Partagez | .
 

 Chapitre 2.3 : Briefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Mar 10 Nov - 20:20


Retours sur les événements
27/10/2021
Samaël
Loima. Une ville intéressante. J4étais en train de prendre mon pettit dej en compagnie de Vaan et de Kaascy, la Arbok qui faisait désormais partie de mon équipe. Un joli surnom pour un pokémon très venimeux, tant par le caractère que par ses capacités. Je bois mon café en regardant la place de la ville. Il fait beau pour une fin octobre et je dois dire que la température est encore agréable. Vaan regarde le plat dans lequel de la nourriture spéciale pokémon est disposée et décide de ne pas faire la difficile. Kaascy me regarde. Elle semble me jauger. Sa queue est entièrement repliée et elle ne prend pas trop de place sur la terrasse de l'hotel.

Je repose ma tasse vide et m'étire. La journée va être sympathique. Je me lève et fait quelques pas, suivie par mes compagnons reptiliens. Je pense aller dans le parc faire quelques mouvements à l'épée. Ca sera profitable.

J'enlève ma veste et la pose contre un arbre. Vaan et Kaascy semblent vouloir rester à l'ombre des feuilles. Fort bien. Moi je fais mes mouvements. Pour reprendre du poil de la bête et diminuer le risque de refaire des malaises suite à mon coma, je dois travailler mes muscles, mon souffle et ma technique. Et dans la technique, il y a le jeu de jambe et les mouvements de l'épée. Celle-ci est une extension de mon bras. Elle doit donc bouger avec fluidité. Je commence mes exercices par un peu de Yoga. Ca met en forme. Et ça échauffe les muscles aussi. Du coin de l'oeil, je vois mes deux pokémon qui sont en train, semble-t-il, de discuter. Je me demande ce qu'elles se disent. Mais au final, je les laisse à leurs occupations. Je dois faire attention à ne pas me froisser un muscle.

Toute la matinée, je poursuis ces exercices pour enchainer avec des mouvements d'épée et d ejambe à vitesse réduite. L'idée étant de réhabituer mon corps au maniement d'une telle arme, je dois y aller doucement. Les gros échanges se feront plus tard. Lorsque le soleil est suffisamment avancé, je remarque un mouvement. Vaan m'apporte une serviette et tient ma veste. Elles veulent bouger ? J'ai l'impression que oui. Kaascuy semble vouloir que je la suive. J'utilise la serviette pour m'essuyer un peu. J'irais prendre une douche en rentrant à l'hotel. Je remets ma veste et décide de les suivre.

Elle me font passer par des petites rues et me font faire, j'ai l'impression, des tours et des détours. On finit par arriver dans un petit quartier. Kaascy m'indique une porte avec le bout de sa queue. Intriguée, je frappe. Un bruit de vaisselle cassée m'indique que quelqu'un vit bien ici. La porte grince en s'ouvrant sur un vieillard tassé et volumineux.

- Kestuve, gamine ?

Niveau amabilité, on repassera.

- Euh, c'est mon pokémon qui m'a conduite ici, répondis-je en indiquant Arbok.
- Humf, entre. ET NE TOUCHE A RIEN.

La façon dont il avait crié sa dernière phrase m'a faite sursauter. C'est un fou ce mec, ou quoi ? Il m'indique une chaise crasseuse, mais je ne fais pas la fine bouche et m'y installe. Il ramène une paire de tasses et une théière.

- Tu viens de le capturer, pas vrai. Et il est du coin, dit-il en versant du thé agréablement odorant dans les tasses.
- En effet. Que...
- Il sait ce que je fais. Je peux installer un dispositif qui te permettra de comprendre ce que te dis l'un de tes pokémon. Les sons qui y transitent sont traités, et décodés puis envoyés à un récepteur que tu placeras sur ton oreille. Seulement, c'est très complexe à mettre en oeuvre, et quand il y a plusieurs translateurs qui sont reliés au même terminal, ça merde pas mal.
- Euh...
- Cet Arbok semble vouloir communiquer avec toi. Le translateur fonctionne beaucoup sur la volonté du pokémon.

Mon regard se pose sur Vaan, mais elle secoue la tête. C'est vrai... Elle n'est pas mon pokémon. Arbok, concrètement, est mon premier vrai partenaire depuis que j'ai quitté l'hopital.

- Si tu as de quoi payer, je peux l'installer et te filer un récepteur.

Arbok me fixe intensément. Je crois qu'elle considère ce qu'elle veut me dire comme réellement important. Soit.

- Ca marche. Qu'est-ce que je dois faire.

-->...<--


- Kaascy ? Vas-y, faisons un test ?
- Samaël Marshall, répondit une voix nasillarde dans mon oreillette, cela fait trois fois que tu me demandes de faire un test, et cela fait trois fois que celui-ci est fonctionnel. Allons à l'hôtel, ce sera plus simple pour parler.

Je n'en reviens pas. Ca fonctionne ! Je suis capable de communiquer avec mon pokémon. Et j'ai pu remarquer que le ton de sa voix n'est absolument pas empli de rancoeur. On rentre donc à l'hôtel pour discuter. Cependant, je lui ai dit que j'aimerai bien prendre une douche avant. L'entrainement du matin plus le thé renversé sur mon débardeur (le vieillard avaot renversé une tasse en me la tendant) me rend mal à l'aise. Une fois dans ma chambre, Vaan s'installe sur le fauteuil mou et Kaascy sur le lit, qui craque un peu. Pour ma part,je me déshabille et me dirige, en sous-vêtements, vers la douche. Je les retire une fois la porte fermée et je me glisse dans la cabine, et ouvre l'eau. Un filet d'eau bouillante me tombe dessus et m'arrache un cri qui se transforme vite en soupir de soulagement. Ca fait du bien...

Lorsque je sors de la salle de bain, en pantalo-soutien-gorge, et une serviette sur la tête, Kaascy relève la tête.

- Vaan m'a raconté votre histoire, dit-elle. Et tes objectifs. Tu veux retrouver l'individu qui t'a détruite avant qu'il ne te retrouve.
- Oui, répondis-je simplement en me servant un jus de fruit.
- Et tu avais l'idée de te faire une nouvelle identité ?
- Oui.
- En soit c'est pas mal. Mais disparaitre complètement et revenir occasionnellement sous les traits d'une autre, c'est plus difficile qu'on pourrait le croire. Ca demande un certain talent d'acteur.
- C'est ce que je me suis dit aussi, à force de ressasser ça, expliqué-je en m'asseyant près d'elle. Je n'ai vraiment aucune idée de comment procéder.
- Tu ne pourras pas devenir quelqu'un d'autre. Sauf si tu es schyzophrène... Avec un bon pokémon psy, on devrait arriver à...
- Non, merci, ça ira...
- Sss-ssss-sss, fait-elle, ce que j'interprète comme étant son rire. Je pourrais te conseiller de rester toi, mais en faussant les pistes. Reste toi-même, cette fille souriante que je vois en face de moi et qui a réussi à me mettre à mal sur mon territoire. Mais opère quelques changements. Vestimentaires, de nom, ce genre de choses.
- Comment sais-tu tout ça ?
- Je n'ai pas toujours été sauvage. J'ai déjà eu l'opportunité d'observer les humains et d'en faire ma propre expérience. J'ai surtout appris comment ils fonctionnent.

Je bois une gorgée de jus fr bais Mepo. Il est un peu amère mais frais, ça fait du bien. Je pose le verre et commence à défaire la serviette pour m'essuyer les cheveux. En regardant dans le mirroir en face de moi, je vois une jeune fille complexée avec une tignasse rousse sur la tête. Elle n'a pas tort. Si mon ennemi me cherche, il cherchera une fille qui a mon style et qui a mon nom. Je regarde Kaascy qui darde l'air avec sa langue et je finis par hocher la tête.

- Je vais y réfléchir. Merci. Ah, et bienvenue dans l'équipe !

Vaan relève la tête et gronde gaiement, comme pour appuyer ce que je dis.

Modérations
  • Soins
  • Translateur équipé sur Arbok
  • Clôture (et en avant pour l'event)
avatar
Mar 10 Nov - 20:27
PNJ MJ

Messages : 2502

Voir le profil de l'utilisateur
Vos Pokemon sont soignés ! Cela vous coûte 50 P$.


 

Chapitre 2.3 : Briefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook