ne fut pas celle-ci attendue par "l'assassin" mais fut presque meilleure. Il ne se demanda pas un seul instant comment le noble avait réussi à garder le contrôle de ses sentiments alors que ceci se battait avec chaos dans le reflet de son œil unique. Il était passé de la surprise à la haine tout en passant par une touche de tristesse aboutissant finalement à du soulagement. Étrangement cela rassura l'entité qui avait provoqué le borgne, il voulait détruire l'être qui était devant lui, comme un simple château carte. Par amusement, curiosité ou aucune raison, seul lui le savait. Mais cela l'aurait déçu d'y arriver aussi facilement. Prendre son ton c'était profiter du moment. Jouer avec les sentiments et les émotions d’autrui, les manipuler à sa guise, lui donnait comme une sensation de puissance qu'il ne voulait pas voir cesser.
Dans le regard et l'attitude de Kenshirô avait cependant changé. Depuis le début de l'épreuve le prêtre avait ressenti chez lui la haine, meurtrière, émaner de chaque pore de sa peau, maintenant c'était presque de l'indifférence, lui parlant comme un parfait inconnu qu'il ne saurait apprécier. Avait-il enterré Ézéchiel avec ses mots ? Si vite ? Que se passerait-il s'il apprenait la vérité ? Sur ce soir, lui qui n'avait l'air de ne rien savoir. C'est ce qui avait étonné l'albinos, pas une seule fois il lui avait demandé les raisons de ses actes. Bien qu'il n'aimait pas particulièrement ses anciens maîtres, après seize ans sans les voir, la rancune n'était-elle pas excessive ? Cela semblait ne gêner personne, à moins que Kenshirô ou son père ait quelque chose à se reprocher pour accepter aussi facilement ce carnage sans chercher à comprendre. Mais ce n'était guère étonnant, Kenshirô était impulsif, tenant à son image il voulait la laver. Il semblait plus fort que la dernière fois, il s'était entraîné, à croire que la haine lui avait fait pousser des ailes.

Avec flegme il répondit à sa question, non sans cynisme comme à son habitude, de ce côté il n'avait pas trop changé. Mais ce fut à peine si le géant écouta la réponse, regardant la neige tomber de plus en plus fort. Il resserra son écharpe, commençant à ressentir les effets du froid.
─ Je dormais, finit-il par lâcher dans un nuage de vapeur.
Des mots plutôt étranges pour un événement qui datait de plusieurs mois déjà, c'était comme si tous c'était passé hier pour lui et que sa grâce mâtinée l'avait empêché de venir aux obsèques. C'est alors que son holokit sonna, il décrocha et les organisateurs relancèrent le test en expliquant la suite des opérations. La fin de l'appel se traduisit par la remise en marche du momartik boudeur à laquelle était toujours accroché les flingote de façon morne et pathétique. Kenshiro reprit la marche avec plus de calmes qu'avant ce qui ne plus pas au prêtre, surtout au niveau du ton de sa voix.
─ Moi je ne me cache pas spécialement, répondit-il. C'est lui qui ne voulait pas affronter ton regard.
Encore une phrase pleine de mystères, mais qu'il n'expliqua pas pour autant, laissant Kenshirô patauger dans l’incertitude. Par contre ces mots résonnèrent dans l'épée vide comme une révélation. Alors qu'il se tenait à distance de son disciple, il se rapprocha. Tu es celui qui était présent lors de l'évaluation de la secte, dit-il à l'adresse de son bretteur. Et aussi en présence de Kenshirô-san il y a quelques mois. Il ne répondit pas, mais le sourire qu'il fit répondu aux doutes de l'épée, les crises d’Ézéchiel n'en étaient pas, et il sentit que ça allait être encore plus difficile à maîtriser. Pourtant l'épée fut presque soulagé de savoir que son protégé était toujours quelques part.

Le fantôme s'arrêta enfin devant un grand et large arbre à l'écorce craquelée et noueuse dans laquelle est gravée une charade. Kenshirô prit le temps de la lire alors que son pikachu regardait son coéquipier comme un garde du corps, ainsi que chacun de ses pokémons, qui pourtant avaient l'air bien plus effrayait par l'étrange comportement de leur maître que par le regard sombre du rongeur. Le noble se tourna vers lui, donnant sa réponse l’accompagnant d'une insulte à son égard.
─ Je te fais confiance, dit l'inquisiteur avec un sourire.



Moderation's time !

→ Azazel est d'accord avec Kenshirô et donc donne la même réponse.

Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
avatar
Jeu 20 Nov - 22:10
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 23h00
    à l'entrée des bois


Que de violence envers le rongeur électrique ! Il perd 10 points de bonheur. Aya semble sautiller tout en lévitant, en entendant la réponse, elle est exacte, bien que ce sursaut de joie ai encore amplifié le vent glacial, vous êtes mal barré dis donc... Votre Holokit sonne à nouveau c'est à nouveau l'homme, mais il semble totalement vous ignorer et s'adresse au spectre dans son champ de vision.

« Aya ! Tu te trompes encore de direction ! C'est à droite ! A DROOITE ! Non ! L'autre droite ! »

Il raccroche directement, tandis que le spectre se rectifie, mais il semble que deux ombres ne veuillent pas vous laisser passer par ici, il va falloir vous en débarrasser...

Skelenox ♀
lvl 11 - spectre

PV. 22 (+12)
ATQ. 33 (+13)
DEF. 50 (+5)
ATQ SPEC. 30 (+15)
DEF SPEC. 50 (+5)
VTS. 22 (+10)
Brocelôme ♂
lvl 8 - plante / spectre

PV. 25 (+4)
ATQ. 40 (+5)
DEF. 30 (+6)
ATQ SPEC. 30 (+5)
DEF SPEC. 35 (+5)
VTS. 24 (+5)




Dernière édition par Destiné le Sam 22 Nov - 18:02, édité 1 fois
avatar
Ven 21 Nov - 22:00
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Matin (jour 5)
Kenshîro (dresseur) - Duncan (Pikachu ♂)
Martel (Prismillon ♂)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Kenshîro se mit à violemment claquer des dents lorsque le froid s'intensifia une fois de plus. La température avait à présent chuté aux alentours du zéro, et son manteau n'était pas suffisant pour le couper du froid mordant qui dansait autour d'eux. Lâchant la Flingouste qui s'écrasa au sol sans réagir, le dresseur attrapa sa Pokeball pour la rappeler. Il voulait à tout prix protéger ses mains gelées, et pour cela, il ne pouvait s’embarrasser de ce poids mort. Le crustacé eut tout juste le temps de tourner vers lui son regard boudeur avant de disparaître dans un faisceau lumineux. Le jeune homme s'empressa par la suite d'attraper son Pikachu qui, toujours en colère contre son maître, échangea avec lui un regard noir et intense. Tous deux restèrent silencieux quelques instants, se jaugeant l'un l'autre alors que Kenshîro tenait le rongeur à sa hauteur pour lui faire face, mais le garçon, victime d'un nouveau frisson, abdiqua rapidement.

"Nous réglerons nos différents plus tard, Duncan." grogna-t-il en fourrant le Pikachu dans son manteau pour lui tenir chaud.

Le Pokemon ne rechigna pas, soulagé lui aussi d'être un peu mieux protégé du froid. Remuant sous le vêtement, il se pelotonna contre son dresseur en ne laissant dépasser que sa tête ronde du col du manteau, juste sous le menton de Kenshîro, contre l'écharpe en laine. Soupirant de concert, les deux compagnons observèrent l'holokit d'Ezechiel s'allumer un fois de plus, dévoilant l'organisateur mécontent qui tenta de remettre leur guide sur la bonne voie.
Le borgne enfouit ses mains glacées dans ses poches, prenant la suite de la Momartik sans quitter du regard l'albinos qui marchait non loin de lui. Cela faisait tellement longtemps... tellement longtemps qu'Ezechiel avait quitté le manoir. Il s'était accordé à se dire que cet homme n'était pas Ezechiel. Tout était différent chez lui, même sa façon de parler. Surtout sa façon de parler. En outre, ce qu'il racontait n'avait pas le moindre sens. S'il n'était pas la même personne avec laquelle Kenshîro avait grandi, alors, qui était-il ?

"... Lui ?" reprit finalement le fils Kiriyama d'un ton narquois, ne pouvant s'empêcher de revenir sur les paroles de son ennemi. "Qui ne voulait pas affronter mon regard ? Dis plutôt que tu as fui comme un lâche, et cesse de te chercher des excuses."

Avec un sourire mauvais, le jeune homme détailla son "partenaire" de haut en bas, l'observant vraiment pour la première fois depuis le début de l'épreuve. Lors de cette nuit fatidique, il n'avait pas eu le temps de s'arrêter sur ce qu'était devenu Ezechiel. Il avait grandi, énormément grandi, le dépassant de presque d'une bonne tête à présent. Plus massif - sans être une montagne de muscles - ce personnage aurait sans nul doute le dessus sur lui s'ils s'affrontaient dans un duel de force pure. Mais Kenshîro étudiait l'art du sabre depuis son enfance. Et depuis presque huit ans, il pratiquait cette activité de manière intensive. Ses professeurs, son mentor, tous semblaient croire en sa capacité à rafler le titre de champion inter-régional. Même sans son arme, le garçon se savait agile, précis et totalement maître de son corps. Ce géant et sa force supérieure ne seraient pas suffisant pour le bloquer, de cela il était certain.

Mais alors que le jeune homme se rassurait sur ses capacités, attendant la répartie de son ennemi, Aya stoppa net, bloquée par deux silhouettes sombres qui s'avancèrent lentement, leur barrant le chemin. Les deux petits spectres, malgré leur carrure peu impressionnante, semblaient bien décidés à les empêcher d'aller plus loin. Kenshîro jura tout bas, cherchant Martel du regard. Mais le Prismillon paraissait fort occupé à tournoyer autour de son nouvel ami, quelque part au-dessus d'eux - les paillettes qui voletaient au milieu des flocons qui les enveloppaient en étaient la preuve. Aussi le garçon dut se résigner à ouvrir les deux premiers boutons de son manteau pour permettre à son Pikachu de sortir.

"C'est à toi, Duncan. Débarrasse-nous de ces gêneurs."

Le rongeur n'était pas ravi de retourner sur le sol glacé, dans le micro-climat hivernal créé par la Momartik, mais il n'avait pas le choix. Se frictionnant les épaules en grelottant, le Pokemon sauta au sol et avança vers les adversaire, soucieux d'en finir au plus vite pour pouvoir retourner se réchauffer sous le cachemire de son maître. Du moins... si ce dernier voulait toujours de lui après ce combat dans la neige.


Demande de modération :
Pikachu alias Duncan est au combat.
Il utilise Eclair sur Skelenox.
(Spécial - puissance 40 - type Electrik).
Pikachu tient une Balle Lumière.

Multi Exp est activé.
Fiche de Pikachu (Duncan) :
 


Dernière édition par Kenshîro Kiriyama le Sam 22 Nov - 23:22, édité 1 fois
avatar
Sam 22 Nov - 1:33
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
I'm lost...
30.10.2020


L
e froid se faisait de plus en plus mordant, la neige de plus en plus épaisse, les flocons se fondaient dans la chevelure opaline et humide de l'albinos. Il commençait à être trempé avec son manteau peu suffisant pour ce climat. Il passa une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière, jetant un œil en coin à ce qui l'entourait : son pire ennemi, quoique, non pas réellement, juste un amusement qui tenait une chose morte entre ses mains ; Onox qui restait à une distance négligeable de lui, inspirant la méfiance ; Bellum aussi fidèle qu'à l'habitude bien que doutant de l'identité de son ami et maître ; cet étrange pokémon volant qu'il voyait pour la première fois et tentant de se défaire de son collègue plutôt collant et cette chose, cette chose hirsute qui se cachait derrière un arbre, tremblotant et donc le psychopathe pensait avoir tué, ou du moins le croyait. Pourquoi Ézéchiel s'encombrait de pokémon aussi inutile ? Se demanda-t-il. Il se serait bien débarrassé du dernier mais dès qu'il faisait un pas vers l'animal et se barrait derrière un autre arbre, qu'importe, il n'allait pas perdre son temps.

Ils attendaient, dans une tension palpable, si leur réponse était la bonne et l'explosion de joie de la momartik se traduisant par une nouvelle baisse température donna envie au prêtre de la faire fondre. Se rendait-elle compte de son entourage cette petite idiote ? Devoir la suivre dans ces conditions était intolérable et les organisateurs n'avaient pas l'air de s'en inquiéter, plus occupé à guider leur guide incompétent. Heureusement il n'était pas si frileux que ça, ou du moins n'en faisait pas une fixette. Il n'était pas du genre à se prendre la tête, agissant selon ses envies, ses pulsions très chaotiques et qui n'ont aucun sens, parlant par énigmes, ne racontant jamais la même chose pour une même histoire, ne donnant jamais de réponse. L'homme était de nature curieuse et cherchait à mettre une cohérence là où il en a pas et le jeune homme avait cette mauvaise manie de jouer sur ça. Si bien que lorsque le Kiriyama répondit à ses mots par une question d'incompréhension et l'accusa de se trouver des excuses, il éclata de rire, partant dans un fou rire démentiel avant de se calmer, passant sa main sur son visage.
─ Qui sait ? Répondit-il dans un rictus sans rien rajouter.
Ce n'était pas lui qui dirait ce qui se passe, il avait déjà connu le regard que lui lancait Kenshirô, ce regard d'incompréhension, celui de ne pas reconnaître une personne qu'on connaissait, cherchant à trouver pourquoi, car personne pouvait deviner ce qui s'était réellement passé dans la tête de l'albinos pour changer autant. Et encore, Kenshirô pouvait se trouver des réponses, en seize ans les gens changeaient, mais qu'en était-il lorsque ça arrivait dans la minute ? Le flou total ! Et il adorait ça.

Le prêtre sentit les yeux de son rival posés sur lui, ou plutôt son œil, une pensée qui le fit ricaner mais pas autant que prévu, un certain regret passa dans son cœur. C'est idiot de l'avoir crevé, il avait de si beaux yeux vert ambré, ça aurait été si joli dans un bocal sur une étagère pour caler des livres, pensa-t-il en croisant son regard pour lui faire détourner. J'aurai dû lui arracher.
Mais alors qu'il était perdu dans ses pensées macabres, deux visiteurs vinrent montrer leurs nez, ils étaient petits mais hargneux, refusant aux mormatik le passage. L'idée de passer par un autre chemin et donc de risquer de se perdre, encore, ne plus pas à l'albinos qui instinctivement attrapa Onox pour trancher l'un des deux gêneurs. Seulement Onox était bien décidé de ne pas se faire brandir par l'homme qui était devant lui, ne reconnaissant pas celui qui en était digne. La douleur qu'il ressentit lorsqu'il empoigna la garde de l'épée spectrale fut comme la morsure de la foudre, se répandant de son bras jusqu'à son cœur. Sentant ses forces se vider, ses jambes n'arrivaient plus à le soutenir et il finit par poser un genou à terre, le souffle coupé. La relique en profita pour se dégager de lui et s'éloigner, l'oeil froncé. Mais son bretteur était entré dans un mutisme inquiétant, ne relavant pas la tête pour râler ou autres actes violents.
─ Ézéchiel... ou qui que tu sois, tu es vivant ? S'inquiéta l'épée en se rapprochant.
L'opalin releva la tête pour le regard, le regard encore vide dû au choc qui s'éclaira petit à petit avant de s'éveiller.
─ Onox ?
─ Ez, c'est toi ? Tu vas bien ? Demanda-t-il encore sur sa garde.
Le jeune homme le regarda avec incompréhension, comme cette question n'avait pas de sens.
─ Oui c'est moi, qui d'autre ?
Onox se détendit rapidement, retrouvant son disciple et se tourna vers Bellum.
─ Occupe-toi des spectres avec l'aide du pikachu, murmura-t-il à la tombe qui s'exécuta sans rechigner.
Même s'il était inquiet pour son maître, il savait que l'épée sacrée ne lui aurait jamais fait de mal sans raison. Ézéchiel se releva, plus ou moins rapidement en s’appuyant sur sa jambe de son bras gauche. Son bras droit émettait encore des spasmes de douleur. Le vent glacial fit soudainement grelotter et il regarda d'un œil hagard autour de lui, complètement perdu avant de poser son regard sur Kenshirô. Il était de dos, donnant ses ordres à un pikachu. Il se figea, s'éloignant à reculant de lui sur quelques mètres et détourna le regard vers Onox, ses yeux demandant explications. En effet, il se souvenait d'être arrivé à l'orée de la forêt et voilà qui se réveille en plein milieu en compagnie de l'homme qu'il n'osait pas affronter. Ce n'était pas comme si les blackouts ne lui étaient jamais arrivés mais retrouver ses reperds était une aide non négligeable.
Onox lui raconta ce qui s'était passé, mais sans trop donner des détails, juste que Kenshirô et lui étaient partenaires pour le tester, qu'ils ne s'étaient pas parlé depuis le début et qu'à l'instant il avait fait une crise de violence et qu'il avait dû intervenir pour le calmer. Le choc qu'il lui avait infligé avait dû lui faire "perdre une partie de sa mémoire immédiate", rien de grave. Le spectre mentait, n'étant pas sur de la réaction de son disciple vis-à-vis de sa double personnalité. Ézéchiel ne répondit pas, regardant le combat d'un œil vide pour éviter tout contact visuel son ancien maître, puis son regard se posa sur Stalblind qui tremblait pas loin. Le prêtre lui sourit, lui faisant signe de venir. L'animal hésita puis prit un air soulagé avant de grimper autour du cou de son dresseur. Il faisait soudainement moins froid.



Moderation's time !

→ Spiritomb au combat.
→ Spiritomb lance poursuite sur le brocelôme.

Babusu Bellum
(Boo)
Spiritomb
Niveau :: 07 → 0.5/3
Bonheur :: 55/100
Objet :: ...

Pv :: 35 (25+10)
Att. :: 50 (46+04)
Def. :: 54
Att. spé. :: 50 (46+04)
Def. spé :: 60 (54+06)
Vit. :: 17
Malédiction
Ombre portée
Onde folie
Poursuite




Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
avatar
Sam 22 Nov - 21:45
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 23h05
    à l'entrée des bois


La température semble s'être stabilisé...

Pikachu ♂
lvl 9 - electrik

PV - 28
ATQ. - 41 x 2 = 82
DEF. - 21
ATQ SPEC. - 27 x 2 = 54
DEF SPEC. - 30
VTS. - 58
Spiritomb ♀
lvl 7 - spectre / ténèbres

PV. 35
ATQ. 50
DEF. 54
ATQ SPEC. 50
DEF SPEC. 60
VTS. 17
Skelenox ♀
lvl 11 - spectre

PV. 22 - 26 = K.O
ATQ. 33
DEF. 50
ATQ SPEC. 30
DEF SPEC. 50
VTS. 22
Brocelôme ♂
lvl 8 - plante / spectre

PV. 25 - 80 = K.O
ATQ. 40
DEF. 30
ATQ SPEC. 30
DEF SPEC. 35
VTS. 24
Pikachu est le Pokemon le plus rapide.

    Pikachu utilise Ecair sur Skelenox.
    Skelenox perd 26 PV.
    Skelenox est K.O.


Pikachu remporte 1 combat ! (2|3) Il gagne également 15 points bonheurs !
Spiritomb remporte 1 combat ! (1.5|3) Il gagne également 15 points bonheurs !

Prismillon -de Kenshi- remporte 0.5 combat ! (5|5) Prismillon monte au niveau 14 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Flingouste remporte 0.5 combat ! (1|3)

Monorpale remporte 0.5 combat ! (3|3) Monorpale monte au niveau 8 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Zigzaton remporte 0.5 combat ! (0.5|3)
Ponyta remporte 0.5 combat ! (0.5|5)
Prismillon remporte 0.5 combat ! (0.5|5)

    Brocelôme utilise Onde folie sur Pikachu.
    Pikachu est confus.

    Spiritomb utilise Poursuite sur Brocelôme.
    Brocelôme perd 80 PV.
    Brocelôme est K.O.


Pikachu remporte 1 combat ! (3|3) Pikachu monte au niveau 10 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheurs ! Il apprend Vive-Attaque.
Spiritomb remporte 1 combat ! (2.5|3) Il gagne également 15 points bonheurs !


Flingouste remporte 0.5 combat ! (1.5|3)

Monorpale remporte 0.5 combat ! (0.5|3)
Zigzaton remporte 0.5 combat ! (1|3)
Ponyta remporte 0.5 combat ! (1|5)
Récapitulatif calcule
Eclair de Pikachu sur Skelenox : 54 x 40 / 50 / 2.5 x 1.5 = 25.92
Poursuite de Spiritomb sur Brocelôme : 50 x 40 / 30 / 2.5 x 2 x 1.5 = 80


Oulaaa mais qu'arrive t'il à votre Pikachu ? L'attaque Onde Folie semble avoir fais des ravages dans son sub-conscient le voila en train de faire des boules de neige et de vous les balancer à la figure ! Et il n'épargne personne ! Et Aya ne semble pas DU TOUT apprécier le geste et vous attaque !

Momartik ♀
lvl 20 - Glace / Spectre

PV. 60 (+25)
ATQ. 65 (+25)
DEF. 60 (+25)
ATQ SPEC. 65 (+25)
DEF SPEC. 60 (+25)
VTS. 85 (+25)

Etape final : Il s'agit d'un 2 vs 1, il n'y a pas de limite dans le nombre de pokemon utilisé, ce combat rapportera 2 combats d'xp aux pokémons qui achèveront Aya,  les pokemon ayant participé, y comprit les K.O gagneront 0.5 combat d'xp. La confusion de Pikachu sera également dissipé lors du combat -ou non si vous le souhaitez-. Bonne chance !


avatar
Dim 23 Nov - 19:00
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Evènement Halloween
Kenshîro (dresseur) - Duncan (Pikachu ♂)
Martel (Prismillon ♂)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Quoiqu'il fasse, quoiqu'il dise, ce nouveau Ezechiel avait le don de lui mettre les nerfs en pelote. Son rire décomplexé, son attitude qui se voulait mystérieuse, à quoi jouait-il ?! Excédé, Kenshîro haussa les épaules en se concentrant sur les spectres qui leur barraient le chemin. Duncan était prêt, tournant autour de leurs assaillants en tentant de les détailler. Le dresseur pointa son Pokedex en direction des deux créatures, tâchant de les analyser et ignorant royalement tout ce qui se passait derrière lui.

"Nous n'avons pas besoin d'eux, Duncan." minauda le borgne, sourire aux lèvres. "Vas-y, tu peux déjà te débarrasser de ce Skelenox."

Le rongeur grimaça légèrement, peu confiant à l'idée d'affronter deux Spectres en même temps, à lui tout seul. Cependant, il était évident qu'ils ne pouvaient pas compter sur l'autre humain. Se hérissant, chargeant ses joues d'électricité, le Pikachu s'élança vers la Skelenox pour la contourner afin de la mettre entre lui et le Brocelome. Dès que la créature à tête de bois disparut derrière sa comparse, Duncan déchargea un éclair sur sa cible, apercevant alors du coin de l’œil un partenaire de dernière minute qui fit son apparition non loin de là. Le Spiritomb frappa l'autre adversaire d'une charge spectrale qui l'envoya directement au tapis. Pas assez vite, hélas, pour empêcher le Brocelome d'envoyer une attaque avant de tomber.

L'onde translucide perça la nuit pour venir frapper le Pikachu, le faisant reculer de quelques pas. Kenshîro s'inquièta aussitôt et braqua l'analyse de son ordinateur de poche sur son compagnon, mais ce dernier ne semblait pas avoir subit de dégâts. Il avait l'air surpris, peut-être même... hagard, mais aucune blessure visible.

"Bien." soupira le dresseur en reprenant son air suffisant. "Nous allons donc pouvoir reprendre notre conversation, Ezechiel."

Tournant la tête pour braquer son œil de rapace sur l'albinos, Kenshîro fronça les sourcils en constatant que son partenaire et ennemi avait soudain pris ses distances. Il n'avait pourtant montré qu'insolence et menace, jusqu'à maintenant. Mais la flamme de son regard impétueux avait été comme soufflée. Était-il en train d'éviter tout contact visuel ?!
Mécontent et fatigué du petit jeu auquel s’adonnait le prêtre, le borgne montra les dents et reprit d'un ton dangereusement impatient :

"Cesse de jouer avec moi, Ezechiel ! À quoi cela rime-t-il de faire des énigmes après seize ans de... !"

Mais la colère du jeune homme fut interrompue lorsqu'un choc glacé vint frapper sa nuque. Sursautant en contenant un juron, Kenshîro s'empressa de chasser la neige de ses cheveux en cherchant d'un regard fou de rage d'où venait le projectile. Alors que la Momartik s'était enfin calmée avec ce froid polaire, il avait fallu qu'un imbécile le glace jusqu'à l'os ?!
L'irritation laissa place à l'égarement quand le dresseur s'aperçut que l'attaque provenait de son Pikachu. Duncan, l'air perdu, tournait de droite à gauche sans paraître pouvoir s'arrêter, émettant parfois une sorte de petit rire aigu et nerveux. Il ne tenait plus en place et, rapide comme l'éclair, ramassait de petites mottes de neige qu'il balançait à tout-va comme un sniper ivre.

"Duncan ! Arrête ça tout de suite !" aboya le borgne juste avant d'éviter un nouveau projectile. "Ma parole, tu es devenu fou ?!"

Mais alors que l'état du rongeur ne semblait pas vouloir s'améliorer, la Momartik - qui essayait vainement de repousser les boules de neige, au point d'être à présent recouverte d'une fine particule de poudreuse - prit soudain la mouche, agacée d'être ainsi prise pour cible. Concentrant une sphère de glace entre ses mains fines, elle envoya l'attaque droit sur Duncan, qui n'évita le coup que par le hasard de ses pas chancelants. L'attaque du spectre avait transformé tous les flocons qu'elle avait touché en petits éclats de glace brillant, avant de s'écraser contre un arbre qui s'était aussitôt gelé, avant de craquer et de s'effondrer sur lui-même.
Incrédule, Kenshîro tenta de rappeler son Pikachu dans sa Pokeball. Mais le rongeur était tellement rapide, ses mouvements si aléatoires, que le jeune homme ne parvenait pas à le viser. Et pour ne rien arranger, Aya commença à confectionner une nouvelle attaque, sans nul doute destinée à la souris électrique.

"Alors ça..." gronda le borgne d'une voix menaçante.

De quel droit cet imbécile de spectre qui n'était même pas capable de se repérer s'en prenait-il à son Pokemon ?! Appelant le nom de son Prismillon sans obtenir la moindre réponse, le dresseur s'empressa de ramasser un caillou pour le balancer à la tête de la Momartik. La petite pierre frappa son crâne de glace, la faisant glisser sur l'air enneigé. Lorsqu'elle releva la tête, ce fut pour braquer son regard de glace sur les deux humains.
Le coup de Kenshîro lui avait fait perdre sa concentration et disparaître sa précédente attaque. Se redressant dans les airs, elle concentra cette fois une boule d'énergie frigorifiante dans chacune de ses mains, menaçant Ezechiel tout autant que son partenaire.

Martel choisit cet instant pour revenir auprès d'eux, émergeant des cimes obscures dans une pluie de paillettes. Comprenant rapidement que son maître était en danger et que la Momartik les menaçait à présent, le Prismillon s'élança dans un gazouillement, battant de ses larges ailes pour envoyer sa poudre en plein visage de l'adversaire, se plaçant entre elle et les deux jeunes hommes pour tenter de les protéger de ce qui allait suivre.


Demande de modération :
Prismillon alias Martel est au combat.
Il utilise Poudre Dodo après s'être placé face à Aya, cherchant à attirer son attention en s'enveloppant de paillettes scintillantes.
(endort la cible).

Multi Exp est activé (touche tous les Pokemon).
Fiche de Prismillon (Martel) :
 


Dernière édition par Kenshîro Kiriyama le Mar 25 Nov - 21:44, édité 1 fois
avatar
Mar 25 Nov - 18:57
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Je...
30.10.2020


Ê
tre perdu, ne rien comprendre, avoir un bout de sa mémoire envolée, une sensation horrible surtout quand elle restait inexpliquée. Pourtant ce n'était guère la première fois que ce genre de chose lui arrivé, mais à chaque fois c'était le trou noir et personne pour l'éclairer en dehors des regards de travers et de murmures à son égard qui à chaque fois en devenait de plus en plus insupportables. D'autant que systématiquement ses pertes de mémoire s'accompagnaient d'un drame. Inquiet il regarda ses pokémons, puis osa un regard vers Kenshirô, il ne semblait pas avoir eu de problème, du moins en apparence.

Son pikachu se battait contre le skelenox, il était doué, on sentait qu'il avait été bien entraîné. Ézéchiel se demanda si c'était Kenshirô qui l'avait aussi bien dressé, chose qui l'étonnait en raison de son tempérament impatient. Bellum qui était entraîné pour la défense immédiate mis un certain temps avant de rejoindre le combat, mais il savait se débrouiller et sans un mot, toujours perdu dans ses pensées, le prêtre le regarda se battre. Il ne prit pas forcément la meilleure attaque mais réussi à mettre à mal le pantin de bois. Hélas, trop lent, il n'eut le temps de bloquer une offensive que le pikachu reçu de plein fouet. La tombe se tourna vers lui, le regard désolé, il lui fit un sourire, ce n'était pas bien grave le rongeur n'avait pas l'air d'en souffrir.
Kenshirô tourna la tête vers lui, aussitôt il détourna la sienne pour regarder autre chose, n'importe quoi, l'ombre entre les arbres, le nœud tordu d'une écorce, un insecte sur une branche, tout sauf son regard. Il lui parlait comme dans la continuité d'une conversation. Ils avaient discuté ça c'est certain, Onox lui avait menti, on n'arrête pas de lui mentir quand sa mémoire se fait la malle, on lui raconte ce qui arrange le mieux.
─ On te ment... toujours... toujours... tu ne devrais faire confiance à personne.
Sans doute, c'était fréquent dans ce moment-là, de perdition, pourtant Ézéchiel n'avait jamais cherché à comprendre, à rechercher un lien, comme s'il fuyait la vérité acceptant les mensonges même s'il les devinait, même s'ils n'avaient aucun sens. Il ne voulait pas savoir, comme il n'avait pas voulu savoir pourquoi il était recherché, pourquoi il avait été accusé de meurtre. Il...
Kenshirô s'énerva, son ton le fit tressaillir, il était en colère pour une obscure raison, quoique si, peut-être, en fait non.
─ Je ne vois pas de quoi vous parler, Kiriyama-dono..., répondit-il en d'une voix peu rassurée.
Il remonta les yeux vers son ancien maître, il n'allait pas l'éviter toute la nuit, surtout s'ils devaient travailler en équipe. C'est alors qu'il se figea, le regardant avec des yeux à la fois étonnés et remplis d'effroi... son œil, il était arrivé quoi à son œil ?

Mais il n'eut le temps de bien voir ce qu'il avait, une boule de neige vint s'écraser violemment sur son visage. Ézéchiel fit un peu en arrière sous le choc, enlevant les particules de glace qui brouillaient sa vue pour finalement voir le pikachu sous l'emprise d'une force qui le dépassait. Il titubait de droite à gauche, l'oeil hagard, lançant des projectiles glacés dans tous les sens. Cela avait interrompu le stressant échange entre les deux hommes, le noble étant trop occupé à essayer de rappeler son pokémon qui éviter avec aisance ou chance le faisceau de la pokéball.
Il est sous l'emprise de l'onde folie, pensa le prêtre. Rien de bien grave même si en combat c'était un était très agaçant. Quoique là, cela fut un véritable problème. Le pikachu, dans sa folie, s'en pris inconsciemment à la momartik que le prêtre venait juste de remarquer. Il ne la remarqua pas à cause de la poudreuse qu'elle se prit mais par sa riposte. Une sphère de glace glissa avec un sifflement entre les deux hommes, manquant de les toucher avant de s'écraser contre un arbre qui ne tenu pas par le choc. Ézéchiel regarda l'arbre tomber avec de grands yeux avant de les tourner vers la femme de glace énervée. S'ils faisaient rien elle n'allait les geler sur place. Il regarda autour de lui, posant sur Bellum qui était assez près de la momartik mais qui avait su se faire oublier en se protégeant dans sa tombe. Le spectre remarqua le regard de son dresseur qui lui demandait d'attaquer, il regarda ensuite le pokémon glace ainsi que le joyeux prismillon qui usait de ses poudres soporifiques, il savait ce qu'il fallait faire.



Moderation's time !

Spiritomb au combat
→ Spititomb lance ombre portée (attaque prioritaire)

Stratégie : Spiritomb étant caché dans une pierre, il frappe dans l'ombre et revient se protéger dans son "armure" réduisant donc sa masse et donc les chance d'être touchée par une contre-attaque.

Babusu Bellum
(Boo)
Spiritomb
Niveau :: 07 → 2.5/3
Bonheur :: 85/100
Objet :: ...

Pv :: 35 (25+10)
Att. :: 50 (46+04)
Def. :: 54
Att. spé. :: 50 (46+04)
Def. spé :: 60 (54+06)
Vit. :: 17
Malédiction
Ombre portée
Onde folie
Poursuite




Multi-exp. activé.

Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
avatar
Jeu 27 Nov - 0:00
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 23h05
    à l'entrée des bois


Décidément votre test ne se passe vraiment pas comme prévus...

Prismillon ♂
lvl 14 - insect|vol

PV - 58
ATQ. - 37
DEF. - 39  
ATQ SPEC. - 63
DEF SPEC. - 40  
VTS. - 63
Spiritomb ♀
lvl 7 - spectre / ténèbres

PV. 35 - 17 = 18
ATQ. 50
DEF. 54
ATQ SPEC. 50
DEF SPEC. 60
VTS. 17
Momartik ♀
lvl 20 - Glace / Spectre

PV. 60 - 40 = 20
ATQ. 65  
DEF. 60
ATQ SPEC. 65
DEF SPEC. 60
VTS. 85
Momartik est le Pokemon le plus rapide.


    Spiritomb utilise Ombre Portée sur Momartik.
    Momartik perd 40 PV.

    Momartik utilise Poudreuse sur Spiritomb.
    Spiritomb perd 17 PV.

    Prismillon utilise Poudre Dodo sur Momartik.
    Momartik s'endort.
Récapitulatif calcule
Ombre Portée de Spiritomb : 50 x 40 / 60 / 2.5 x 1.5 x 2 = 40
Poudreuse de Momartik : 65 x 40 / 60 / 2.5 = 17.33...
Poudre dodo sur Momartik : Endormis pendant 2 à 5 tours. (1)


avatar
Jeu 27 Nov - 18:24
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Evènement Halloween
Kenshîro (dresseur)
Duncan (Pikachu ♂)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Lançant un regard mauvais à Ezechiel qui continuait à s'enfoncer dans son insupportable imitation de perte de mémoire, Kenshîro dut finalement se décider à patienter avant de lui sauter à la gorge. Quel était ce regard incrédule qu'il lui avait lancé en le dévisageant ?! Et ce ton hypocrite qu'il prenait à présent ? Quoiqu'il en soit, il lui fallait pour l'heure museler ses envies de meurtre. Pour commencer, il devait s'occuper de Duncan.

"Bien, Martel." cracha-t-il en voyant que son Prismillon avait pris les devants, et que ses poudres commençaient à déstabiliser la Momartik. "Continue de la contenir."

Puis, jetant un regard méprisant au petit spectre dissimulé dans sa tombe - encore un des horribles Pokemon d'Ezechiel - le dresseur contourna leur adversaire pour se diriger vers son rongeur. La souris électrique semblait encore sous l'emprise de l'Onde folie, courant de droite à gauche en percutant tantôt un arbre, tantôt un tas de neige, mais au moins, les boules de poudreuse glacée avaient cessé de voler. Affichant une grimace agacée, le jeune homme attendit le bon moment pour s'élancer et attraper son Pokemon par la peau du cou, le plaquant tête la première dans la neige dans un même mouvement. La tension précédente avait revigoré ses muscles, lui permettant de bouger aussi vite que dans un tournois de sabre. Cette constatation le fit sourire, d'un sourire qui n'avait rien de sympathique.
Voyant que le rongeur se débattait, Kenshîro finit par lâcher prise, s'accroupissant près de Duncan en jetant un coup d’œil en arrière pour évaluer la situation. Martel et le Spiritomb semblaient parfaitement se débrouiller contre le spectre de glace, et le prêtre était resté en retrait, accompagné de son effroyable épée qui - le jeune homme ne put s'empêcher de déglutir en le remarquant - s'était rapprochée de son maître. Il aurait préféré que le Monorpale continue à bouder son possesseur, comme il semblait l'avoir fait depuis le début de l'épreuve. Mais visiblement, ces deux-là s'étaient réconciliés.
Quoiqu'il en soit, si Ezechiel avait accès à son arme et que leur guide était mise hors-jeu, il n'y aurait plus aucun témoin par-ici. Et ce maudit serviteur de Giratina pourrait tout à fait en profiter pour passer à l'action et terminer ce qu'il avait commencé quelques mois plus tôt, à Domuraille...

Se retournant vers un Duncan toussant et crachant pour se remettre de son plaquage dans la poudreuse, Kenshîro fronça les sourcils, chassa d'un geste nerveux la neige qui stagnait entre les oreilles de son rongeur, puis lui attrapa le museau d'une main ferme pour l'obliger à le regarder.

"J'espère que ce petit coup de froid t'as bien réveillé, Duncan." gronda-t-il entre ses dents. "Parce que je vais avoir besoin de toi, maintenant."

Le Pikachu, encore secoué, s'efforça de rester concentré sur son maître, la vision encore un peu vacillante. Avec une grimace douloureuse, il finit par hocher doucement la tête pour signifier à Kenshîro qu'il avait toute son attention. Le dresseur le lâcha alors, lui tapotant le crâne comme simple réconfort, reprenant son sourire de prédateur.

"Parfait ! Tout d'abord, il faut se débarrasser de cette Momartik. Après ça, il y a une faible chance qu'Ezechiel tente de nous attaquer. Si c'est le cas, je compte sur toi et Martel pour vous occuper de ses Pokemon, c'est bien compris ?"

À nouveau, Duncan hocha la tête, se redressant en vacillant quelque peu. Kenshîro fit de même, sûr de lui. La Momartik se trouvait à présent entre lui et Ezechiel, et le dresseur put donc accorder un regard à son ennemi juré tout en gardant à l’œil le combat présent. Arborant son masque de suffisance et de moquerie, le borgne lança donc, par-dessus les éclats du combat :

"Tu veux jouer à ça, Ezechiel ? Très bien ! Alors raconte moi ! Dis-moi pourquoi cet incendie ? C'était un jeu pour toi ? Après dix ans de vie commune, ça te dérangeait si peu que ça de détruire l'endroit où tu as été élevé et de mettre à mort les personnes qui t'avaient entouré ?"

Tâchant de contenir sa rage, le jeune homme se contenta d'un ton cynique et menaçant, retenant de force son sourire hostile. Puisque Ezechiel semblait un brin dérangé, lui mettre l'esprit un peu plus au supplice ne serait pas un mal s'il avait à se battre contre lui.


Demande de modération :
Remplacement de Prismillon par Pikachu alias Duncan.
Etant donné que le changement prend un tour... ben, Spiritomb va faire tout le boulot. (^^')

Multi Exp est activé (touche tous les Pokemon).
Fiche de Pikachu (Duncan) :
 
avatar
Jeu 27 Nov - 23:03
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Révélation et Déni
30.10.2020


L
e froid était toujours là, comme une morsure, malgré la pluie de flocons interrompue. Les attaques de la femme de glace étaient comme les bises du grand nord en colère contre un doux printemps joyeux. Le prismillon dansait avec les projectiles comme dans un ballet classique, rythmé par un mélange de paillette et flocons épars. Puis dans cet échange artistique une ombre se glissa entre les pierres et les arbres pour frapper la peau cristalline du pokémon colèrent. Elle cessa d'attaquer quelques secondes, les dents serrées, elle jeta un regard sombre l'ombre, remontant jusqu'à sa source et d'un geste glaça sa pierre. L'ombre trembla avant de rejoindre immédiatement son refuge. Elle pouvait maintenant s'occuper de son partenaire de danse qui déposa sur elle une fine couche de particule océane. Surprise, elle essaya de la retirer, mais il était trop tard ; titubant, essayant de garder les yeux ouverts, elle d’endormie.

Ézéchiel regardait la scène, l'esprit ailleurs. Après lui avoir répondu, le regard de Kenshirô l'avait déstabilisé, c'était comme si ce qu'il avait dit était pris comme un mensonge. Il tourna les yeux vers le noble qui était partie s'occuper de son pikachu, sans un mot ou une réaction, laissant l'albinos patauger dans son incompréhension. Inconsciemment il passa ses doigts dans les rubans d'Onox qui venait de se rengainer dans le fourreau qu'il portait dans son dos, les enroulant autour de sa main comme pour se rassurer. Les rubans se resserrèrent doucement, le temps passait si lentement malgré hardeur du combat. Kenshirô avait l'air d'avoir calmé son pokémon, discutant avec lui puis il se leva le regardant avec le mépris qu'il connaissait si bien et parla, hurlant au travers le combat.

Boom ! Boom !

Les mots du Kiriyama furent comme une flèche, transperçant Ézéchiel de part en part. Incendie... mort ? Se répétait-il dans sa tête, qu'est-ce qu'il raconte ? Je ne me souviens pas... je ne me souv...

*murmure* Tu te rend comptes, il les a tous tués. *murmure*

*murmure* Je ne comprends pas pourquoi ils le gardent, il est trop dangereux, tout ça parce que Sir Onox le protège. *murmure*

*murmure* Il paraît qu'il ne se souvient de rien, des conneries. *murmure*

Non, ce n'étaient que des médisances, ils mentaient, ils ne parlaient pas de lui. Ils mentaient, mentaient, mentaient ! Répétait-il dans ses pensées en déliant les rubans dès ses doigts.
Puis un élan de rage, faisant fi des pokémons, il traversa le champ de bataille pour se jeter sur Kenshirô. Ses mains enlacèrent son coup tandis que dans son élan tel prêtre le fit tomber avec lui, le plaquant dos au sol.
─ TU MENS ! Hurla-t-il comme pour éloigner ces mots loin de lui.
Mais lorsqu'il plongea son regard dans le sien, il comprit qu'il ne mentait pas. Pourtant, non, il n'aurait jamais massacré les gens qu'ils l'avaient élevé, jamais. Dé-serrant ses mains, il se souvenait être allé à Domuraille, il était allé les voir, ces gens qu'il avait connus dans son enfance, ils avaient même discuté heureux de se revoir, puis il avait demandé où se trouvait sa mère et les regards avaient fui. Il avait ensuite vu le père de Kenshirô qui s'était montré agressif à son égard, l'accusant d'avoir fait honte à sa famille en prenant la place de son fils, qu'il aurait aimé qu'il ne soit jamais né, et qu'il avait mis sa mère dehors, seul, à l'extérieur des murs protecteurs de la ville. Ézéchiel se souvenait s'être énervé, d'avoir pris le premier objet à sa portée et l'avoir frappé... après ça il a paniqué et après... après ? Il s'était passé quoi après .
─ Après ? Tu as créé le plus bel incendie que j'ai pu voir dans notre vie.

La sensation de sentir comme son cœur s'arrêtait n'était pas douloureuse, mais atroce. Ce fut comme un vague naissant du centre de son torse, se logeant dans sa gorge, paralysant son diaphragment et descendant lentement le long des veines, par pulsions, jusqu'aux muscles qui se contractèrent d'un coup, tremblant sous l'effet de la panique. Il redressa son torse, prenant sa tête entre les amis en s’asseyant sur ses talons. Sa tête lui faisait douloureusement souffrir, des flashs lui revenaient en mémoire, la secte, l'incendie, l'oeil... il ne se reconnaissait pas dans ces souvenirs, ils étaient faux ce n'est pas possible !
─ Ce n'est pas moi... je n'ai tué personne, murmura-t-il en se recroquevillant sur lui-même, les larmes aux yeux.
Non, c'était lui, cette voix, que tu pensais hallucinatoire, cette voix qui te parle depuis le test... cette voix qui n'en était pas une.



Moderation's time !

→ Spititomb lance ombre portée (attaque prioritaire)

Babusu Bellum
(Boo)
Spiritomb
Niveau :: 07 → 2.5/3
Bonheur :: 85/100
Objet :: ...

Pv :: 35 (25+10)
Att. :: 50 (46+04)
Def. :: 54
Att. spé. :: 50 (46+04)
Def. spé :: 60 (54+06)
Vit. :: 17
Malédiction
Ombre portée
Onde folie
Poursuite




Multi-exp. activé.

Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
avatar
Sam 29 Nov - 23:28
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Personnage incarné
    Momartik alias Aya
    Pokemon spectre domestiqué
    le samedi 31 octobre 2020 à 23h05
    à l'entrée des bois


Pikachu ♂
lvl 9 - electrik

PV - 28
ATQ. - 41 x 2 = 82
DEF. - 21
ATQ SPEC. - 27 x 2 = 54
DEF SPEC. - 30
VTS. - 58
Spiritomb ♀
lvl 7 - spectre / ténèbres

PV. 18
ATQ. 50
DEF. 54
ATQ SPEC. 50
DEF SPEC. 60
VTS. 17
Momartik ♀
lvl 20 - Glace / Spectre

PV. 20 - 40 = K.O
ATQ. 65  
DEF. 60
ATQ SPEC. 65
DEF SPEC. 60
VTS. 85
Momartik est le Pokemon le plus rapide.


    Spiritomb utilise Ombre Portée sur Momartik.
    Momartik perd 40 PV.
    Momartik est K.O


Pikachu remporte 2 combat ! (2|5) Il gagne également 15 points bonheurs !
Spiritomb remporte 2 combat ! (4.5|3) Spiritomb monte au niveau 8 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheurs ! Il apprend Feinte !

Flingouste remporte 0.5 combat ! (2|5)
Prismillon de Kenshiro remporte 0.5 combat ! (0.5|5)

Monorpale remporte 0.5 combat ! (1|3)
Zigzaton remporte 0.5 combat ! (1.5|3)
Ponyta remporte 0.5 combat ! (1|5)
Prismillon d'Ezechiel remporte 0.5 combat ! (1.5|5)
Récapitulatif calcule
Ombre Portée de Spiritomb : 50 x 40 / 60 / 2.5 x 1.5 x 2 = 40


Votre Holokit sonne, revoilà l'homme qui vous annonce.

« Félicitation Kenshiro ! Ezechiel ! Vous avez réussi avec brio le test de courage malgré une situation qui semblait hors de notre contrôle et se froid de canard ! Une voiture vous attends au bout de l'allé, dedans une jeune femme sur le siège passager vous donneras vos récompenses ! »

    KenshiroRemporte une tarte à la citrouille ainsi qu'un Pitrouille normal !

    Tarte à la citrouilleDonne 5 points de statistique à répartir sur un pokemon.

    Pitrouille ♀
    lvl 10 - Spectre / Plante

    PV. 40 (15)
    ATQ. 40 (7)
    DEF. 40 (5)
    ATQ SPEC. 30 (8)
    DEF SPEC. 37 (9)
    VTS. 32 (6)

    Expèrience : 0/5
    Bonheur : 0/100
    Attaques :
    Tourmagik (psy)
    Étonnement (spectre)
    Onde Folie (spectre)
    Grimace (normal)
    Halloween (spectre)

      Ezechiel Remporte une tarte à la citrouille ainsi qu'un Stalgamin !

      Tarte à la citrouilleDonne 5 points de statistique à répartir sur un pokemon.

      Stalgamin ♀
      lvl 10 - glace

      PV. 35 (10)
      ATQ. 33 (8)
      DEF. 33 (8)
      ATQ SPEC. 33 (8)
      DEF SPEC. 33 (8)
      VTS. 33 (8)

      Expèrience : 0/5
      Bonheur : 0/100
      Attaques :
      Groz'Yeux (normal)
      Poudreuse (glace)
      Reflet (normal)
      Morsure (ténèbres)

      Vous avez une semaine pour poster une dernière réponse au sujet avant que celui-ci ne soit verrouillé.




Dernière édition par Destiné le Lun 1 Déc - 5:47, édité 1 fois
avatar
Dim 30 Nov - 12:00
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - Matin (jour 5)
Kenshîro (dresseur)
Duncan (Pikachu ♂)


TEST DE COURAGE. - Île de Runya

Jouer la carte du défi lui avait paru une très bonne idée. Il s'était presque imaginé Ezechiel se recroquevillant, comme autrefois, bégayant quelque excuse inconsistante qui n'aurait servi qu'à le punir d'avantage. Mais cette fois-ci, les paroles n'eurent pas l'effet escompté.
Kenshîro en resta un instant interloqué. Quelques secondes à peine, mais ces secondes furent suffisantes à son ennemi pour se ruer sur lui, faisant fi du combat qui se déroulait entre eux. Les mains du prêtre se refermèrent sur sa gorge, et sa charge furieuse le fit basculer en arrière. Atterrissant sur le dos, le borgne en eut le souffle coupé, et ses ongles s'accrochèrent aussitôt, par réflexe, aux poignets d'Ezechiel, griffant sa chair pour tenter de le dégager. La terreur du jeune homme se refléta dans son regard lorsque son assaillant lui hurla dessus, le tétanisant une fois de plus.
Bienheureusement, le croyant de Giratina desserra bien vite son étreinte, libérant le cou de Kenshîro qui croisa aussitôt ses mains devant son visage pour se protéger d'une nouvelle attaque.

Duncan avait pris part au combat, aidant à repousser la Momartik, mais il s'en était très vite détourné, laissant le Spiritomb finir le boulot, lorsqu'il avait vu l'humain aux cheveux blancs se ruer sur son maître. Paniqué, le Pikachu l'avait suivi, et s'était arrêté à quelques mètres, ne sachant que faire, sautant de gauche à droite en poussant de petits cris agressifs. Il ne pouvait pas électrocuter Ezechiel sans faire de même avec son dresseur tant qu'ils restaient accrochés l'un à l'autre, et toute attaque physique semblait futile sur le géant. Cependant, avec un soupir de soulagement, le rongeur vit le prêtre se retirer soudain, s'accroupissant à quelques pas, la tête entre ses mains, libérant ainsi Kenshîro qui se redressa lentement en position assise, encore tremblant sus l'effet de l'attaque. Duncan fonça sur son maître, posant une patte sur son épaule en le fixant de ses grands yeux inquiets. Il n'avait pas été à la hauteur, il aurait pourtant voulu l'aider...

"Je suis... désolé..." couina le rongeur en s'accrochant à la manche du jeune homme.

Mais ce dernier ne lui adressa pas un regard, lorgnant toujours avec angoisse le garçon prostré qui se tenait non loin de lui.

"Tu... tu es fou, Ezechiel." bégaya-t-il, le souffle court. "Tu es complètement fou. Tu dois... te faire soigner."

Puis il tâcha de se relever, sentant ses forces lui revenir peu à peu. Duncan l'aida comme il put, et l'observa avec incertitude, persuadé qu'il n'allait pas tarder à faire les frais de son échec. Mais lorsque Kenshîro lui porta enfin son attention, ce ne fut que pour lui lancer un regard amer, qu'il détourna aussitôt pour le reporter sur Ezechiel.

"Tu devrais avoir honte de te mentir ainsi." continua-t-il, montrant les dents. "Tu es le seul à blâmer dans cette histoire."

Avant qu'il ne puisse continuer, l'holokit d'Ezechiel s'était remis à vibrer, laissant pour la dernière fois apparaître la silhouette de l'organisateur qui leur annonça qu'ils avaient réussi l'épreuve, et qu'une voiture les attendait non loin pour les ramener en ville et leur offrir leur récompense. Quand l'hologramme disparut, les deux humains et leurs Pokemon furent à nouveau plongés dans le silence et la semi-obscurité. Kenshîro chercha des yeux la Momartik, mais elle semblait avoir disparu. Martel dansait dans la nuit en gazouillant. Ils avaient gagné le combat. L'air autour d'eux se réchauffait doucement, et la neige commençait déjà à fondre.
Desserrant son écharpe en fixant sur le garçon recroquevillé son regard supérieur, le borgne avait muselé sa crainte, la remplaçant par son tempérament venimeux. Il aurait pu, il aurait voulu se débarrasser d'Ezechiel là, maintenant. Mais ils n'étaient pas seuls, une femme les attendait non loin de là. Et il n'avait pas d'arme...

"Lève-toi !" grogna le fils Kiriyama à l'intention de son ennemi. "Nous devons partir d'ici."

Et sans attendre, il rappela son Prismillon dans sa Pokeball, puis se dirigea vers l'allée menant à la route sans un regard en arrière. Comment Ezechiel pouvait-il se montrer si pitoyable après le mal qu'il lui avait fait ?! Pouvait-il achever un adversaire aussi déplorable ? Il le devait ! Jamais il n'aurait la conscience tranquille tant que le prêtre de Giratina respirerait...


Demande de modération :
Fini pour moi, direction Naira (avec Eze s'il veut bien =3 ).
avatar
Lun 1 Déc - 0:44
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Flash-back
30.10.2020



"Tu... tu es fou, Ézéchiel."

C
es mots résonnaient en lui comme une vérité indéniable. Oui, sans doute suis-je fou, pensa-t-il.Tant de gens meurent autour de moi sans que je sache pourquoi, sans que je me souvienne. Et si c'était moi le responsable depuis le début. Pourquoi serait-il tellement sûr qu'il est responsable sinon ?
Des souvenirs qui ne sont pas les siens lui revenaient en mémoire, comme un cauchemar diurne, une sombre reviviscence dont il goûtait chaque sensation avec amertume, revivant d'un autre regard les actions de l'homme amplis de folie qu'il semblait incarner. Pourtant c'était lui, ses mains agrippant l'épée sacrée, ses cheveux argent passant devant son visage, cette voix même inquiétante et suave, c'était les siens. C'était lui qui lui avait crevé son œil... Pourtant il ne se reconnaissait pas, dans ses actions, ses décisions, ses pensées, cette violence... ce n'était personne c'était lui et pas lui en même temps.
S'agrippant le torse, là où on l'avait blessé lors du test avant de perdre connaissance, comme si ses flash-back ravivés cette vieille douleur, il demanda à Onox, toujours en fixant le sol boueux :
─ Depuis combien de temps étiez-vous au courant ?
Oui il l'était, c'était impossible qu'il ne le soit pas lié comme ils étaient, qu'il ne se rende pas compte de cette anomalie chez son serviteur. L'épée ne bougea pas, fixée au dos d’Ézéchiel, encore sous le choc d’événements qu'il n'avait su maîtriser, il répondit calmement :
─ Depuis le début. Silence. Pour ta seconde personnalité, je l'ai su dès la première fois qu'elle s'est manifestée. Je n'ai jamais voulu t'en parler et j'ai interdit quiconque de t'en parler car... inconsciemment tu la refoulais, j'avais peur... j'avais peur que si tu avais conscience de son existence elle se manifeste plus fréquemment.
Ézéchiel serra les poings sur ses cuisses, froissant son kimono, griffant son pantalon. Il était entre désespoir et colère, ne sachant comment réagir à tout ça, écoutant à demi-mots les paroles de Kenshirô, des mots qui lui transperça le cœur encore une fois. C'était lui le blâme . Il n'avait que provoquer l'explosion, mais la poudre, ce n'était pas lui qu'il l'avait mise. Pendant seize ans, il s'était battu pour être les meilleurs dans un monde qu'il n'avait pas voulu, il avait travaillé dur par regret d'avoir volé sa place à son jeune maître, pour que les Kiriyama soient fiers, qu'on pense qu'ils sont tellement grands que même leurs serviteurs pouvaient l'être. Et ils l'avaient remercié comme un moins que rien, rien n'avait changé, cette famille était pourrie jusqu'à l'os.
Ézéchiel voulait tellement lui cracher ça au visage, mais il n'y arrivait pas, tout était si embrouillé dans sa tête qu'il ne pouvait que fixer le sol de ses yeux vides.
Son holokit sonna mais il ne réagit pas, ne décrocha pas, comme coupé du monde. Le monorpale glissa donc ses rubans dans sa poche et décrocha. L'organisateur apparut, diffusant une douce lumière à travers son hologramme puis après avoir félicité les deux hommes, disparut les replongeant dans cette obscurité et ce silence pesant. Oui, ils avaient réussi, nos pas l'épreuve mais à éviter un réel drame entre eux.

"Lève-toi ! Nous devons partir d'ici."

Le prêtre ne réagit pas, ne se leva pas, comme coupé du monde, restant au sol à le fixer. Onox lui répéta qu'il avait raison et qu'ils ne devaient pas rester ici mais rien à faire. Il finit par se dégainer, attrapant les pokéball d'Ézéchiel pour rappeler Stalblind et Moon tandis que Bellum se glissa de lui-même dans la poche de son maître. Puis l'épée se plaça devant l'albinos, lui attrapant le poignet.
─ S'il te plaît Ézéchiel, lève-toi, faut qu'on rentre on ne doit pas rester ici c'est dangereux.
Surtout dans l'état amorphe où il était. Il finit par se relever, restant toujours dans son mutisme maladif. Kenshirô était déjà partie devant, Onox guida donc son bretteur à l'esprit perdu pour qu'ils rejoignent la voiture et qu'enfin tout ceci se termine.



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>
Contenu sponsorisé


 

Test de courage ; Ezechiel - Kenshiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HALLOWEEN EVENT, on y est... Test de courage, on~!
» wyclef a-t-il le courage d'un revolutionnaire?
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook