Partagez | .
 

 Après un repos forcé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Lun 28 Déc - 23:16
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 22.11.2021
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂)
Côtelette (Grotichon ♂)


après un repos forcé. - Merya (route 3)


Les feuilles mortes formaient un tapis végétal aux tons multicolores sur les trottoirs de bitume anguleux. Les ruelles étaient courtes, étroites, entourées de hauts bâtiments gris sale aux façades revêches, mal entretenues. Ça et là, le crépi des vieux murs se fissurait, se détachant parfois en formant de lourdes plaques qui menaçaient de choir à tout instant comme de grosses écailles pâles sur un corps de reptile malade. Des morceaux de toile déchirée d'un orange criard pendaient au-dessus de fenêtres au verre crasseux, vestiges d'anciens para-soleils malmenés par l'âge et les intempéries.
Kenshîro s'était perdu à plusieurs reprises dans ces allées ponctuées de petits panneaux indicateurs ornés de simples lettres aux traits épais comme le poing. Les différents bâtiments qui formaient le centre hospitalier de Merya n'étaient pour lui qu'un amoncellement de déchets, des ruines que l'on aurait du depuis fort longtemps désaffecter. Le goût prononcé de la ville pour les fêtes et réjouissances lui faisait oublier depuis des années d'entretenir ces lieux à l'hygiène déplorable, à tel point qu'un œil inattentif, en les voyant pour la première fois, les aurait certainement pensé abandonnés.

Il n'était pas mécontent de les quitter enfin, ces murs et les médecins arrogants qui l'avaient surveillé comme on surveille un Caninos mal dressé. Sa réclusion forcée, les visites de cet abominable psychiatre avaient enfin cessé lorsque les rangers étaient venus l'interroger. À cet instant, le borgne les aurait presque embrassés. Ils lui avaient appris qu'il n'était pas le seul à avoir croisé le monstre en armure. Pas le seul à en avoir réchappé avec quelques séquelles.
Après cette visite, les médecins s'étaient enfin apaisés, et le dresseur avait pu terminer sa convalescence dans le calme. Bien sûr, il n'avait pas eu le droit de voir ses Pokemon, qui depuis l'incident étaient restés au Centre de Merya. Le jeune homme avait téléphoné chaque jour pour prendre connaissance de l'état de ses compagnons, et avait été soulagé d'apprendre que chacun d'entre eux s'était remis de ses blessures bien avant lui. Ils l'attendaient à présent depuis plus d'une semaine, et Kenshîro ignorait si cette attente avait été aussi dure pour eux que pour lui.
Loin de Duncan, d’Égide et des autres, le borgne s'était senti étonnement anxieux, intérieurement malmené, comme si son corps réclamait une partie qu'on lui aurait arrachée. Il avait encore bien du mal à croire à quel point ces créatures étaient devenues indispensable à sa bonne santé. Mais après tout, cela faisait plus d'un an qu'ils partageaient chaque instant de leur vie, du moins pour certains d'entre eux.
Cela ne faisait-il pas trop longtemps qu'il s'était éloigné du monde qui était véritablement le sien ? Combien de temps allait encore durer sa petite fugue puéril ? Il n'avait plus eu de nouvelle d'Ezechiel depuis des mois, et devait bien admettre que de nouveaux objectifs s'étaient peu à peu amoncelés par-dessus cette vengeance. Vengeance qui lui paraissait de plus en plus floue.

Le jeune homme avait hélé un taxi à la sortie de l’hôpital, et descendait à présent devant le Centre de soins. Il eut à peine le temps de poser un pied derrière les portes automatiques qu'un éclair doré se précipita vers lui. Le garçon sentit son cœur s'emballer et ses bras s'ouvrirent d'eux-même pour accueillir la boule de poils électrique qui bondit pour venir s'y lover. Duncan poussa une série de cris incompréhensibles du fait de l'absence de son traducteur que l'infirmière tenait encore avec les affaires personnelles du dresseur. Kenshîro aurait voulu éviter toute effusion au milieu de ce hall bondé, mais il ne put s'empêcher de serrer le rongeur contre lui, se mordant la langue pour chasser les larmes de soulagement qui lui picotaient déjà les yeux. Heureusement, les dresseurs alentours continuaient de vaquer à leurs occupations, permettant à l'aristocrate de dissimuler un long soupir destiné à lui faire reprendre contenance.
Lorsqu'il releva son œil unique, ce fut pour constater que l'infirmière approchait, accompagnée de Côtelette et d’Égide. Le premier arborait un air renfrogné, comme bien souvent, tandis que le second, aussi différent que l'étaient leurs couleurs, affichait un sourire ravi et de grands yeux brillants. Le Grotichon couleur suie trépignait en trottinant vers lui, et il était évident qu'il s'était fait violence pour ne pas s'élancer comme Duncan dans sa direction.
Kenshîro se permit un sourire discret, et mit un genou à terre, ouvrant un de ses bras pour y inviter le plus jeune de ses Pokemon. Égide ne se fit pas prier et vint aussitôt enlacer son dresseur avec un grognement satisfait, surprenant ce dernier qui n'attendait pas une telle force de la part de celui qui n'avait été quelques mois plus tôt qu'une petite boule de suie à peine plus haute que ses mollets.

Après quelques instants de retrouvailles, le borgne alla remplir quelques papiers pour récupérer ses affaires et ses derniers compagnons. Il remercia la jeune femme qui s'était occupée d'eux durant ces dernières semaines et quitta enfin le bâtiment. Il en avait assez des hôpitaux.

Le petit groupe s'enfonça au hasard dans les rues de Merya, marchant en silence à la recherche d'un endroit agréable. Le dresseur s'arrêta devant une échoppe pour y acheter un paquet de friandises qu'il offrit à Duncan afin qu'il les distribue. Le rongeur accepta la tâche et offrit quelques sucreries à Égide et Côtelette en prenant garde d'en laisser suffisamment pour les autres membres de l'équipe. Ils parvinrent finalement à un parc qui devait être verdoyant en plein été, mais n'offrait en cette saison qu'une herbe grise tapissée des mêmes restes de feuilles humides qui couvraient les rues de l'hôpital.
Kenshîro se laissa tomber sur un banc en abandonnant son sac sur le sol. Duncan sauta sur le siège et s'assit à côté de lui pour grignoter son biscuit aux baies. Égide fit de même, grimpant sur les lattes de bois de son attitude un peu lourdaude. Seul Côtelette demeura dressé sur ses jambes. Planté face à eux, il fixait son dresseur de ses petits yeux plissés, son gâteau toujours en main sans l'avoir entamé.
Avachi contre le siège, ses bras pendant dans le vide derrière le dossier, le borgne entrouvrit son œil unique en sentant le regard du cochon posé sur sa personne. Ses sourcils se froncèrent durement. Le silence s'instaura entre eux, durant plusieurs longues secondes. Côtelette se raidit en étrécissant un peu plus ses yeux sombres. Il sentait la tension qui les enveloppait et savait parfaitement ce qui allait suivre. De son point de vue, mieux valait crever l'abcès au plus vite...
Ce qui ne tarda pas. Le dresseur se redressa brusquement pour se pencher vers lui, appuyant ses coudes sur ses genoux pour foudroyer le cochon de son regard accusateur.

"Tu n'as rien fait..." cracha-t-il. "Absolument rien !"

Le jeune homme abattit chacune de ses syllabes comme autant de couperets. Côtelette se fit violence pour ne pas détourner le regard, montrant les crocs pour pallier le manque d'arguments dont il était la victime. Chaque jour qui les avait séparés du garçon, le Grotichon s'était préparé à devoir faire face à ce genre d'accusation. Mais la réalité était bien plus douloureuse que ce qu'il avait pu imaginer.

"Tu n'es qu'un lâche !" continua Kenshîro d'une voix si basse et sifflante qu'elle ressemblait à un feulement furieux. Son doigt accusateur s'était planté sur le groin de Côtelette et leurs visages n'étaient plus séparés que par quelques centimètres, reliés par leurs regards perçants chargés de toutes ces choses que les deux êtres auraient voulu se dire. "Un lâche et un incapable ! Même Calice aurait réagi face à l'ennemi. L'équipe s'en sortirait mieux sans toi !"

DEMANDE DE MODÉRATION.

Don de 6 superbonbons à Grotichon alias Côtelette (évolution en Roitiflam).
Côtelette tient un Inverseur (bonheur négatif).

Diminution de bonheur pour Grotichon/Roitiflam alias Côtelette.

Récupération du lot de noël : tarte aux baies Pumkin.
Don de 1 tarte aux baies Pumkin à Grotichon alias Égide (+5 Att).
Don de 5 Bonbon à la Mepo à Grotichon alias Égide (-5 Att +10 Att Spé).




avatar
Mer 30 Déc - 1:21
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
    Gains
Vous récupérez votre gain et obtenez donc ainsi 1 Tarte aux baies Pumkin. Elle Vous permet d'obtenir 5 points à répartir dans les Statistiques de votre Pokemon.

    Dons
Vous donnez 1 Tarte aux baies Pumkin à Grotichon alias Egide.
Grotichon gagne 5 points à répartir parmi ses Statistiques.
Vous donnez 5 Bonbons à la Mepo à Grotichon alias Egide.
Grotichon obtient +10 ATQ SPEC et -5 ATQ.

Vous donnez 6 Super Bonbons à Grotichon alias Côtelette.
Grotichon gagne 6 niveaux. Grotichon monte au niveau 36. (3|15) Il apprend l'attaque Tacle de Feu ainsi que l'attaque Assurance. Vous avez 60 points à répartir dans ses statistiques.
Oh ! mais que se passe-t-il ?
Grotichon évolue !

...
...
...

Roitiflam ♂
lvl 36 - feu|combat

PV. 135 (+80)
ATQ. 165 (+103)
DEF. 37 (+5)
ATQ SPEC. 50
DEF SPEC. 33
VTS. 94 (+62)

Veuillez retirer 1 Tarte aux baies Pumkin (1 ► 0), 5 Bonbons à la Mepo (6 ► 1) et 6 Super Bonbons (6 ► 0) de votre inventaire.

    Bonheur
Grotichon alias Côtelette perd 15 points de bonheur.


avatar
Jeu 7 Jan - 19:52
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 22.11.2021
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂)
Côtelette (Roitiflam ♂)


après un repos forcé. - Merya (route 3)


Duncan en avait lâché son biscuit, et gardait à présent la bouche à demi-ouverte en fixant, interdis, le jeune humain penché sur le cochon pour le foudroyer du regard. Égide avait porté ses mains à son groin, choqué par les paroles de son dresseur. Il jeta un coup d’œil désolé à l'autre Grotichon, mais fut surpris de constater que le corps de ce dernier s'était brusquement enveloppé d'une lumière étincelante.
Le vent sembla retenir son souffle quelques secondes au terme desquelles Kenshîro, qui avait porté un bras à son visage pour se protéger de la lueur aveuglante, fut repoussé violemment contre le banc. Il manqua d'écraser Duncan qui eut le réflexe de sauter au sol pour éviter le dos du jeune homme qui alla méchamment cogner contre le dossier de bois, arrachant au borgne un bref cri de douleur. Presque aussitôt, un bras large et robuste vint l'empoigner par le col pour le soulever au niveau du visage de son possesseur.
Le dresseur écarquilla son œil unique et déglutit péniblement en fixant les deux énormes crocs plantés devant son nez, et le regard rougeoyant de colère d'un Côtelette ayant atteint son dernier niveau d'évolution. Le Roitiflam était à présent aussi grand que lui, peut-être même un peu plus, et au moins trois fois plus large. Les flammes qui cerclaient sa gorge étaient vives et agitées. Kenshîro pouvait sentir leur chaleur étouffante si proche de son visage. Mais il ne se démonta pas. Soutenant le regard de son Pokemon avec la vaillance d'un Pandespiegle inconscient et imbécile, le nobliau posa ses mains sur celle, puissante, du combattant qui retenait sa veste avec fermeté.

"Tu ne me fais pas peur, Côtelette..." grogna-t-il avec mépris. "C'est facile de s'attaquer à plus faible que soi quand on est incapable de se confronter à de vrais adversaires. Tu ne mérites pas mon respect, ni ma crainte !"

Il voulut ajouter autre chose mais le cochon l'avait à nouveau repoussé contre le banc public, faisant naître une douleur vive dans le dos du dresseur à l'endroit où le haut du dossier l'avait frappé pour la seconde fois. Sur le qui-vive, Duncan vint aussitôt se placer entre le borgne et Côtelette, levant les bras pour faire barrage à ce dernier. Le Roitflam observa le rongeur comme s'il s'agissait d'un insecte. Un souffle chaud s'échappa bruyamment de ses naseaux alors que son regard furieux allait et venait du Pikachu à l'humain. Visiblement, il hésitait à aller plus loin, et il ne faisait aucun doute que rien ne lui aurait fait plus plaisir que d'écraser l'arrogant garçon ici et maintenant.

Au grand soulagement du Pikachu, son compagnon se ravisa juste à temps. L'énorme poing qu'il tenait serré et légèrement dressé retomba lentement. Mais alors que Duncan se détendait un peu, heureux d'avoir évité le pire, le Roitiflam envoya son bras large comme un tronc frapper le banc duquel son dresseur hésitait encore à se relever. Le bois éclata dans un craquement sinistre, projetant une multitude de petites épines alentours, et le siège s'effondra à demi, retenu à présent par ses deux derniers pieds intacts.
Kenshîro n'avait pu retenir un jappement de surprise lorsque le coup avait littéralement détruit la moitié du banc sur lequel il ne se trouvait pas. La manche droite de sa veste avait été déchirée par les éclats de bois et une fine coupure laissa apparaître quelques perles de sang le long de son menton. Il avait glissé sur les lattes affaissées, jusqu'au poing du mastodonte encore enfoncé dans le sol, une jambe de chaque côté. Il fixait maintenant le Roitiflam d'un air sonné et pour le moins terrifié. Ce regard emplit Côtelette de satisfaction et le décida enfin à se redresser, arrachant son bras aux décombres qui jonchaient le cratère que son coup avait dessiné dans le sol gelé.

Lentement, le borgne reprit ses esprits. Mais son regard hargneux était à présent chargé de la crainte qu'il avait juré ne pas éprouver envers son combattant. Le cœur de Duncan battait la chamade alors qu'il observait, atterré, les deux êtres pleins de rancœur qui ne se quittaient plus des yeux. Près de lui, Égide triturait ses griffes, envahi par le même sentiment d'inutilité. Peu importe ce qu'il se passerait à présent, une limite avait été franchie. Et entre Kenshîro et Côtelette, les choses ne seraient plus jamais comme avant.

DEMANDE DE MODÉRATION.

Récupération du lot de noël : pochettes surprise.

Diminution de bonheur pour Roitiflam alias Côtelette.
Vol à destination des plaines d'Hehta.




avatar
Jeu 7 Jan - 23:55
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
    Bonheur

Grotichon alias Côtelette perd 15 points de bonheur.

    Lot de Noël

Vous recevez 2 pochettes surprises.

    Déplacement

Kenshîro vol jusqu'aux plaines d'Hehta.




Dernière édition par Maître du Jeu le Ven 8 Jan - 0:11, édité 1 fois
avatar
Jeu 7 Jan - 23:55
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Maître du Jeu' a effectué l'action suivante : Destin

'Calendrier' :

Résultat :


Contenu sponsorisé


 

Après un repos forcé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un repos forcé ... [Pv : Alaya]
» Un repos forcé bénéfique pour Guillaume Gauthier
» Repos après un long voyage
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook