Partagez | .
 

 Un rendez-vous [Kenshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jeu 7 Avr - 11:52
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; fin mâtiné

Tu es arrivés il y a peu à Merya. Profitant du temps qu'il te reste, tu fais un premier passage au Centre Pokemon afin de laisser Ponyta au bon soins des infirmiers pour qu'il puisse se reposer après le parcours que vous avez fait mais, ainsi que pour manger. Tu te diriges ensuite vers les PC mis à votre disposition au Centre Pokemon et regarde tes mails ainsi qu'effectue quelques transfères. Ashei sur les genoux, observant l'écran de façon intrigué. Lorsque le bébé Pokemon tente de grimper sur le clavier pour atteindre l'écran, tu l'attrapes et le remet sur tes genoux.

Une fois avoir terminé de vérifier et répondre à tes mails, tu t'étires un bon coup avant que Ashei n'en profite pour mettre son groin dans ton cou, ce qui te tire un petit rire avant de serrer la petite Gruikui chromatique dans tes bras pour la câliner. Tu te redresses de la chaise ensuite, posant Ashei sur le sol, sous le regard bienveillant et joueur de Asashi qui vient directement la voir pour frotter sa tête à celle du petit cochon. Souriant face à la scène, tu décides d'aller faire un petit tour à la cafétéria du Centre Pokemon. Il te reste encore un peu de temps, de quoi boire un petit quelque chose et nourrir tes Pokemon. Prenant place à une table tout au fond de la cafétéria, loin des autres personnes présentes, tu commandes un thé ainsi que de la nourriture pour tes Pokemon. Tu fis sortir Harau de sa Pokeball, saisissant directement sa chaîne. Le canidé observa partout autour de lui, méfiant, légèrement apeuré, tu approchas doucement ta main de lui pour essayer de le rassurer.

Les oreilles de l'étrange Demolosse se rabattirent en arrière alors qu'il s'approche de toi, posant sa tête contre toi. Il avait fait énormément de progrès depuis son changement de forme. Moins agressif, il reste toujours autant méfiant mais, sans montrer les crocs cette fois-ci. Peu à peu, tu sais qu'il redeviendra celui qu'il était autrefois, du moins, tu l'espères … Tu ignores ce qu'il a pu vivre, dans l'au-delà, avant que tu ne le ramènes parmi les vivants mais, cela a dû être une expérience traumatisante pour lui ...

Lorsqu'on vient t'apporter ta commande, tu repères le regard curieux du serveur et quelque peu apeuré également. Lui offrant un doux sourire pour chercher à rassurer l'homme, tu le remercie avant de siroter doucement ton thé après avoir donné la nourriture à tes Pokemon. Asashi et Ashei se partageaient la même gamelle tandis que Harau avait la sienne. Concernant Tomo, ce petit gourmand a voulu une glace qu'il s'empresse de dévorer. Au moins même en évoluant, il a gardé sa gourmandise.

Lorsque le repas de tes compagnons et ton thé furent terminé, tu payas, rappelant Harau dans sa PokeBall, c'est encore trop tôt pour lui pour pouvoir marcher à tes côtés à l'air libre, d'autant que les gens autour ne semblent nullement rassuré par sa présence … Cela te manque, de ne plus avoir Harau à tes côtés, après tout, il était celui qui ne te lâchait jamais, toujours collé à toi, surveillant pour que personne ne te fasse le moindre mal et, désormais, te voilà forcé de le tenir prisonnier de cette sphère … Lâchant un soupir, tu te diriges à l'accueil du Centre Pokemon afin de récupérer la PokeBall de Honoo. Ashei dans tes bras, Tomo invisible à tes côtés et, Asashi ayant pris la place de Harau, marchant à tes pieds.

La PokeBall récupéré, tu te rends à l'extérieur, là où vous vous êtes fixé un rendez-vous avec Kenshîro pour vous retrouver. Il ne devrait plus tarder désormais …

❝ Modération ❞
Donphan envoyé en boite

Merci
Code © N3m0




Dernière édition par Zoldern Nozomi K. le Sam 30 Avr - 17:04, édité 1 fois
avatar
Jeu 7 Avr - 21:39
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
Donphan est envoyer en boite sans même un bisou ;_;.


avatar
Mar 19 Avr - 21:39
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 08.03.2022
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂) - Calvin (Caninos ♂)
Aileen (Pichu ♀) - Gipsy (Pichu ♀)
Carlyn (Pichu ♀) - Sorcha (Pichu ♀)


un rendez-vous. - Merya (route 3)


Kenshîro grinça des dents en accusant la lumière vive des néons de la salle de bain. Aussitôt, il porta une main à son œil aveugle en grognant de dépit, laissant tomber sur le carrelage glacé le bandage pâle et usé. "Prenez le temps de le réhabituer à la lumière !" avait dit le médecin. "La douleur persistera tant que vous le maintiendrez dans l'ombre."
Sages paroles, certainement, mais rien à faire. La sphère palote qu'on lui avait maladroitement rafistolée avait beau être aveugle, elle n'en demeurait pas moins sensible à la moindre lueur presque deux ans après l'incident. Et par "sensible", le borgne entendait une douleur sourde et insupportable. Une brûlure vive qui lui donnait l'impression de revivre cet instant en boucle, comme si la blessure était toujours à vif. Alors, comme toujours depuis ce moment, le jeune homme entreprit de changer le pansement, déroula un nouveau bandage qu'il accrocha autour de son crâne avec la dextérité acquise par une pratique constante. "Ce n'est que psychologique..." avait dit encore le médecin. Mais le borgne était le mieux placé pour savoir qu'il avait mal ! Et peu importe ce que pourrait raconter le vieil homme, Kenshîro n'avait pas l'intention de se laisser souffrir des journées entières dans l'espoir que son œil tranché cesserait de n'être pour lui qu'un globe incandescent enfoncé dans son orbite. Il n'avait pas le temps pour la rééducation, il devait se préparer ! Entraîner son équipe, encore et encore et jusqu'à l'épuisement ! Il n'avait plus le choix maintenant...

Tout en serrant les dents, le dresseur se glissa lentement dans le bain aux effluves relaxantes. En face de lui, un miroir lâchement dissimulé au coin de la pièce lui renvoya son reflet fatigué. Des cernes sombres marquaient ses joues légèrement creusées, et sa peau terne tremblait malgré la chaleur de l'eau.
Bien vite, la buée le libéra de son pitoyable reflet, et le borgne s'allongea contre la baignoire en fermant les yeux, tentant vainement de se vider l'esprit rien qu'un court instant. Mais comme tous les jours, comme toutes les nuits depuis qu'il avait croisé la route de Verbovsh, Kenshîro ne pouvait chasser cet homme de son esprit. La menace que le bandit faisait planer sur lui et ses compagnons l'étouffait un peu plus à chaque seconde qui le rapprochait de l'échéance. Il s'était laissé entraîner dans un foutu merdier, duquel il n'échapperait pas si facilement. Il devait bien l'avouer, cet homme le terrorisait, et l'impressionnait tout à la fois. C'était une sensation étrange, inavouable, et qui retournait les tripes du jeune homme chaque fois qu'il y pensait ; un mélange de crainte et... d'autre chose.

Le garçon se roula en boule dans la baignoire, enlaçant ses genoux avec pudeur et mordant dans son poignet pour se concentrer sur cette douleur. Il ne devait pas céder... à rien de ce qu'il ne pouvait contrôler... Et Verbovsh en faisait partie. Tôt ou tard, le bandit le retrouverait et réclamerait son dû. Kenshîro n'irait pas faire l'erreur de prévenir la police. Du moins pas maintenant. La date fatidique lui laissait le temps de rentrer à Domuraille avec tous les papiers dont il avait besoin. De là, il reprendrait sa place au sein de la haute société. Et il serait alors protégé. C'était la seule chance qui lui restait.
Pourtant, dans le doute, le borgne et son rongeur s'étaient concertés. Le traducteur avait beau être à nouveau défectueux, les deux compagnons n'en avaient pas besoin pour se comprendre - et le dresseur songeait sérieusement à mettre cette saleté aux ordures. Duncan serait à ses côtés, il le savait. Lui et les autres se préparaient sans relâche à la confrontation qui les opposerait au voleur quand ils le recroiseraient et que Kenshîro lui annoncerait qu'il refusait son offre.
Mais le borgne ne parvenait pas à reprendre confiance... Il avait un mauvais pressentiment, la certitude que les choses allaient mal tourner. Pour couronner le tout, l'élevage où le noble s'était procuré son rongeur l'avait appelé. Ils avaient appris que le jeune homme s'était finalement décidé à faire reproduire son starter, et étaient à leur tour venu réclamer leur dû.
Oui... Le dresseur se souvenait parfaitement avoir signé ce contrat autorisant l'élevage à réclamer toute progéniture venant de leur petit protégé. À l'époque, cela n'avait pas touché le garçon qui ne se souciait pas plus de ces créatures que de simples objets. Mais aujourd'hui... bien des choses avaient changé.
Duncan s'occupait de l'éducation de ses filles, et Kenshîro l'y aidait. Il avait même acheté Calvin dans le but premier de leur prêter main forte, car le chiot développait déjà son instinct consistant à rassembler les petites lorsqu'elles s'égaraient. L'élevage s'était montré correct, et n'avait demandé qu'un seul des quatre rejetons. Un petit être duquel ils devraient se séparer.
Kenshîro était persuadé que Duncan l'avait compris, même s'ils n'en avaient jamais parlé. Et cette autre échéance s'ajoutait à celle, déjà obnubilante, que Verbovsh avait posée.

Un cri aigu suivi d'une série d'aboiements venant de la pièce d'à côté fit bondir le borgne dans son bain. Son cœur s'était emballé, et il attrapa une serviette à la hâte pour s'en envelopper avant de faire irruption dans la chambre à coucher.
Calvin, le derrière sagement posé sur une Pichu qui se débattait, observait son maître en haletant joyeusement. Kenshîro poussa un juron tout bas, une main sur la poitrine tandis que les battements effrénés de son palpitant se calmaient. Un instant, il avait imaginé trouver le bandit tranquillement installé sur une chaise, nimbé de son calme olympien, l'attendant patiemment pour lui rappeler l'épée de Damoclès qui le menaçait.
Reprenant son calme, le dresseur vint ramasser le chiot qu'il pressa contre lui en surveillant la petite bête qui rejoignit ses sœurs moqueuses avec mauvaise humeur, aux pieds d'un Duncan qui lui lança un regard désolé.

"Je sais, je sais..." grogna Kenshîro. "Tout le monde a hâte de sortir. Mais n'oubliez pas, aujourd'hui j'ai quelque chose de très important à faire. Et pour ça j'ai besoin que vous restiez calme. C'est compris ?"

Il fixa Calvin qui lui répondit d'un jappement bref avant de lui lécher le menton - arrachant une grimace écœurée au dresseur - puis la bande de Pichu qui se dressèrent toutes de concert autour de leur père. Leurs petits sourires joyeux et attentifs rassurèrent le borgne. Les premiers jours avaient été difficiles, mais depuis qu'il permettait aux petites de participer aux entraînements, leur inépuisable énergie semblait enfin pouvoir être contenue.
Avec un soupir éreinté, le garçon reposa le Caninos au pelage sombre et retourna dans la salle de bain pour s'habiller. Il ne pouvait rien faire pour ses cernes, et il n'avait plus le temps. Dans moins d'une heure, il devrait retrouver Kitai et lui annoncer ce qu'il attendait d'elle.

~ ♠ ~

Lorsqu'il aperçut le Centre Pokémon, la jeune fille l'attendait déjà devant l'entrée. Kenshîro hâta le pas, croulant sous la fatigue et le poids combiné des quatre Pichu qui s'étaient accrochées à ses épaules, sur le sommet de son crâne, et sur la sacoche en bandoulière qu'il venait d'acheter. Égide et Calvin trottinaient à ses côtés, et Duncan fermait la marche, surveillant les alentours.

"Je suis vraiment désolé." s'excusa le dresseur en arrivant au niveau de Kitai. "Suis-je très en retard ?"

Puis, se souvenant que la fatigue effritait son masque d'indifférence, le borgne s'empressa de reprendre contenance. Il se redressa, chassant la détresse de son regard pour tendre une main à la jeune fille en affichant un léger sourire sous son regard qui s'était à nouveau durci.

"Cela me fait vraiment plaisir de vous revoir, Kitai."

Et il ne mentait pas. Voir un visage familier et amical lui fit - pour la première fois depuis trois jours - oublier les ombres menaçantes qui planaient sur lui et son équipe. Duncan poussa un petit cri ravi et vint aussitôt s'accrocher à la jambe de pantalon de Kitai en la fixant avec ravissement. Voyant cela, Calvin s'empressa de venir quémander lui aussi une caresse en tournant autour de la jeune fille et de ses Pokémon, reniflant joyeusement la Mentali sous toutes ses coutures. Égide, quant à lui, resta timidement collé à son dresseur, imitant les Pichu qui surveillaient ces inconnus avec curiosité.

PAS DE MODÉRATION.




avatar
Mer 20 Avr - 18:56
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; fin mâtiné

Tu attendais tranquillement, Ashei te donnant de petits coups de son groin sous ton menton pour attirer ton attention. Souriant, tu caresses doucement le bébé Pokemon tandis que Asashi est couché sur le sol, posé contre ta jambe. Au bout d'un petit moment, Tomo attire ton attention pour que tu regardes sur ta droite, voyant alors une silhouette familière arrivé, quoique bien envahit. Kenshîro s'approchait mais, pas tout seul. En plus de son fidèle Pikachu, Duncan, une armée de Pichu se trouvaient perchés sur lui, une image qui te fit sourire et t'amusa. Voilà quelque chose qui est peu commun à voir, surtout venant du jeune homme. Oui, l'image est amusante à voir et tu compris bien vite qu'il s'agissait là des petites qu'a eu Duncan lors de leur passage à ta pension.

- Bonjour Kenshîro. Vous n'êtes pas en retard ne vous inquiétez pas, j'étais au Centre Pokemon depuis un petit moment déjà pour mes Pokemon.

Tu lui souris en lui serrant doucement la main pour le saluer.

- Ça me fait également plaisir de vous revoir, cela fait longtemps.

Tu lâches doucement sa main lorsque tu sens quelque chose tirer au niveau de ta jambe. Baissant la tête en souriant, tu t'accroupis pour pouvoir caresser la tête de Duncan afin de le saluer à son tour. Dans tes bras, Ashei s'agite, approchant son groin vers le Pikachu pour le sentir avant d'émettre de petit bruit visiblement content de rencontrer de nouveau Pokemon. D'ailleurs, en parlant de nouveau Pokemon, Kenshîro ne possédait pas qu'une armée de Pikachu mais, aussi un magnifique Caninos chromatique ainsi qu'un Grotichon qui, pour sa part, restait caché près de son maître. Faisant sentir ta main au jeune Caninos, tu le grattouilles doucement sous le cou avant de finalement te redresser, serrant Ashei contre toi d'un bras. Asashi alla faire connaissance avec les autres Pokemon et, Tomo apparut à son tour pour saluer tout le monde. Qu'il est étrange de faire face à Kenshîro alors qu'à votre première rencontre, Harau était encore à tes côtés tout comme l'est Duncan auprès du jeune homme.

- Vous avez eu de magnifique Pokemon dit donc, et Duncan se porte vraiment bien ! Contente de voir aussi que sa descendance semble bien se porter, elles sont vraiment adorable !

Dis-tu en fixant les petites Pichu sur Kenshîro. Celles-ci semblaient curieuses vis à vis de toi mais, probablement y a-t-il un peu de crainte également, après tout tu les rencontres pour la première fois.  Le bébé Gruikui dans tes bras fixe d'ailleurs les quatre petits rongeurs et se mit à brailler, visiblement voulant descendre de tes bras. Tu la déposes sur le sol, demandant à Asashi de la surveiller. Ashei s'approche de Kenshîro et renifle sa jambe avant de lui donner de petit coup de groin, grimpant à moitié sur sa jambe pour visiblement quémander une caresse à son tour.

- Ah ! Je vous présente Ashei ! C'est le Pokemon que je devais aller voir à la Ferme de Mitch. Elle est toute jeune encore mais elle est vraiment adorable. Enfin, comment allez-vous depuis ?
❝ Modération ❞

Code © N3m0


avatar
Jeu 21 Avr - 19:18
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 08.03.2022
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂) - Calvin (Caninos ♂)
Aileen (Pichu ♀) - Gipsy (Pichu ♀)
Carlyn (Pichu ♀) - Sorcha (Pichu ♀)


un rendez-vous. - Merya (route 3)


Kenshîro salua d'un signe de tête posé le Branette qui était apparu près de Kitai, de la même façon qu'il l'avait salué ce jour de fête où la jeune fille et lui s'étaient par hasard croisés. Ce souvenir fit presque un choc au jeune homme alors qu'il se le remémorait. Tant de temps avait passé...
Il observa le manège des Pokémon qui faisaient connaissance, avant de remercier Kitai d'un sourire fier lorsqu'elle complimenta l'allure de ses créatures.

"J'avoue en tirer un certain panache." avoua-t-il avec la plus grande franchise tout en caressant la tête d'Egide qui grogna de bonheur.

Un peu plus à l'aise, le Grotichon couleur suie s'approcha à son tour pour faire connaissance avec la Mentali et le spectre. Il s'arrêta particulièrement sur la petite Ashei qui passa devant lui pour venir réclamer des caresses au borgne. Surpris, ce dernier ne put s'empêcher de se pencher pour ramasser la petite créature, se souvenant trop bien de ces instants de quiétude à l'époque où il s'occupait de son bébé Gruikui.

"Elle est splendide !" ajouta-t-il en la prenant un instant dans ses bras pour caresser le duvet qui couvrait son museau.

Les petites Pichu se laissèrent envahir par la curiosité et se tassèrent sur les épaules du jeune homme pour toucher à leur tour la petite chose en poussant des cris de souris ravis. Embêté, Kenshîro ne tarda pas à reposer Ashei, soucieux d'éviter que ses rongeurs ne la blessent par mégarde. Après tout, les Pichu avaient l'habitude de délivrer parfois de petits éclairs qu'elles ne maîtrisaient pas. Cela s’avérait rare lorsqu'elles s'étaient auparavant dépensées, mais le dresseur ne voulait prendre aucun risque.

"Je vais... plutôt bien, je vous remercie." dit-il en relevant son œil unique sur la jeune fille.

Il grimaça intérieurement en se souvenant de son reflet dans la glace, le matin même. Ce reflet fatigué et anxieux. Le mensonge était gros, mais ce n'était pas important.

"Et vous ?" ajouta-t-il aussitôt pour détourner la conversation. "Je tenais à vous présenter mes félicitations de vive voix."

Ce disant, le jeune homme se gratta la nuque - évitant soigneusement les Pichu qui batifolaient toujours sur son sac et ses épaules - et accorda à Kitai un léger sourire contrit. Cette situation lui semblait irréelle. À quoi s'était-il attendu ? Il n'était plus en position de force face à elle. La jeune fille semblait avoir grandement mûrie, et lui se sentait comme un enfant qui aurait voulu bomber le torse et parler avec fierté sans toutefois y parvenir.

"Vous avez atteint votre but. Et avec brio. Je dois vous avouer, Kitai, que lorsque nous parlions de nos projets il y a un an, je ne vous en pensais pas capable."

Son œil de faucon fatigué n'avait plus la hardiesse et la fierté qu'il avait affiché lors de leurs dernières rencontres, Kenshîro le savait. D'un geste maladroit, il l'invita à le suivre.

"Il y a... un petit parc pas loin d'ici. Il y a plusieurs choses importantes que j'aimerais vous dire. Accepteriez-vous de m'accompagner ?"

Duncan était revenu aux pieds de son dresseur, inquiet de le sentir d'humeur chancelante. Il ne l'avait jamais vu si familier qu'en cet instant avec Kitai. Et cela faisait peur au rongeur, car pour agir ainsi, il devinait que le borgne devait être au bout du rouleau.

PAS DE MODÉRATION.




avatar
Jeu 21 Avr - 21:56
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; fin mâtiné

Malgré ses efforts pour tenter de le dissimuler, tu repères la cerne sous son œil non caché et la fatigue qui se lit dans son œil valide, ainsi qu'autre chose. Que lui arrive-t-il ? Cela est bien la première fois que tu le vois ainsi, lui qui est pourtant si fier, si droit d'habitude. Que lui est-il arrivé ? Rien de grave tu l'espères mais, en le fixant actuellement, tu as l'impression de te revoir, après ce tragique jour où Azayaka t'a été retiré et que la vie de Harau a été dérobé … Suite à sa renaissance, tu as passé bien des nuits sans dormir, envahit de cauchemar, de sombre cauchemar. Ton Dieu a-t-il essayé de te parler ? T'en veut-il d'avoir ainsi joué avec la mort en ramenant ton fidèle compagnon si changé désormais ? Si craintif ? Tu l'ignores, tu n'as pas réussi à comprendre ses messages et, Tomo lui même ne parvient pas à les comprendre. Toutefois les cauchemars se sont calmés par la suite tandis que tu t'occupais de réhabitué Harau au monde et, malheureusement, malgré tous tes efforts, il reste craintif encore, te forçant à le garder enfermer dans une PokeBall, lui qui pourtant était toujours auprès de toi en tout temps … Tu retiens un soupir, t'attardant de nouveau sur l'homme face à toi, en train de câliner Ashei.

Un sourire se dessine de nouveau sur tes lèvres en le regardant faire et, en voyant les petites Pichu s'intéresser également à la jeune Gruikui. Il déposa le petit cochon au sol, celle-ci accourant cette fois-ci en direction du Grotichon, sa petite queue remuant en tout sens alors que Kenshîro répond à la question que tu viens de lui poser. Oui, il n'était pas en grande forme, cela se voyait autant que cela s'entendait. Inquiète, tu n'en dis toutefois rien et ne laissa rien paraître, ne voulant pas l'offusquer, lui qui tente de dissimuler son état, le lui faire remarquer ne lui ferait aucunement plaisir. Le laissant continuer, tu souris davantage, un sourire doux et chaleureux quant à ses paroles.

- Merci et je vais bien mieux oui.

Tu aurais voulu dire que tu allais bien mais, ta langue ripa et, tu ne souhaitais nullement inquiéter le jeune homme à ton tour à cause de tes paroles. Tes soucis sont là mais, bien moins problématique qu'il y a quelques mois encore. Tu espères qu'il continue et, c'est ce qu'il dit. Au moins, il était sincère et tu appréciais cela, après tout, toi même tu ne pensais pas y parvenir ou du moins, tu ne pensais pas te retrouver à la tête d'un élevage si rapidement et encore moins que celle-ci fonctionne. Certes, tu n'as pas effectué énormément de vente encore mais, tu n'as pas fait non plus beaucoup de reproduction et celle que tu as faites se vendent très bien. Un jour, peut-être, quand tu en auras la force, tu retourneras sur l'Île de Runya, afin d'attraper de nouveau Malosse et Demolosse pour ton élevage. En tout cas, d'être félicité par Kenshîro qui, pourtant, ne pensait pas que tu atteindrais ton but, te touche énormément car, justement, tu as pu lui prouver que, derrière cette jeune fille que tu affiches, tu es également quelqu'un de très sérieuse et responsable mais, également, une personne déterminé qui ne lâche pas si facilement l'affaire quand elle souhaite quelque chose. Tu sais te débrouiller seule et tu as pu le prouver.

Finalement, Kenshîro  te propose d'aller dans un parc afin de parler de choses importantes. Acceptant d'un hochement de tête, tu suis le jeune homme jusqu'à ce dit parc après avoir repris Ashei dans tes bras. De quoi voulait-il te parler ? Probablement de vos engagements, oui, c'est normal après tout, depuis le temps … Que veut-il te dire encore ? Tu n'en sais rien mais, si à l'époque tu n'étais pas très à l'aise à ses côtés, désormais, ce n'était plus le cas. Tu le connaissais un peu mieux désormais et tu avais grandement mûrie depuis. Ainsi, vous vous dirigez jusqu'aux parcs, accompagnés par vos Pokemon …

Arrivé au parc, tu repères un banc de libre et propose à ton compagnon de vous y asseoir. Laissant Ashei filer pour aller jouer, sous la surveillance de Asashi. Tournant la tête vers Kenshîro, tu le regardes un moment avant de finalement prendre parole.

- De quoi vouliez-vous me parler ?

Tu n'allais pas par quatre chemins mais, après tout, tu étais là pour ça, pour parler avec lui ...

❝ Modération ❞

Code © N3m0


avatar
Sam 23 Avr - 21:57
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 08.03.2022
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂) - Calvin (Caninos ♂)
Aileen (Pichu ♀) - Gipsy (Pichu ♀)
Carlyn (Pichu ♀) - Sorcha (Pichu ♀)


un rendez-vous. - Merya (route 3)


Kenshîro nota les paroles de la jeune fille, sous-entendant qu'elle avait passé elle aussi des moments difficiles. Elle "allait bien mieux" ? Pourtant, durant les quelques échanges qu'ils avaient eu depuis leur dernière rencontre, il avait semblé au borgne que Kitai ne cessait d'avancer. S'il lui était arrivé malheur, elle n'en avait rien laissé savoir. Mais après tout, ce n'était guère étonnant. Bien que promis l'un à l'autre, ils se connaissaient à peine. Et le dresseur avait par ailleurs offert à sa compagne une possibilité de reddition un an plus tôt...
Il n'était pas du genre à revenir sur sa parole. Kitai n'avait à présent plus aucune obligation envers lui. En un sens, cela l'attristait, car il savait au plus profond de lui qu'il serait incapable de faire pencher la balance en sa faveur. La jeune fille avait eu la bienséance - peut-être même la crainte, ou la pitié - de ne pas avoir encore brisé ses attentes, mais Kenshîro savait que ce n'était qu'une question de temps.
Si tout cela était à refaire, qu'il n'avait jamais proposé à sa fiancé de lui laisser sa liberté si elle le désirait, le borgne doutait d'en être encore capable. Si Nozomi l'abandonnait maintenant, le jeune homme se sentirait plus seul que jamais. Seule la jeune fille offrait chez lui une perspective d'avenir en bonne compagnie. À part elle, il ne restait que ses cousins et son oncle qui, s'il s'était montré avenant ces dernières années, restait tout de même un homme pour qui le borgne n'avait aucune sympathie.

Kitai le suivit jusqu'au parc, marchant à un rythme posé tandis que le dresseur lançait par à-coups des regards attentifs à chacun de ses Pokémon de peur que l'un d'entre eux disparaisse. Lorsque la jeune fille lui désigna un banc isolé, Kenshîro fut ravi de s'y laisser tomber avec un soupir fatigué. Il observa Égide et Calvin qui commencèrent rapidement à s'amuser avec la petite Gruikui et l'élégante Mentali, bientôt rejoint par la bande de Pichu qui gambada vers eux en poussant de petits cris aigus.
Le dresseur jeta alors un coup d’œil à sa compagne, tout en caressant Duncan qui s'était lové sur ses genoux. La demoiselle n'avait clairement plus rien à voir avec cette petite fille timide qu'il avait invité au bal. Elle semblait avoir gagné plusieurs années, et la sûreté qui émanait d'elle en faisait une personne agréable à regarder. Elle le fixa à son tour quelques secondes, sans mot dire, avant de lui demander quel sujet le préoccupait.
Kenshîro avait perdu son sourire, et fronça légèrement les sourcils en tâchant de réfléchir à chaque mot qu'il s’apprêtait à prononcer.

"Je pense que vous avez deviné au moins l'un des sujets qui m'a poussé à rapidement vous revoir." dit-il finalement d'un ton plus grave. "Ne vous inquiétez pas, je ne viens pas réclamer une réponse ici et maintenant."

Il se tut un instant. En réalité, un ultimatum immédiat aurait peut-être mieux convenu à Kitai qui avait déjà du réfléchir à la question, et le délai que le jeune homme s’apprêtait à proposer lui était bien plus destiné qu'à la demoiselle. Il préférait retarder l'échéance de son refus d'au moins un mois, le temps pour lui de savoir s'il serait encore libre de ses mouvements à ce moment, et surtout s'il serait mort ou vivant. Il se sentait incapable d'affronter tous ces obstacles à la fois. Si Kitai lui laissait un peu de temps, le borgne serait peut-être capable de vraiment se préparer à faire face à son revirement.

"J'aimerais que vous réfléchissiez... une toute dernière fois à ce qui nous uni. Je n'ai pas été capable, comme vous, d'accomplir ce que je désirais dans les temps que je m'étais donné. Mais si vous acceptez de me laisser un mois, juste un mois, je ferai tout ce qu'il m'est possible pour me sortir moi-même de cette situation que je traîne depuis bien trop longtemps. Dans un mois, je me serai refait une situation. J'ouvrirai mon Centre de Dressage et réintégrerai le manoir des Kiriyama. Je vous montrerai que je suis digne de vous et de ce que mon père et votre tuteur espéraient... Sans avoir à me servir de votre argent."

Il se tut, détournant son regard qui s'était fait plus dur et dissimulant une grimace de rage contenue. Sa vraie nature refaisait rapidement surface, malgré la crainte et la fatigue. Et la honte suprême qu'il avait à s'afficher ainsi lui était plus douloureuse que n'importe quoi. Ses paroles avaient semblé lui écorcher la langue, et il avait du se faire violence pour ne pas s'arrêter avant d'avoir terminé. Il s'était pourtant montré très franc avec elle, et il croyait en chacun des mots qu'il avait difficilement prononcé. Mais cela n'en restait pas moins difficile, et douloureux. Douloureux à en crever.
Le petit cœur de Duncan battait la chamade alors qu'il serrait les dents en encaissant la douleur des doigts crispés, plantés dans sa fourrure et dans la chair de son dos. Pour son dresseur, il était prêt à subir cette agression en silence, laissant le borgne évacuer la hargne due à sa trop grande fierté dans cette caresse pénible. Il ressentait sans mal tout ce qui passait par la tête du jeune homme, et la remise en question qu'il s'obligeait à effectuer. Et pour cela, le rongeur était prêt à tout pour l'aider.

"Je vous demande un mois..." répéta Kenshîro en posant à nouveau sur Kitai son regard de rapace dans lequel était réapparu une lueur féroce de fierté. "Dans un mois je serai prêt à entendre tout ce que vous aurez décidé. Et..."

Il s'interrompit à nouveau, se tournant vers le groupe de Pokémon qui s'amusaient sans crainte à quelques pas de là. D'un sifflement bref, il appela l'attention des quatre Pichu qui dressèrent aussitôt leurs longues oreilles avant de se précipiter à ses pieds. Les petites se dressèrent alors sur leurs pattes arrières, reniflant dans la direction de leur maître et de leur père qui les contemplait avec une once d'appréhension depuis les genoux du jeune homme. Ainsi postées, elles semblaient joyeusement mise au garde-à-vous, et le borgne eut du mal à leur arracher son regard pour se tourner une nouvelle fois vers Kitai.

"Pour ce qui est de l'autre chose que je tenais à vous demander, c'est si vous accepteriez de prendre l'une d'entre elle avec vous."

PAS DE MODÉRATION.




avatar
Lun 25 Avr - 18:02
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; fin mâtiné

L'air de Kenshîro semblait devenir plus dur, plus sérieux. De quoi allait-il te parler ? Tu le compris bien vite et finalement, le sujet tomba. Il est vrai que, voilà longtemps maintenant, que tu aurais dû lui donner ta réponse et, même si tu y as réfléchit, tu n'as pas réussi à trouver une réponse encore à lui fournir. Il y avait eu tellement de chose depuis … Ton air devient à son tour plus sérieux, légèrement plus renfermé alors que tu regardes devant toi les Pokemon en train de s'amuser, réfléchissant aux paroles du jeune noble à tes côtés. Tu l'écoutes attentivement, enregistrant chacune de ses paroles. Ainsi donc, il tentait de se montrer digne de toi ? Voilà quelque chose dont tu ne t'attendais pas … Toi qui pensais devoir justement faire en sorte d'être digne de lui, après tout, n'est-il pas né noble et de bonne famille ? Même si on t'a inculqué bien des choses sur la noblesse, tu ne seras jamais aussi bien élevé et raffiné qu'une jeune femme de ton âge né au sein de cette société, du moins, d'après toi …

Tu ne savais pas trop où te mettre, quoi dire ou penser. Tu avais l'impression que les rôles s'inversaient et, sa dernière phrase raisonnait étrangement dans son esprit. Il est vrai que le jeune homme avait tout perdu avec l'incendie de son manoir et, à votre rencontre d'il y a plus de deux ans, tu lui avais assuré que cela ne te dérangeait nullement, que tu avais de tout manière suffisamment d'argent de ton côté. Comptait-il utiliser cet argent pour lui ? Non, tout de même pas ou du moins, pas totalement … Quelque peu perdu dans tes pensées actuellement, tu repris tes esprits lorsqu'il t'annonça une nouvelle fois avoir besoin d'un mois, que ça soit pour lui ou pour toi afin de prendre une décision. Tu hoches doucement la tête pour accepter. Oui, un mois c'est bien, un mois pour te laisser réfléchir à tout cela réellement …

Cette date butoir t'angoisse quelque peu car, tu as beau réfléchir tu ne sais toujours pas quoi faire quant à cette situation, cette promesse … Certes, désormais, tu apprécies énormément Kenshîro mais, te vois-tu te marier avec cet homme sans avoir de sentiment fort à son égard ? Dois-tu appliquer la promesse faites à ton mentor ? Il ne s'agissait là que d'une union pour vos familles, enfin famille … As-tu seulement de la famille ? Oui, la secte, la secte est ta famille. Quel intérêt aurait cette union pour la secte ? Tu te le demandes encore. Beaucoup de choses te font te questionner, douter mais, finalement, tout ceci fut balayé lorsque Kenshîro émit un sifflement.

Tu redressas la tête, observant les petites Pichu venir s'aligner là, juste devant leur maître. Kenshîro te demanda alors si tu acceptais prendre l'une des petites. Tu tournas la tête vers lui, surprise. Ainsi, est-ce le présent qu'il souhaitait te faire ? Un léger sourire se dessina finalement sur tes lèvres.

- J'en serais ravis oui. Mais êtes-vous sûr ?

L'idée d'avoir l'une de ses petites boules de poil électrique te rendait ravi, elles étaient vraiment adorable et, en tant que descendant de Duncan, elles doivent vraiment avoir un caractère en or. Ton sourire se fit plus franc tandis que tu observes les quatre petites. Cela t'attristait de devoir en séparé l'une d'elle des trois autres et de leur sœur ainsi que de Kenshîro et Duncan. Mais après tout, c'est ce que tu fais aussi, dans ton élevage. Enfin, tant qu'ils trouvent un bon foyer, c'est tout ce qui compte pour toi et, une chose est sûr, tu prendras grand soin de cette petite boule électrique.

- Je ne sais comment vous remercier. Je prendrais grand soin d'elle. Pour ce qui est de notre conversation d'avant … Je prendrais le temps de réfléchir davantage à tout cela pendant ce mois-ci également. J'espère en tout cas de tout cœur que vous parviendrez à rapidement faire tout ce que vous souhaitez faire. En réalité, je n'ai jamais cru que vous n'étiez pas digne de moi, je pensais que c'était moi qui ne pouvait l'être. Enfin je m'emmêle un peu dans ce que je dis.

Tu te frottes doucement la nuque, te sentant un peu bête sur le coup mais, malgré tout, tu n'es pas aussi gêné que tu l'aurais été avant si tu lui avais sortie quelque chose de similaire. Plus confiante, moins intimidés, tu agis désormais face à lui sans la moindre crainte, comme s'il s'agissait d'une connaissance de longue date, quoique, c'est le cas.

❝ Modération ❞
Accepte le don de Pichu
Code © N3m0


avatar
Jeu 28 Avr - 11:13
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 08.03.2022
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂) - Calvin (Caninos ♂)
Aileen (Pichu ♀) - Gipsy (Pichu ♀)
Carlyn (Pichu ♀) - Sorcha (Pichu ♀)


un rendez-vous. - Merya (route 3)


Kitai le laissa dire tout ce qu'il avait sur la consience, sans l'interrompre. Le borgne lui en fut reconnaissant car il doutait d'avoir eu la force d'aller jusqu'au bout s'il avait du stopper son discours, ne serait-ce qu'une seconde.
Lorsqu'il s'adressa à la jeune fille après avoir appelé ses Pichu, ces dernières tournèrent d'un bloc leurs petites têtes rondes vers la jeune fille. Kitai accepta son offre, demandant tout de même au dresseur s'il était sûr de lui. Kenshîro lui répondit d'un hochement de tête, et se pencha pour attraper l'une des boules de poils tout à fait au hasard. Il l'observa un instant, puis la tendit à Nozomi en détournant le regard. Si les choses devaient toujours se passer ainsi, le borgne doutait de jamais laisser Duncan se reproduire à nouveau.

Le rongeur, quant à lui, observa sa fille passer entre les mains de Kitai en baissant légèrement les oreilles. Sans doute était-il trop jeune, ou les connaissait-il depuis trop peu de temps pour avoir réellement senti un lien de parenté avec ces bébés - Kenshîro s'était montré plus paternel que lui envers les Pichu - mais savoir que l'une d'elles allait disparaître de son entourage lui serrait le cœur. Il préférait néanmoins savoir que la petite resterait près de Kitai et son équipe plutôt qu'auprès d'un inconnu.

"Je ne sais comment vous remercier." reprit la jeune fille. "Je prendrais grand soin d'elle. Pour ce qui est de notre conversation d'avant … Je prendrais le temps de réfléchir davantage à tout cela pendant ce mois-ci également. J'espère en tout cas de tout cœur que vous parviendrez à rapidement faire tout ce que vous souhaitez faire. En réalité, je n'ai jamais cru que vous n'étiez pas digne de moi, je pensais que c'était moi qui ne pouvait l'être. Enfin je m'emmêle un peu dans ce que je dis."

Kenshîro soupira en entendant cela, et releva un œil un brin mélancolique sur sa compagne. Il commençait à lui en vouloir de le pousser à s’épancher de la sorte sur des sujets mettant en cause sa fierté. Jamais il ne s'était abaissé à ça avec personne. Mais au point où il en était à présent... à quoi cela servirait-il de le cacher ?

"Je pense que je dois m'excuser pour cela." dit-il d'un ton grave. "Si vous avez eu cette impression, je ne pense pas y être totalement étranger. Lors de nos dernières rencontres, et même... depuis notre enfance, à aucun moment je ne vous ai jugée digne de ma famille. Et pourtant, voyez avec quelle facilité cette dernière s'est effondrée. Je ne suis pas un bon parti pour vous Kitai. Vous ne m'aimez pas, et l'affection que je vous porte n'ira certainement pas au-delà d'un fort sentiment de fraternité. Ce ne serait pas un mariage d'amour, mais j'imagine que vous le savez..."

Kenshîro s'interrompit en grognant lorsque l'une de ses Pichu lui décocha involontairement une légère décharge dans la jambe en se frottant contre lui.

"Duncan, veux-tu bien t'occuper d'elles." bougonna-t-il.

Le rongeur acquiesça et sauta au sol pour rassembler ses petites et les mener jusqu'au groupe de Pokémon qui s'amusaient ensemble. Il jeta un coup d’œil en arrière, vers la quatrième qui était restée sur les genoux de Kitai et les fixait sans bouger. Elle semblait ne pas comprendre ce qui se tramait, et ses grandes oreilles remuaient en tous sens alors qu'elle hésitait à les suivre.

DEMANDE DE MODÉRATION.

Don de Pichu alias Sorcha à Nozomi.

SORCHA
pichu
@ ...
Niv 5 (0/3)
♥ 0
PV
Att
Déf
Att Spé.
Déf Spé.
Vit
10
20
8
17
17
30
10
20
8
17
17
30
+0
+0
+0
+0
+0
+0
Eclair
Mimi-Queue
Charme




avatar
Ven 29 Avr - 23:01
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
Don validé.


avatar
Sam 30 Avr - 19:35
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; fin mâtiné

Quelque chose semblait déranger Kenshîro, est-ce tes paroles ? Aurais-tu dis quelque chose de mal ? Tu regrettais soudainement et l'écouta parler. Il s'excusa pour t'avoir donné une pareil impression, parlant ensuite de sa famille et, à ce moment-là, tu senties comme un malaise … Tu n'aurais pas dû lancer la discussion dans ce sens là, après tout cela doit lui faire rappeler tout ce qu'il a perdu. Les paroles qui suivirent eurent pour effet de te faire baisser la tête, caressant doucement la petite Pichu sur tes genoux. Oui, tu le sais, ce mariage n'aura rien d'un magnifique mariage pleins de sentiments et, malgré tes tentatives pour te rapprocher de Kenshîro afin de mieux le connaître, tes sentiments n'arrivent pas à évoluer. Tu l'apprécies énormément mais, tu le sais, jamais tu ne pourras éprouver de l'amour pour lui, du moins, pas d'amour avec un grand A …

Kenshîro s'était arrêté d'un seul coup. Tu levas la tête, la petite Pichu en faisant de même pour tourner la tête vers celui qui a été son maître et père. Visiblement, la faute revenait à l'une de ses sœurs et, le jeune homme envoya Duncan s'occuper d'elle. Tout en accompagnant ses filles plus loin, le Pikachu tourna la tête vers sa quatrième fille. Cela devait être difficile pour lui, tout comme la petite, lorsqu'ils se retrouveront séparé pour de bon. Sifflotant, tu appels Asashi à tes côtés. La Mentali rappliqua directement auprès de toi frottant sa tête contre ton genoux. Tu posas doucement ta main sur sa tête, entre ses deux oreilles et la caresse avant de finalement prendre la petite Pichu et la dépose sur le dos de Asashi, demandant à celle-ci de rejoindre les autres. Que la Pichu profite encore un peu de sa famille.

Tu poses ton regard sur le jeune homme. Devrais-tu réagir à ce qu'il a dit avant ? Non, à quoi bon ? Ce qu'il dit tu le sais déjà et, même si tu ne partages pas forcément ses pensés, quant à savoir qui est un meilleur partie ou non.

- Si vous voulez bien, laissons cette discussion de côté, nous en reparlerons dans un mois, comme prévu. Profitons plutôt de nos retrouvailles. Que direz-vous d'aller manger un morceau ? L'heure avance et j'avoue commencer à avoir faim.

Dis-tu avec un sourire doux et bienveillant. Kenshîro vous laisse à tous les deux un mois pour réfléchir à tout cela alors, autant profiter de cette journée en pensant à autre chose plutôt que de parler de sujet trop sérieux.

- Au fait ! Cette adorable Pichu, a-t-elle un nom déjà ?
❝ Modération ❞

Code © N3m0


avatar
Dim 14 Aoû - 16:39
Alcea

Messages : 1620

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
PERSONNAGES PRÉSENTS - 08.03.2022
KENSHÎRO
Duncan (Pikachu ♂) - Égide (Grotichon ♂) - Calvin (Caninos ♂)
Aileen (Pichu ♀) - Gipsy (Pichu ♀)
Carlyn (Pichu ♀)


un rendez-vous. - Merya (route 3)


Au grand soulagement de Kenshîro, la jeune fille décida qu'il était temps de changer de sujet, et de mettre de côté ces questions épineuses pour l'instant. Le borgne hocha la tête, puis il se leva du banc lorsque Kitai lui proposa d'aller manger. Il n'avait pas vu le temps passer, et son organisme fatigué était tellement détraqué qu'il n'avait même pas remarqué que l'heure du repas était bien avancée. À vrai dire, il n'avait pas vraiment faim, trop soucieux et persuadé qu'il avait plus important à faire que de se nourrir. Mais sa compagne avait raison, il ne pouvait pas ignorer ainsi ce besoin naturel éternellement.

"Il y a un petit restaurant près du parc, je vous y invite." annonça-t-il dans un esprit de bienséance.

Il lui tendit la main pour l'inviter à le suivre, et jeta un coup d'oeil au petit groupe de Pokémon en entendant la question de la demoiselle.

"Pour l'instant je la surnommais, euh... celle-ci, c'est Sorcha, je crois. Mais si le nom ne vous convient pas, n'hésitez pas à en changer. De toute façon elles n'écoutent pas vraiment ce que je leur dis."

Il haussa les épaules. Ces Pichu étaient très turbulentes et n'en faisaient qu'à leur tête. Plus tard, il était certain cependant, elles feraient de très bons compagnons et combattants. Mais pour l'instant, ce n'était que des bébés plein jusqu'aux oreilles d'une extraordinaire joie de vivre, alors comment pourrait-il s'offenser d'une telle frivolité ?

PAS DE MODÉRATION.




avatar
Mer 17 Aoû - 0:28
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Un rendez-vous ❞
08.03.2022 ; midi

Tu souris en hochant poliment la tête afin de le remercier pour son invitation. Tu ne pouvais pas refuser, cela serait impoli de ta part. Lorsqu'il te tendit la main, tu hésites un instant, toujours un peu intimidé par le contact et la pris, le laissant te guide jusqu'à ce restaurant. En chemin, tu t'intéresses au nom de la petite Pichu qu'il t'a offert. Ainsi, il l'a nommé Sorcha, voilà un nom charmant.

- Sorcha ira très bien ! Puis au moins, ça rappellera ses origines.

Dis-tu d'un ton joyeux. Tu ne pensais pas recevoir un tel cadeau mais, avoir des bébés Pokemon, c'est quelque chose que tu aimes tout particulièrement et, parfois, tu t'en veux de ne pas pouvoir passer autant de temps que tu le désires au sein de ton élevage mais, tu as aussi d'autres choses à faire à côté. En tout cas, tu comptes bien t'occuper de cette petite Pichu. Malgré qu'elle soit visiblement turbulente, d'après les dire de Kenshîro, cela ne t'effraie nullement, après tout, tu eus pire entre les mains. Un peu de challenge ne te fera pas de mal de toute manière puis l'attention est touchante.

Continuant de marcher aux côtés du jeune homme, Asashi te talonnant alors que le reste de la troupe de Kenshîro suit également, vous arrivez finalement au restaurant dont il t'a parlé et, prenez tous deux places à une table. Immédiatement, Asashi vint s'allonger sous ta chaise, Tomo venant s'installer sur tes genoux se mettant cette fois-ci visible et se laissant tomber contre toi pour s'adosser, tel une poupée inanimé. Regardant un peu les alentours sans te départir de ton sourire.

- Cet endroit est charmant, vous y avez déjà mangé ?

Après tout, il a dit connaître un restaurant mais, il ne l'a pas forcément essayé avant puis, au moins cela vous fait un peu de conversation, le temps qu'un serveur ou une serveuse viennent vous apporter les cartes et vous demander pour un possible apéritif.

❝ Modération ❞

Code © N3m0


Contenu sponsorisé


 

Un rendez-vous [Kenshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook