Partagez | .
 

 Noël chez les Kawada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jeu 22 Jan - 18:32
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Noël chez les Kawada

100x100

Ft.

Kawada Kazuo
100x100

Our Story.

24.12.2020 - Alcea - Route 14 - Talma
100x100

And...




Se calmer
La voiture s’arrêta devant l’immeuble, je rentrai Hikage dans sa pokeball avant de sortir en compagnie de ma grand-mère qui râlait déjà sur population peu recommandable selon elle que nous avions pu croiser dans la ville. Il fallait dire que depuis sa jeunesse, la doyenne n’était sortie que de rare fois de la prison dorée qu’était Domuraille. Elle avait beau juger les gens, elle ne connaissait absolument rien du monde extérieur et semblait totalement s’en contenter. J’avais l’impression qu’elle et moi, nous vivions dans deux mondes différents et pendant un mois, elle avait passé son temps avec un malin plaisir, à me bourrer le crâne avec toutes sortes de préceptes de l’aristocratie. Je n’avais jamais été doué pour retenir les choses, autant dire que tout cela fut fort laborieux et à présent j’aspirais la crainte de faire le moindre pas de travers face au chef de la famille Aojima.

« Et bien, j’aurais fait ce que j’ai pu pour ton cas, tache au moins de ne pas faire honte à notre famille le moment venue. »

Encore… Elle ne pouvait pas s’empêcher de faire une remarque alors que nous étions dans l’ascenseur qui nous amenait à l’étage où je vivais. J’en avais assez… Rah, au diable le langage soutenu, j’en avais marre, marre ! Je ne disais rien, je préférais ne pas dire le moindre mot en sa présence et c’est dans ce mutisme que nous arrivâmes à la porte où mère nous ouvrit tout sourire. Une bonne partie de la famille était déjà présente. Notamment ma cousine et ses parents qui étaient parti la veille au matin. Alors que grand-mère les salua, se plaignant du voyage fatiguant et évidemment du fait d’avoir dû me supporter alors que d’habitude elle n’acceptait de ne voir personne mise à part mère, je détournais les regards en grinçant des dents, faisant la moue, irritée. C’est bon Mei, tu n’en as plus pour longtemps, après les fêtes tu n’auras plus à la voir pendant un bon moment ! Finissant par lever le regard pour tout de même saluer ma famille, j’aperçu mon frère. Ma réaction ne se fit pas attendre, je m’approchai de lui d’un pas rapide et lui agrippa le poignet pour l’entrainer dehors, soufflant simplement à mère que je sortais faire un tour, je n’attendis pas qu’elle conteste ou quoi que ce soit, j’étais partis, embarquant au passage Kazuo sans vraiment lui laisser le choix.

Ce ne fut qu’une fois sorti de l’immeuble que je me rendis compte de ce que je venais de faire. Je sortis alors de mon mutisme en lâchant le poignet de mon aîné.

« Ah ! Excuses-moi Kazu-nii, je ne sais pas ce qu’il m’a pris ! »

Quelle belle idiote je fais, j’aurais au moins du lui demander son avis avant. Et à tous les coups ça va me retomber dessus quand je vais rentrer… Bon… Retardons l’heure de l’abattoir alors.

« Hm, j’ai entendu dire qu’il y avait un marché de Noël, ce doit être le dernier jour, je vais aller le visiter je pense, tu veux venir ? Ah tu as déjà dû le visiter… »

Je lui souris nerveusement, j’étais contente de le voir mais je n’allais pas le forcer à rester en ma compagnie, il avait sans doute autre chose à faire. On était en début d’après-midi, et peut-être que mère et les autres nous attendais pour manger… Dans ce cas il aurait des ennuis s’il restait avec moi. Quelle que soit sa décision, je me rendis au marché de Noël, fixant limite sur tous les stands de nourriture que je pouvais croiser, mais je m’arrêtais seulement à une tombola qui avait été organisé.


Demande de modération
Achat d'un ticket de Tombola n°22 à 500P$

© Narja - Never-Utopia






Dernière édition par Hasegawa K. Mei le Lun 16 Mar - 18:39, édité 2 fois
avatar
Jeu 22 Jan - 19:35
PNJ MJ

Messages : 2499

Voir le profil de l'utilisateur
• Ticket Tombola n°22 : 500 P$
Total : 500 P$


avatar
Ven 23 Jan - 14:47
Famille Kawada

Messages : 2314

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Faisons un tour à deux
24.12.2020 - Talma
Et le jour J arriva … Quelques membres de la famille était arrivé la veille, tel que ma tante, mon oncle et leur peste de fille qui me collait constamment lorsque j'ai dû rester un moment à Domuraille à me prendre la tête avec mille et une chose à apprendre sur le comment je devais être, me comporter, me montrer, comment je devrais diriger, quand je serais à la tête de la famille. Bref, du bourrage de crâne que je n'ai pas daigné retenir. Quelques autres membres de la famille étaient arrivés ce matin mais, la plus part de leurs gosses, forcés à venir, sont aller se dégourdir en ville, profitant du dernier jour du marché de Noël, c'est pas plus mal, on commençait à suffoquer dans cet appartement ! Je veux bien qu'il soit grand, mais quand même ! Fort heureusement, le repas de ce soir ne se passera pas ici mais, dans une grande salle qu'ils ont loué pour cet événement. Pour ma part, je n'attendais qu'une chose, l'arrivé de Mei. Je n'ai pas pu lui téléphoner depuis la dernière fois où elle m'a dit aller à Domuraille et, j'ignore donc ce qui a bien pu lui arriver là-bas, j'espère rien de grave, du moins, quand je veux dire grave, je veux dire chiant … J'imagine déjà la vieille lui bourrer le crâne pour tenter d'en faire une parfaite petite femme de chef fondateur … Rah rien qu'à cette idée et cette pensée, j'ai bien envie de cogner sur quelqu'un ou quelque chose !

Traînant dans ma chambre, esquivant ainsi les sujets chiants, chaque fois que j'entendais la sonnette de la maison retentir, je me rendais dans le couloir, afin de voir qui arrivait mais, chaque fois ce fut la déception. Ce n'est qu'en début d'après-midi qu'elle arriva enfin, accompagné de Grand-Mère, toujours de merveilleuse humeur celle-la … Face à l’agglutinement pour saluer la doyenne, je me tiens en rentrait, le dos posé contre le mur, les bras croisés à attendre que tous se cassent pour pouvoir aller saluer à mon tour, même si je n'avais guère envie de saluer cette vieille bique … Ce fut Mei qui me devança, venant d'un seul coup jusqu'à moi pour m'attraper par le poignet, me traîne hors de l'appartement puis, de l'immeuble. Je ne disais rien, la laissant faire quoique surpris puis, une fois en bas, elle me lâche, me faisant face en s'excusant. Je souris, amusé, face à la moue que ma sœur était en train de tirer tout en essayant de comprendre elle-même ce qu'elle venait de faire. Je ris, posant ma main sur sa tête en ébouriffant ses cheveux.

« T'excuse pas pour ça va, j'pense savoir ce qui t'es passé dans la tête. »

Ce qu'il s'est passé ? Elle a juste voulu fuir la famille, après tout, depuis combien de temps est-elle là-bas ? Elle a du en bouffer, des leçons, je ne peux que comprendre son empressement à vouloir les fuir. Je laisse retomber mon bras, mettant ma main dans la poche de mon sweat tout en continuant de la fixer. Elle souhaite aller au Marché de Noël ? Pourquoi pas, c'est pas trop mon truc, une fois ça m'a suffit mais, je tiens pas à la laisser se balader seule avec autant de monde. Ouais je sais, je suis un grand-frère surprotecteur, où est le mal ? Je l'ai toujours été, tout comme j'ai toujours été le grand-frère casse pied qui ne cessait de l'embêter pour l'entendre crier et pleurer auprès de Mère car c'était amusant mais, ceci n'était que taquinerie, vu que je me faisais toujours pardonné ensuite, pour pouvoir mieux recommencer bien sûr. Je dois être sadique sur les bords mais, en même temps, si je ne faisais pas tout cela, ça voudrait dire que j'en aurais que faire d'elle, non ? C'est ma façon à moi de lui prouver mon amour pour elle.

« Ouais Akira m'y a tiré de force mais bon. Ça me dérange pas d'y retourner par contre, pas de caprice, t'auras pas de sucrerie ! »

Je souris tandis que je lui fais signe d'avancer et, nous nous dirigeâmes vers le Marché de Noël qui se trouvait à quelques rues de là où on vivait. Il y avait encore beaucoup de monde et pour cause, bien des personnes profitaient des Marchés de Noël pour pouvoir faire leurs achats de Noël. D'ailleurs, moi-même j'avais un cadeau pour Mei, devrais-je lui donner maintenant ? Non, de toute manière, la Ball d'Hana se trouve dans ma chambre, je lui offrirais en rentrant, au moins, elle pourra la faire sortir sans que Hana soit apeuré par tant de monde. D'ailleurs, ça me fait penser que ce pauvre Kuroi est resté à la maison pour le coup … Bah, tant pis, c'est pas comme si on allait s'éterniser, de toute manière, les vieux vont probablement partir d'ici une heure pour finir de préparer la salle pour ce soir, enfin, Mère a engagé des personnes pour tout préparer et décorer mais, je suis sûr que Grand-Mère voudra superviser tout ceci avant qu'une grande partie des Kawada vivant encore en Alcea ou, venant pour l'occasion, n'arrivent. De quoi nous laisser le temps de nous détendre et, de rentrer à la maison sans qu'on nous emmerde.

Entre temps, Mei s'était arrêté près du stand de la tombola où j'avais moi-même prit un ticket il y a deux jours de cela. Les résultats tomberont demain, je me demande si je vais gagner quoique ce soit … Enfin, malgré que j'ai dis à Mei que je lui offrirais pas la moindre sucrerie, je ne pus m'en empêcher et, lui offris une lollipop multi colore, d'ailleurs je m'en suis également prit une. Je suivais ma sœur, sans broncher, la laissant profiter pleinement de sa liberté retrouvé mais, quelque chose me trottait en tête et, j'avais besoin de savoir …

« Quand on rentrera on sera sûrement seuls à la maison, Mère et les autres seront déjà probablement déjà à la salle pour finir les préparatifs. »

Commençais-je à dire avant de reprendre.

« Ça a été avec Grand-Mère ? Que t'a-t-elle dit ? »

Code © N3m0







Dernière édition par Kawada Kazuo le Mer 11 Fév - 23:41, édité 1 fois
avatar
Dim 1 Fév - 19:47
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Noël chez les Kawada

100x100

Ft.

Kawada Kazuo
100x100

Our Story.

24.12.2020 - Alcea - Route 14 - Talma
100x100

And...




Profiter
Kazuo m’accompagnait, bien que cela se devinât à ses paroles qu’il n’était pas vraiment enthousiaste à l’idée d’aller ou plutôt retourné au marché Noël, j’étais contente qu’il vienne avec moi. C’est mon côté égoïste sans doute. Je fis une légère moue boudeuse. Comment ça pas de sucrerie ? Mais le marché en est rempli ! J’allais devoir me contenter de baver ? Enfin ce n’est pas comme si j’allais en réclamer de toute façon. Et puis, mon aîné se contredit bien en venant à moi avec une  lollipop ! Je le regardais avec de grands yeux brillants, une vraie gamine.

« Ah oui c’est vrai qu’on loue une salle chaque année. De toute façon j’avais quelque chose à te donner et puis ce sera l’occasion pour que je puisse sortir Hikage et les autres, ils ont besoin de prendre l’air. »

Je grimaçais légèrement à sa dernière question, repensant à tout ce qu’avait bien pu me dire Grand-mère, il fallait dire qu’elle était loin d’être une compagnie agréable.

« Tout un tas de choses… La dernière était qu’il ne fallait pas que je fasse honte à notre famille… »

Après l’avoir supporté pendant un long mois, à encaisser toutes ces réflexions et ces rappels sur mes devoirs, j’étais comme une tempête qui n’arrivait pas à se déclencher et ce n’était pas franchement le moment de péter les plombs, il ne manquerait plus que Rei s’éveille et on frôlerait l’incident diplomatique entre familles fondatrices. Fuh, s’ils doutaient tellement de moi, alors pourquoi m’avoir choisi pour ce mariage arrangé ? Parce que j’étais de la branche principale ? Sans doute… Je secouais la tête, profitons de ce petit moment de répit pour nous détendre et atténuer cette tempête qui tourbillonnait en moi n’attendant que d’être relâché. Je regardais chacune des étales, suçotant la lolipop que l'on m'avait offert, me retenant de me jeter sur les stands de nourritures.

« Je pense que j’ai fait le tour, on peut rentrer. »

Tentant de me repérer, je trouvais plus judicieux de suivre Kazuo, mes quelques mois ici m’avaient permis de reprendre mes marques, mais je me méfiais tout de même de mon sens de l’orientation. Nous rentrâmes à la maison, le fait même d’entrer dans l’immeuble fut reposant maintenant que nous étions épargnés du tapage urbain. Il n’y avait personne à l’appartement, comme l’avait deviné plus tôt mon aîné. Il nous restait du temps avant la fête, j’en profitais donc pour sortir tous mes petits monstres de poches qui en avaient bien besoin.

« Avec toute cette route, ils ont bien besoin de se dégourdir les pattes. Et je n’ai pas pu passer beaucoup de temps avec eux à Domuraille… Ah tu te souviens de la tombola à Naira pour Halloween ? Et bien j’ai reçu cette petite Skelenox. Elle s’appelle Nadeshiko, elle est mignonne non ? »

Je souris regardant la petite faucheuse déjà en train de réajuster consciencieusement son nœud devant un miroir de la maison. Enfin… En tant que spectre, elle n’avait pas de reflet, mais je suppose qu’elle faisait comme si, cela devait lui rappeler son vivant. J’avais déjà présenté le petit Vipelierre lorsque nous nous étions passé du temps à Talma le mois où je m’étais réveillée alors que j’étais de retour dans la région. En même temps, celui-ci avait prit le poste officiel de vigie, toujours sur mon épaule à surveiller les alentours, il n'avait d'ailleurs pas tardé à reprendre sa place sur son perchoir. Quant à Hikage il était déjà en train de courir partout dans l'appartement.

« Comment c’est passé ton voyage depuis ? Tu n’as pas eu de nouvelles mauvaises rencontres j’espère… »

Je le regardais la mine légèrement inquiète, apparemment il avait bien failli y laisser sa peau dans la montagne et même à Talma, il avait manqué de se faire agresser… Je savais qu’il était plutôt provocateur mais quand même… J’avais comme l’impression que la région est moins sûre qu’avant, d’un côté je comprenais l’inquiétude de mère à notre sujet.
© Narja - Never-Utopia




avatar
Mar 3 Fév - 20:48
Famille Kawada

Messages : 2314

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un cadeau pour deux
24.12.2020 - Talma
Elle voulait m'offrir quelque chose ? Vraiment ? Bah … Je ne pouvais rien lui dire, moi aussi j'avais quelque chose pour elle mais bon, même si cela me faisait plaisir qu'elle m’ait prit quelque chose, ça m'embêter également, c'est moi le grand frère après tout, c'est à moi de lui offrir des choses. Bon ok, c'est Noël, le moment où on fait des cadeaux à ceux qu'on aime ou non d'ailleurs. Bah ouais, il y en a qui sont focus après tout et font ça pour tomber dans les bonnes grâces des autres ou, juste par pur intérêt, en soit ça revient au même …

Je lui souris tandis que l'on continuait de parcourir le marché. Je finis par lui demander comment cela s'était passé avec Grand-Mère mais, visiblement, elle ne voulait pas s'attarder sur cela, normal après tout … A sa dernière phrase, je me mis à sourire davantage, retenant un petit rire amusé.

« Ne pas faire honte à la famille hein ? Bah c'est plutôt foutu vu que, visiblement, je m'en charge très bien. »

Ah ça, je ne me suis jamais gêné, non pas que je le faisais exprès mais, je ne faisais pas également tout pour être un gentil petit garçon, Ô que non ! J'étais comme j'étais, j'agissais comme je le souhaitais et, tant pis des conséquences hein puis, ce n'est pas mon truc de réfléchir avant d'agir, il faut l'avouer. Au bout d'un moment, Mei annonce qu'elle avait fait le tour et, que l'on pouvait rentré. Direction la maison dans ce cas là ! La foule commençait à me filer mal à la tête, non pas que je n'aime pas être au beau milieu de personne mais, ça dépend des conditions et là, c'était chiant, ça braille trop, ça bouge trop …

Une fois à la maison, Kuroi arriva en trombe vers moi et, me sauta dans les bras. Je l'intercepte avant de le garder là tandis qu'il me fit quelques léchouilles sur le visage avant que je ne le fasse s'arrêter. Je suis pas du tout fan de léchouille mais, visiblement, il n'en a que faire. Enfin, ce n'est qu'un Pokemon après tout … Je le repose au bout d'un moment car, il commençait à m'agacer à se tortiller ainsi dans mes bras à me faire la fête comme si il ne m'avait pas vu depuis quatre jours. Une fois débarrassé, je pose mon regard sur Mei. Elle me parle de Naira, lorsque la fête d'Halloween avait eut lieu et, que je m'étais retrouvé tout seul comme un con car celle qui devait être ma partenaire a complètement flippé ! Oui, ce n'est peut-être pas pour cela qu'elle est partie mais, elle est tout de même partie quoi, me laissant seul ! Enfin, tant pis, au moins je ne me suis pas emmerdé d'une chialeuse dans mes pattes.

Ma sœur me présente le Pokemon qu'elle avait gagné à la tombola, elle a bien de la chance, j'ai rien gagné moi si ce n'est des tartes à la citrouilles. Bah, elles étaient pas dégueulasse du tout mais bon. En même temps je me demande ce que j'aurais foutu d'un autre Pokemon, déjà que Yue est plutôt lourd à certains moment … Ah bah, d'ailleurs, le voici qu'il vient à moi d'un air tout content et, s'arrête en observant Mei, intrigué.

« Ouais elle est … Mignonne. Je te présente Yue. C'était mon guide lors du test de courage et … Bah du coup, ils me l'ont filé à la fin du test. »

Le petit spectre à la tête de bois s'approche de Mei et, un sourire finit par naître sur son visage tandis qu'il se mettait à tourner joyeusement autour d'elle. Repérer la Skelenox, il finit par abandonner ma sœur pour se diriger vers l'autre spectre. Haussant les épaules, je reporte mon attention sur ma sœur et, lui fis signe de me suivre jusqu'à ma chambre pendant qu'elle me parle.

« Hm, le reste du voyage a été tranquille, je suis resté un bon mois à Naira je crois avant de rentrer à Talma pour me poser un peu et, car Mère voulait que je rentre à la maison quelques temps et, surtout, pour ne pas que j'esquive les fêtes. Du coup, j'ai pas fait d'autres rencontres depuis. »

Ouvrant la porte de ma chambre, talonné par Kuroi qui fonça et sauta sur mon lit avant de se tourner vers nous, remuant joyeusement la queue. Je lui fis une caresse au passage et, m'avance en direction de mon bureau. Regardant les quatre sphères posés là, je récupère celle noir et jaune et, me tourne vers Mei.

« Ça fait un moment que je possède ton cadeau maintenant. Elle était plutôt chiante au début faut l'avouer, donc j'ai du la rendre plus docile vu qu'elle était complètement sauvage. Enfin, elle me fait penser à Rei et toi. Un physique mignon, rayonnant mais, un caractère aussi difficile que adorable. Deux opposés mais qui vivent dans le même corps et qui se complète. »

Sur ces mots, je fis sortir Hana de sa Ball. Le papillon au motif de zénith apparut, ses magnifiques ailes déployés et, posa son regard sur Mei puis sur moi, l'air intrigué.

« Elle se nomme Hana, enfin, je l'avais appelé Bakana au début, quand elle était pire que chiante mais, maintenant, j'ai pu lui laisser son surnom. Elle peut être autant nerveuse que égocentrique ou agressive mais, elle ne te fera rien, elle a comprit que les humains n'étaient pas ses ennemis. Ah elle est aussi très gourmande, une adoratrice de chocolat. Enfin je pense qu'elle pourra s'adapter à toi, tout comme à Rei sans problème. Du coup, ce cadeau, c'est pour vous deux. »

J'avais finit par accepter les deux identités de ma sœur comme étant différente, même si pour moi, cela ne faisait pas grande différence. Mei restait Mei, enfin, si cela pouvait permettre à son autre côté de se radoucir et, permettre à Mei d'avoir plus confiance en elle, alors, je continuerais ainsi. Un jour elle finira bien par s'accepter tel qu'elle est, j'en suis sûr. Pour l'heure, je lui tandis la sphère de Hana pour la lui donner alors que la Prismillon observait cet échange sans trop comprendre. Elle allait sûrement m'en vouloir un peu mais, je suis sûr qu'elle finira par se faire très vite à Mei, après tout, elle était bien plus patiente que moi.
L'heure de la modération
Pokemon ... GOOOOOO !
Don de Prismillon à Mei
Spoiler:
 

Merci

Code © N3m0







Dernière édition par Kawada Kazuo le Mer 11 Fév - 23:42, édité 1 fois
avatar
Dim 8 Fév - 4:25
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Noël chez les Kawada

100x100

Ft.

Kawada Kazuo
100x100

Our Story.

24.12.2020 - Alcea - Route 14 - Talma
100x100

And...




Recevoir
Je suivis mon aîné, laissant nos Pokémons spectre sympathiser entre eux, tandis qu’Hikage me faisait la fête tout en jouant avec son frère. Hibiki lui, était calme, toujours perché sur mon épaule, le petit Vipelierre n’aimait pas trop faire connaissance avec les autres Pokemon, il faudrait que j’essaie de le sociabiliser un petit peu quand même un de ces jours. Apparemment il ne c’était pas passé grand-chose lors du voyage de Kazuo depuis que nous nous étions quitté à Naira. Et tant mieux si je puis dire… Enfin je veux dire… Au moins il ne lui est rien arrivé de fâcheux comme les autres fois ! Je l’avais suivis jusque dans sa chambre, les deux Zorua nous avaient suivis eux aussi, Hikage avait d’ailleurs bien vite rejoint Kuroi sur le lit en se jetant sur lui pour jouer. Ah ! Ils allaient défaire le lit ! Mais je n’eus pas le temps de les arrêter, ou au moins arrêter Hikage, que Kazuo se tourna à moi avec une sphère, je le regardais intrigué, penchant légèrement la tête sur le côté. Un cadeau ? Entendant cela mes yeux brillèrent de curiosité.

Écoutant les mots de mon frère aîné j’admirais l’apparition de la dénommé Hana qui me fixait. Les yeux brillants les mains jointes, j’étais subjuguée.

« Elle est magnifique ! Merci Kazu’Nii ! Je suis sûre que Rei sera contente aussi ! »

Honnêtement, j’avais envie sauter dans les bras de mon frère pour le remercier, mais je ne voulais pas effrayer le prismillon qui avait l’air déjà pas mal perdue, j’évitais les gestes brusques, alors je lui souriais tout simplement, un grand sourire, les yeux pétillants de gratitudes. En le remerciant encore une fois, je pris l’hyperball qui me tendait, pensant à l’étiqueter plus tard pour Rei, même si la plupart du temps, elle se souvenait de pratiquement tout ce qui nous arrivait. Je lui en voulais pour ce qui était arrivé à Merya, mais maintenant que j’avais réussi à négocier ma liberté avec mère, sans est-il temps de lui pardonner, après tout, nous étions comme enchaîné l’une à l’autre.
Je me tournais vers la prismillon en lui souriant, si j’en jugeais à son sale caractère décrit par Kazuo, elle n’allait certainement pas apprécier ce changement soudain, comme n’importe qui, je ne comprenais que trop bien cela. Et effectivement elle ne semblait pas ravie du tout ! Elle nous fixait tous les deux, furieuse. Apparemment l’échange de Pokeball lui avait fait comprendre la situation. Alors il fallait que je gagne sa confiance assez rapidement et pour cela autant exploiter son pécher mignon. Fouillant dans mon sac en bandoulière, elle recula un peu, sur la défensive, je gardais mon calme, sortant un petit sachet en tissu rouge. J’en sortis deux chococoeurs que je tendais à Hana, qui ne tarda pas à me les prendre des mains pour aller les grignoter dans un coin.

Bon elle ne me faisait pas bien confiance pour le moment mais cela viendra doucement. Pour le moment j’allais la laisser tranquille, me tournant à vers Kazuo, après tout moi aussi j’avais un cadeau à lui offrir. Fouillant à nouveau mon sac j’en sortis un paquet cadeau rouge foncé, à son aspect on devinait tout de suite qu’il contenait quelque chose de mou comme un vêtement : Il s’agissait d’un sweat noir à capuche en polaire avec un petit design rebelle et une fermeture.

« Je sais que tu n’aimes pas vraiment avoir trop d’habits sur toi, au moins c’est léger tout en tenant bien chaud. »

Évidemment je ne l’avais pas acheté à Domuraille, là-bas ou ne trouve pas vraiment des vêtements qui plairaient à Kazuo… Non, je l’avais trouvé dans une boutique d’Hopa lorsque j’y avais passé quelques jours, je m’étais dit qu’il lui irait bien, après, à savoir si ça lui plaît.

Demande de modération

- Don du Prismillon accepté.
- Don de deux Chococoeurs à Prismillon.
© Narja - Never-Utopia




avatar
Dim 8 Fév - 14:27
PNJ MJ

Messages : 2499

Voir le profil de l'utilisateur
Don

Don validé !
Hasewaga reçoit le Prismillon de Kazuo.
Prismillon tombe à 0 points bonheurs.

Vous donnez deux chococoeurs à Prismillon, celui-ci gagne 10 points de bonheur.

Merci d'éditer vos T-Card !


avatar
Mer 11 Fév - 23:44
Famille Kawada

Messages : 2314

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Et on se prépare ...
24.12.2020 - Talma
Chouette ! Elle apprécie mon cadeau, j'en suis ravis ! Elle ne cesse d'observer Hana qui semble furax alors que, peu à peu, elle commence à comprendre ce qu'il se passe dans cette pièce. Bah … Elle va tirer la gueule quelque temps puis ça ira mieux ! En plus, Mei a eu le bon réflexe, sortant un petit sachet de son sac, elle attrape deux chococoeurs qu'elle proposa à Hana et, bien sûr, la Prismillon se rua dessus. Je me met à rire devant la scène avant d'écouter ce que Mei avait à me dire, enfin, je récupère d'abord le paquet qu'elle me tendait. Dedans, c'était mou, un vêtement ? Fort probable oui, je me demande ce qu'elle m'a prit … Déballant le paquet carmin, je finis par voir ca dont il s'agissait. Dépliant le vêtement, je souris en voyant le sweat sombre à capuche dans un design que j’apprécie mais, qui va se faire arracher les cheveux à Mère.

Retirant le sweat que je porte, j'enfile celui-ci pour l'essayer puis, me regarde dans le miroir qui se trouve dans ma chambre. Classe ! Elle a pas oublié mes goûts depuis tout ce temps ! Je souris, content avant de me retourner avec ma sœur et, m'approche d'elle avant de poser ma main sur sa tête, lui ébouriffant les cheveux au passage car je ne peux m'empêcher de le faire à chaque fois.

« Merci Mei, il est superbe ! Pour la peine, je le met ce soir ! J'ai hâte de voir la tête de Mère en plus ! »

Un jour peut-être je cesserais de la provoquer mais, en même temps, c'est un peu ma façon de lui dire que je l'aime, même si tout cela n'en a pas l'air. Si ce n'était pas le cas, je n'aurais pas prit autant de coup autrefois. Certes, après leur divorce et, le fait que Mei parte avec l'autre bâtard, j'en ai amèrement voulu à Mère, ne lui adressant pas la parole pendant de long mois. J'avoue qu'une part de moi lui en veut toujours, lui en veut de ne pas avoir réagit à temps, d'avoir laisser Mei entre les pattes de ce type. Enfin, pensons à autre chose, déjà que la soirée risque d'être chiante, on va éviter d'empirer ça ! D'ailleurs, il était peut-être temps de se préparer, quoique, je ne suis pas pressé d'y aller mais bon … Je fixe l'heure sur mon réveil, réfléchit un moment puis, lâche un soupire avant de me rendre devant mon armoire, fouillant à l'intérieur. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir me mettre sur le dos moi … J'imagine que Mère et Grand-Mère vont râler si j'arrive accoutré n'importe comment mais, en même temps, je n'ai pas la moindre envie de m'habiller comme un Pingoleon !

Je m’empare d'un t-shirt sombre ainsi que d'un pantalon large de même couleur mais, avec les coutures rouges et deux sangles partant de la poche avant pour se retrouver attacher à celle arrière. Ouais, ils vont adorer ça, je le sens bien ! Avec le sweat en plus, ça va être parfait ! Je me tourne vers Mei, lui demande de m'attendre le temps que j'aille me changer dans la salle de bain. Rapidement, je retire mes fringues pour mettre celle que j'avais choisis avant de retourner dans ma chambre, Kuroi et Hikage foutant toujours autant le bordel dans mon lit. J'attrape une boîte en bois sombre et, avec des empruntes de pas féline peint dessus en blanc. Une vieille boîte que je possède depuis que je suis gamin je crois, je sais plus en faire, je crois que c'est Mère qui me l'a offert à l'époque, enfin maintenant, elle me sert de boîte à bijoux. Et ouais ! Il n'y a pas que les filles qui ont des boîtes à bijoux ! Faut bien que je met mes pierçings et bracelets quelque part moi !

Ouvant la boîte, j'attrape un collier de cuir qui me serre légèrement la gorge, ainsi que deux bracelets de cuire dont j'équipe mes poignets. Je mettrais bien la chaînette d'argent pour relier mon piercing à la lèvre à celui de l'oreille mais, je crois que mon accoutrement va suffisamment blaser l'assemblée comme cela, pas besoin d'en rajouter plus pour le coup, une prochaine fois ! Refermant la boîte, je me tourne ensuite vers Mei.

« Si tu veux faire quelque chose avant qu'on parte, te préparer ou autre, prend bien ton temps ! »

Sur ces mots, je m'approche de mon lit et, m'y laisse tomber lâchant un long soupire. Qu'est-ce que j'attendais désormais ? Seulement que Mei me dise qu'elle est prête pour qu'on se rendent jusqu'à la salle réservé par notre famille, rejoindre cet endroit barbant ...

Code © N3m0





avatar
Ven 27 Fév - 6:12
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

550 de large
Noël chez les Kawada

100x100

Ft.

Kawada Kazuo
100x100

Our Story.

24.12.2020 - Alcea - Route 14 - Talma
100x100

And...




Se préparer
J’étais contente que cela lui plaise, heureusement, ses gouts avaient à peine changé depuis le temps, en plus, cela lui allait comme un gant. Bon je suppose qu’il fallait bientôt aller rejoindre la famille à la salle. J’allais sans doute me prendre un savon de grand-mère pour mon comportement de tout à l’heure, enfin. Bizarrement, je m’en fichais, est-ce que je me découvrais un côté rebelle ? Non, c’était sans doute parce que Kazuo était avec moi et que grâce à lui je me sentais presque intouchable. Enfin au moins j’allais m’habiller correctement pour la fête, histoire de ne pas me prendre trop de réflexion de la part de la vieille femme, déjà pendant un mois j’avais dû mettre de côté ma garde-robe dont le style était celui que j’avais adopté de Rei. Manifestement, Kazuo se fichait pas mal de règles vestimentaires imposées par la norme Kawada, je l’enviais pour cela. Il me demanda de l’attendre le temps qu’il se change, mais je me voyais mal rester planter là à rien faire et puis il fallait que je me change aussi, que je mette des vêtements propres, ceux-là avaient supporté les longues heures de trajet en voiture et grand-mère était capable de râler pour le moindre plie. Quoique, je prendrais bien une douche avant, histoire de me détendre.

Le temps que Kazuo se change, j’allais voir comment se comportait Hana, elle boudait, enfin c’était compréhensible, je la laissais tranquille et partis dans ma chambre. Je défis mon sac, pour ranger mes vêtements dans mon armoire, après tout, j’allais rester un certain temps à Talma avant de reprendre la route. Car, en plus de rester pour les fêtes, j’avais plusieurs visites de contrôle à faire à l’hôpital, après tout, les traitements changeaient assez souvent. Je pris une chemise blanche et une veste noire ainsi qu’une cravate rouge foncé, oui bien que cela faisait masculin, j’avais une préférence pour les cravates plutôt que les nœuds… Pour le bas une jupe de même couleur et des collants noirs épais, on était en hiver après tout.

Je revins dans la chambre de Kazuo attendre qu'il me libère la place. Il revint rapidement, je le laissais terminer ce qu'il avait à faire, mais alors que j'allais lui annoncer que j'allais me rendre à la salle de bain pour me préparer, mais il me devança. Sa remarque me fit pousser un léger ricanement silencieux, prendre bien tout mon temps hein... Il n'avait vraiment pas envie d'aller à ce réveillon, enfin ce n'était pas nouveau, décidément il n'avait vraiment pas changé.

« D'accord, je vais à la salle de bain, à tout à l'heure ! »

Je quittais la pièce, lui laissant ses derniers instants de répit, tandis que je m'enfermais dans la salle de bain. Je me dévêtis, mais je ne pouvais m'empêcher de ces cicatrices présentes sur mes avant-bras, grimaçante. Entre Rei qui avait passé ses nerfs dessus lorsque nous étions en isolement et les frottements de la camisole qu'on avait dû nous mettre stopper cela, ils avaient vraiment pris chers. Levant la tête vers le miroir j'observais ceux que j'avais sur le bassin, les hanches et les genoux, je devais également en avoir quelques-unes dans le dos à force de mettre fait pousser contre les murs, en général j'étais le plus amocher lorsque l'on me faisait dévaler les escaliers de la maison ou même parfois au collège... Mes persécutrices avaient l’air de trouver ça drôle. Je soupire... Que de mauvais souvenirs qui resurgissaient à chaque fois que voyaient ces maudites marques... En plus, c'était vraiment laid, je n'étais vraiment pas bonne à marier, je me demandais ce qui était bien passé par la tête de mère.

Je secouai la tête, ce n’était vraiment pas le moment de penser à tout ça, j’étais maintenant chez moi à Alcea, toutes ces mauvaises choses sont maintenant derrière moi. Je pénètre dans la douche, laissant l’eau chaude me détendre tandis que je pensais à des choses plus joyeuses, mettant de côté tous les devoirs familiaux que l’on m’avait imposés. Une fois propre, j’enfilais ma tenue tout en revenant à la réalité, ajustant parfaitement ma cravate devant le miroir, je mimais l’expression sérieuse que pouvait avoir ma mère le plus souvent. Pourquoi ? Parce que ça m’amusait s’en doute. Une fois prête, je rejoignais mon frère dans sa chambre.

« C’est bon, on peut y aller ! Heu on rappelle nos Pokemon ? »

Je lui souris, cette nouvelle n'allait pas vraiment le ravir et je le comprends bien, cette soirée allait sans doute être plus oppressante, surtout vu ce que la famille attendait de nous, j'étais jusque-là pour ainsi dire à l'abri de tout cela, mais maintenant que j'avais un engagement avec le chef de la famille Aojima, j'allais partager avec mon frère la pression que notre famille nous offrait en ce réveillon de Noël. C'était un miracle que Rei n'ait pas pointé le bout de son nez, je devais sans doute en remercier mes anti-dep-...

« Ah ! J'ai oublié mon traitement ! Peux-tu m'attendre ici ? Je reviens ! »

Je m'étais frappée le front en disant ces mots. Quelle gourde ! J'aurais dû le prendre avant ! Dans quel état j'allais être pendant la fête ! Enfin ce n'est pas plus mal d'un côté, au moins je n'écouterais qu'à moitié les remarques de la famille. Fouillant dans mon sac j'attrapais ma boite dans laquelle étaient rangés les différents médicaments dans chaque compartiment qui était annoté à un jour. Je pris les différents cachets que je devais prendre aujourd'hui, l'avalant avec un verre d'eau que je m'étais servi dans la cuisine. Je rangeai ma boîte dans mon sac et le verre dans le lave-vaisselle avant de rejoindre Kazuo.

« C’est bon… Hm… Je risque d’être un petit peu dans les vapes… Je suis désolée, j’ai complètement oublié… On peut y aller ! »

Je lui souris nerveusement, heureusement j’étais habitué à ce traitement, donc il me faisait moins d’effet, du coup je n’avais pas vraiment envie qu’on me le change mais bon, ce n’étais pas comme si j’avais le choix. J'appelais Hikage, je comptais bien le prendre avec moi, pour Hibiki je ne m’inquiétais pas mais, si les deux Zorua continuaient de faire les fous sans notre surveillance, j'avais un peu peur de l'état dans lequel serait l'appartement à notre retour. Sans que je lui dise quoi que ce soit, le Vipelierre prit place sur mon épaule, décidé à ne pas me quitter, un vrai protecteur malgré son indifférence constante. Je fis signe à Nadeshiko qui passait dans les parages, en compagnie de son nouvel ami spectre, de venir me voir. m'accroupissant pour être à sa hauteur, je lui demandais doucement de tenter de sympathiser avec le prismillon qui continuait manifestement de bouder, en mon absence, lui expliquant brièvement la situation. Ayant un passé clairement humain, elle me comprenait, bien heureusement, même si moi je ne pouvais pas la comprendre. Une fois tout cela réglé, je me levais, enfin prête à partir.
© Narja - Never-Utopia




avatar
Ven 27 Fév - 17:16
Famille Kawada

Messages : 2314

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Salut la famille !
24.12.2020 - Talma
Mei partait se préparer à son tour, pendant qu'elle faisait ce qu'elle avait à faire, j'en profite pour me décontracter. Allongé dans mon lit à fixer le plafond, je réfléchis un moment avant de me tourner sur le côté et, ouvre ma table de chevet avant d'en sortir une petite boîte en fer fermé à clé. Clé qui était dessus lorsque je me trouvais dans les parages. Ouvrant la boite, j'en sortie une boite plus petite et, l'ouvrit à son tour. Dedans, un joint roulé à l'aspect d'une cigarette, pour quelle raison ? Juste au cas où Mère tomberait dessus. Mieux vaut qu'elle croit que je fume des clopes plutôt que des joints. Attrapant le zippo où était gravé un Dracaufeu dessus, je m'empare du stick, le bloque entre mes lèvres avant de l'allumer, tirant longuement dessus avant de laisser ressortir doucement la fumée. Ah bordel ! Que cela pouvait faire du bien ! Quitte à me faire chier là-bas, autant que cela soit en étant décontracté !

Fumant tranquillement, les yeux clos, j'avais l'impression que le monde autour de moi était en train de tourner. Une sensation désagréable au début, lorsqu'on est pas habitué mais, après, qu'on apprécie grandement ! Je termine mon joint avant que Mei ne revienne dans ma chambre. Je ne m'étais pas pressé pour ne pas qu'elle me voit, ce n'est pas mon genre de me cacher, bon, peut-être un peu de Mère mais, elle serait bien capable de m'envoyer dans un centre de désintox' si elle me voit fumer ce genre de chose ! Je jette un coup d’œil dans sa direction en me redressant sur les coudes, elle s'était bien évidemment bien habillé pour la soirée. Probablement pou éviter une crise d'hystérie de la part de Grand-Mère et de Mère. Enfin, autant que l'un de nous deux prennent dans la gueule et, vaut mieux que cela soit moi, elle a dû suffisamment subir dernièrement.

Elle me demande ce que l'on fait de nos Pokemon, savoir si on les rappel, je leur jette un coup d’œil puis, hausse les épaules. Qu'est-ce que j'en sais ? Je doute que Kuroi accepte d'être dans sa ball, après tout il n'a pas vraiment l'habitude mais, en même temps, j'ai pas vraiment envie de le laisser seul ici. Soudainement, elle semble se rendre compte de quelque chose. Son traitement … C'est vrai qu'elle doit prendre ces merdes tous les jours … Je soupire alors qu'elle quitte ma chambre et, me redresse, m'étirant un bon coup en baillant puis, me dirige de nouveau vers mon bureau et attrape un flacon de parfum pour m'en mettre de coup de spray, histoire de virer l'odeur de l'herbe. J'aère ma chambre un peu également mais, ferme les volets, c'est pas la peine que Hana tente une fuite par mécontentement.

Mei revint, s'excuse. Au moins, on sera deux à être défoncé, quoique elle, c'est plus être dans les vapes.

« T'inquiète, je serais pas clean non plus. »

Je lui souris en m'approchant d'elle, posant ma main sur sa tête avant de la laisser rappeler son Zorua et, que son lézard vert vienne se placer sur son épaule. Je siffle pour appeler Kuroi, aucune envie de me balader avec une PokeBall, il restera sans et si ça plait pas bah … Ça revient au même, de toute manière il sera calme, du moins, il aura plutôt intérêt puis, la famille devrait être heureuse que l'on affiche fièrement notre symbole comme étant notre Pokemon ! Bon certes, Kuroi était encore loin de la prestance d'un Zoroark mais, ça viendrait, il s'améliore chaque jour après tout.

« Allons-y. »

Lui dis-je alors que l'on quitte ma chambre pour se rendre dans le hall de l'appartement et, quittons la maison en fermant à clé.

Marchant dans le froid de l'hiver, nous nous rendons au lieu de rendez-vous où les festivités familial ne tarderaient pas à commencer car, après tout, on risquait bien pour en avoir pendant des heures alors, autant commencer le plus tôt possible.

Nous ne mettons pas bien longtemps avant de rejoindre le lieu de rendez-vous, nous entrons dans la pièce où il faisait déjà bien chaud. Me débarrassant de mon sweat pour le mettre sur l'un des portes manteaux présents, j'attends ma sœur avant d'aller rejoindre le reste de la famille avec grand « plaisir » … Beaucoup me regardèrent bizarrement lors de mon arrivé face à mon accoutrement différent de leur tenu bien habillé, ce qui me fit sourire. Je salut ceux qui le voulait bien, échangeant quelques poignées de mains avant de rejoindre Mère qui me regarde de la tête au pied avec de grand yeux.

« J'espère qu'on est pas trop en retard ? Il fallait bien qu'on se prépare comme il faut pour ce merveilleux événement. »

Un sourire et un ton ironique, elle ne daigne même pas faire le moindre commentaire face à ce pique lancé. Autant dire que la soirée promet et, pour bien commencer, je m'attrape une coupe de champage qui se trouve sur la table à côté de Mère, santé !

Code © N3m0





Contenu sponsorisé


 

Noël chez les Kawada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook