Partagez | .
 

 [Scénario] Une mauvaise nostalgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jeu 5 Mai - 1:35
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Putain de chat !
14.03.2022



E
t le temps passé, comme il passe sans prévenir, comme un souffle silencieux qui vient et qui s’en va, sans que tu n’aies le temps de le voir, de lui parler, de l’apprécier. Cela faisait déjà trois mois que tu étais revenu à Frewick, dans l’ennui de ton quotidien. Tu avais repris le boulot, les analyses dans ton laboratoire, les petites missions où tu devais ramasser les preuves, les classer les interpréter, les comptes rendus qui n’en finissaient pas, te choutant à la poudre pour les clore à temps, avant que la chieuse gueule. Mais tu préférais ça à ne rien faire, le boulot t’occupait l’esprit, tu ne pensais à rien, tu n’avais pas le temps de déprimer, te rouler en boule dans ce qui te sert de lit en espérant que cette fois, tu aies pris la dose de trop, que Greed te foutrait la paix et ne te ramènerait pas. Quand t’y pense, s’il n’était pas là, ce sinistre, cynique parasite, tu serais plus là. Tu te demandais souvent pourquoi il tenait tant à ce que tu restes en vie, à ce que tu finisses tes projets de vengeance quand rien ne t’aide à les accomplir. Mais ces questions s’évaporent aussi vite qu’elles se sont formées et jamais tu ne trouves de réelles réponses.

Avant-hier tu as fini ton dernier dossier, ton dernier répit, ta dernière gélule d’antidépresseur, et tu as vite vu ton esprit inoccupé se remplir d’idées noires, de petites voix agaçantes, imaginées, réelles, tu ne sais plus. Tu passas une très mauvaise nuit, dans le manque et en désespoir de cause, pris le lendemain la première mission qui te passa sous la main. Un truc simple, payant assez pour remplir ta boîte à oubli d’Hélène.
C’était une récupération de pokémon ; un con de gosse avait égaré son animal sur la route trois, un skitty, un truc inutile qui mériterait d’être écrasé au lieu de faire chier son monde. Tu avais donc préparé ton équipe, un peu plus forte depuis, ayant pris le temps de l’entrainer pendant tes pauses et aussi un peu par obligation.

Pendant un long moment tu avais tenté d’apprivoiser Argorock, en l’amadouant ou par la force, mais tu n’étais pas doué. En désespoir de cause, tu t’étais rabaissé à demander de l’air à un des dresseurs du QG Ranger et avec persévérance et beaucoup de cri de frayeur, tu réussis à te faire obéir de la bête. Tu appris aussi que c’était une femelle, plutôt dominante et au caractère violant mais qui pouvait se montrer adorable une fois en confiance. Parfois, tu osais la laisser sortir, dans des espaces vides, elle qui n’aimait pas le monde. Ce n’était pas toujours facile, elle ne t’obéissait que rarement mais au moins, elle ne tentait plus de te bouffer.
Tu te séparas momentanément de deux compagnons, faute de les apprécier, les trouvant trop faible, ingérable et n’ayant pas le temps de t’en occuper. Tu revis toute ton équipe, à ta convenance, gardant ceux qui te paraissait digne d’être utilisé. Et bien sûr, tu laissas en premier le spectre au QG, c’était plus facile pour toi d’affronter un dragon que cette chose.

Après un long trajet à moto, le froid te piquant légèrement la peau, tu t’arrêtas aux abords de la route 3, près de Merya, garant ton véhicule. Tu regardas autour de toi, tes yeux se posant un instant sur le tunnel flambant neuf. Un souvenir te revint en mémoire, celui que ta famille venait de cette région cachée derrière ces lourdes et épaisses montagnes. Tu étais né à Alcéa, mais tu t’étais toujours demandé à quoi ressemblait la région de tes parents, même si tu les avais totalement reniés au point de faire un job opposé au leur.
Tu te frottas l’arête du nez, ne voulant pas repenser au passé et sortie une clope que tu allumas, la portant à tes lèvres. Puis tu te mis à marcher, Majora et moi suivant le pas, te mettant à chercher ce fameux Skitty.



Moderation's time !

→ Déplacement team
× Pitrouille et Obali en boite.
× Ténéfix et Kécléon en team.

→ Dons :
× Ténéfix :
- 2 bonbons Mepo.
- 5 bonbons Remu.
- 5 bonbon Fronci.
- 1 tarte Pumkin : +5 PV.
- 1 Œuf au chocolat : 5 Force spé. → Force.
Explications répartitions des points : www

× Kécléon :
- 6 bonbons Mepo.
- 6 bonbons Remu.
- 4 bonbon Fronci.
- 1 tarte Pumkin : +5 PV.
- 3 Œuf au chocolat : 12 Force spé. → Force / 3 Vitesse → PV.
Explications répartitions des points : www

× Farfuret :
- 2 Super Bonbons.
- 5 Bonbons Faivre.
- 14 combats → passe niveau 15 (1/5).

× Polarhume : 6 combats → passe niveau 23.

→ Scénario : Alice croise son frère Absolem (détails dans la demande).


► Multi-exp. activé.
► Duplicateur d'Exp. activé.

Merci ! ♥




avatar
Jeu 5 Mai - 13:48
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Déplacement team
    Obali et Pitrouille sont retirés de l'équipe.
    Tenefix et Kecleon rejoignent l'équipe.

Dons
    Vous donnez 2 bonbons Mepo, 5 bonbons Remu, 5 bonbons Tronci, 1 tarte Pumkin et 1 œuf au chocolats à Tenefix.
    Il perd 2 pts ATQ et gagne 4 pts ATQ SPE.
    Il perd 5 pts VTS et gagne 10 pts PV.
    Il perd 5 pts PV et gagne 10 pts VTS.
    Il gagne 5 pts PV.
    Il perd 5 pts ATQ SPE et gagne 5 pts ATQ ainsi que 5 pts bonheurs.
    Soit un total de 1 pts ATQ SPE perdu, 10 pts PV gagné, 5 pts VTS gagné, 3 pts ATQ gagné.

    Vous donnez 6 bonbons Mepo, 6 bonbons Remus, 4 bonbons Tronci, 1 tarte Pumkin et 3 œufs en chocolats à Kecleon.
    Il perd 6 pts ATQ et gagne 12 pts ATQ SPE.
    Il perd 6 pts VTS et gagne 12 pts PV.
    Il perd 4 pts PV et gagne 8 pts VTS
    Il gagne 5 pts PV.
    Il perd 12 pts ATQ SPE et 3 pts VTS et gagne 12 pts ATQ et 3 pts PV, il gagne également 15 pts bonheurs.
    Soit un total de 16 pts PV gagné, 1 pts VTS gagné et 6 pts ATQ gagné.

    Vous donnez 2 Super Bonbon à Farfuret.
    Farfuret gagne 2 niveaux. Farfuret monte au niveau 12. Vous avez 20 points à répartir dans ses statistiques.

    Vous donnez 5 bonbons Fraive à Farfuret.
    Il perd 5 pts DEF SPE et gagne 10 pts DEF.

    Vous donnez 14 combats à Farfuret.
    Farfuret gagne 14 combats. [2|3 ► 16|3 ► 2|5] Farfuret monte au niveau 15. Vous avez 30 points à répartir dans ses statistiques. Il apprend l'attaque Vent Glace.

    Vous donnez 6 combats à Polarhume.
    Polarhume gagne 6 combats. [4|5 ► 10|5 ► 0|5] Polarhume monte au niveau 23. Vous avez 20 points à répartir dans ses statistiques.

    Vous devez retirer de votre inventaire ;
    Bonbons Mepo x8 [8 ► 0]
    Bonbons Remu x11 [11 ► 0]
    Bonbons Tronci x9 [9 ► 0]
    Bonbons Fraive x5 [5 ► 0]
    Tarte à la Pumkin x2 [2 ► 0]
    Œuf en chocolat x4 [17 ► 13]
    Super Bonbon x2 [2 ► 0]
    Combat x20 [20 ► 0]
Vous pouvez éditer votre T-Card !

Scénario
Tu te trouves là, sur la route 3, à la recherche d'un Skitty afin de remplir ta mission. Tu t'appliques dans ta mission, quoique barbante mais, quelque chose t'arrête dans ta recherche. Oui, là, à l'intersection d'une ruelle, ne le vois-tu pas ? Ne le reconnais-tu pas ? Mais si, réfléchis, souviens toi … Vous partagez le même sang, les mêmes parents … Oui, c'est bien lui, Absolem … L'homme te regarde, mains dans les poches, ses lunettes cachant son regard pourtant pointé dans ta direction. Sur son visage, un sourire en coin étire ses lèvres. Il t'a reconnu, il t'a retrouvé …

Il s'approche de toi, doucement, il te fixe de haut sans que son sourire ne quitte son visage.


Absolem : ─ Bonjour Alice, quel plaisir de te revoir, moi qui comptais justement prendre de tes nouvelles. Comment vas-tu, mon cher frère ?



Que comptez-vous faire ? Discuter ? Ignorer ?


avatar
Sam 7 Mai - 15:53
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Finalement, je préférai le chat…
14.03.2022



L
e vent souffle légèrement, une petite bruine tombant quelques minutes avant de disparaitre, temps caractéristique du mois de mars. Mains dans les poches, clope à la bouche, tu marchais tranquillement le long de la route, regardant autour de toi chaque buisson, chaque arbre, chaque cachette en espérant voir un pelage rose ressortir du vert naissant de la nature en éveil. Mais rien, pas le moindre skitty en vue, malgré plusieurs fausses joies en entendant le bruissement d’un pokémon sauvage. Tu finissais par te demander si l’animal ne s’était tout simplement barré, ou pire, kidnappé. Si c’était ça, c’était une autre histoire et bien plus chiante, demandant enquête et temps libre et tu espérais bien que ce n’était pas le cas et que cette saleté s’était juste coincée dans un conduit d’égout.
Fatigué, tu décides de retourner à la moto pour faire une pause, te disant que tu profiterais du retour sur tes pas pour revérifier là où tu étais déjà passé. Ton pas était las et agacé, tu aurais bien aimé clore cette mission rapidement, mais ce n’était pas le cas. Shootant dans une canette de bière qui trainait, tu relevas la tête et te figeas.

Je ne sais pas qui était cet homme, mais à ton regard terrifié, tu devais le connaitre, et pas en bien. Tu voulais partir mais tu n’arrivais simplement pas à bouger, et puis tu savais très bien que cela ne servirait à rien face à lui, une petite voix te répétait l’inutilité de l’acte. L’homme s’avançait vers toi, tout sourire, une expression qui sonnait faux sur son visage.
Bonjour Alice, quel plaisir de te revoir, moi qui comptais justement prendre de tes nouvelles. Comment vas-tu, mon cher frère ? ─

J’ouvris des yeux ronds, regardant l’homme, puis toi, puis l’homme. Mais oui, il me semblait bien qu’il y avait un air de famille. C’était Absolem, ton frère ainé, tu m’en avais parlé en plus. L’homme que tu respectais autant que tu craignais. Depuis quand tu ne l’avais pas vu… d’avant ton mariage, ce dernier ayant très mal pris tes choix de vie. Et autant dire que c’est une mauvaise chose de contrarier Absolem. Soi-disant que c’était dommage de gâcher un comédien comme toi, capable d’avoir ce qu’il voulait en le foutant dans un labo à remplir des éprouvettes. S’il savait que t’étais maintenant un ranger… il le sait ?... Vus ta tête tu espères que non.
─ Abs… Bonjour Absolem… je ne pensais pas te voir ici, répondis-tu d’une voix mal assurée, faisant attention à ton langage avec lui. Bah… très bien… et toi ?

Tu sentais que ces retrouvailles n’allaient pas être sympathiques. La raison ? Le sourire d’Absolem. Cet homme dans tes souvenirs ne souriait jamais, strictement jamais, une armoire à glace que rien pénétrait. Son sourire était souvent lié à une mauvaise nouvelle…



Moderation's time !


Alice, sachant très bien que faire comme s’il ne l’avait pas vu et fuir ne servirai à rien, décide de répondre à son frère, asseyant avec peine de dissimuler son angoisse.

Merci ! ♥




avatar
Lun 9 Mai - 13:23
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
L'homme te fixe puis, le sourire peint sur ses lèvres se retira, le sérieux reprenant le dessus. Que te veut-il réellement ? Pourquoi as-tu l'impression que quelque chose ne va pas ? Tu fais bien car, tu n'es pas au bout de tes peines et, tu ne t'attends sûrement pas à ce qu'il va suivre.



Absolem : ─ Cela fait un moment que je te cherche, j'ai certaines choses à te dire, notamment concernant Sarah. Allons parler dans un endroit tranquille veux-tu.



Sur ces mots, il n'attendit pas ta réponse, passant à côté de toi pour prendre la tête du groupe afin de se rendre jusqu'à sa voiture garé un peu plus loin pour s'y installer, loin des oreilles indiscrètement ... Dois-tu le suivre et savoir ce qu'il a à te dire concernant ta défunte femme ou, dois-tu l'ignorer, au risque de ne jamais savoir ce qu'il souhaite te dire ? Peut-être possède-t-il certaines informations concernant sa mort après tout ...

Que comptez-vous faire ? Le suivre ?


avatar
Jeu 12 Mai - 20:42
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Savoir.
14.03.2022



U
ne fois assez proche de toi, Absolem efface rapidement son sourire en même temps que ton cœur se serre, compressé comme dans le douloureux étau de l’angoisse. Puis tu le sens comme arrêté lorsqu’il prononce son nom. Tu le regardes avec des yeux ronds remplis d’incompréhension. Pourquoi te parle-t-il de ta femme ? Qu’est-ce qu’il sait ? Tu voulus lui poser ses questions mais la surprise était tellement grande que tes mots se coinçaient dans ta gorge.
Il passa à côté de toi, sans un mot de plus, pour aller plus loin près de sa voiture. C’était sa spécialité, installer ce genre de silence pesant pour mettre à mal ses interlocuteurs. Tu te retournas pour le regarder, ne sachant pas trop quoi faire. Tu regardais la portion de route qui te séparait de lui, tu avais presque l’impression qu’elle s’allongeait comme pour te dire que tu n’allais pas y arriver. Tu étais curieux, tu avais furieusement envie de savoir, mais en même temps… tu avais peur d’apprendre ce que ton propre frère savait d’une femme qu’il n’était censé jamais avoir vu.

Eh bah Alice, maintenant que tu trouves enfin quelque chose, tu te défiles ? Tu cherches vraiment ceux qui ont tué ta femme ou tu faisais semblant depuis tout ce temps ? A vrai dire, tu ne veux tout simplement pas savoir, tu te donnes un but pour vivre sans raison mais tu ne veux pas l’atteindre. Avoue ou bouge !
Tu déglutis, me foudroyant du regard comme si j’avais dit quelque chose de mal alors que ce n’était que la vérité. Puis tu te mis à avancer vers Absolem, pour le rejoindre, marchant sur cette route qui s’allongeait en même temps que les arbres la longeant se rapprochaient de toi comme pour t’étouffer. Tout devenait de plus en plus sombre. A croire que ta vision te jouait des tours.
Une fois face à ton frère, tu levas les yeux vers lui, attendant silencieusement ce qu’il avait à dire. Si tu l’avais suivi, ce n’était pas pour refuser, les paroles étaient souvent inutiles avec lui.



Moderation's time !


Alice met quelques minutes rejoindre Absolem, se demandant s'il souhaite réellement savoir ce qu'Absolem a lui à dire sur Sarah.

Merci ! ♥




avatar
Sam 14 Mai - 22:42
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Il s'est rendu jusqu'à sa voiture, se posant contre celle-ci en gardant le silence, un silence pesant ... Mais de quoi veut-il te parler ? Pourquoi reste-t-il ainsi muet ? Finalement, il se décide à te regarder, son visage inexpressif au regard grave et sérieux t'observant de haut en bas comme si il s'agissait là de la première fois qu'il te voit.


Absolem : ─ Tu as changé, tu as une sale mine, est-ce sa mort qui t'a rendu ainsi ? Faible ? Tu te demandes peut-être comment je connais Sarah je suppose. Vois-tu, mon cher frère, je travail pour des personnes très influentes qui n'hésitent pas à faire certains sacrifices pour avoir ce qu'ils souhaitent. Sarah se trouvait là au mauvais endroit et au mauvais moment. Certaines de tes recherches étaient importante pour mes supérieurs alors, ils n'ont pas fait dans la dentelle, enfin ... Tu as dû le constater par toi même je suppose.

Il te regarde, toujours sans la moindre émotion sur le visage, comme si il était incapable de ressentir quoique ce soit. Il restait sérieux, peut-être trop même au vu de la situation. Pourquoi te sortir tout cela ainsi ? Cherche-t-il à ce que tu le détestes ? Que tu le méprises pour ce qu'il a fait ? Est-il lui même le coupable ou seulement l'organisation dans laquelle il travail ? Tellement de questions ... Mais restes calme car, ce n'est que le début ...

Absolem : ─ Passons et allons à là où je veux en venir. Je souhaite que tu nous rejoignes. Tes recherchons ont été des plus utiles mais, mes supérieurs veulent encore plus et tes connaissances pourraient leur être utile. De ce que j'ai pu voir, tu fais également partie des Ranger, dans la section scientifique si je ne me trompe pas, quel dommage ... Enfin, cela peut également plaire à mes supérieurs. Qu'en dis-tu ? Ne veux-tu pas voir ce que tes recherches ont donnés ? Tu serais tellement plus utile à nos côtés plutôt qu'à jouer les héros auprès des innocents.

Que comptez-vous faire ?


avatar
Lun 16 Mai - 1:05
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
14.03.2022



T
u restes planté là, ne sachant que dire, que faire ; dans l’angoisse de l’attente. Il se tourne vers toi, te jugeant du regard. C’est vrai que tu avais énormément changé depuis votre dernière rencontre. Tu te laissais mourir mais ton corps tenait miraculeusement toujours le coup. Tu devais faire à peine cinquante kilos tout mouillé, ta peau tirée sur des os dénués de chair flottant pathétiquement dans des vêtements trop larges. Ton teint terne trahissait tes absorptions illicites et ta peau décolorée par endroit, en larges taches, un stress constant qui te grignotait. Quand tu entendis ses premières paroles, tu baissas ton regard sous ta casquette, presque honteux de ton apparence, cachant tes poignets marqués dans tes poches.
Puis il continua à parler, citant Sarah, parlant de sa mort, te révélant au fur et à mesure de ses mots la dure vérité glaçante. Tes yeux s’étaient relevés vers lui, et quand il eut terminé, tu le fixais avec un regard remplit d’incompréhension. Puis tes yeux reflétèrent de la colère, de la tristesse, du désespoir, une multitude de sentiments traversèrent ta poitrine, te paralysant dans une douleur autant mentale que physique. Tu ne savais pas quoi faire : hurler, pleurer, rire de folie, tu étais simplement figé, légèrement tremblant comme si tes jambes allaient se rompre sous ton poids. Puis après une longue minute, ou deux, tu ne saurais dire, tout te semblait hors temps, tu déglutis et réussit à aligner des mots, difficiles au début puis qui se succédèrent de plus en plus facilement, emporté par une effervescence émotionnelle allant de l’incompréhension à la colère.
─ Tu… tu me demandes de vous rejoindre après ce que tu viens de me dire ?... Et tu penses franchement que je vais accepter ? Jamais ! Tu entends ! Jamais j’accepterai ! J’ai réussi, depuis des années à m’en sortir de façon légale car je ne voulais pas finir comme notre père que je n’ai vu que derrière une vitre ! J’ai travaillé dur en choisissant la difficulté, tout ça pour qu’on me vole tout ! Et tu me demande de rejoindre ces mêmes voleurs… non… assassins que je hais tant !!?... Je vais te dire une chose Absolem…

Tu pris une grande inspiration, tes poings serrés à rendre la jointure de tes doigts blanches, tes membres tremblant de haine et de peur et les larmes aux yeux trahissant un enchevêtrement complexes d’émotions t’arrivant en un flot inarrêtable.

─ Vas te faire foutre !

Les mots étaient sortis comme le son d’un glas. Tu le savais que ton frère détesté l’impolitesse et pire, ce genre de mots. Mais là, tu en avais que faire. Tu le méprisais. Non. Ceux que tu méprisais étaient ceux qui se trouvaient au-dessus de ton frère, et qui l’avait envoyé pour te dire tout ça. Sans doute avaient-ils pensé que tu ne le tuerais pas sous la colère. Et c’est vrai. N’importe qui d’autre tu aurais déjà sortie ton flingue et tirait une balle, tu te serais acharné dessus avec toute la colère que tu gardais au fond de toi depuis des années. Mais là non, tu te sentais totalement impuissant, incapable de soulager ta rage sur le messager. Tu n’avais, à ce moment-là, que faire du devenir de tes recherches, savoir qu’Absolem savait depuis le début, sans rien dire, te mettait dans un était de perdition inexplicable. Tu ne savais plus à qui faire confiance, même pas à ton frère. Tu étais au bord de l’abîme et tout semblait s’écrouler autour de toi.



Moderation's time !


Alice semble ne pas vouloir accepter la proposition d'Absolem.

Merci ! ♥




avatar
Mar 17 Mai - 11:18
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Absolem ne te quitte pas du regard tandis que tu sembles te décomposer sur place et te retenir. Il accueil ton flux de parole sans ciller une seule fois. Finalement, lorsque tu eus terminé de refuser, à ta manière, l'homme se décolla de sa voiture pour s'approcher de toi, balayant de côté tes paroles dont il n'en a que faire car, tu l'ignores peut-être mais, il ne te laissera pas refuser ...


Absolem : ─ J'ai oublié de te le dire, tu es père, enfin ... En quelque sorte ... Tes recherches ont été plus que bénéfique pour mes supérieurs et, grâce à celle-ci, ainsi que d'autres recherches, ils ont pu créer un Pokemon puissant, bien plus que tous ceux que tu as pu connaître jusqu'à maintenant. Étant né de cet étrange fossile rose que tu as découvert, cela fait de toi l'un des pères de ce Pokemon, souhaites-tu le rencontrer ?


Un étrange rictus semble commencer à se dessiner sur le visage d'Absolem avant de s'effacer directement. Saisissant une étrange PokeBall noire, il fit sortir la créature qui se trouve à l'intérieur, laissant un Pokemon humanoïde à armure en sortir.


La présence de ce Pokemon vous met mal à l'aise, comme si l'atmosphère était devenu plus lourde ... Une pression semble s'exercer sur vos épaules alors que le regard de l'étrange Pokemon, derrière son casque, vous fixe intensivement ...


Absolem : ─ Je dois avouer que la première fois qu'on le voit, il impressionne énormément mais, finalement, on se fait à sa présence. Enfin, maintenant que tu as fais connaissance avec lui, si nous revenions à ma proposition ? Je n'ai pas envie de te forcer la main, mon cher frère mais, tu en sais trop pour que je te laisse refuser.


D'un simple mouvement de la main de la part de ton frère, le Pokemon à ses côtés leva son bras et, emprisonna le Kecleon près de toi. Prisonnier d'une étrange aura, il fit lever de sol le reptile et, tandis qu'il resserre son emprise dessus, sa "main" se refermant, vous pouvez entendre les cris de peur et de suffocation de votre Pokemon se faisant peu à peu compresser sans parvenir à respirer. Absolem continue de te regarder, attendant visiblement ta réponse ...

Que comptez-vous faire ?

HRP :
- Vous ignorez qu'il s'agit de Mewtwo, celui-ci n'étant pas répertorié ou connu
- Si vous lancez un Pokemon sur Mewtwo, ce dernier le repoussera sans problème à chaque fois ou l'immobilisera de ses attaques psychiques
- Mewtwo ne peut pas être atteint


avatar
Mar 17 Mai - 13:55
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
...
14.03.2022



C
’était évident qu’Absolem n’allait pas repartir comme si de rien n’était après votre refus. Quand il avait décidé quelque chose, il l’accomplissait, quels que soient les moyens. Être en désaccord avec lui, c’était s’engouffrer dans un combat sans fin jusqu’à ce qu’on cède.
Tu recules d’un pas alors qu’il s’approche de toi, muscles bandés, prêt à encaisser un choc comme à chaque fois que tu as pu lui manquer de respect. Tu tentais désespérément de garder contenance, ne déviant pas ton regard du sien malgré une petite voix te hurlant « Casses-toi. » résonnant dans ta tête et une autre me susurrant « Inutile ». Tu tremblais, de peur, mais aussi de froid, sans comprendre pourquoi alors que ta tête bouillonnait, comme si elle allait exploser. Tu comprenais à moitié les paroles de ton frère, plusieurs personnes semblant te parler en même temps. Tu mettais du temps à assimiler des paroles pourtant si simples.

C’est lorsqu’il libéra un étrange pokémon que ses mots se remirent dans l’ordre dans ta tête, ayant soudainement un semblant de sens. Tu ne reconnaissais pas la créature, étant différente du fossile que tu avais observé, mais l’armure, elle, tu ne pouvais pas l’oublier. L’armure sur laquelle tu avais travaillé des années pour compléter la résurrection du pokémon étudié par Sarah. Le pokémon te regardait, immobile, te donnant l’impression qu’il allait te broyer par sa simple présence. Ton cœur s’emballe dans une cage thoracique compressée par l’angoisse. Tu ne peux détourner les yeux de cette chose, écoutant à peine les paroles d’Absolem.
─ Faible…, raisonna une voix dans ta tête.

Tu sursautas, reculant d’un coup, manquant de trébucher, la voix continuant à répéter ce mot, comme prévenant du pokémon qui semblait se déformer en une chose monstrueuse à tes yeux. Son aura oppressante était comme visible à tes yeux, palpable et violant ton espace vitale pour t’étouffer.
─ Il… il parle ? ...

Tu retombas lourdement sur terre quand tu vis la main de la créature se tourner vers Majora qui émit un cri étouffé, se soulevant de terre, totalement paralysé.
─ N...non… NON !

Tu te jetas sur ton pokémon pour tenter de l’attraper, mais une force te repoussa violemment. Tu t’écrasas sur le sol, souffle coupé, toussant pour retrouver ta respiration. Tu essayas de te relever, mais maintenant que tu étais à terre, le peu de force qui te maintenant autrefois debout avait totalement disparu.
─ Arrête ça ! Hurles-tu. Il n’a rien à voir là-dedans ! Si tu dois t’en prendre à quelqu’un c’est à moi !

Tu te mordis la lèvre aux sangs, tu ne voulais pas le supplier, tu voulais pas accepter, il en était hors de question. Mais si ça continuait, il serait bien capable de le tuer.

Désespéré, tu sortis une pokéball – pourtant tu sais que c’est inutile – et tu libères Argorok. L’énorme dragon pousse un profond grondement en voyant son camarade suffoquer, et sans attendre un ordre, se jette sur le pokémon artificiel. Mais elle ne l’atteignit jamais, balayé par l’aura, s’écrasant contre un arbre avant de tomber au sol comme une vulgaire mouche.
Tu ne savais plus trop quoi faire, qui envoyer contre cette chose. Khorek fuirait à coup sûr et il était impensable pour toi d’envoyer Spleen. Puis tu te tournas vers moi, qui restait en retrait depuis un moment.
─ Tu attends quoi ? Que je t’aide ? Ahah ! Démerde-toi Alice, tu t’es mis tout seul dans cette galère. Je ne suis qu’un parasite qui m’amuse de ton mal-être, ne l’oublie pas. Absolem a raison, tu es pathétique. Tu ferais mieux d’accepter, tu n’as rien à perdre maintenant, non ?

Tu fixes l’ombre que je suis d’un regard haineux, agrippant une pierre pour la jeter sur moi.
─ La ferme !

Avant de fondre en larmes, totalement dépasser par les évènements.


***

Totalement apeuré, le ténéfix esquive la pierre avant de regarder son maître craquer devant lui. Pourtant ce n’est pas la première fois que Greed le voit fondre en larmes, mais là, c’est pire que tout. Le pokémon ténèbres regarde Majora, son ami, en train de mourir un petit feu, le dragon assommé par terre, puis Absolem, d’un regard suppliant. Il ne sait pas quoi faire pour aider Alice. Il a toujours essayé de l’aider, malgré le fait que ce dernier le voit comme un monstre, mais il continue comme si c’était normal, niant les retours négatifs. Mais là, le ténéfix est totalement impuissant et apeuré.



Moderation's time !


Bon... Alice veut toujours pas accepter, en fait il se sent un peu dépasser et sait plus quoi faire...

[HRP : Bon, la voix, ce n’est absolument pas Mewtwo qui parle… évidement je ne me permettrais pas. C’est Alice qui hallucine complétement.]

Merci ! ♥




avatar
Ven 20 Mai - 13:59
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Absolem t'observe dans cette sorte de transe qui semble prendre possession de ton corps, te faisant perdre la tête et ne sachant plus ce qui est réel ou non. Il te fixe, intrigué, sans rien dire. De plus en plus intrigué face à ton comportement, Absolem n'en montre toutefois rien. Qui parle ? De quoi parles-tu ? Aurais-tu perdu la tête ? Puis tu tentes désespérément d'aider ton lézard prit au griffe de la créature psychique qui te repousse facilement. Tu tentes de l'attaquer avec un Pokemon mais, ce dernier s'échoue lamentablement contre un arbre, peux-tu réellement luter contre ce Pokemon ? Non, évidemment que non et, Absolem le sait, c'est pour cela qu'il l'a amené avec lui car, face à cette créature, celle qui aurait pu être ta propre création, il savait que tu serais impuissant et faible ...

Puis te voilà, regardant le spectre non loin de toi, celui-ci semblait t'observer d'un air d’incompréhension quand tu lui lances quelque chose dessus. Pourquoi t'en prends-tu à ce Pokemon ? Que t'a-t-il fait ? Le regarde de Absolem devient plus dur derrière ses lunettes à mesure qu'il observe ton comportement des plus étranges. Et te voilà, au sol, pleurant tel un enfant à qui aurait perdu son jouet préféré, son meilleur ami. Pourquoi es-tu si faible ?

Absolem tourne la tête vers le Pokemon en armure et lui fit signe d'arrêter. Relâchant la pression sans toutefois laisser retomber le Kécléon au sol, ignorant dans quel état se trouvait celui-ci, Absolem t'observe de nouveau.


Absolem : ─ Relèves toi, Alice, crois-tu régler tes problèmes juste en pleurant ? Je t'offre l'opportunité de rendre tes travaux plus important, je t'offre la possibilité de gagner en puissance, puis qui sait, peut-être pourras-tu venger la mort de Sarah. Quoi de mieux que d'infiltrer l'organisation qui en est la cause ? Puis comme je l'ai dis, loin de moi l'envie de te forcer la main mais, si tu refuses alors, il y aura des conséquences.


Bluff-t-il en parlant de vengeance ? Lui qui est toujours sérieux, comment savoir si ce qu'il dit est vrai ou non ? Toutefois, quel option te reste-t-il ? Es-tu prêt à sacrifier tes Pokemon tout ça pour refuser son offre ? Kécléon est toujours sous l'emprise du Pokemon psychique et, celui-ci a déjà balayé ton dragon comme si il s'agissait là qu'une d'une vulgaire mouche, veux-tu réellement tenter le coup au risque de perdre ce Pokemon, ce dernier lien avec Sarah ?

Que comptez-vous faire ?

HRP :
- Vous ignorez qu'il s'agit de Mewtwo, celui-ci n'étant pas répertorié ou connu
- Si vous lancez un Pokemon sur Mewtwo, ce dernier le repoussera sans problème à chaque fois ou l'immobilisera de ses attaques psychiques
- Mewtwo ne peut pas être atteint


avatar
Dim 5 Juin - 23:42
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
...
14.03.2022



A
terre, la tête entre tes mains, tu goûtais à l’amertume de la détresse. Tu ne savais pas quoi faire, tout semblait s’échapper, ou se fondre dans une solution qui te repoussait, t’effrayait. Tu avais l’impression que tu n’avais aucune échappatoire, aucune sortie. Non, en fait c’était la réalité. Tu n’as aucune issue, tu seras perdant dans tous les cas.
Les cris de Majora se stoppent soudainement, t’arrachant une vive douleur à la poitrine. Tu n’oses même pas relever la tête pour voir dans quel état il est. Tu entends Absolem se rapprocher de quelques pas dans un silence grave. Les yeux rivés vers le sol, tu trembles sans aucun contrôle ; de peur, d’angoisse, de stress. Il te parle, te disant des mots lourds de sens. Il avait raison, pleurer ne résoudrait rien, et penser une seule seconde pouvoir prendre ton frère par les sentiments n’était que pure folie. Idiot que tu es Alice. A moins que ce soit le trop de révélations qui te fasse craquer à ce point ? Sans doute. Il te dit d’autres termes qui te perdent, te déroutent. Il te proposait de vive voix de profiter de la situation, de te venger en les trahissant au bon moment ; les avoir de l’intérieur. En voilà une idée ! Une excellente idée, tu ne trouves pas ? Jouer le rôle d’une gangrène.
Non, c’est trop beau. Et puis, tu le connais, il est capable de te dire ce que tu veux entendre pour que tu acceptes son offre. C’est un piège, l’écoute pas Alice ou tu te retrouveras coincé dans la fange du non-retour. Accepte, Refuse, accepte… refuse…
─ Taisez-vous…, siffles-tu entre les dents d’une voix branlante.

Trop de pensées, trop de voix se contredisant, s’entrechoquant dans ta tête et t’empêchant de réfléchir. Tu voudrais les faires partir, mais tu n’y arrives pas, jamais ne tu nous feras taire. Alors, si tu n’arrives pas à choisir, qu’est-ce que tu veux, là, maintenant, Alice. Décide-toi !

Tu relèves doucement, les yeux vers ton kécléon. Tu le vis, flotter, inconscient, dans les airs. Tu serrais les dents, une vague de panique se diffusant dans tout en être à l’idée qu’il soit mort. Tu espères fortement le contraire. Oui, il était vivant, c’était certain. Absolem ne ferait pas une telle bêtise.
Tu tournas la tête vers lui et réussis à aligner la phrase qui se forma dans distinctement dans ta tête parmi tant d’autres.
─ Si j’accepte de me joindre à vous… tu relâcheras Majora ?

C’était dingue comment tu es capable d’accepter n’importe quoi dès que ton compagnon le plus cher se trouvait au seuil de la mort.



Moderation's time !


Alice semble plus enclin à accepter la demande d'Absolem.

Note : La raison pour laquelle l’évolution de kécléon possède un masque, c’est qu’en dessous il est défiguré et qu’il a le crâne apparent, c’est ce qui montre qu’il est « mort ». A la base je ne m’attendais pas qu’Absolem use d’un pokémon psychique. Merci de respecter cette logique scénaristique.
http://orig14.deviantart.net/96bf/f/2009/323/f/1/f18b3fc13ed246fc12e92a015a30b2d8.jpg

Merci ! ♥




avatar
Mer 8 Juin - 22:15
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Il ne te lâche pas du regard, il attend ta réponse tandis que le Pokemon humanoïde garde toujours Majora sous son emprise. Toujours inerte, le Kécléon ressemble à une vulgaire poupée désarticulé. Il ne bouge plus, ne couine plus, est-il seulement en vie ? Aucune idée mais Absolem s'en fiche, tout ce qui compte pour lui, c'est ta réponse et, lorsque tu lui poses cette ultime question, l'homme te fixa d'un regard perçant derrière ses lunettes.



Absolem : ─ Je relâcherais ton Pokemon si tu acceptes, bien entendu. Marché conclus ?




Absolem approche la main dans ta direction pour pouvoir la serrer afin d'officialiser cela. Faisant signe au Pokemon inconnu à ses côtés de relâcher le caméléon, le Pokemon psychique semble peu enclin à accepter sur le coup. A quoi jouait-il ? Absolem lance un regard noir en direction du Pokemon à l'armure. Ce dernier semble ignorer son "maître", son regard lumineux fixé sur Majora, toujours sous son emprise.



Absolem : ─ Mewtwo je t'ordonne de lâcher ce Pokemon !




Ordonna l'homme en se montrant plus menaçant envers le Pokemon psychique répondant au nom de Mewtwo. Finalement ce dernier desserre de nouveau son emprise et lève le bras, le corps de Majora suivant son mouvement avant qu'il ne propulse le Pokemon plus loin pour qu'il aille s'écraser. Pour autant, le Pokemon psychique ne semble pas prêt de laisser le reptile tranquille qui commença à bouger sous une sorte de convulsion avant de pousser un hurlement déchirant. Le Kécléon commence à se rouler sur place, gigotant en tout sens et cherchant à se mutiler comme si il tentait d'extraire quelque chose qui pourrait se trouver sous ses écailles. Il est comme possédé, fou, et est devenu incontrôlable. Absolem observe la scène, l'expression indéchiffrable, qu'arrivait-il à ce Pokemon ? Il jeta un rapide coup d’œil en direction de Mewtwo, essayant visiblement de savoir si cela venait de lui ou non ...

Que comptez-vous faire ?


avatar
Jeu 9 Juin - 13:06
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Broken
14.03.2022



T
u fixes ton frère, attendant sa réponse comme si ta vie en dépendait, jetant quelques regards furtifs vers ton compagnon. Tu espères le voir bouger, percevoir le moindre mouvement qui puisse te prouver qu’il soit encore en vie, mais de là où tu étais c’était difficile à dire. Et puis ta vision était si étrange, comme irréelle, tu ne savais plus trop quoi regarder. Comme dans un mauvais rêve.
Il te répond, toujours avec son calme légendaire, comme si tout allait bien. À croire que faire souffrir son petit frère ne lui faisait ni chaud ni froid, lui qui t’avait autant protégé plus jeune. Mais c’était une réalité à laquelle tu t’étais habitué, enfin, pas à ce point. Là, ça te dépassait. Mais étrangement, lorsqu’il te répondit, tu ressentis une pointe de soulagement. Absolem ne mentait jamais, un homme dur mais de parole et ça, tu ne l’avais pas oublié. Tu te relèves, pas encore très stable sur tes deux pieds, et lui serras fébrilement la main en hochant la tête. Tu avais oublié à quel point il était grand.

Tu détournes les yeux, voulant éviter son regard, que tu pouvais aisément deviner derrière ses lunettes noires, pour le porter sur Majora. Stressé, tu te demandais pourquoi le monstre ne voulait pas le lâcher. Tu sursautas quand ton frère haussa le ton et le dit Mewtwo envoya valser ton pokémon plus loin sous tes yeux horrifiés. Ton cœur ne fit qu’un tour alors que tu t’avances de quelques pas hésitant vers lui. Ton corps se fige, ton kécléon se mettant à convulser et à hurler comme tout à l’heure. Un cri déchirant qui te pétrifiait. L’animal se mit soudainement à s’écorcher, s’automutiler comme s’il voulait arracher quelque chose de son crâne, sa face faisant rempart, la fracassant contre un arbre, contre le sol.
─ Absolem ! Arrête ça ! Tu m’avais donné ta parole ! Fut les seules paroles que tu réussis à sortir d’une voix étrangler.

Mais rien ni faisait et Majora se mit soudainement à t’attaquer lorsque tu tentas de l’arrêter, te griffant à l’avant-bras, te faisant tomber en arrière avant de retourner dans sa folie masochiste. C’est à ce moment qu’Argorok se releva pour se mettre entre toi et le reptile déchainé, tu l’avais dressé pour te protéger après tout et malgré ses blessures, elle jouait son rôle, t’empêchant de te relever niant tes coups, se mettant à grogner contre l’étrange créature qui semblait être la source de ce mal.
─ Lâche-moi idiote ! Lui hurlas-tu avant que ta voix s’étrangle.

Majora s’était effondré. Il ne bougeait plus. Roulé en position féodal, tu n’apercevais que son dos et le sang se répandant doucement sur le sol. Transi, aucun son n’arrivait à passer le seuil de ta gorge, tes yeux rivées sur le corps de ton pokémon. Puis tu entendis ta dragonne gronder et tournas la tête vers Mewtwo. Tu compris et soudainement, tu te mis à rire.

Rire, de nervosité, de joie, de désespoir, comme si quelque chose avait tout simplement pété dans ta tête, si bien que la drakkarmin, perturbée, finit par te lâcher. Tu restas par terre, à rire.
─ Ah ah ah ! L’amure… pour le contrôler… vous avez connement suivi les plans du prototype que j’avais laissé ? ih ih…… elle était défectueuse ! Comme le putain de monstre que vous avez créé ! Ah ah… vous êtes allé trop vite… trop vite…… vous ne contrôlez rien.

Puis tu t’arrêtes subitement de rire, fixant longuement le sol, puis Majora et enfin Absolem à qui tu esquisses un sourire.
─ Tu es l’ombre c’est ça ? Celle qui me suit tout le temps… qui disparaît… réapparaît, au gré de ses envies, sans jamais m’approcher. Mais elle est là… tout le temps, ah ah ! Au début j’en avais peur, mais ça fait longtemps… elle ne m’a jamais fait de mal… murmuras-tu en faisant des gestes aussi incompréhensibles que tes mots, regardant de droit, à gauche.

Puis tu le regardes sans vraiment le regarder, penchant la tête légèrement sur le côté.
─ C’est quand que tu comptes disparaitre ? Quand tu disparais, tout redevient comme avant… même Greed me parle moins.


***

Oui, Greed, qui reste dans son coin, tremblant comme une feuille, ne sachant quoi faire, effrayait par le pokémon humanoïde qui vient de tuer son ami devant lui. Majora, mort ? Non, ce n’était pas possible, la mort était horrible et il savait bien de quoi il parlait. Il ne fallait pas, Alice ne s’en remettrait jamais. Il délirait déjà, comme il le faisait parfois, mais là, c’était pire que tout. Ghirahim ne l’avait jamais vu dans cet état. Ses hallucinations ne se focalisaient plus uniquement sur le ténéfix, elles s’étendaient, de plus en plus. Et c’est quoi cette histoire d’ombre.
Ghirahim s’avança vers le corps du lézard, il devait faire quelque chose, tenter de le réveiller. Il le secoua frénétiquement, sans espoir, avant d’entrer dans son corps, pour le posséder, voir s’il en le faisant bouger il arriverait à le faire repartir, comme une vieille machine. Le spectre ne savait pas comment fonctionnaient les vivants. Il ne savait pas… alors il tentait n’importe quoi.
Mais subitement, il sentit comme une force faire pression sur lui et il se sentit éjecté de Majora. Se relevant, abasourdit, il regarda le corps du kécléon.
Il s’était remis à faire des convulsions… mais dans un silence de mort.



Moderation's time !

→ Demande d’évolution de Kécléon par pierre miracle.

Bien qu’il ait accepté la proposition d’Absolem sous la pression, Alice perd totalement la raison lorsqu’il voit son ami mourir, racontant des choses qui ont aucun sens et passant du coq à l’âne dans ses émotions. Il s’est totalement déconnecté de la réalité et ni ce qu’il se passe.

Explication de l’évolution : Majora est un kécléon de laboratoire ayant subi de multiples expériences sur son ADN, ce qui l’a rendu instable. A sa mort, ses cellules ne le sont pas immédiatement mortes, elles peuvent survivre un moment. Le cœur est éteint, vient le cerveau qui manque d’oxygen puis les autres organes. C’est avant que le cerveau meure que Greed va tenter de le réveiller en le possédant, mais au contact des cellules de Majora et de son ADN il va avoir réaction et c’est ce qui provoque l’évolution. Sauf que, comme Majora est mort à la base, et en plus dans un état qui lui ne permet pas de « vivre », il évolue en spectre proche du zombie. D’autant que son ADN fusionne avec une partie l’aura spectrale de Greed.
Si ce n’est pas clair… c’est un peu comme si Majora mort est un évoli et Greed une pierre spectre :’D.

Merci ! ♥




avatar
Sam 11 Juin - 10:09
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Voyant le Kécléon convulser, Absolem semble un instant désorienté, cherchant à comprendre ce qu'il se passe. Face à tes paroles, il tourna soudainement la tête vers Mewtwo, comprenant peu à peu d'où provient la cause. Majora t'attaque sous le regard quelque peu ébranlé de ton aîné qui semble chercher à sens à ta soudaine folie. Que t'arrive-t-il ? Il ne bouge pas, si ce n'est pour finalement forcer le Pokemon humanoïde à retourner dans sa PokeBall. Que dis-tu ? Pourquoi tes paroles n'ont-elles aucune signification ? Le regard de Absolem se durci face à cette scène pathétique que tu lui présentes.

Absolem allait intervenir, te dire quelque chose mais, la soudaine agitation du Kécléon qui aurait pourtant dû laisser échapper son dernière souffle attire ton attention. Au début, le Pokemon se contente de convulser mais, bientôt, des plaintes sortir de sa gorge, déformés, le corps du caméléon semble soudainement ... Muter. Comment cela est-il possible ? Le corps du mammifère s'allonge, son aspect change, est-il en train d'évoluer mais, comment , Absolem n'y comprenait rien mais garde son calme malgré tout, observant simplement cette scène en gardant une certaine distance.

Ton Pokemon continue de se contorsionner, de pousser divers gémissements alors que le son de sa voix semble muter tout comme son corps ...


Kécléon
normal/spectre
Votre Pokemon est désormais d'espèce mort-vivante et ne peut plus se reproduire.

Kécléon apprend l'attaque Malédiction.



Absolem : ─ Quel est cette chose ?




Finit par souffler Absolem qui a pu assister à toute l'évolution, oubliant pour le moment ton état de folie.

Vous pouvez éditer votre T-Card.

Qu'allez-vous faire ?


avatar
Dim 12 Juin - 22:08
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Undead
14.03.2022



P
athétique, le mot est faible. Mais que pouvais-tu y faire, toi qui perdais tout sens de la réalité, t’enfermais dans des idées reçues, des buts sans aucun sens avec ce que tu es. Prisonnier d’une paranoïa auquel tu crois dur comme fer. Un problème ? Tu n’as aucun problème, le problème, ce sont les autres. Ça a toujours été les autres et rien d’autre. Tu ne t’es jamais remis en cause, non, il n’y a pas de raison. Ce n’est pas ta faute, ce sont les autres… toujours.
De tes yeux vide, tu fixes le néant. Tu tends le bras comme pour attraper quelque chose devant toi, puis tu ramènes ta main contre toi. Tu ne fais plus vraiment attention à ce qu’il t’entoure, ton esprit s’étant enfermé dans sa bulle. Tu ne remarques même plus que la menace n’est plus là, et ton frère n’est que l’ombre à laquelle tu le définis. Tu entends Majora gémir et relèves la tête vers lui, mais tu sembles plus vraiment réagir. Comprendre ce qui se passait t’était impossible, maintenant que tu t’es persuadé que tout ceci n’est qu’un rêve, tu n’es devenu qu’un acteur du film qui se passe devant toi. Mais tu ne peux t’empêcher d’enfoncer tes ongles dans tes bras.

Le kécléon se meut, se tord, se disloque dans un craquement lugubre alors que ses plaintes sortent de son crâne à nu. Son corps et ses membres s’allongent, prenant le double de leur taille sans que ses muscles suivent cette soudaine poussés de croissance ; sa peau, venant se coller à ses os comme une toile. Les bandages recouvrant habituellement ses mains et sa queue perdent leur tenue et s’échappent, tombant en toile d’araignée sur ses bras décharnés. Puis il cesse enfin de bouger.
Dans un tremblement, ses yeux s’illuminent au fond de ses orbites, leurs iris ambrés se posant sur Absolem alors qu’un grondement caverneux retenti du fond de sa gorge. Mais il ne semble pas vouloir attaquer, cessant de grogner pour laisser place au silence ponctué par une respiration forcée. Se relevant sur ses deux pattes arrière, il regarde aux alentours, cherchant son ennemi disparu en claquant ses mâchoires dénuées de lèvres. Puis il te voit, toi, qui le fixes, te demandant avec un regard un peu effrayé ce qu’il était. Pourquoi tu rêvais de ça ? Tu n’avais jamais vu une chose pareille. Peut-on rêver de quelque chose qu’on n’a jamais vu ?

La créature s’approche de toi, mais soudainement tu recules. Tu sais pourtant que rien n’est vrai ; si tu le penses si fort c’est que c’est le cas. Et puis c’est Majora, non ? Voilà que ton compagnon t’effraie. S’il te fait si peur, c’est que ce n’est pas ton kécléon, non, ce n’est pas lui, ça ne peut pas être lui, c’est impossible. Tu te recroquevilles sur toi-même, les mains sur la tête, priant pour enfin te réveiller. Voyant ta réaction, Majora cesse de s’approcher, il regarde ses mains, puis Greed qui le regarde aussi, plus effaré qu’effrayé.
─ Tu as changé…, siffle le plus petit spectre à son ami.

Le lézard s’en était bien rendu compte, mais l’entendre le lui confirmait. Tu ne le reconnaissais pas, à moins que ce soit autre chose.
─ Je crois que tu… que tu es mort. Mais tu n’as pas voulu partir, n’est-ce pas ?


Non, en effet, il n’a pas voulu quitter son maitre aussi facilement, alors le voilà devenu un spectre, ou disons, une chose à moitié vivante. Mais voilà que ledit maître avait peur de lui. Pourtant, cela ne semblait pas affecter autant le kécléon. Il savait que tu avais une phobie des fantômes, alors ta réaction était presque naturelle. Et puis son visage, il était effrayant d’après les dires du ténéfix. Il scruta autour de lui, puis se dirigea vers un arbre pour arracher un large morceau d’écorce, le taillant rapidement avec ses griffes nouvellement acérées pour s’en faire un masque. Puis il revint vers son maitre et essaya de glisser sa tête sur tes genoux.

Tu redressas ton buste, voulant le repousser mais tu n’osas même pas le toucher, comme pétrifié. La créature releva les yeux vers toi, un peu triste et les tiens s’éclaircirent légèrement.
─ … Majora ?... Lui hurlas-tu avant que ta voix s’étrangle.

L’animal remue légèrement la queue pour valider la question et tu le serras dans tes bras, à la fois soulagé et terrifié à l’idée qu’il puisse repartir. Puis d’une voix légèrement sanglotante tu rajoutas.
─ Ton masque est triste… je t’en ferai un autre… ah ah… Lui hurlas-tu avant que ta voix s’étrangle.




avatar
Jeu 16 Juin - 12:04
PNJ Destiné

Messages : 18366

Voir le profil de l'utilisateur
Absolem ne semble savoir comment réagir face à cette situation qui le dépasse. Il se contente de te regarder sans réagir puis, finalement, lorsque tu sembles te calmer un peu, il s'approche de nouveau de toi et pose doucement une main sur ton épaule, surveillant toutefois les réactions de ton étrange Pokemon muté. Puis, à voix basse, il s'adresse à toi.



Absolem : ─ Alice, accompagne moi à Scilla. Tu as besoin de voir quelqu'un. Lewis s'occupera de toi quelques temps, jusqu'à ce que tu te sentes mieux. Je t'y conduirais moi même et nous reparlerons du reste après ça.




Absolem se redresse et te tend la main pour t'aider. L'homme sérieux qu'il était jusqu'à maintenant semble avoir laisser place au grand-frère que tu as connu. Laissant derrière lui le temps de s'occuper de toi l'homme d'affaire qu'il est pour te mener à Scilla, là où tu seras pris en charge, sans pour autant que tu le saches au début ...

Fin du scénario

    Récompenses
• Absolem vous amène à Gilen à Scilla. Vous ne payez pas l'allée.
• Vous recevez 100 PA
• Drakkarmin reçoit 1 combats. (1|3)
• Tenefix reçoit 2 combats. (7.5|7 ► 0.5|7) Tenefix monte au niveau 31 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques. Il apprend l'attaque Onde Folie.
• Kécléon reçoit 5 combats. (7.5|7 ► 0.5|7) Kécléon monte au niveau 32 ! Vous avez 10 points à répartir dans ses statistiques. Il apprend l'attaque Grincement.

Vous pouvez éditer votre T-Card.


Contenu sponsorisé


 

[Scénario] Une mauvaise nostalgie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook