Partagez | .
 

 Hôpital de Talma - Patient n°741

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mer 25 Nov - 16:48
Secte Distorsion

Messages : 1302

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
FICHE DE SUIVI MEDICAL
11.02.2021 - 27.10.2021

Hôpital de Talma


Nom du patient : R’lyeh Ezéchiel
Sexe : Masculin
Date d’admission : 11.02.2021
Pathologie : Trouble dissociatif de l'identité (TDI)
Stade : Sévère

Proche à contacter : Darknut Sirius
Adresse : 94 avenue Florizarre, Domuraille.

Docteur : Nishimura Kousuke

11.02.2021

07:00 – Hier dans la nuit, nous avons reçu un nouveau patient. Selon la personne qui a demandé son internement il serait atteint de trouble de l’identité. Un diagnostic doit être effectué pour évaluer efficacement sa pathologie.

09:20 – Le sujet s’est réveillé. J’ai tenté un premier contact mais il s’est montré très agressif, deux gardes ont dû le maitriser et une injection de sédatif lui a été fait.
Sa grande taille risque de poser problème.

C’est tout pour aujourd’hui.

12.02.2021

09:00 – Nouvelle tentative d’approche du sujet, il refuse toujours de parler et montre une forte agressivité. L’échange fut un échec.
Injection de sédatif, le sujet est placé comme étant potentiellement dangereux mais la peur de l’endroit peut expliquer son agressivité.

C’est tout pour aujourd’hui.

20.02.2021

09:00 – Le patient est calme dans sa cellule. Une nouvelle tentative d’approche est effectuée. Il répond et accepte de discuter.

10:00 – Je rentre dans la chambre pour un entretien plus direct, le patient a été mis sous camisole par sécurité. Je note qu’il s’est laissé faire.

12:00 – Après 2h d’entretien j’ai pu relever que le patient était atteint d’une amnésie de certains passages de son enfance, voue une haine et crainte de certaines personnes sans savoir pourquoi (sans doute en rapport avec l’amnésie), et parfois à des troubles de la dépersonnalisation. Des symptômes propres aux troubles dissociatifs de l’identité. Il est aussi conscient de son trouble mais impossible de faire venir sa soi-disant autre personnalité.
Selon des témoignages, la personnalité à qui je parle ne serait pas la principale et s’appellerai Azazel. Le but des thérapies sera donc dans un premier temps de le faire revenir.

Traitements médicamenteux : calmants et somnifères en raison de troubles du sommeil.

C’est tout pour aujourd’hui.

22.02.2021

09:00 – Premier rendez-vous pour commencer la psychothérapie. Le patient la refuse par crainte de disparaitre. Malgré des tentatives pour le rassurer en l’appelant par son propre nom il reste sur la défensive. Je note une forme de paranoïa qu’il faudra régler.

Traitements médicamenteux : antidépresseurs en plus des calmants et somnifères.

C’est tout pour aujourd’hui.

25.02.2021

09:00 – Nouvelle tentative pour la psychanalyse. Le sujet est toujours attaché.
Il répond aux questions avec cynisme, se montre provocant et ment surement. La discussion n’aboutit à rien.

C’est tout pour aujourd’hui.

02.03.2021

09:30 – Au cours de l’entretien, le patient a réussi à se détacher et à tenter de m’étrangler. Après maitrise et injection de sédatif, il sera placé pendant trois jours attaché dans sa chambre.

C’est tout pour aujourd’hui.

12.04.2021

09:00 – Depuis le passage en salle d’isolement, le patient est plus calme et moins agressif. La psychothérapie se passe bien et je note une amélioration de son comportement. Mais toujours pas de trace de l’autre personnalité.
Le patient n’est plus sous camisole depuis deux semaines.

Traitements médicamenteux : Arrêt des calmants.

C’est tout pour aujourd’hui.

29.04.2021

09:00 – La psychanalyse se passe bien et je le juge moins dangereux.

10:00 – Aujourd’hui, le sujet sort de sa chambre pour la première fois et fait connaissance avec les autres patients. Tout s’est bien passé, il est resté simplement assis à observer.

12:00 – Le patient mange dans la pièce commune. Il mange cependant très peu.

15:00 – Seconde sortie de la journée, cette fois il a voulu aller dans le jardin. Cette demande lui a été accordée. Il semble un peu déprimé.

Traitements médicamenteux : Augmentation des antidépresseurs.

C’est tout pour aujourd’hui.

In my head :

Mes dieux, qu’est-ce que je fous là, sérieusement ? Qu’est-ce que je fous là ? Trois mois que je suis enfermé dans ce foutu asile et je pense que je vais devenir plus fou que je ne le suis déjà. J’ai beau tout faire pour paraître exemplaire, voyant que la force ne fonctionne pas, je suis toujours coincé ici. J’en ai marre de faire semblant, de sourire, d’acquiesce pour dire que je vais bien, que tout s’améliore. Non, ça va pas du tout. Je vous jure que dès que je sors j’égorge la première personne qui passe !
Et puis ces quoi ces gens, là ? Ils me considèrent aussi fou qu’eux ? Moi ? Non mais regardez celui-là ! Il se croit dans un centre de naturisme ? En plus il est moche…
Je vais craquer, il ne faut pas, sinon mes efforts auront été vint, il faut que je sorte d’ici… sourit et soit sage, ce n’est que temporaire… tu as déjà réussi à sortir de la cellule, continue comme ça…

06.05.2021

09:00 – Séance de psychanalyse.

10:00 – Sortie du patient dans la pièce commune. Des patients tentent de lui parler mais il ne répond pas.

12:00 – Lors du repas, nous avons perdu le contrôle du patient. Il s’est mis à attaquer un autre malade, pris d’une soudaine névrose incontrôlable. Des gardes l’ont maîtrisé mais il a grièvement blessé l’un d’eux à l’aide d’un coup d’un pichet brisé. Le patient est donc mis en salle d’isolement pendant qu’on décide de son cas.

Traitements médicamenteux : Rajout de calmant.

C’est tout pour aujourd’hui.

09.05.2021

09:00 – Analyse du comportement du sujet : Il refait preuve d’agressivité accrue. J’en déduis que depuis tout ce temps il se retenait et appliquait ce qu’on lui disait pour écourter la thérapie. Le patient fait donc preuve de manipulation, cherchant par tout le moyen de sortir d’ici, chose qui ne se fera pas sans mon accord.
Le cas est perdu et aucune psychanalyse n’est possible. Le mieux serait donc de faire revenir Ézéchiel. La manière douce ne marchant pas, je donne l’accord pour une manière forte.

10:00 – Le patient est placé en chambre noire pour sept jours.

Traitements médicamenteux : Arrêt des traitements le temps d’enfermement.

C’est tout pour aujourd’hui.

In my head :

Premier jour : Je me réveille avec un affreux mal de crâne, gémissant, j’ai mal partout en fait. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Ah oui, les gros cons costaux sont venus me chercher. J’ai essayé de le mordre mais comme à chaque fois c’est un échec et me suis pris encore une de leurs foutues piqures. Je me sens si vulnérable, je ne déteste pas.
Où suis-je ? Je ne vois rien, il fait trop sombre. Je n’aime pas le noir. Le sol est dur, froid et humide. T’ain j’ai du mal à me lever, j’ai mal aux muscles, je me sens mal, la nausée me prend aux tripes… ils ont dû oublier mes médicaments. Putain, je suis devenu accro.
La lumière, je ne la trouve pas, si là, sous la porte, l’interrupteur doit être à côté. Je ne trouve pas, il fait trop noir… pourquoi ils m’ont foutu dans le noir ? Me sens pas très bien…

Second jour : Une trappe s’ouvre et quelqu’un fait passer un pichet d’eau. Je me lève d’un coup, me jetant contre la porte en hurlant de me laisser sortir et combien de temps je dois rester là. On ne me répond pas, pourquoi on me répond pas, revient connard, allume au moins la lumière ! Je shoote de rage dans la flotte, j’en fous partout, déjà que c’était humide…
Je me recouche en boule par terre, il fait froid et il n’y a pas de lit ici… juste quatre murs dur et froid… dans le noir…

Troisième jour : La seule chose que je peux faire c’est de dormir, mais j’ai faim. La faim me réveille sans cesse, en plus d’un sentiment horrible de mal-être à cause du manque de médicaments. Et l’obscurité…
Un garde vient de façon aléatoire dans la journée me donner à boire, juste à boire… j’ai faim bordel, je donnerai n’importe quoi pour manger…
J’ai plus de voix à force de gueule et plus de main à force de frapper la porte… je veux sortir…

Cinquième jour : On est quel jour ? Quelle heure ? Matin, soir ? Nuit, jour ? Je ne sais pas, j’ai perdu le sens du temps dans l’obscurité. J’ai de l’eau de temps en temps, mais pas à heure fixe, impossible de savoir. Je bouge plus, j’ai trop faim, je reste replié dans un coin. Je crois que je vais me mettre à chialer, moi… chialer… non… merde si je chiale… je ne sortirai jamais d’ici, je vais crever comme une merde dans une cellule dégueulasse, dans le noir, comme une merde… je ne vais jamais sortir d’ici… Je ne vais jamais sortir d’ici…

16.05.2021

09:00 – Sortie du patient de la chambre noire. Il est retrouvé prostré dans un coin, en position féodal et le regard vide. N’a montré aucune réaction à l’ouverture de la porte et s’est laissé faire lorsqu’on l’a reconduit à sa chambre après un passage aux douches. Le patient a une attitude marasme.

12:00 – Le sujet n’a pas touché à sa nourriture malgré sept jours sans manger. Je me demande si l’expérience d’enfermement était une bonne idée.

Traitements médicamenteux : Antidépresseur, anxiolytique et somnifères.

C’est tout pour aujourd’hui.

26.05.2021

09:00 – Depuis deux jours le patient reste prostré dans sa chambre, il refuse de manger et de sortir. Il ne se montre aucunement agressif lors des soins mais devient violent quand on veut le faire sortir ou qu’on le force à avaler quelque chose. Il a perdu pas mal de poids.

10:00 – Tentative de discussion, le sujet reste totalement mutique.

Traitements médicamenteux : Augmentation des antidépresseurs, anxiolytique et somnifères à dose normale.

C’est tout pour aujourd’hui.

15.06.2021

09:00 – Psychanalyse, impossible d’obtenir quoi que ce soit du patient, il est totalement verrouillé.

12:00 – Le patient a rechuté dans son agressivité et a attaqué l’infirmier qui lui faisait les soins. Il a donc été enfermé dans la chambre noire pendant trois jours malgré.
À l’inverse de menaces, le sujet a supplié.

C’est tout pour aujourd’hui.

19.06.2021

09:00 – Le patient ressort de la cellule aussi mutique que la dernière fois.

C’est tout pour aujourd’hui.

22.06.2021

09:00 – Aucune amélioration au niveau du comportement du patient depuis trois jours et ce malgré des prises plus fortes d’antidépresseurs.

10:00 – Pour le changer un peu, le patient est sorti dans la salle commune, attaché à un fauteuil et sous-calmant. Cela ne semble avoir aucun impact sur lui, reste léthargique.

C’est tout pour aujourd’hui.

30.06.2021

09:00 – Depuis quelques jours les caméras ont filmé que le patient parle tout seul. Mais il se tait quand quelqu’un entre dans la chambre. Il parle aussi un peu aux autres patients, mais de façon agressive. Un cas perdu.

C’est tout pour aujourd’hui.

In my head :

J’ai bien compris que je ne sortirai pas d’ici temps que tu n’auras pas montré signe de vie, Ez. Ça fait des jours que j’essaye de te faire venir, faut que je fasse quoi bordel ? Avant quand je dormais ou m’évanouissait tu revenais mais là, que dalle… ça fait presque cinq mois bordel ! Si tu ne reviens pas je vais devenir dingue… si ce n’est pas déjà le cas…

08.07.2021

09:00 – Alors que le patient semblait mieux aller depuis quelques jours malgré un certain mutisme à mon égard, voilà que je le retrouve prostré dans un coin de sa chambre, tremblant et effrayé.
Après une approche sécurisée pour comprendre ce qui ne va pas il me répond : « Où suis-je ? ».
Le patient Ézéchiel semble s’être réveillé.

14:00 – Après une matinée pour le laisser tranquille, je tente un entretien avec lui. Il est peu bavard, timide et perdu mais c’est bien l’autre personnalité. En effet je fus épargné d’insultes.
Il n’arrive pas trop à comprendre sa situation, contrairement à Azazel, il n’a pas conscience de son état et semble le nier. Il présente cependant les mêmes symptômes de la maladie qu’Azazel, une dépression en plus qui n’est pas due à l’internement mais à la maladie.

Traitements médicamenteux : antidépresseur, anxiolytique et somnifère.

C’est tout pour aujourd’hui.

10.07.2021

09:00 – Je reprends la psychanalyse avec le patient, il parle peu, très timide mais semble facile à manipuler, ce qui est un problème. Il se confit un peu mais pas trop, reste vague.
Je tente de faire revenir sa mémoire, découvrir ce que ses amnésies dissociatives cachent. Il me confit juste qu’il a parfois des souvenirs qui ne lui appartiennent pas, sans doute ceux d’Azazel. Mais en ce qui concerne ses traumatismes, rien ne sort.
Il ne semble d’ailleurs pas vouloir, ce qui est un frein à la psychanalyse. Tant qu’il ne voudra pas fouiller dans sa mémoire, il ne pourra pas être soigné.

11:00 – À la fin de la psychanalyse, je lui ai donné un présent que voulait lui faire passer l’homme qui paye ses frais d’hospitalisation une fois qu’il serait revenu. Bien que le patient m’ait demandé qui était-ce, je n’aie pu lui répondre, l’homme souhaitant garder son anonymat après du patient pour le moment.

C’est tout pour aujourd’hui.

In my head :

J’ai appris que j’étais dans un asile… parce que je suis fou… j’ai un peu de mal à comprendre tout ça, je n’ai jamais vraiment fait gaffe… J’avais des absences mais de là à avoir une double personnalité. Cependant je ne commence à comprendre aussi pas mal d’évènements étranges qui se passaient autour de moi et surtout celui où j’ai rencontré le jeune maître…
Le docteur m’a donné une pokéball, il y avait un bulbizarre, un bébé, dedans. Il tenait une lettre qui m’était adressée : « De la part de quelqu’un qui te veut du bien, viens me voir à Domurailles quand tu pourras sortir. » avec une adresse. Je déteste cette ville mais je suis aussi curieux.
J’aimerai biens guérir mais… j’ai peur de me souvenir, si j’ai oublié mon traumatisme ce n’est pas pour rien non ? Et puis… si je guéris… que deviendra Azazel ? Il a fait des choses horribles mais… d’un autre côté, je ne veux pas qu’il disparaisse…

12.07.2021

09:00 – La psychanalyse tourne en rond, le patient semble effrayé à l’idée de se souvenir et étrangement, s’inquiète du devenir de son double. Il semble se souvenir de lui, et m’a expliqué ce qu’il était : une sorte d’ange gardien. Je le verrai plus comme un démon gardien. Tant qu’il n’est pas sur du devenir d’Azazel il refuse de se faire soigner.
Cependant, depuis qu’il a ce pokémon avec lui, il se montre un peu plus jovial. Bien qu’au début je pensasse que c’était une mauvaise idée, le fait de s’occuper d’un animal semble positif sur lui. Une sorte de thérapie créative. D’autant que le bulbizarre, étant curieux, le pousse à parler aux autres patients.

12:00 – Aujourd’hui, j’ai vu la petite Hasegawa et je lui ai conseillé d’aller rencontrer Ézéchiel. Je suis curieux de voir ce que va donner la rencontre entre deux personnes atteintes de troubles dissociatifs.

C’est tout pour aujourd’hui.

13.07.2021

Le patient accepte la psychothérapie et donc de se souvenir. De mon côté j’ai accepté de voir si on peut lui apprendre à garder Azazel tout en le maîtrisant. Je lui expliquais qu’il devait dans un premier temps se souvenir de ses traumatismes, de les accepter afin de contrôler ses peurs. Il faudra aussi qu’il apprenne à contrôler ses émotions. Il accepte, même si cela risque d’être long.

C’est tout pour aujourd’hui.

15.09.2021

Au cours de ce mois, la psychothérapie a énormément avancé. On a enfin réussi à faire remonter les traumatismes du patient : Viols multiples, avant son départ dans la secte.
Maintenant je comprends la raison de sa maladie, je pense aussi que le milieu dans lequel il était a dû jouer sur le développement de sa maladie, hélas je ne peux lui conseiller d’arrêter sa religion. Il se souvient aussi d’avoir tué son ancien maître et que ce n’est pas Azazel le fautif, par contre amnésie après l’acte ce qui signifierait que l’incendie est d’Azazel, sans doute pour effacer les preuves. En raison des antécédents moraux et de l’apparition de la double personnalité après l’acte, il est évalué comme un réflexe de peur ou de panique.

Au fil des séances, le patient a accepté certains de ses actes de violence, d’autres non. Il a appris rapidement à faire face à ses peurs, à la maitriser, éviter le stress aussi et rester constamment calme quelle que soit la situation.
En apparence, le patient semble émotionnellement sociopathe, mais dès qu’il est en situation amicale il redevient le jeune homme agréable qu’il était avant.

C’est tout pour aujourd’hui.

14.10.2021

J’ai fini par apprendre au patient comment communiquer avec Azazel grâce à un cahier comme j’ai pu le faire avec la petite Hasegawa. Au début il était peu enclin à laisser son double prendre le contrôle et une certaine difficulté à le faire venir mais il semble avoir plus ou moins trouvé le truc en ne prenant plus ses médicaments. Les échanges sont étrangement amicaux entre les deux personnalités, s’étant mis d’accord sur certains points. Cependant, bien qu’Ézéchiel ait un certain contrôle sur l’apparition de son double, il n’en a aucun pour ce qui est de revenir.

C’est tout pour aujourd’hui.

27.10.2021

Le patient est apte à sortir de l’asile, sa maladie étant maîtrisée. Il devra cependant continuer à me suivre et à prendre son traitement médicamenteux.
Lors de sa sortie, un ami l’attendait pour lui rendre ses affaires, ainsi que ses pokémons. Je lui aussi conseiller d’aller à la foire qui allait commencer dans quelques jours afin de se changer les idées par rapport à son internement. Après tout ce temps enfermé, il a un peu le droit de s’amuser. Non ?

C’est tout pour aujourd’hui.



Moderation's time !

→ Sortie de Prismillon de l'équipe.
→ Entrée de Zigzaton dans l'équipe.
→ Entrée de Bulbizarre dans l'équipe.

→ Utilisation du bond dans le temps :
- Equipe : Dimoclès - Spiritomb - Funécire - Stalgamin - Bulbizarre - Zigzaton.
- Déplacement à la Plaine Wëo.

→ 04 × Chocoremus à Spiritomb ☣.
→ 02 × Chocopapayes à Spiritomb ☣.
→ 01 × Tarte à la citrouille aux PV de Spiritomb ☣.
→ 01 × Bonbons à la Faivre Spiritomb ☣.
→ 02 × Bonbons à la Fronci Spiritomb ☣.
→ 05 × Chocofaivres à Dimoclès.
→ 04 × Bonbons à la Remu à Dimoclès.
→ 03 × Bonbons à la Mepo à Stalgamin.

→ Apprentissage de A la queue à Spiritomb.
→ Apprentissage d'Abri à.... tous les pokémons de l'équipe.

Explications : Pendant que Zacharie était à l'asile, ses pokémons ont été confié à Ginko qui les a entraîné en attendant.

► Multi-exp activé.
► Spiritomb tient Rune Sort | Funécire tient Charbon.

Merci ! ♥



« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. » - [Dc. House]
>


Dernière édition par Ézéchiel Z. R'lyeh le Mer 25 Nov - 20:13, édité 1 fois
avatar
Mer 25 Nov - 19:59
PNJ MJ

Messages : 2502

Voir le profil de l'utilisateur
    Equipe
Prismillon quitte l'équipe.
Zigzaton et Bulbizarre rejoignent l'équipe.

Veuillez éditer votre T-Card.

    Dons
Vous donnez 4 Chocoremus à Spiritomb. Spiritomb obtient +4 PV, +4 VTS et gagne 20 points de bonheur.
Vous donnez 2 Chocopapayes à Spiritomb. Spiritomb obtient +2 ATQ, +2 ATQ SPEC et gagne 10 points de bonheur.
Vous donnez 1 Tarte à la Citrouille à Spiritomb. Spiritomb obtient 5 points de statistiques à répartir.
Vous donnez 1 Bonbon à la Fraive à Spiritomb. Spiritomb obtient +2 DEF et -1 DEF SPEC.
Vous donnez 2 Bonbons au Tronci à Spiritomb. Spiritomb obtient +4 VTS et -2 PV.

Vous donnez 5 Chocofraives à Dimoclès. Dimoclès obtient +5 DEF, +5 DEF SPEC et gagne 25 points de bonheur.
Vous donnez 4 Bonbons à la Remu à Dimoclès. Dimoclès obtient +8 PV et -4 VTS.

Vous donnez 3 Bonbons à la Mepo à Stalgamin. Stalgamin obtient +6 ATQ SPEC et -3 ATQ.

Veuillez retirer 4 Chocoremus (4 ► 0), 2 Chocopapayes (2 ► 0), 1 Tarte à la Citrouille (1 ► 0), 1 Bonbon à la Fraive (1 ► 0), 2 Bonbons au Tronci (2 ► 0), 5 Chocofraives (5 ► 0), 4 Bonbons à la Remu (4 ► 0) et 3 Bonbon à la Mepo (3 ► 0) de votre inventaire.

    CTs/CSs
Spiritomb apprend A la queue et Abri.
Dimoclès apprend Abri.
Funécire apprend Abri.
Stalgamin apprend Abri.
Bulbizarre apprend Abri.
Zigzaton apprend Abri.

    Utilisation du Bond dans le Temps
Dimoclès gagne 5 niveaux ! (3.5|15) Dimoclès monte au niveau 40 ! Il apprend Tranche-Nuit ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Spiritomb gagne 5 niveaux ! (0|7) Spiritomb monte au niveau 18 ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Funécire gagne 5 niveaux ! (0|7) Funécire monte au niveau 15 ! Il apprend Ombre Nocturne ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Stalgamin gagne 5 niveaux ! (0|7) Stalgamin monte au niveau 15 ! Il apprend Vent Glace ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Bulbizarre gagne 5 niveaux ! (0|7) Bulbizarre monte au niveau 15 ! Il apprend Poudre Toxik, Poudre Dodo et Bélier ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Zigzaton gagne 5 niveaux ! (1|5) Zigzaton monte au niveau 10 ! Il apprend Coup d'Boule ! Vous avez 50 points à répartir dans ses statistiques. Il gagne également 15 points bonheur !

Merci de retirer le Bond dans le temps de votre T-Card.
Vous pouvez ouvrir un topic sur la Plaine Wëo !


 

Hôpital de Talma - Patient n°741

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» Un premier Scanner à l'hôpital Bernard Mevs
» Hôpital de Caen
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook