Partagez | .
 

 Une histoire en entraîne une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Ven 23 Oct - 20:40




Vraisemblablement, la mère de famille voulait se racheter suite au comportement de son aîné. Elle déclara une nouvelle fois que cela ne la dérangeait pas du tout, en plus, c'était elle qui s'était proposée, du coup, Hiroi pouvait très bien accepter sans avoir de remords par la suite. Le trajet se fit tout d'abord à pied et le coordinateur apprécia le fait d'être légèrement plus grand que son starter qui pouvait le maintenir debout sans se plier et s'épuiser davantage. D'ailleurs, Futeki lui posait plusieurs questions en profitant de cette proximité, mais, comme le jeune homme ne voulait pas révéler son secret, il préférait ne rien dire et tentait de communiquer uniquement avec des mouvements de tête, ce qui n'était pas excellent. Ils finirent par atteindre une voiture et il fallait donc qu'il rentre tous ses partenaires dans leurs sphères bicolores. Bien évidemment, Futeki était le seul à rester en dehors. Premièrement, il détestait les Pokéballs et deuxièmement, vu ce qui était arrivé à son dresseur, il refusait tout simplement de le laisser seul, même s'il avait déjà remarqué que l'aura des parents était bienveillante. Hiroi expliqua la situation et cela ne semblait pas les déranger puisque tout le monde embarqua pour se rendre à leur demeure familiale.

Durant le trajet, le coordinateur avait des douleurs au niveau de sa blessure, mais il faisait en sorte de les dissimuler, ce qui n'échappa pas au regard très attentif du Pokémon Aura. Pour éviter de la ressentir, il suivit le cours de ses pensées qui voguaient vers l'état de santé de ses Pokémon, plus précisément Kouteki et Sanai. Le premier avait vaillamment combattu un adversaire redoutable alors qu'il avait un désavantage significatif dans l'affrontement. Pourtant, cela ne l'avait pas empêché de se lancer dans la bataille avec l'intention de l'emporter, tout ce qu'il désirait, c'était faire en sorte de récupérer Sanai qui était dans de beaux draps. En parlant d'elle, Hiroi voulait se dire que tout irait bien pour la suite, malheureusement, il avait assisté à son évolution et il avait compris qu'elle avait changé mentalement également. D'après ce qu'il savait, les Salamèche évoluait souvent lors des moments de faiblesse puisqu'ils ne supportaient pas cela, ce qui les faisait devenir des Reptincel, puis des Dracaufeu hors de contrôle. L'amateur des concours avait espéré que cela se passe différemment avec Sanai, mais le fait était bien présent. Prisonnière de sa propre faiblesse, Sanai était devenue un Reptincel en se libérant par ses propres moyens. Sa nouvelle motivation allait être de combattre sans répit et Hiroi pensait déjà à visiter les arènes pour lui permettre de se défouler avant de se demander si ce ne serait pas dangereux pour ses opposants. Ses sombres pensées l'accompagnèrent durant tout le trajet et il ne fit pas attention aux autres.

Modération:
 
avatar
Sam 24 Oct - 18:43
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Vous voici dans la petite banlieue paisible de la capitale. La jeune femme vous invite à entrer dans leur demeure familiale tandis que son mari continue de ce battre avec son fils aîné qui ne veux rien entendre à ses discours moralisateurs. Dans la maison, une petite fille semblant du même âge que Timmy vous accueille et s'adresse à son frère d'un ton moqueur.



Fille : « Et bien Timmy ? T'as encore fais des bêtises ? Olaa ! Çà à l'air sérieux cette fois-ci ! »






Timmy : « Oh la ferme toi ! »






Warren : « He ! Comment tu parles à ta soeur ! File dans ta chambre ! En vitesse ! Et tu n'en sors pas jusqu'à l'heure de dîner ! Et toi Jane cesse de le provoquer ! »



La gamine tire la langue à son frère qui lui répond d'une grimace avant de monter dans sa chambre sous les ordres de son père. Pendant ce temps Joyce se tourne vers vous.



Joyce : « Venez, nous allons nous occuper de vos pokemon dans la pièce d'à côté. Vos blessures semblent vous faire souffrir, bien qu'elles ne soient que superficiel, il vaut mieux que vous restiez vous reposer ici pour ce soir. Je ne vous forcerais pas la main, mais ce serait plus prudent pour vous et vos Pokemon. »

Elle vous emmène dans une spacieuse pièce qui semble être un lieu de vie pour les pokemon de la maison. Warren y libère son Musteflott qui va rejoindre les autres Pokemon présent, avant de confier le vortente à sa femme.





Joyce : « J'étais éleveuse autrefois lorsque je parcourais les routes avec mes Pokemon, quant à Warren il était dresseur avant de devenir ranger, d'où le bon nombre de Pokemon que l'on a ici et l'importance qu'on leur accorde. Venez j'ai une table de soin au fond, je vais vous demander d'y déposer vos Pokemon afin que je puisse m'en occuper. Oh et vous pouvez libérer vos compagnons ici si vous le souhaitez. Je suppose que vous souhaitez rester avec eux, ne vous forcez pas vous êtes blessés, allez donc vous reposer dans le salon, je m'occupe de tout. »

Elle appelle son Leveinard qui vient pour l'assister. Pendant ce temps Warren fait les cent pas dans le salon.

Note :
Pokemon présent dans la pièce : Musteflott, Leveinard, Vortente (K.O) le reste est libre selon ton imagination et ta logique.

Qu'allez vous faire ?
Insistez pour rester auprès de vos Pokemon ?
Rejoindre Warren dans le salon ?
Reprendre vos Pokemon et partir ?
Aller tabasser le gamin dans sa chambre ?


avatar
Invité
Dim 25 Oct - 1:54




En entrant dans la ville, Hiroi la reconnut assez rapidement, il s'agissait de Talma. Il avait participé au concours de Noël dernier dans cette ville, il avait aussi été un invité d'honneur au bal de fin d'année organisé par les familles fondatrices, il avait également rencontré Cyrille dans cette ville avant de vivre sa première séparation avec Futeki. Avec tous les efforts du monde, le jeune coordinateur ne pourrait pas oublier tout ce que cette ville lui avait apporté et, encore maintenant, elle semblait de nouveau liée à ses mésaventures puisque la voiture finissait par atteindre une habitation plutôt spacieuse dans la banlieue de la ville. Une jeune fille les attendait, elle semblait avoir le même âge que le dénommé Timmy, à croire qu'ils étaient jumeaux, surtout lorsqu'elle chargea immédiatement son frère en profitant de la situation. L'air espiègle peint sur son visage montrait qu'ils avaient tous les deux le même esprit. Le père calma le jeu rapidement de sorte que le jeune garçon aille dans sa chambre pour purger sa peine tandis que la sœur resterait probablement ailleurs pour éviter de le chercher.

Hiroi avait fait en sorte de dissimuler le fait que ses blessures le faisaient souffrir, mais il aurait dû se douter qu'une infirmière avait l’œil attentif et qu'elle s'en rendrait compte très rapidement. Comme elle le rappelait, ses blessures étaient superficielles, il le savait déjà, il s'attendait à avoir un magnifique bleu sur le torse, mais ce qui le gênait davantage, c'était l'endroit où elle était située. Dès qu'il respirait trop fort ou qu'il pliait son corps, il le ressentait et ce n'était pas très agréable. Futeki en profita pour lui dire qu'il était trop douillet et il dut prendre sur lui pour ne pas lui lancer un regard noir puisque cela aurait alerté ses interlocuteurs sur le fait qu'ils possédaient un moyen de communication. Joyce les emmena dans une salle aux dimensions supérieures qui semblait être réservée aux Pokémon, d'ailleurs, Warren y relâcha son Musteflott avant de donner la Pokéball renfermant son Vortente à sa femme. Cette dernière lui expliqua qu'elle était éleveuse et que son mari était ranger ce qui expliquait le nombre et le traitement des Pokémon au sein de cette famille. Toutefois, Hiroi ne parvenait pas à comprendre comment deux parents avec autant de valeurs avaient pu donner naissance à Timmy et Jane qui semblaient être de véritables diablotins, heureusement que le plus jeune rattrapait le coup. Quand Joyce parla de table de soin, le coordinateur prit les sphères de Kouteki et Sanai pour les lui donner en toute confiance.

Je m'en remets à vous et je vous remercie d'avance pour eux.

Respectueux, il s'inclina légèrement avant de la laisser faire. De la compagnie anxieuse ne pouvait que nuire au rétablissement des blessés, il le savait par expérience, il devait donc s'éloigner d'eux, même s'il ne voulait pas vraiment. Le jeune homme avait eu l'autorisation de libérer ses Pokémon, mais il préférait les garder dans leurs Pokéballs. Atsui ne serait pas un problème, Sechi pourrait en causer pas mal, Zurui aussi si jamais il y avait des Pokémon de type feu et Futeki restait toujours à ses côtés, comme à son habitude. Hiroi profitait donc qu'il soit un peu à l'écart des autres pour informer rapidement son starter des derniers événements. Ce dernier avait  soudainement envie d'aller voir le gamin pour lui apprendre les bonnes manières, mais comme ils étaient des invités, ce serait impoli de se promener dans la demeure. En fin de compte, le coordinateur préféra aller dans le salon comme le lui avait conseillé Joyce et il y trouva Warren en train de faire les cent pas. Il interrogea Futeki du regard pour savoir s'il pouvait le renseigner sur ses pensées, mais ce dernier ne donna aucune information si bien qu'il dut se débrouiller seul. Prenant son courage à deux mains, il avança avant de se stopper pour garder sa distance de sécurité envers les autres.

M... Monsieur... je tiens à vous remercier pour être intervenu et aussi... vous dire que, malgré tout, je n'en veux pas à votre fils. Il est juste impatient... je suppose que tous les enfants le sont, mais il finira par se calmer.

Oui, il supposait. En réalité, il ne pouvait pas prendre exemple sur lui-même puisqu'il n'avait jamais voulu voir le monde extérieur et se confronter à tant d'inconnus. Pourtant, l'arrivée de Futeki dans sa vie avait tout bouleversé et il s'était senti prêt pour partir en voyage avec lui pour se forger lui-même. À présent, il était autonome et il pouvait compter sur ses compagnons autant qu'ils le faisaient sur lui. Il espérait pour ce couple que leur fils aîné comprenne un jour les valeurs de la vie et qu'il soit prêt à partir lui aussi.

Modération:
 
avatar
Dim 25 Oct - 19:45
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Alors que vous entrez dans le salon, Jane vous interpelle.



Jane : « Waaaah !  Un Lucario ! Trop cool ! »



L'homme, stoppe son fil de réfléxion tandis que vous vous adressez à lui il vous sourit avant de se gratter l'arrière de crane la mine songeur.



Warren : « Merci. Je l'espère. Mais je ne comprend vraiment pas... C'est un bon garçon d'habitude... Depuis son plus jeune âge nous lui apprenons avec Joyce l'importance qu'on les Pokemon, comment les traiter, s'en occuper... Les respecter. Mais... Depuis quelques mois... Il comme... Changé... Il semble qu'il soit influencé par quelqu'un, j'ai voulu me renseigné à son école mais ma supérieur m'a appelé j'ai du me rendre à Frewick en urgence pour une mission et je ne suis rentrée qu'hier... Joyce est constamment occupé par son travail, même si la région est redevenu calme récemment, les attentats ont rendu les gens quelque peu... À cran...  »





Jane : « Moi je sais qui l'a rendu comme ça ! »




La petite fille s'exclame soudainement. Le père se place à la hauteur de sa fille.



Warren : « Vraiment Jane ? Tu veux bien m'en dire plus ? »




La gamine hoche la tête.



Jane : « Nous avons un nouvel instituteur. Il serait originaire de Scilla apparemment. Il nous a parlé de comment optimiser au mieux les capacités des Pokemon. Mais... même au point de leur faire du mal, comme si, ça lui était égal. Il ne nous parle quasiment pas du Pokemon lui-même, seulement des effets obtenues par différentes techniques ou autre. Et comme Timmy rêve de devenir dresseur, il est comme captivé par ces cours... Et c'est pareil pour pas mal de garçon ! »



Sous les explications de l'enfant, Warren affiche une mine grave.



Warren : « Hm... Je savais que les habitants de Scilla avait une façon de pensé différente de la notre mais à ce point là... Non... Ne généralisons pas. Dans tout les cas, comment on t-il pu engager un type pareil comme étant professeur ! Il va falloir que je mette les choses au clair demain, je vais appeler les autres parents. »



Mais alors que l'homme se dirigeait vers le téléphone, son holokit sonne. L'hologramme de la chef ranger Keira Sheffield apparaît.



Warren : « Ranger Wilson à l'écoute. Qui a t'il ? ... ... ... ... Bien. Je me rend sur place aussi vite que je peux. »






Jane : « Tu t'en vas déjà ?! Mais tu viens à peine de revenir ! »



L'homme soupire se replaçant à la hauteur de sa fille en lui caressant la tête.



Warren : « Une urgence ma chérie, je suis désolé... Je reviens dès que je peux. »



Sous la mine boudeuse de sa fille, l'homme se relève en soupirant et se tourne vers vous.



Warren : « Il semble que je vais encore devoir reporter cette histoire... J'espère que l'intervention ne s’éternisera pas. Et bien, je vous laisse avec ma petite famille... J'y pense on ne vous a même pas demandé votre nom. »



Vous laissant le temps de vous présenter -ou non-, le ranger se rend ensuite dans la pièce à vivre des Pokemon, avant de rassembler ses affaires et de quitter la maison. Pendant ce temps, Jane fait la moue.



Jane : « Humpf ! Cette sorcière de Sheffield ! »




Elle donne un coup de dans le vide, avant de se tourner vers vous.




Jane : « Dites M. au Lucario ! Vous voulez jouer ? »






Joyce : « Non, Joyce, ce jeune homme doit ce reposer. Ce fut une journée mouvementé tu sais. »



Sous l'intervention de la jeune femme qui sortait de la pièce, l'enfant fait la moue. La jeune femme se tourne vers vous et vous tend une pokeball.



Joyce : « J'ai soigné votre Carapuce, il devrait s'en remettre rapidement, une bonne nuit de sommeil et il sera en pleine forme. Mais votre reptincel... Il n'y rien de bien grave, mais si j'en crois que ce que m'a dis Théo, ce n'étais encore qu'une Salamèche avant qu'il ne vienne nous prévenir n'est-ce pas ? Il semble qu'elle ai forcée son évolution. Ce processus est très dangereux pour un Pokemon, cela a complètement épuisé son organisme, il va bien lui falloir plusieurs jours de repos dont deux hors de sa pokeball avant de pouvoir s'en remettre. Je regrette profondément... Tout ceci est dû à mon manque d'attention... »





Jane : « Ce n'est pas de ta faute maman ! C'est ce crétin de Timmy ! »






Joyce : « Mais je suis responsable de ses actes. Warren et moi avons bien noté son changement de comportement, mais nous sommes trop appliqué dans notre travail pour réagir à temps et trouver le problème à sa source. Restez ici autant de temps que vous voudrez, le temps qu'elle aille mieux. Ne vous inquiétez pas, mon Leveinard la surveille, tout devrait bien aller, elle à juste besoin de repos. Oh ! Mais je n'avais pas vu l'heure ! Il faut que je prépare le dîner ! »



Vous avez décidez de restez. Vous dînez donc en compagnie des Wilson, et passez la nuit dans la chambre d'ami que Joyce vous à préparé. Le jour suivant...

Jane vous tombe dessus dans le couloir.



Jane : « He monsieur au Lucario ! Maman à du partir tôt travailler, mais Leveinard veille sur votre Reptincel. Dites ! Vous n'avez rien à faire n'est-ce pas ? Notre prof là... Il est louche ! Ultra louche ! Vu que papa a dû partir travailler et bien je vais enquêter moi-même ! Dites ! Dites ! Vous voulez bien m'aider ?»



Qu'allez vous faire ?
Aider Jane et partir enquêter sur ce mystérieux instituteur ?


avatar
Invité
Lun 26 Oct - 13:26




Alors que Hiroi était entré dans le salon avec son starter, la jeune Jane s'était exclamée de ravissement devant ce dernier. Décidément, il devait admettre que les Lucario étaient très populaires et pourtant, celui-là n'était rien qu'à lui, lié par le don d'auras qu'ils partageaient tous les deux. Ensuite, le coordinateur s'était adressé à Warren qui le remercia pour avoir tenté de lui remonter le moral. Comme il s'en doutait, les valeurs de la famille avaient été transmises aux enfants, mais Timmy avait changé depuis quelques temps, comme si quelqu'un l'influençait dans sa manière de penser, ce qui était vraiment étrange. Qui pourrait être assez proche du garçon et assez mature pour faire un coup pareil alors qu'il semblait si bien entouré ? La réponse vint de Jane qui parla de leur nouvel instituteur qui venait de la région voisine Scilla et qui semblait avoir des méthodes peu conventionnelles pour s'occuper d'un Pokémon. Si le jeune homme aux yeux bleus lisait bien entre les lignes, le fait d'infliger des blessures aux Pokémon les rendait plus agressifs et donc plus puissants en combat, la stratégie relevait donc entièrement du domaine du dresseur qui se devait d'être fort pour contrôler son partenaire. L'hypothèse muette de son esprit fut validée par Futeki qui hocha la tête pour signaler qu'il pensait comme lui, ce qui ne l'égayait pas plus que cela. Alors que Warren prit la décision de discuter de tout ceci avec les autres parents, il fut appelé sur son holokit par ce qui semblait être sa supérieure qui lui demanda de venir immédiatement pour une autre intervention, ce qui attrista grandement sa fille. Warren finit par se rendre compte d'une chose : il n'avait pas encore donné l'occasion à Hiroi de se présenter.

Oh, c'est... c'est ma faute, j'aurais dû le faire avant... Je m'appelle Hiroi Hassan, je suis un coordinateur venant de Bourg Limë.

Suite à cela, le père de famille mit les voiles tandis que sa fille explosait seule dans son coin avant de se tourner vers le jeune homme pour lui demander s'il voulait jouer avec elle. Il n'eut pas le temps de lui répondre que sa mère intervint pour préciser qu'il devait se reposer après cette journée riche en émotions. Elle enchaîna avec le fait que Kouteki allait bien, qu'il lui fallait juste une bonne nuit de repos pour se remettre, par contre, Sanai était dans un état plus dangereux puisqu'elle avait forcé son évolution comme l'avait pensé le coordinateur. Au final, son organisme en gardait des séquelles et elle devait rester sans rien pendant plusieurs jours afin de pleinement récupérer ce qui ne serait pas une mince affaire. Joyce s'excusa comme si c'était sa faute, mais elle ne pouvait pas le savoir, son fils semblait être endoctriné par quelqu'un et c'était cette personne la fautive, en aucun cas Timmy ou sa mère. Incapable de dire quoi que ce soit puisque l'état de son Pokémon occupait toutes ses pensées, Hiroi hocha simplement la tête lorsqu'elle l'informa qu'il pouvait rester autant de temps qu'il le voulait. De toute façon, Leveinard était chargé de sa surveillance et vu les capacités régénératrices de ce Pokémon, il n'y avait aucun souci à se faire, Sanai allait s'en remettre. Il l'espérait du fond du cœur.

Le dîner se passa sans encombre, Timmy semblait avoir compris qu'il devait se faire tout petit après ce qui s'était passé, Jane en profitait pour le taquiner gratuitement et Théo était très calme et souriant. Quand Hiroi pensait que c'était grâce au plus jeune que cette histoire avait connu une fin plutôt positive, il ne pouvait s'empêcher de penser que ce petit renfermait une forte détermination, bien supérieure à la sienne vraisemblablement vu qu'il était constamment freiné par sa peur. Le coordinateur dormit dans la chambre d'amis, il eut du mal à trouver le sommeil, mais en sortant Kouteki de sa Pokéball pour le garder contre lui et s'excuser de ce qu'il avait subi, il parvint à rejoindre le monde de Cresselia tout en laissant des larmes couler le long de son visage. Le lendemain, Hiroi avait un peu une tête de déterré, il fallait dire que sa nuit avait été très agitée. Les changements psychologiques qui pourraient s'opérer sur Sanai l'avaient hanté toute la nuit et le fait de voir Kouteki en forme lui avait permis de se sentir plus détendu. Une fois habillé, il pensait à voir dans quel état était la blessée, mais il fut interrompu par Jane qui lui tomba dessus comme si elle sortait de nulle part. D'après ce qu'elle disait, sa mère était partie travailler, Leveinard était toujours au chevet de Sanai et, comme son père était sur une autre mission, elle voulait s'occuper de l'enquête sur son instituteur. Même si cela pouvait s'avérer dangereux, la jeune fille semblait déterminée à y aller, avec ou sans lui.

Il faut que tu y ailles, non seulement pour la protéger mais aussi pour tous les autres cas similaires au tien qui pourraient arriver dans l'avenir.
*soupir* Premièrement, appelles-moi Hiroi et ne me vouvoies pas, j'ai que dix-sept ans après tout. Je n'aime pas vraiment ça, mais comme tu vas y aller sans moi si je refuse, autant que je t'accompagne. Kouteki !

La mini-tortue sortit de sa Pokéball et reçut l'ordre de surveiller la jeune fille tandis que Futeki s'occuperait de moi en cas de danger. Si Hiroi avait accepté, c'était plusieurs raisons. La première étant celle qu'avait énoncée Futeki, à savoir que le cas de Timmy n'était sûrement pas le seul et qu'il fallait éviter qu'une tragédie arrive. Ensuite, il allait tout faire pour protéger Jane afin de renvoyer l'ascenseur à cette famille qui s'occupait si bien de lui et de ses Pokémon. Il était temps qu'il grandisse, qu'il dépasse ses peurs et qu'il devienne enfin un dresseur sur lequel les autres puissent compter. Autant commencer par le problème de Timmy avec Jane puisqu'il avait moins de mal à discuter normalement avec plus jeune que lui.

Je t'en prie, montres-nous le chemin.

Modération:
 
avatar
Lun 26 Oct - 18:53
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur


Jane : « D'accord Hiroi !  Aujourd'hui il n'y a pas école ! Alors notre professeur doit certainement être chez lui ! Je sais ou il habite ! J'ai fouillé dans ses papiers l'autre jour... On va commencer par là ! »



Vous prenez le bus jusqu'à la capital, la petite fille vous emmène dans une petite résidence comportant plusieurs appartement dont toutes les entrées se situe vers l’extérieur...



Jane : « Il habite dans l'appartement 4 ! »




Aucune aura n'est détecté au sein du studio, il est vide. La petite fille vous le confirme en regardant imprudemment par la fenêtre, les différents cartons disposé dans la pièce montrent que l'homme vient d’emménager. Heureusement vous vous situez dans une rue isolée, il n'y a aucun témoins aux alentours.  



Jane : « Hihi c'est l'occasion idéale pour fouiller ! »




Qu'allez vous faire ?
Arrêter Jane ?
Trouver un moyen d'entrer par effraction dans l'appartement ?
Une autre idée ?


avatar
Invité
Mar 27 Oct - 12:11




Visiblement heureuse de savoir qu'il allait venir avec elle, Jane s'empressa de dévoiler toutes les informations qu'elle avait sur son instituteur, à commencer par son lieu de domicile qu'elle avait récupéré dans ses papiers. Aussi étonnant que cela puisse être, Hiroi l'avait pressenti. La jeune fille lui avait semblé espiègle dès qu'il l'avait observé, il sentait qu'elle aimait faire des coups en douce et il était presque sûr qu'elle s'arrangeait pour faire accuser son frère pour éviter les remontrances derrière. Un tel esprit manipulateur était une force dans la mission qu'ils allaient débuter, le coordinateur n'en doutait pas une seule seconde. Ils prirent alors le bus pour rejoindre leur destination. Après cette nuit reposante, Hiroi ne sentait plus de douleurs à l'estomac, mais il voulait éviter tout de même de se prendre un nouveau coup et aggraver son cas. Personne ne trouva étrange de le voir accompagné d'un Lucario et comme Kouteki était installé près de la jeune fille, les gens devaient penser qu'il s'agissait de son Pokémon, ce qui n'était pas plus mal.

Ils finirent par arriver face à une résidence aux immeubles identiques et Jane précisa qu'il habitait l'appartement numéro quatre. Elle avait vraiment beaucoup d'informations, le jeune homme pensa alors qu'elle ferait sûrement une Ranger aussi douée que son père, mais malheureusement avec moins de valeurs que ce dernier vu ses méthodes laissent à désirer... Alors qu'ils approchaient de l'appartement, Hiroi lança un regard à Futeki qui comprit immédiatement ce qu'il voulait dire. Il utilisa sa vision d'aura pour observer l'intérieur de l'habitation ainsi que les environs avant de certifier qu'il n'y avait personne pour les déranger. Jane avait jeté un coup d’œil par la fenêtre pour en venir aux mêmes conclusions, ce que Hiroi trouvait irresponsable puisqu'ils devaient rester discrets et il allait le lui faire comprendre lorsqu'elle prit un air amusé en déclarant que l'occasion était parfaite. Comment ça ? Ils ne pouvaient pas se permettre d'entrer chez son instituteur par effraction, c'était un crime et ils pourraient avoir de sérieux ennuis pour ce geste. De plus, même en trouvant des indices, comment expliquer cela à Warren sans lui dire qu'ils avaient pénétré par effraction chez cet homme ? C'était impossible, cela allait se retourner contre eux et il refusait de poursuivre.

Jane, c'est dangereux et surtout c'est interdit, nous ne pouvons pas entrer chez lui. Il vaut attendre qu'il revienne pour...
Tu vas laisser d'autres Pokémon vivre des traumatismes comme Sanai ?

Hiroi sentit un violent pincement au cœur suite à la déclaration de Futeki. Il ne voulait pas que d'autres histoires comme la sienne arrivent, mais il n'avait pas non plus le droit de transgresser les lois pour parvenir à ses fins, il serait vu comme un criminel. Le dresseur et le Pokémon échangèrent un regard lourd de sens et Jane allait sûrement se demander ce qui était en train de lui arriver puisqu'il s'était stoppé net dans sa phrase avant de plonger son regard dans celui de son starter. Il ne savait pas si ses connaissances s'étendaient jusqu'aux capacités des Lucario, mais il préférait dissimuler la liaison télépathique qu'il entretenait avec ce dernier. Finalement, ils avaient peut-être plus d'options qu'il ne voulait bien le croire.

Futeki, fais le tour de l'immeuble, essaie de voir s'il y a une autre entrée plus discrète. Sinon, on avisera.

Modération:
 
avatar
Mar 27 Oct - 18:09
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Possibilité de trouver une autre entrée : Jet de chance - 35%
Résultat du lancé : 36
Échec



Les fenêtres semble être toutes fermés, l'homme est prudent. Espérons que votre Lucario réussisse à forcer la serrure... Et discrètement surtout...

Possibilité de forcer la porte : Jet de force - 80%
Résultat du lancé : 47
Réussite

Possibilité que le bruit alerte le concierge ou le voisinage : Jet de chance - 50%
Résultat du lancé : 39
Réussite


Pendant que votre Lucario était partit à recherche de d'autres entrées possibles, Jane était partit de son coté espionner la conciergerie par la petite fenêtre. Elle revient ensuite vers vous.



Jane : « C'est bon le concierge n'est pas là. Mais il faut nous dépêcher avant que lui ou M. Knivetton ne reviennent ! »



Votre Lucario réussit à forcer la serrure et personne n'a l'air d'être alerté par le bruit, vous pénétrez donc dans l'appartement de M. Knivetton, l'instituteur suspect.

Qu'allez vous faire ?


avatar
Invité
Lun 25 Jan - 18:18




Immédiatement, Futeki s'était élancé pour faire le tour de l'immeuble afin de repérer s'il y avait une autre entrée qui leur éviterait d'entrer illégalement dans l'appartement de l'instituteur de la jeune fille. En effet, Hiroi se disait que s'ils parvenaient à entrer par une voie ouverte, aucune charge ne pourrait être retenue contre eux, même s'ils étaient en tort. Concentré sur la patrouille de son starter, l'adolescent aux yeux bleus ne vit pas que la gamine était partie dans une direction bien précise à savoir l'emplacement du concierge. Heureusement pour elle, Kouteki la suivait d'un pas vif, prêt à intervenir au moindre danger qui menacerait la petite. Il avait déjà échoué lors du combat contre ce Vortente qui représentait l'obstacle entre lui et Sanai, il savait que les Pokémon végétaux et électriques étaient ses plus grands ennemis, il allait devoir trouver un moyen d'apprendre à lutter contre eux. Mais ce n'était pas le moment d'y penser, il en parlerait à Futeki plus tard pour qu'il puisse faire parvenir l'information jusqu'à leur dresseur. Pour le moment, il observait la jeune Jane faire son petit tour d'observation tout en pensant qu'elle avait de bons réflexes en vérifiant qu'il n'y avait pas le concierge avant de tenter quoi que ce soit. Il était évident qu'elle tenait tout cela de son père et que son esprit espiègle ne faisait que renforcer ses capacités. Lorsqu'elle revint vers Hiroi pour faire son rapport en même temps que Futeki, le jeune homme reste surpris un moment en remarquant qu'il n'avait même pas pensé à ce genre de détails pourtant importants. Le Pokémon Aura en profita pour forcer la serrure avant que son partenaire ne l'en empêche et la porte finit par s'ouvrir.

Hé ! Je t'ai jamais dit de faire ça ! Bon maintenant que c'est fait de toute façon, autant y aller... Kouteki, surveilles l'entrée, alertes-nous si jamais quelqu'un approche. Il faut chercher dans ses papiers quelque chose qui ressemblerait à des compte-rendus, ça nous permettrait de l'accuser sur l'influence qu'il a sur ses élèves. Évitez de déplacer quoi que ce soit surtout.

La mini-tortue acquiesça avant de rester devant la fenêtre pour observer discrètement l'extérieur dans le cas où le propriétaire des lieux ou toute autre personne vienne. Pendant ce temps, Futeki, Hiroi et très certainement Jane étaient en train de fouiller dans ses affaires, principalement le bureau. Hiroi ne savait pas très bien ce qu'ils devaient chercher, il avait lancé cette idée sans vraiment être sûr que cela pourrait fonctionner. Néanmoins, si jamais cet homme était là pour exercer la moindre influence sur ses élèves, il devait forcément garder des traces de ses progrès quelque part et le jeune coordinateur espérait bien tomber dessus pour récupérer une preuve qui amorcerait une enquête.

Modération:
 
avatar
Mer 27 Jan - 18:22
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Vous fouillez l'appartement...

Vous trouvez une sorte de petit agenda dans lequel des notes sont inscrites à la date d'aujourd'hui.

Citation :
65 boulevard des Archeodond
26 rue des Nirondelle
2 passage des Sonistrelle

La première adresse est entourée... Mais laquelle choisir ? Qu'allez-vous faire ? Vous rendre à une de ses adresses ? Continuer de fouiller ? Autre chose ?

Qu'allez vous faire ?


avatar
Invité
Mer 6 Avr - 0:03




Hiroi n'aimait pas cela, il n'aimait vraiment pas la situation dans laquelle il se trouvait. Néanmoins, Lucario avait su trouver les bons mots pour le faire réagir et contrer la pauvre volonté qu'il avait de ne rien vouloir faire d'imprudent. Déjà, le loup bleu ne lui avait même pas demandé l'autorisation avant de défoncer la porte, montrant qu'il avait décidé une fois de plus de prendre les rênes de cette mission et d'en finir au plus vite en utilisant sa méthode. Même s'ils se comprenaient de mieux en mieux, leurs natures n'étaient décidément pas les mêmes et Hiroi avait du mal à comprendre le choix de Lucario de rester à ses côtés alors qu'il pourrait trouver mieux ailleurs. Certes, la vision d'auras qu'il possédait y faisait pour beaucoup et il arrivait de plus en plus à se sentir sûr de lui, même si cela prenait du temps. Après tout, même Jane semblait plus assurée que lui alors qu'il était le plus âgé et qu'il aurait dû recevoir ce rôle. Décidément... avoir peur de tout n'était pas une mince affaire tous les jours. Encore aujourd'hui, il se demandait ce qu'il lui serait arrivé si jamais il n'avait pas rencontré le loup bleu. Serait-il resté cloîtré chez lui sans voir personne ? Serait-il devenu un asocial incapable de communiquer autrement qu'à travers un écran ou ses parents ? Quelle triste vie... D'un côté, il aurait aimé vivre moins d'aventures dangereuses ; l'épisode avec le Ranger était toujours dans sa mémoire et les serpents lui faisaient encore perdre ses moyens. Pourtant, il était heureux d'être sorti partiellement de son cocon, cela lui avait permis de grandir et de découvrir le monde comme jamais il n'aurait pu le faire. Son amour pour les Pokémon ne faisait que grandir malgré tout ce qui pouvait bien se passer dans le pays et, en plus, ces derniers lui rendaient les mêmes sentiments.

Alors qu'il était toujours plongé dans ses pensées sans vraiment regarder ce qu'il était en train de fouiller, Lucario finit par le réveiller en disant qu'il avait trouvé quelque chose. Il tenait dans ses mains un petit carnet qui s'avérait être une sorte d'agenda et il y avait justement quelque chose inscrit pour la date d'aujourd'hui. Une liste d'adresses vraisemblablement. Enfin... une liste, c'était vite dit, il n'y en avait que trois, mais la première était entourée comme si elle avait plus d'importance que les autres. Était-il possible que l'instituteur ait trouvé ce qu'il désirait à cette adresse ? À moins que ce soit une nouvelle cible de choix pour lui et qu'un autre enfant allait provoquer le même scénario qu'avec Sanai. Le jeune homme aux yeux bleus tressaillit, puis se tourna vers Jane avant de lui demander quelques informations :

Dis-moi, connaîtrais-tu ces adresses ? Si c'est le cas, nous devrions aller à la première.
Son professeur a de fortes chances de s'y trouver, de plus, on va peut-être pouvoir savoir ce qu'il manigance.

Hiroi hocha discrètement la tête en direction de son starter pour lui faire comprendre qu'il était d'accord avec lui sans lui parler afin de garder leur conversation secrète, comme à leur habitude. Si Jane pouvait les renseigner, ils la suivraient directement tandis que Lucario utilisera sa vision d'auras pour prévenir de quoi que ce soit d'étrange en arrivant sur les lieux. Sinon, ils chercheraient un plan pour s'y rendre. Mais avant tout, ils remirent tout ce qu'ils avaient déplacé à sa place et refermèrent la porte bien que la serrure soit forcée et qu'il était évident que quelqu'un était entré par effraction. Le jeune coordinateur comptait sur sa mémoire pour retenir les adresses et il pouvait également compter sur le loup bleu qui les retiendrait également au cas où. À eux deux, ils étaient certain de s'en souvenir si jamais il fallait se rendre aux autres adresses en précipitation.

Modération:
 
avatar
Lun 11 Avr - 18:33
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
La gamine jette un œil à la liste d'adresse, avant de vous répondre.



Jane : « Oui je connais ce boulevard, il est extrêmement fréquenté ! En même temps, c'est un boulevard... Il y a beaucoup de boutique j'y vais souvent avec maman. »



Elle marque une pause observant les deux autres adresses, avant de reprendre.



Jane : « Les deux autres ne me disent rien, il faut dire Talma est immense... Mais les petites ruelles comme l'indique la dernière adresse sont souvent des endroits malfamés. »



Vous vous rendez donc à la première adresse indiquée... Un point relais, ou plusieurs personnes récupère des colis.



Jane : « Hm... Je ne le vois pas. Il faut dire c'était incroyablement naïf de penser le trouver à faire des trucs louches dans un endroit si bondé... »



Qu'allez-vous faire ?


avatar
Invité
Mer 20 Avr - 21:28




Heureusement pour eux, la petite Jane connaissait l'adresse qui avait été entourée par leur homme. Comme le nom l'indiquait, il s'agissait d'un boulevard et il semblait bien fréquenté puisqu'elle y était souvent allée avec sa mère. Elle ajouta que les deux adresses ne lui disaient rien, ce qui n'était pas étonnant puisque Talma était immense, mais que les plus petites ruelles étaient rarement bien fréquentées. Le coordinateur échangea un regard avec son starter qui lui fit comprendre qu'il avait la même pensée à l'esprit. En effet, aussi bien l'humain que le Pokémon venaient de se dire que la première adresse était sans doute celle d'un rendez-vous et que le reste de l'affaire allait se dérouler dans un autre endroit, sans doute le plus discret possible, soit la dernière adresse. Même s'ils avaient ceci en pensée, ils voulaient quand même voir ce qu'il y avait de si intéressant à la première adresse et ils laissèrent Jane les conduire à bon port, cette dernière ayant toujours Kouteki à ses côtés. Une fois arrivés, ils purent remarquer que l'adresse menait à un point relais où les gens se pressaient. Le jeune homme aux yeux bleus se sentit soudainement mal à cause du monde qu'il y avait autour de lui, mais il décida de se concentrer sur sa tâche pour éviter de laisser sa peur des gens prendre le dessus. Futeki avait remarqué les réactions de son dresseur et il se permit de se dire qu'il allait finir par arriver à rester au milieu d'une foule sans éprouver le moindre mouvement de recul. La jeune fille déclara ne pas voir leur homme et qu'il était naïf de croire qu'il allait montrer sa vraie nature dans un endroit aussi bondé. Même si elle n'avait pas tort, Hiroi avait décidé de répliquer avec un petit sourire en coin.

Que te dit que je pensais le trouver ici ? Je voulais juste savoir ce qui pouvait l'intéresser et je pense avoir compris. Il avait probablement quelque chose à récupérer avant de devoir filer pour une autre affaire qui va sûrement nous donner plus d'indices. Allons à la dernière adresse, le passage des Sonistrelle.

Trouver un plan de la ville n'était pas très compliqué vu qu'ils se trouvaient sur un boulevard. Ils repérèrent l'endroit qu'ils visaient avant de faire correspondre l'adresse avec le réseau de transport en commun pour pouvoir s'y rendre le plus rapidement possible. Moins ils mettraient de temps à se déplacer, plus ils auront de chances de trouver leur homme dans une situation qui allait en révéler plus sur ses véritables intentions. L'avantage d'avoir laissé Kouteki avec Jane, c'était que les gens pensaient que Hiroi et elle étaient frère et sœur et qu'ils gardaient leurs Pokémon à l'extérieur comme tout jeune voulant renforcer leurs liens avec ces êtres. Ainsi, ils n'étaient pas du tout suspects et ils pouvaient se déplacer sans être dérangé, même si Futeki prenait autant de place qu'un humain tandis que la mini-tortue pouvait rester sur les genoux de la demoiselle. Comme prévu, leur destination était assez éloignée de l'arrêt de bus le plus proche qu'ils avaient repéré sur le plan, mais ce n'était pas cela qui allait les déranger. Hiroi lança un regard soutenu à son starter qui reçut le message ; à partir de maintenant, il devait garder sa vision des auras active afin de repérer le moindre danger, sans compter qu'il était fort probable que personne n'allait les aider dans un tel endroit. C'était même sans doute le contraire qui allait se passer et ils devaient se méfier de n'importe qui. Se rapprochant davantage de Jane pour pouvoir la protéger puisqu'il était responsable d'elle durant leur périple, le coordinateur se laissa guider par son starter tandis que Kouteki fermait la marche en surveillant leurs arrières. Qu'allaient-ils bien pouvoir trouver ?

Modération:
 
avatar
Lun 25 Avr - 14:54
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Dans la ruelle deux hommes discutent dans l'ombre...



??? : « Alors ? Tu l'as récupéré ? »






??? : « Oui tout est en place, la collec' a commencé. Mais soit prudent, ça grouille de rangers dans cette région. »






??? : « Attends ! On nous espionne ! »




Les deux hommes vous repères, l'un des deux vous toisent l'air calme.




??? : « Et bien, et bien, ce n'est pas un endroit pour les enfants ici... Hm... Mais... »




Son regard se porte sur Jane qui se cache dans votre dos, il fronce les sourcils.




??? : « Je te reconnais toi... T'es la petite peste qui est dans ma classe... Hm... Je vois. »






??? : « Qu'est ce qu'on fait Knivetton ? »






Knivetton : « Hm. On ne peut pas les laisser partir. Occupes-toi de la gamine, je m'occupe de l'autre. »



Qu'allez-vous faire ?


avatar
Invité
Sam 30 Avr - 21:36




Chaque pas que le petit groupe faisait était empreint de prudence et de discrétion. Déjà que l'endroit ne respirait pas la sécurité, Hiroi n'avait pas envie d'être surpris à avoir été témoin d'une scène qu'il n'aurait pas dû voir. En temps normal, jamais il ne se serait aventuré dans un endroit pareil, néanmoins, la situation l'exigeait et il était bien accompagné. La peur le gagnait peu à peu, mais la présence rassurante de Lucario et l'aura réconfortante qui émanait de lui avait le don de le calmer si bien qu'il pouvait rester concentré sur ce qu'ils étaient en train de faire. Entrée par effraction, filature et maintenant espionnage. Si jamais ils s'en tiraient vivants de cette histoire, Hiroi allait jurer de ne plus jamais se mêler des affaires des autres, cela ne lui attirait que des ennuis et il avait déjà ses propres problèmes à régler. D'un autre côté, Sanai était indirectement concernée et, de toute façon, il ne pouvait plus faire machine arrière. De plus, il n'avait pas envie de passer pour un moins que rien en face de la jeune Jane qui ne manquerait pas de le lui faire remarquer à tous les coups. Bien qu'il était un froussard de première catégorie, il luttait de mieux en mieux face à sa peur et une fierté naissait en lui à chaque fois qu'il progressait. Il ne pouvait pas se permettre de revenir à la case départ.

Alors qu'ils avançaient tout en se fiant à la vision de Futeki, ce dernier leva une patte pour les arrêter et leur faire signe d'être silencieux pour approcher. Il s'agissait d'une ruelle assez sombre, comme toutes les autres aux alentours en réalité, mais ils parvinrent à entendre deux hommes discuter et vu la réaction de Jane, elle avait reconnu la voix de son instituteur. Le premier parlait d'avoir récupéré quelque chose, ce qui prouvait que Hiroi avait bien eu raison quant au trajet qu'avait fait leur cible, elle s'était bien rendu au boulevard pour chercher un colis qu'elle avait ramené ici. Ensuite, cela s'enchaîna sur une certaine collection qui avait commencé. De quelle collection pouvaient-ils bien parler ? En tout cas, cela ne devait pas être très réglementaire puisqu'ils devaient se méfier des Rangers qui étaient plus nombreux dans cette région que la leur d'origine. Malheureusement, le petit groupe ne put en apprendre davantage puisqu'il se fit repérer par les deux hommes louches. La suite ne fut pas difficile à deviner et elle se passa comme dans tous les scenari qui ressemblent à cette situation : l'homme suivi reconnut la jeune fille qu'il y avait dans sa classe, montrant ainsi que ce n'était pas une coïncidence si tout le groupe se trouvait là et les individus décidèrent de s'emparer d'eux pour les faire taire à tout jamais. Ou du moins essayer. Parce que, même si Hiroi savait comment cela se passait dans les films, il n'avait pas la moindre envie de vivre la même chose que le héros de l'histoire qui finira de toute façon par s'en tirer. Lui n'était pas un héros, il savait qu'il n'en avait pas l'étoffe et qu'il ne pouvait pas riposter si jamais l'un d'eux leur mettait la main dessus. Alors que Futeki et Kouteki se placèrent de manière à protéger les humains, le coordinateur aux yeux océan réagit en conséquence et ne perdit pas de temps en paroles inutiles.

Zurui ! Nuée de Poudre !

Profitant du fait que le loup bleu faisait rempart, et pas des moindres, il sortit son Prismillon de sa sphère bicolore afin qu'il répande un nuage de poudre dense qui allait leur servir de diversion pendant qu'ils prendraient la fuite. Hiroi attrapa la main de Jane tout en se mettant à courir pour rejoindre des rues plus sûres, sous la direction de Futeki qui surveillait leurs arrières. Zurui se contentait de voler au-dessus d'eux, mais il était prêt à lâcher des spores soporifiques pour se débarrasser de possibles poursuivants. Si tout fonctionnait bien, ils rentreraient directement chez Jane pour raconter ce qu'ils avaient entendu... encore fallait-il qu'ils soient tirés d'affaire.

Modération:
 
avatar
Lun 2 Mai - 22:34
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
A peine votre Prismillon est-il sortit de votre pokeball qu'il est immédiatement stoppé. Un Pokemon bondit sur lui, le plaquant à terre... Vous ne pouvez pas fuir, un troisième homme est apparu et vous barre la route...



Knivetton : « Pas si vite. Vous venez  à peine d'arriver, ce serait bête de que vous nous quittiez maintenant. »



Le Pokemon qui l'accompagne, plaquant votre Prismillon à terre, vous dit clairement quelque chose, vous le connaissez, votre Lucario le connait...

Nymphali ♀ shiny
lvl 18 - fée

PV. 68 (+18)
ATQ. 60 (+25)
DEF. 59 (+24)
ATQ SPEC. 77 (+20)
DEF SPEC. 84 (+17)
VTS. 58 (+26)

Souvenez-vous... Cette annonce à la radio...

Qu'allez-vous faire ?


avatar
Invité
Mar 3 Mai - 22:29




Si seulement il avait été plus rapide ! C'était ce que ce répétait Hiroi qui avait l'impression d'être dos au mur à présent. Au moment où il avait appelé son Prismillon, un Pokémon avait surgi pour le maintenir au sol, faisant en sorte de détruire tout son plan d'évasion. En plus, un troisième homme l'empêchait de fuir, bloquant la seule issue qu'ils auraient pu prendre. Malgré le fait que la peur le submergeait, le coordinateur fit tout son possible pour ne pas trembler et se permit même de lever légèrement le bras pour montrer qu'il allait protéger la demoiselle qui l'avait emmené dans toute cette histoire. Il avait peur, certes, mais ce n'était pas une raison pour oublier qu'il était responsable de tout ce petit monde, Jane parce qu'il avait accepté de la suivre et ses Pokémon parce qu'ils étaient ses précieux partenaires. C'était assez étrange en réalité, il parvenait à s'accrocher à la moindre émotion autre que la peur pour ne plus ressentir cette dernière en lui. Il réfléchissait intensément pour trouver un moyen de s'en sortir et d'éviter à tout prix une mauvaise issue à cette histoire. Au moins sauver Jane, c'était ce qui comptait, lui pourrait s'en tirer avec Futeki à ses côtés, ce dernier pourrait se battre sans aucun problème de toute façon. Le Pokémon maintenant Zurui au sol n'était autre qu'un Nymphali, mais pas n'importe lequel, il possédait le gêne chromatique puisqu'il en avait déjà vu et combattu un lors d'un concours. Ce dernier semblait vouloir converser avec eux et le jeune homme vit l'aura de son starter trembler avant d'entendre sa voix.

C'est la Nymphali que j'ai combattu au dernier concours !

Quoi ?! Impossible, sa dresseuse était une charmante jeune femme dont les compétences en concours lui avaient posé de sérieux problèmes puisque leur match avait été très serré. Quoique... il avait entendu dire qu'elle avait été attaquée et que... son Pokémon lui avait été volé ! Non... ce seraient ces hommes les responsables ? Mais pourquoi ? Et que pouvaient-ils bien vouloir faire avec un Pokémon de concours qui n'était pas fait pour les combats ? La réponse vint au moment même où Hiroi se posa la question : la collection ! Ces hommes étaient des voleurs de Pokémon rares et les chromatiques entraient bien évidemment dans cette catégorie.

Ce... ce n'est pas votre Pokémon ! Vous l'avez volé pour votre collection c'est ça ? Que voulez-vous en faire et pourquoi vous obéit-il ?
Tu crois que c'est le moment de discuter ?!

Hiroi ignora royalement la réflexion de son starter. Il sentait qu'ils n'avaient pas le choix de toute façon et il avait trouvé la force de faire face à ces hommes à l'aide de ses émotions. Même s'il avait toujours peur, sa principale émotion était la colère et il s'en servait pour paraître plus décidé que jamais. Il savait plus que n'importe qui au monde à quel point les liens entre humains et Pokémon pouvaient être importants et puissants. Lui qui était lié à un Lucario par les pouvoirs de l'aura pouvait comprendre le ressenti de la pauvre coordinatrice qui avait perdu sa Nymphali, Pokémon qui s'attachait énormément à son dresseur en évoluant. Il ne savait pas qui étaient ces hommes, mais ils ne supportaient pas leur façon de faire et il allait tout faire pour leur faire regretter. Ils se croyaient sans doute tout permis pour récupérer des Pokémon spéciaux afin d'en faire il ne savait quoi, mais c'était juste intolérable ! Il sentit un frisson lui parcourir l'échine en se rappelant que Lucario était également rare. Que faire si jamais ils voulaient lui mettre la main dessus ? Se battre évidemment. La réponse n'avait jamais été aussi claire pour lui et il s'étonnait lui-même d'en venir à cette conclusion. Futeki devait déteindre sur lui, c'était obligé. Bref, il attendait une réponse tout en surveillant le moindre geste qu'ils pourraient faire ; Kouteki et Futeki étaient prêts à réagir dès qu'ils en sentiraient le besoin et Zurui prenait son mal en patience même si Hiroi sentait bien qu'il n'avait qu'une envie : faire voler son geôlier du moment pour lui apprendre les bonnes manières.

Modération:
 
avatar
Jeu 5 Mai - 20:34
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
L'homme éclate de rire.



Knivetton : « La collection ? Quelle idée ! Le gène chromatique possède un potentiel bien trop énorme pour servir à des desseins aussi minable ! Et qu'est-ce qui te fais dire que l'ai volé ? »



Il s’arrête, et vous fixe en esquissant un petit sourire.



Knivetton : « De toute façon, tu n'es pas en position de poser des questions. »



Il jeta un œil à la Nymphali.



Knivetton : « Débarasses-toi d'eux. »



La Nymphali retrousse les babines, grognant, avant de bondir sur vous...

Nymphali ♀ shiny
lvl 18 - fée

PV. 68 (+18)
ATQ. 60 (+25)
DEF. 59 (+24)
ATQ SPEC. 77 (+20)
DEF SPEC. 84 (+17)
VTS. 58 (+26)

Qu'allez-vous faire ?


avatar
Invité
Sam 7 Mai - 13:16




La tension était tellement élevée qu'elle semblait palpable. Zurui se retenait de faire le moindre geste brusque sachant très bien que ses ailes fragiles allaient en pâtir si jamais il tentait quoi que ce soit. Futeki fulminait dans son coin parce que son dresseur préférait encore la discussion à l'intervention, mais il avouait que cela lui permettait de mieux évaluer la situation et qu'il pouvait se concentrer sur autre chose pendant ce court moment. Kouteki était à l'arrière, fidèle à son poste, il continuait de protéger la jeune Jane qui avait bien perdu de sa merveille et restait silencieuse durant l'échange alors que leur situation était très délicate. Hiroi voulait avoir les réponses à ses questions, puisqu'il trouvait intolérable le fait que des gens puissent voler les Pokémon des autres, surtout ceux qui étaient aussi liés à leur partenaire humain. Il ne parvenait même pas à imaginer dans quel état il serait si jamais Futeki lui serait enlevé, sans doute serait-il incapable de poursuivre son chemin, tout comme sa rivale avait décidé de stopper les concours le temps de retrouver sa précieuse amie.

Finalement, Knivetton avait décidé de lui répondre, non sans avoir éclaté de rire avant. Il mettait en avant le fait que le gêne chromatique était bien plus intéressant et important que le jeune coordinateur voulait bien le croire et il se demandait même comment ce dernier savait qu'il avait volé la Nymphali. Qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir dire ? Le jeune homme aux yeux bleus chercha rapidement tous les renseignements à sa disponibilité pour trouver une logique à cela. Les Pokémon chromatiques étaient connus pour leur rareté, c'était un fait, mais ce n'était pas vraiment ce qui faisait l'attrait de ce Pokémon aux yeux de Knivetton. Jane lui avait dit que cet instituteur accentuait ses leçons sur le fait qu'il fallait faire dépasser les limites de son Pokémon pour le rendre plus fort. Or il avait été prouvé que les chromatiques possédaient une puissance supérieure à celle de leur espèce. Mais bien sûr ! C'était cela qu'il cherchait ! La puissance avant tout... c'était déplorable comme façon de faire.

Hiroi fut coupé brutalement dans ses pensées lorsqu'une voix reprit la parole de manière hautaine. Le regard toujours fixé sur le jeune homme, Knivetton prétexta sa position de force pour éviter de répondre aux interrogations qui lui étaient posées avant de s'adresser à l'Evolition féerique pour qu'elle se débarrasse d'eux rapidement, chose que ladite Pokémon semblait particulièrement apprécier. Il fallait réagir au plus vite. Hiroi ne voulait pas nécessairement combattre contre ce Pokémon qu'il connaissait déjà, mais il semblerait qu'il n'avait pas le choix...

Modération:
 
avatar
Dim 8 Mai - 22:36
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Lucario ♂
lvl 21 - acier|combat

PV : 85
ATT : 84
DEF : 60
ATT SPE : 58
DEF SPE : 60
VIT : 80
Nymphali ♀ shiny
lvl 18 - fée

PV. 68 - 85 = K.O
ATQ. 60
DEF. 59
ATQ SPEC. 77
DEF SPEC. 84
VTS. 58
Lucario est le Pokemon le plus rapide.

Combat
Lucario utilise Griffe Acier.
Nymphali perd 85 PV.
Nymphali est K.O.

Expériences
Lucario remporte 2 combat ! (5.5|5) Lucario monte au niveau 22 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheurs !

Prismillon remporte 1 combat ! (4|5)
Polichombr remporte 1 combat ! (5.5|5) Polichombr monte au niveau 17 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Galvaran remporte 1 combat ! (5.5|5) Galvaran monte au niveau 17 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Reptincel remporte 1 combat ! (5|5) Reptincel monte au niveau 20 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Carapuce remporte 1 combat ! (1.5|5)

Récapitulatif calculs
Griffe Acier de Lucario : 84 x 50 / 59 / 2.5 x 1.5 x 2 = 85.42


Votre Lucario n'a aucun mal à repousser le Nymphali.



Knivetton : « Hm, il va falloir que je le pousse un peu plus à utiliser le maximum de son potentiel... »




Soudainement du vacarme ce fait entendre au fond de la ruelle...




??? : « Knivetton ! Les rangers sont là ! »






Knivetton : « Hmph, on a été repéré hein ? On y va. »




Ils disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivé... Quelques hommes court vers vous, dont un qui vous semble familier...




Jane : « Papa ! »






Warren : « Les enfants ?! Vous allez bien !? Qu'est-ce que vous faites ici !? »



Qu'allez-vous faire ?


avatar
Invité
Lun 9 Mai - 0:37




Le coordinateur serra les poings. L'attitude qu'avait son interlocuteur était tout simplement révoltante et il n'avait qu'une seule envie, c'était de lui mettre son poing dans la figure. Pourtant, il n'était pas de nature brutale, il n'était pas non plus un combattant, mais quelque chose en lui montait tout en lui soufflant de le faire. Alors que le jeune homme était dans une colère montante, Futeki fit exactement le même geste sans même l'avoir regardé, comme s'il partageait la même émotion et la même pensée. Aucun ordre ne fut lancé, le loup bleu semblait avoir agi de sa propre volonté en faisant apparaître des griffes faites de métal au-dessus de ses pattes antérieures. Au moment où la Nymphali s'était jetée sur lui, le Pokémon Aura avait croisé ses griffes devant lui pour placer une double attaque redoutable qui laissa son adversaire au tapis. Le fait d'avoir vu cela fit sortir Hiroi de sa sorte de transe et il fut impressionné de voir que son starter avait autant gagné en puissance, la dernière fois, il avait plus de mal à en finir avec l'Evolition féerique. Était-ce dû au fait que cette dernière était devenue plus bestiale ou parce que les entraînements avaient payé ? Aucune idée, mais le résultat était bien là, Nymphali était à terre, incapable de se relever et Futeki levait une de ses pattes antérieures comme pour faire signe à Knivetton qu'il serait le prochain.

Soudainement, un fracas rompit le silence de la scène et un des alliés de leur cible l'avertit que les Rangers allaient finir par débarquer. Ce dernier ne semblait pas si affolé que cela, même si tous se précipitèrent pour disparaître le plus rapidement possible. Futeki voulut se lancer à leur poursuite, mais il fut retenu par Hiroi qui avait les jambes qui flanchaient, comme si toute la force qui l'avait habité s'était échappée d'un seul coup. Les Rangers finirent par nous retrouver et le coordinateur fut heureux de repérer quelqu'un qu'il connaissait : Warren, le père de Jane. La jeune fille s'était d'ailleurs exclamée en le repérant également, mais il s'inquiéta plutôt de voir les deux enfants dans un lieu pareil.

Tu n'as pas le droit de lui mentir.
Je sais... En fait, nous... nous sommes là parce que Jane a voulu enquêter sur son instituteur et j'avais peur qu'il lui arrive malheur si elle partait seule, je l'ai donc accompagnée. Mais plus important...

Hiroi se lança dans le récit de leur journée, en omettant de dire qu'ils avaient forcé la porte de l'appartement de Knivetton et qu'ils l'avaient croisé si bien qu'ils l'avaient suivi. Il rapporta également tous les éléments de la conversation qu'il avait pu retenir, aidé par son starter qui lui soufflait mentalement ce qu'il oubliait. Tout y passa. Le fait que Knivetton semblait faire partie d'un groupe qui réunissait une collection, qu'ensemble, ils s'emparaient de Pokémon chromatiques, que la Nymphali volée de sa rivale de concours était à présent sous leur contrôle et qu'elle avait totalement changé. Le jeune homme n'avoua pas qu'il était certain de son identité grâce au fait que Futeki avait reconnu son aura, mais plutôt par le fait qu'il l'avait déjà affrontée dans un concours et qu'il avait eu le temps de bien l'observer, sauf qu'elle n'avait plus à voir avec la délicate adversaire qu'il avait connue.

Je... Je vous prie de bien vouloir m'excuser. J'aurais dû empêcher votre fille de partir au lieu de la suivre. Si... s'il lui était arrivé malheur, je...

Le jeune homme se rendait compte seulement maintenant de l'importance de l'affaire dans laquelle il venait de traîner. Lui qui cherchait à vivre une vie tranquille à travers les concours... Il n'arrêtait pas de tomber dans des histoires dangereuses qui pourraient finir très mal s'il n'avait pas autant de chance. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'il avait été embarqué dans ce genre de problème, il se rappelait encore très bien l'épisode avec le Ranger Urakami. Kouteki dans ses bras, Zurui dans son dos et Futeki à ses côtés, il fallait avouer que le jeune homme était bien entouré et cela lui redonnait confiance pour affronter le regard de Warren pour voir ce qu'il allait lui dire après avoir tout appris.

Modération:
 
avatar
Lun 9 Mai - 18:01
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
    Scénario
L'homme vous écoute attentivement avant de finalement répondre.



Warren : « Je vois... Ne t'en fais pas, le plus important c'est que vous alliez bien, tu as bien fais de surveiller cette petite friponne, quand elle a une idée en tête, rien ne l’arrête. Nous en discuterons en rentrant Jane. Merci de l'avoir protégé, ne restons pas ici, rentrons, tu me raconteras toutes l'histoire plus en détail, je ferais mon rapport au QG, tout ceci annonce rien de bon... »



Fin du scénario

    Gains
Vous remportez 100 PA
Lucario monte au niveau 23 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.
Carapuce monte au niveau 18 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques.


avatar
Invité
Jeu 2 Juin - 0:43




Finalement, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Warren n'était absolument pas énervé de savoir ce que le petit groupe avait fait, au contraire, il remercia Hiroi pour avoir pris soin de sa fille qui n'allait pas recevoir les mêmes attentions que le jeune coordinateur. Le Ranger Wilson décida qu'il était temps de rentrer et emmena tout ce petit monde pour prendre la direction de la villa. Entre temps, Hiroi avait rappelé Zurui et Kouteki dans sa Pokéball, non sans les avoir remerciés tous les deux avant pour leur aide, ou leur tentative pour le Prismillon qui était encore vexé de s'être fait avoir. Durant le trajet, le coordinateur reçut des éloges de la part de son starter par rapport à son comportement de la journée qui était plus qu'exemplaire selon son point de vue. Il fallait avouer qu'il avait tout fait pour protéger la jeune fille et qu'il avait su trouver le courage de faire face à leurs opposants sans réellement montrer sa peur. En y repensant, il arrivait de mieux en mieux à gérer les situations de stress, ce qui allait être un grand plus pour ses représentations sur scène. Une fois arrivé à la villa, Jane eut le droit à une punition équivalente à celle de son frère et les deux n'en menaient pas large devant leurs parents, même s'ils moquaient de l'autre dès qu'ils étaient hors de vue.

Hiroi se demanda alors comment il aurait réagi s'il avait eu un petit frère ou une petite sœur ? Aurait-il déclenché sa peur tout de même ? Serait-il plus sociable ? Aurait-il eu des loisirs et donc des buts différents ? Il n'en savait rien, personne ne pouvait savoir ce qui aurait pu se passer. À son tour, Joyce remercia le coordinateur pour avoir veillé sur sa fille et il eut le droit de rester chez eux le temps que ses Pokémon soient pleinement rétablis. Même s'il accepta, Hiroi pensa qu'il partirait dès que Sanai irait mieux, il n'avait pas envie d'être un poids pour cette famille et c'était avec ce point de vue qu'il aidait de son mieux les parents pour s'occuper des diverses tâches. Pendant la semaine qu'il passa chez les Wilson, le jeune homme aux yeux bleu océan passait son temps à s'occuper de ses Pokémon dans la salle prévue à cet effet, il était souvent rejoint par le petit Théo qui s'attira la sympathie de Sechi et Atsui. Timmy fut obligé de présenter des excuses qui furent acceptées, même si Futeki avait eu un regard terrifiant quand le gamin lui avait fait face, ce qui ne l'avait pas aidé. Tout semblait aller mieux, mais il restait un point d'ombre dans toute cette histoire... Sanai n'était absolument plus la même. Hiroi avait beau essayer de lui parler et de prendre soin d'elle comme il avait l'habitude de le faire, bien qu'il ne pouvait plus la prendre dans ses bras, c'était peine perdue. La lézarde enflammée repoussait le coordinateur à chaque fois et souvent de manière brutale, ce qui déclenchait une réaction chez Futeki et les deux s'observèrent comme s'ils allaient se jeter l'un sur l'autre. Même si le loup bleu ne voulait pas passer à l'action pour ne pas blesser Hiroi, Sanai n'attendait qu'une chose, qu'il fasse le premier pas pour vérifier qui était le meilleur d'entre les deux. Joyce l'avait pourtant averti qu'il y allait avoir des changements dans son comportement, mais le coordinateur n'aurait jamais pensé qu'ils soient si radicaux. Sanai n'avait plus rien à voir avec la jeune lunatique qu'il avait capturée au parc Safari.

Une fois ses Pokémon rétablis, Hiroi avait quitté la famille pour reprendre son voyage et revenir à ses activités habituelles, à savoir s'entraîner pour maîtriser de nouvelles prestations et améliorer la relation qu'il avait avec ses partenaires. À son grand bonheur, il ne fut pas mêlé dans d'autres histoires de ce genre et il put poursuivre son chemin dans la plus grande tranquillité. Suivant les informations, il apprit tout ce qui se passait dans la région, ce qui ne l'enchantait guère, puisque, avec la chance qu'il avait, il allait finir par être pris dedans. Toutefois, les concours étaient là pour lui rappeler qu'il devait donner le meilleur de lui-même et atteindre son but final : devenir une Star Pokémon. Il n'oubliait pas non plus sa quête secondaire qui était de découvrir tous les mystères de son lien avec Futeki et de sa vision d'auras, mais rien de nouveau n'était à déclarer de ce côté-là. Le jeune homme participa à deux concours qu'il perdit tous les deux, ce qui lui causa un grand choc et il commençait même à se demander s'il était fait pour être coordinateur. La défaite faisait partie du chemin, il le savait, pourtant, perdre à la première manche parce qu'il n'était pas dans le thème ne lui ressemblait pas du tout. Il finit par être perdu. Ses Pokémon étaient présents pour le soutenir, mais il sentait qu'il n'arrivait plus à rien. Il perdait les concours auxquels il participait, Sanai s'éloignait de plus en plus de lui, refusant même son autorité de dresseur et il séchait de plus en plus les entraînements avec Futeki alors qu'il y avait pris goût. Il était aisé de se rendre compte qu'il était chamboulé et son starter décida qu'il était temps de revenir aux sources. Ainsi, ils prirent le chemin de Bourg Lime.

Une fois rentré chez lui, Hiroi se sentit agréablement bien. Ses parents lui avaient fait un accueil presque festif et il était heureux d'être de nouveau à leurs côtés. Comme ils habitaient dans un petit village tranquille, le coordinateur pouvait laisser ses Pokémon à l'air libre, ce qu'il fit, à l'exception de Sanai qui était trop brutale. D'ailleurs, ses parents remarquèrent cet oubli, mais ils préférèrent attendre que leur fils en parle de lui-même et ils lui forcèrent légèrement la main en lui demandant un récit détaillé de son voyage pour le moment. Le jeune homme aux yeux océan ne se fit pas prier et raconta tout ce qui lui était arrivé depuis son départ, enfin... presque tout. Il passa sous silence les moments les plus dangereux, voulant éviter d'inquiéter ses parents et que ces derniers l'empêchent de repartir quand il le voudrait. Sa mère fut ravie de voir de ses propres yeux les deux rubans qu'il possédait déjà et son père fut étonné d'apprendre qu'il avait également un badge, certes non-officiel, mais il avait tout de même réussi à vaincre un champion d'arène. Ensuite, il leur présenta chacun de ses compagnons en décrivant le caractère et les habitudes de chacun. Quand vint le tour de Sanai, il marqua un temps avant de leur expliquer sa situation et sa mère comprit un peu mieux pourquoi son fils semblait si mal en point. Restant douce comme elle l'avait toujours été avec lui, elle lui expliqua qu'il ne devait pas s'inquiéter, que si son Pokémon se rappelait les bons moments passés avec lui, il finirait par retrouver la raison. Mais Hiroi avait de gros doutes à ce sujet, lorsqu'il croisait le regard de la lézarde enflammée, il n'y voyait qu'une envie de destruction qui n'avait plus rien à voir avec le feu réconfortant qu'elle avait en tant que Salamèche.

Les semaines passèrent et une sorte de routine s'était installée pour le jeune coordinateur qui se sentait revivre dans son village natal. Sans compter qu'il se permit de faire quelques recherches sur les ancêtres du village, cherchant à savoir si d'autres personnes avaient découvert un don tout comme lui. Cette histoire l'intriguait, il voulait des explications et surtout, apprendre à développer la vision des auras pour mieux l'utiliser. En se concentrant sur ce sujet, il oublia le problème qu'il avait avec Sanai, mais il fut rapidement remis en mémoire par Futeki qui ne supportait plus cette situation. D'après lui, le coordinateur n'arrivait plus à faire face à la lézarde par peur de la voir de nouveau dans un état de rage et cette dernière l'interprétait de la mauvaise manière et se rebellait automatiquement. En y repensant, il devait y avoir du vrai dans ses paroles, mais il ne voulait pas y croire... tout simplement parce que ses partenaires étaient précieux pour eux et qu'ils comptaient énormément dessus. Pourtant, il fallait bien l'avouer, le nouveau comportement de Sanai le terrifiait au fond de lui et comme elle avait gagné des traits draconiques, elle ne devait pas accepter d'avoir quelqu'un de faible comme dresseur. Qu'est-ce qui se passerait si jamais elle évoluait de nouveau ? Il n'osait pas l'imaginer... Prenant son courage à deux mains, il partit vers les falaises pour être plus tranquille en compagnie de Futeki et sortit Sanai de sa Pokéball afin de retenter le dialogue. En la voyant se dresser pour paraître plus imposante, Hiroi eut un mouvement de recul avant de se rappeler qu'il avait en face de lui une future pseudo-dragonne et qu'il devait se montrer plus convainquant. Après s'être pris trois coups de queue qui l'avaient envoyé valser plusieurs mètres plus loin, non sans déclencher des réactions chez Futeki qui furent interrompues par un simple geste, il finit par se tenir droit face à Sanai en l'observant dans les yeux. Son regard était semblable à un immense brasier, mais il n'était pas si destructeur qu'il l'avait pensé au premier abord. En réalité, elle avait juste besoin de se défouler et de combattre de puissants adversaires pour vérifier quel était son nouveau niveau de puissance. Soulagé de s'en rendre compte, il sentit ses genoux fléchir avant d'être rattrapé par la lézarde, rapidement imité par le loup bleu. Son équipe était de nouveau unie. Maintenant que ses problèmes étaient réglés, Hiroi avait pris la décision de reprendre la route et de partir non seulement à la conquête des badges pour Futeki et Sanai, mais également des rubans qu'il convoitait tant.

Modération:
 
avatar
Jeu 2 Juin - 18:57
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
Vous prenez le taxi en direction de Tavas. Vous payez 700 P$. Bonne route !


Contenu sponsorisé


 

Une histoire en entraîne une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RPFB] Un mensonge en entraîne un autre
» « Un mensonge en entraîne un autre. » -
» Quand un lien professionnel en entraîne un autre (Annabeth)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» les reçit histoire et autre palabres de bercheux vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook