Partagez | .
 

 Flamme martiale et Sables d'ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Lun 13 Avr - 23:50



Me voilà encore sur la route, le nez au vent et pensant  à ce qui m’attendait.
Trois jours plus tôt j’avais appris qu’un concours se déroulerait à Tavas, une étape que je serais obligé de faire sur ma route pour Bourg-Lïme, je comptais en profiter pour discuter avec Hiroi qui serait très certainement présent sur place.
Je marchais donc tranquillement le long de la route en écrivant un message sur mon holokit pour le coordinateur aux yeux d’azur, Poussifeu m’accompagnait, ce n’était pas grand-chose, mais je savais que marcher à mes côté lui faisait plaisir. Il marchait et courait, sautant dans les hautes herbes puis en rejaillissant en tentant de me rentrer dans les jambes pour me décrocher de mon appareil, le message était fini et envoyé, je rangeais le petit engin et me tournais vers mon partenaire pour lui proposer de grimper sur mon épaule.
Sautillant gaiment il s’arrêta pour me dévisager, son air incrédule devant mon geste étant assez équivoque je me redressais pour lui parler tout en reprenant la route.

- Tu sais, je suis largement assez fort pour pouvoir te porter un peu sur mon épaule, même si j’admets que ta taille ne m’aidera pas je peux au moins tenir quelques minutes.
Je regardais Poussifeu pour voir qu’il conservait son air caractéristique du : « je te crois mais non, sans façon. » auquel j’avais déjà eu droit à plusieurs reprises lors de nos entrainements quand je lui proposais de li lancer de petit cailloux pour tester sa réactivité pour l’esquive. En même temps j’aurais en effet pris le risque de lui en lancer une trop vite qui l’aurai esquinté, son refus n’étais finalement pas une si mauvaise chose dans ce cas.
- très bien, je n’insiste pas si tu ne veux pas.
J’abandonnais vite, Poussifeu étais plus têtu que le plus borné des Dracaufeu, je continuais donc de marcher en profitant de la chaleur nouvelle qui commençait à s’installer.

Au fil de la marche je rappelais à Poussifeu les erreurs qu’il avait commises lors de son combat contre la Zygzaton quelques jours plus tôt. Je pointais qu’il avait sous-estimé son adversaire et surtout surestimé ses propres capacités, ces deux combat lui avait valu une bosse qui restait encore visible aujourd’hui, mon pokédex me confirmant que la blessure refusait pour le moment de se soigner. A ma grande surprise Poussifeu m’écoutais, enfonçant tour de même son bec dans son foulard pour protester devant ces constats. Il semblait, pour une fois, avoir vraiment pris conscience du fossé qui sépare son entrainement d’un véritable combat.

Nous continuions d’avancer en discutant quand soudain, j’entendis un frémissement venant des fourrés, je me tournais mais ne voyait pourtant rien, le bruit s’était arrêté net, je regardais Poussifeu, haussais les épaules et nous reprenions notre route.
avatar
Invité
Jeu 2 Juil - 17:53




Flames martiales et sable d'ailleurs




La nuit fut courte, car oui, Nnanjindu ne supportait pas faire la grasse matinée et malheureusement pour Sonora et Zoom qui avaient veillé très tard cette nuit, il furent levé par la force, arrosé d'un sceau d'eau tiède et trainé hors de la tente par la queue. Et c'est ainsi que notre jeune femme accompagnée de ses deux zombies, traversèrent la plaine après avoir ranger le petit campement. La journée était magnifique, quelques petits nuages parsemaient le ciel en quête de compagnie plus fraiche que ce soleil brulant. En effet, il faisait chaud, trop chaud pour nos petits compagnons morts de fatigue et de soif. Rampant au sol, il trainaient derrière leur enthousiaste maitresse, elle s'arrêta un moment, debout, et les observa. C'est alors qu'ils trouvèrent un coin d'ombre pour s'y reposer et faire une halte, or, ce n'était que Nnanjindu qui, haute comme un arbre millénaire, offrait un coin frais, parfait pour se poser un peu.

Agacée, de devoir attendre, elle se dirigea vers eux, les saisit par la peau du coup et les avertit que : Si ils ne voulaient pas faire office de nourriture aux Vaututrices, ils feraient de se dépêcher. Sonora savait pertinemment qu'elle ne les mettrait pas dans leur pokéball, car ceci irait contre ses principes, mais pour une fois il aurait bien voulu y entrer. Mais cela, Zoom le Zigzaton l'ignorait, et tenta de décrocher sa ball de la hanse du sac pour y retourner, erreur, celle-ci tomba et roula dans la légère pente qui s'offrait à eux. Elle dévalait sous les yeux des trois impuissants compagnons jusqu'à atterir sur une butée plus loin à quelques mètre d'ici dans un petit "toc". La jeune femme aperçut une silhouette humaine au loin et hurla tout en agitant sa main gauche vers le ciel afin d'attirer plus l'attention :

- " Ohé ! Ohééé ! S'il vous plait ! " tout en se dirigeant vers ce qui semblait être un jeune garçon.  




Dernière édition par Nnanjindu Akwom le Ven 3 Juil - 14:46, édité 1 fois
avatar
Invité
Jeu 2 Juil - 22:22



Entendant quelqu’un héler derrière moi je me tournais pour voir d’où venait la voix. J’aperçu alors une jeune femme au teint sombre descendant la faible pente que Poussifeu et moi avions passé quelques minutes plus tôt.
Par réflexe je jetais un œil à mon bandage, m’assurant que ma cicatrice était correctement couverte, avant de remarquer un peu plus loin, entre la jeune femme et moi une ball dévalant la pente.
Je me dirigeais vers l’objet supposant que c’était la raison pour laquelle la demoiselle criait ainsi.

Poussifeu m’accompagnait, se tenant près de ma jambe et son regard restait braqué quelque peu derrière la coureuse. Je remarquais donc deux pokémons, mais la distance m’empêchait de les identifier, mais seuls certitudes étaient les couleurs des compagnons de la jeune femme, l’un jaune sable, l’autre marron et blanc.

A mesure que je m'approchais, je parvenais petit à petit à voir le vètement de la jeune femme. Je l'avais tout d'abord pris pour une robe jaune unie de loin. Mais plus elle s'approchait et plus je voyais que le vètement n'était pas une simple robe tenue au niveau de la poitrine, mais un habit différent, je ne n'arrivais d'ailleurs pas identifier ce que c'était, mais surtout je voyais que la couleur semblait parsemée de petits détails.
Je remarquais également que la demoiselle devait être relativement grande, nous étions séparés par une bonne dizaine de mètres et elle me semblait déjà très proche, d'où la supposition d'une grande taille.

Je regardais Poussifeu un instant pour voir que plus nous approchions plus ils semblait non pas hostile, mais méfiant, un comportement étonnant de sa part quand on siat avec suelle facilité il peut se laisser traiter en peluche.
Cet étrange état de mon pokémon me mit sur mes gardes, mais je comptais malgré tout au moins entrer en contact avec cette personne au moins pour savoir ce qu'elle fait dans cete zone à courir après une pokéball.

Attrapant la ball je me redressais pour m’addresser à la jeune femme :

- Est-ce que ceci t’appartiendrais ?


Dernière édition par Cyrille Duffour le Ven 3 Juil - 16:34, édité 1 fois
Contenu sponsorisé


 

Flamme martiale et Sables d'ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]
» Dans les sables mous de Lommel Ce W.E.
» Le curé et les sables mouvants .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook