Partagez | .
 

 Tortured nights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mer 11 Mai - 15:29
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

Brutalement, j’ouvris mes yeux trempés de larmes, me relevant d’un bond, la respiration lourde, haletante, agrippant mon t-shirt au niveau de ma poitrine douloureuse, le cœur serré. Encore… Encore ces cauchemars qui me hantaient chaque nuit. Je pensais que j’étais désormais allé de l’avant, je pensais pouvoir enfouir mon passé sans pour autant l’oublier, j’avais même pris mon courage à deux mains pour recontacter Cloud après plusieurs années sous silence. Je pensais être devenue assez forte pour pouvoir surmonter tout cela, après tout, Rei intervenait de moins en moins dans ma vie… Malgré tout, cela ne s’arrêtait pas, au fond de moi j’étais toujours aussi torturée par ces années d’horreur que j’avais passées à Johto.

Tremblante, j’essayais de me calmer, j’essuyais mes larmes tout en prenant de longues inspirations… Je relevais les yeux, détaillant la pièce dans laquelle je me trouvais, un moyen saugrenu de me changer plus ou moins les idées. Ma chambre… Cela faisait plusieurs mois que je vivais à Frewick en compagnie de ma nouvelle colocataire Judith, pourtant de nombreux cartons n’avaient pas encore été déballés, la plupart étaient remplis de bouquins ennuyeux sur la politique et l’économie que mère n’arrêtait pas de m’envoyer.

Je soupire, avant de jeter un œil à l’horloge, cinq heures de matin… Cela pouvait aller, l’aube approchait. Je n’avais pas à me forcer à me rendormir et je pouvais toujours me rendre au QG en avance dans quelques heures si je m’ennuyais. Passant ma main dans le pelage de Hikage qui dormait paisiblement sur le lit, je décidais finalement de me lever pour me rendre discrètement dans la salle de bain me passer de l'eau sur le visage, Judith avait beau avoir le même problème que moi, si elle dormait je ne voulais pas la réveiller.

Décrochant un long bâillement en me rendant ensuite dans la cuisine, je piochais dans les recoins de la pièce de quoi de me faire un thé.




avatar
Mer 11 Mai - 18:34
Alcea

Messages : 147

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
2 Mai 2022

Tu as les pieds dans l'eau et tes longs cheveux blond s'envole légèrement. Tu es près de l'eau tout sourire. Tu as l'impression que tout est à ta portée. Rien ne peut t'arrêter. Tu vois des personnes dans l'océan plus loin. Tu plisses doucement tes yeux et les reconnais. Tu leur fais signe avant de faire un pas pour y aller. Mais trop tard, les nuages ont prit le contrôle et la mer est devenue folle. Tu es sur le rebord tandis que tu vois tout être engloutis sous tes yeux. Tout repasse en boucle encore et encore dans ta mémoire. L'océan, la poupée, tes pères... et « BOUM ! ».
Tu tombes du lit en un sursaut. Ta petite araignée nichée dans ton cou à dégringoler dans ta chevelure en bataille. Les jambe encore sur le lit, le dos contre le sol, tu regardes le plafond. Tu lâches un léger soupire et tu te redresse doucement, histoire d'être à genoux sur le sol. Tu te frotte doucement la tête et prend Chapo dans tes mains avant de le poser sur ton lit. Tu t'étire doucement de tout ton long et attache ta chevelure rebelle. Tu regardes ton réveil. Il est 4h30... tu soupires et va dans la cuisine prendre un bon thé aux fruits rouge. Tu fais attention de ne pas réveiller ta colocataire... Même si elle est insomniaque mieux qu'elle profite des heures de sommeil qu'il vous manque.
Tu t'installe dans le canapé et souffle sur le liquide dans ta tasse restant dans le canapé silencieusement. Tu as juste allumé une petite lumière et encore. Tu attrapes doucement ton ardoise et tes feutres. Tu gribouilles tranquillement en buvant ton thé.

Tu finis par entendre du bruit. Tu te redresse et voit Mei. Petit sourire, tu te lève avec ton ardoise. Tu arrives près d'elle avec ton sourire lumineux malgré le manque de sommeil apparant. Tu écris sur ton ardoise avec une jolie couleur bleu « Salut ! J'espère que je ne t'ai pas réveillé, je suis tombée du lit ce matin. » et tu lui montres. Mei ne connait pas le langage des signes mais ce n'est pas grave, tu communique comme tu eux avec elle. Et elle l'a accepté certaines personnes ne prendraient pas le temps de faire ça pour toi. De communiquer pour te faire sentir plus ou moins normal malgré ton handicap. Tu efface ton ardoise et écris à nouveau « Tu veux des toats bien qu'il soit 5h du matin ? J'allais m'en faire. ». Oui tu as développé cette sale habitude de manger à pas d'heure mais ça ne te tracasse pas plus que ça.



ω The sea take my heart away, destroy my kingdom and my crown. I'm on the way to built again my old glory...
avatar
Mer 11 Mai - 20:08
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

La tasse chaude entre mes mains, j’allais vers le salon pour m’installer, ce n’est qu’en m’approchant du pas de la porte que je vis de la lumière. Judith était déjà réveillée ? Ce n’était pas bien étonnant à vrai dire, ce n’étais pas la première fois que l’on se retrouvait toutes les deux réveillés à pas d’heure. Elle me sourit, je lui souris en retour, la regardant écrire sur son ardoise, je m’approchai pour mieux lire ce qu’elle m’écrivait.

« Bonjour. Non ne t’inquiète pas, tu ne m’as pas réveillé. »

Je m’assis à côté d’elle, apportant la tasse à mes lèvres après avoir préalablement soufflé dessus. Avant de rejeter un coup d’œil à l’ardoise que Judith me présentait à nouveau. Mes yeux l’illuminèrent à sa proposition, j’avais vraiment un sérieux problème avec la nourriture…

« J’en voudrais volontiers, merci ! »

Posant la tasse sur la table basse, je m’étirais. J’avais quelques courbatures dues à l’entrainement de la veille, mais ça allait, de toute façon je préférais largement l’exercice physique à la paperasse. Je me levais, suivant Judith, je n’avais pas envie de la laisser seule, bien que nous ayons toute les deux l’habitude ce genre de chose, j’étais une petite peu inquiète.

«Tu m’as dit que tu étais tombée du lit. Est-ce que tu vas bien ? »

Un peu gênée, je me grattais l’arrière du crâne avant de reprendre.

« Si tu as besoin d’en parler, je suis là. Je sais que je ne t’ai moi-même pas trop parlé de ma condition mais… »

Oui, il m’était moi-même difficile de parler de ce qui me hantait, peu de gens savaient, à vrai dire une seule personne savait, mon psychiatre. Mais peut-être arriverais-je à lui parler à elle, on se ressemblait dans un sens et comme on dit, il est parfois plus facile de s’ouvrir à quelqu’un que l’on connaît peu.






Dernière édition par Mei K. Hasegawa le Mer 11 Mai - 21:44, édité 1 fois
avatar
Mer 11 Mai - 20:35
Alcea

Messages : 147

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
2 Mai 2022

Tu vas dans la cuisine tranquillement et commence à mettre le pain dans le grille et à le régler comme bon te semble. Tu cherches dans le frigidaire le beurre, la confiture et tu vas dans un placard prendre une pâte à tartiner. Ce matin, tu veux un truc bien sucrée et cela te ravie d'avance de préparer tout ça. Tu commences à poser, les couteaux et cuillères sur un plateau que tu as sortis un peu plus tôt. Tu vois Mei arriver derrière toi et tu entends sa douce voix. Tu te demande à quoi ressemble la tienne. Tu lui souris et attrape ton ardoise « Je vais bien. Je me suis juste cognée la tête, j'aurais sûrement une bosse rien de très grave. »  Tu lui montres ta jolie ardoise avec ton écriture soigné et propre. Tu aimes avoir une jolie écriture, tu penses que cela peut refléter la voix que tu as perdu. Tu te demandes si elle est plus aiguë ou plus grave que celle de Mei. Tu hausses les épaules et ta colocataire commence à vouloir se confier. Tu poses une main sur son épaule avec un léger sourire réconfortant. Tu veux la rassurer avec ce simple geste, lui prouver que tu es là et que tout ira bien. Tu reprends tes feutres et ton petit tableau blanc « Mais c'est difficile, n'est ce pas ? C'est vrai que je ne t'ai rien dis sur le pourquoi de mes insomnies. Je peux t'en parler, je n'ai plus de problèmes avec ça... enfin, mon corps me prouve le contraire mais j'ai envie d'avancer. » Tu souris doucement, chaleureusement. Tu as une aura rassurante. Tu es comme ça... tu as confiance en Mei, tu l'aimes vraiment bien. Elle est quelqu'un de bien, tu veux qu'elle aille mieux, tu veux qu'elle avance et si tu peux l'aider, ça te ferais d'autant plus plaisir.
Les toats sautent et tu les met dans l'assiette sur le plateau. Tu prends le tout et fait signe à Mei d'aller dans le salon. Vous pourrez discuter calmement et en mangeant comme des grosses. Tu aimes être en colocation avec elle... tu aime vraiment ça, être entre filles qui ont chacune leur problème mais qui cherchent à se comprendre. Cela te réconforte et te fait du bien.



ω The sea take my heart away, destroy my kingdom and my crown. I'm on the way to built again my old glory...
avatar
Jeu 12 Mai - 20:15
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

Je regarde Judith, esquissant un léger sourire un peu triste. Oui c’était difficile, mais cela devait l’être autant pour elle que pour moi. Suivant son geste, je retournais docilement dans le salon, passant ma main dans mes cheveux complètement décoiffés, afin de réajuster les quelques mèches rebelles qui me gênaient. Même en pyjama, composé d’un t-shirt à manches longues et d’un short, je faisais en sorte que mes cicatrices ne soient pas visibles, du moins un au minimum, une des entailles au niveau de ma cuisse se voyait légèrement, heureusement il s’agissait une des plus légères et discrètes.

Je revins m’asseoir sur le canapé, attendant patiemment l’arrivée des toasts. C’est lorsque Judith revint s’installer également que je lui répondis finalement.

« Je ressens la même chose… J’ai envie d’avancer, je pensais que j’avais avancé… J’ai décidé de combattre mes peurs… Mon traumatisme. Mais… Dès que je commence à fermer l’œil, c’est comme si j’étais redevenue cet être terrorisé et vulnérable, que j’étais auparavant. »

Prenant une gorgée de thé, j’attrapais un des toasts beurrés, puis, après un croc, mes yeux se reportèrent sur ma colocataire. Doucement je dépose le toast sur la table, m’approchant d’elle je dépose mes mains sur sa tête, j’examinais alors rapidement son crâne.

« Ça commence à enfler légèrement, tu devrais mettre de la glace dessus. »

Satisfaite de mon examen, je me levais, allant chercher une poche de glace dans le congélateur. Je revins rapidement lui tendre l’objet.

«Ton sommeil a dû être particulièrement agité. »

J'esquisse un léger sourire, avant de me rasseoir à nouveau, attrapant la tartine que j'avais entamée plus tôt.




avatar
Ven 13 Mai - 10:23
Alcea

Messages : 147

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
2 Mai 2022

Tu marches doucement pieds nues jusqu'au salon et dépose le plateau bien préparé sur la table. Tu prends un toast et le tartine de pâte à tartiner au chocolat. Tu adores ça, le sucré. Surtout le chocolat faut jamais prononcer ce mot en ta présence. Si tu t'arrêtais pas à chaque fois, tu pourrais avaler une tablette entière voir le pot entier de pâte à tartiner. Heureusement, que t'as raison te retiens encore pour ce genre de chose. Tu observes Mei en silence tandis qu'elle parle. Tu l'écoutes attentivement en croquant dans ta tartine. Puis, tu la poses et à ce moment là, ta colocataire examine le haut de ton crâne. La bosse était à prévoir de toute manière. Elle va chercher une poche de glace qu'elle te donne gentiment. Tu l'attrape et la met sur le haut de ta tête. Tu prends ton ardoise et la pose sur tes genoux. Tu écris de ta main droite « Merci. Et malheureusement, oui. Plus agité que je ne l'aurais voulu, j'ai du envoyer ma couette valser de l'autre côté du lit. » Tu souris doucement et efface ton ardoise une fois que Mei a lu le message que tu as écris. « Puis, ne t'inquiète pas. Tu n'es pas faible Mei c'est cette douloureuse expérience qui fait ta force aujourd'hui. Quoiqu'on en dise, ce passage de notre vie ne pourra jamais s'effacer. Il faut juste vivre avec et un jour, on sentira que grâce à ça, on aura pu être plus forte. C'est ce que je pense en tout cas. » Et tu le pense très fort. Tu reprends ta tartine pour en manger un bout avec ton sachet de glace sur la tête. Tu as l'air maligne comme ça. Mais bon, ce n'est pas bien grave c'est une matinée comme les autres ici. Vous en avez l'habitude maintenant et c'est quelque chose qui ne te déplaîs pas forcément. Rester entre filles à discuter avant d'aller au QG... ça aurait pu être pire comme vie.



ω The sea take my heart away, destroy my kingdom and my crown. I'm on the way to built again my old glory...
avatar
Mer 1 Juin - 18:28
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

« Hm. »

Je répondis simplement en hochant faiblement la tête. Oui, c'était notre passé qui faisait ce qu'on était aujourd'hui. Malgré tout, cette pensée ne me plaisait guère. Est-ce que cela voulait dire que j'étais telle que j'étais actuellement « grâce » à Hiyori ?  Non. Certainement pas. Je refusais d'y croire, car, tout ce qu'elle avait fait, c'était réduire ma vie en pièce. Si j'avais finalement réussi à remonter la pente, c'était grâce à l'entourage que j'avais réussi à me forger, à mon retour auprès de ma famille, bien que j'ignorais s'ils m'acceptaient réellement par moment.

Pourtant, je m'étais bien souvent demandé comment aurait été ma vie si je ne l'avais jamais rencontré… J'aurais sans doute vécu une scolarité normale à Johto, certes j'aurais eu une vie tendue chez moi, j'aurais réussi à passer outre, grâce à mon entourage. Peut-être que mère serait finalement revenue vers moi d'elle-même ou alors je serais retournée à Alcea avec le transfert de père...

« Je ne peux qu'en dire autant de toi Judith. J'espère que tu réussiras à retrouver un sommeil stable et paisible un jour. »

J'esquisse un petit sourire.  Penser à cette vie alternative ne servait pas à grand-chose, car mon passé douloureux était à présent derrière moi. J'avais réussi à repartir de l'avant en retrouvant ma famille et grâce à l'entourage qui s'était formé autour de moi depuis mon arrivée chez les rangers. Ils m'acceptaient telle que j'étais, malgré les interventions de Rei, alors que certain n'était même pas au courant de ma maladie... Alors que certains membres de ma propre famille me considérait comme une erreur, il m'arrivait même encore parfois de douter de ma mère, même si je cherchais à tout prix à chasser ses idées.

Je me tirais de mes penser, grignotant ma tartine… Tout ceci était d'un déprimant ! Je me tournais alors vers Judith en lui souriant.

« Sinon, comment ça se passe le travail pour toi en ce moment ? C'est assez mouvementé au QG après tout, on reçoit des montagnes de plaintes de vol de shiny, nos supérieurs sont en train de courir dans tous les sens »

Ils se passaient des choses sur Alcea depuis plusieurs mois, c'était certain. J'étais pour le moment assigné à la montagne de paperasse. Mais je ne m'en plaignais pas vraiment, du moment que je pouvais aider quel que soit la façon, cela m'allait. Cependant, il ne fallait pas que je perde de vue mon objectif, est-ce que Hiyori avait-elle un rapport avec tout ceci… Je me demandais même pourquoi cette idée me venait à l'esprit…

« Je me demande s'ils en parlent dans les médias… Ça va bientôt être les infos du matin… »

J'attrapais la télécommande, allumant la télé qui se trouvait en face de nous. L'écran s'alluma, je mis alors la chaine qui donnait sur les informations…

« Le mariage du chef de la famille Aojima, marquant l'union entre les deux grandes familles fondatrice approche à grands pas, nous attendons avec imp- »

J’éteins la télé. Poussant un long soupire, posant mon front sur ma main. Pourquoi fallait-il que le continent entier soit au courant ? Pourquoi était-il nécessaire de faire tout un plat pour un simple un mariage comme il y en avait beaucoup ?

« Je suis désolée pour ça… »

Plus la date approchait, plus les médias s’affolaient là-dessus. N’y avait-il rien de plus intéressant à raconter ?
Hors RP
Hey ! Sorry du retard ! >3<'/ Je reprend le rp, vu que j'ai une bonne co en Chine, donc je répondrais le plus régulièrement possible !




avatar
Jeu 2 Juin - 11:07
Alcea

Messages : 147

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
2 Mai 2022

Un sommeil stable... Pour l'instant, ça ne te dérange pas plus que ça puisque tu n'es pas la seule à te lever tôt le matin et ça te fait plaisir de passer du temps avec ta colocataire. Doux sourire sur ton jolie visage de poupée. Tu es comme tu es et peut-être qu'un jour tu évolueras ou changeras mais ce n'est pas encore le moment. Puis, maintenant tu es une ranger malgré que... tu n'as pas encore fait de missions mais tu te laisse le temps après tout t'es encore une débutante dans le métier. Tu tournes la tête vers la voix de Mei avant de te saisir de ton feutre « Ça se passe, je ne suis encore que débutante puis j'ai du mal à m'imposer sans ma voix. Du coup, je regarde tous le monde courir partout en triant les archives du QG. C'est tellement le bazar dedans que je me dis que quelqu'un doit bien ranger ça. » Tu tournes l'ardoise et lui montre avant de la reprendre et d'écrire à nouveau quelques mots « Et oui, cette voleuse on dirait... un fantôme. Personne ne l'a interpellé... les victimes l'ont juste vu mais personne d'autres... cette histoire est réellement bizarre, j'espère qu'on trouvera vite les shiny volés. Ils doivent être apeurer sans leur propriétaire. ». Tu tournes ta tête vers la télé quand Mei l'allume et fait une moue boudeuse. Le mariage de Mei.... tu ne veux pas qu'il ait lieu. Tu ne veux pas que ce type vole ta colocataire et ta partenaire des matinées commençant à 4h du matin. Pour toi, c'est juste triste... et pour Mei... accepte-t-elle cette situation ? Tu la regardes à travers tes grands yeux et écris sur ton ardoise « Tu n'as pas à t'excuser. Toi ça va ? Après tout, je dirais "je m'y oppose !" comme dans les mauvais films romantiques où la mariée part avec quelqu'un d'autre ! Je te kidnapperai, juste à la cérémonie. » Tu ris un peu de ta bêtise en lui montrant l'ardoise. Tu sais que tu ne pourras jamais faire ça car on te virera de la salle de cérémonie plus vite que tu ne pourras t'interposer. Tu espères juste que Mei va bien avec ce mariage. De toute façon, si ce type lui fait du mal, tu voleras au secours de ton amie. Hors de question qu'il lui force à faire des choses qu'elle ne veut pas. Tu es prête à tout pour elle, quitte à l'emmener jusqu'au bout du monde pour fuir cette réalité.
HRP :
T'inquiète pas, prend ton temps o/



ω The sea take my heart away, destroy my kingdom and my crown. I'm on the way to built again my old glory...
avatar
Jeu 23 Juin - 18:35
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

Grignotant un énième toast, j'observais Judith écrire à nouveau sur son ardoise. Je commençais à me demander si ce ne serait pas plus simple pour elle que j'apprenne au moins à comprendre le langage de signe. S'exprimer ainsi, constamment à l'écris, ne devais pas être très pratique pour elle, même si cela avait un côté assez mignon.

Lorsque je lus ses mots, un sourire apparu progressivement sur mon visage, j'émis alors un léger rire, imaginant une telle scène surréaliste.

« Ne t'en fais pas je vais bien. »

Puis j'ajoutai les joues rougis par la gêne.

« Akito est quelqu'un de bien. »

Je me grattais la tempe esquissant un petit sourire embarrassé. Puis, reprenant une expression un peu plus neutre, j'ajoutai enfin.

« Ce qui m'agace c'est que la région entière soit au courant de moindre détail de la cérémonie à venir… Plus la date approche, plus les médias n'en font tout un cirque. Il y a certainement bien plus important que cela. »

Je soupirai avant de reprendre.

« C'est limite si les Alceens n'en savent pas plus que moi sur mon propre… ! »

Je me stoppais, me rendant compte du mot que je m'apprêtais à prononcer. Je sentis le rouge me monter aux joues, je me mis alors à bafouiller en baissant la tête, tentant de me cacher derrière ma frange de cheveux.

« Ma-ma-mariage… »

C'était vraiment embarrassant à dire à voix haute, sans doute parce que j'avais toujours autant de mal à réaliser moi-même ce que tout cela pouvait signifier.

Je secouais légèrement la tête, chassant mon soudain embarra, lorsque j'entendis un miaulement à travers la porte du salon. Kaiko apparue en baillant et en s'étirant. La petite Lixy s'approcha de nous, avant de grimper sur mes genoux en ronronnant.




avatar
Ven 1 Juil - 10:10
Alcea

Messages : 147

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
2 Mai 2022

Si cet Akito était quelqu'un de bien alors ça irait... tu suppose. Tu ne sais pas trop comment il est après tout. Tu ne sais même pas comment sera la nouvelle vie de Mei. Tu ne peux même pas imaginer ce qu'elle peut endurer en ce moment. Tu espères au moins qu'elle ne feras pas semblant d'être heureuse et avec un peu de chance elle finira peut-être par vraiment aimer cet inconnu.
Tu souris doucement en voyant la Lixy monter sur les genoux de Mei. Les pokemons commencent à se réveiller, peut-être que le temps a déjà bien filer et qu'il va falloir y aller. En tout cas, ton statitik lui bouge légèrement dans ta chevelure blonde avant de descendre jusqu'à ta main droite avec une toile. Il est aveugle et toi muette mais vous êtes très complice puis vous parlez le morse avec sa toile pour vous comprendre alors qu'avec la petite Lys c'est différent. Elle comprend bien le langage des signes et elle te répond généralement par ce langage avec ses petites pattes. Ce qui est assez drôle mais une fois qu'elle aura évolué au dernier stade, elle ne pourra plus faire de signes pour communiquer.
« Je veux bien le croire que les médias en font trop. Ils en font toujours trop puis je ne suis pas sûre qu'ils aient de véritables informations. Mais t'inquiète pas, après tout tu n'as qu'à demander à faire un mariage en petite communauté et le problème sera réglé. ». Tu lui montres ton ardoise avec un léger sourire. La rassurer pour le moment est ce qui est le mieux à faire vu qu'elle va devoir se marier avec cet Akito. Tu réécris sur ton ardoise doucement « Puis, peut-être que tu apprendras à aimer Akito qui sait... ça serait l'idéal pour vous, vu les circonstances. » Tu lui montres pas tout à fait convaincue par ce que tu as écris. Tu hausses les épaules car tu ne sais pas trop quoi penser de la situation actuelle. Mais ce qui est sûre c'est qu'elle restera ton amie et que tu pourras la voir au QG des rangers.



ω The sea take my heart away, destroy my kingdom and my crown. I'm on the way to built again my old glory...
avatar
Lun 4 Juil - 5:46
Kawada Ranger

Messages : 1083

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur


Tortured nights
Ft. Judith Owaren




Alcea - Route 10 ; Frewick - 02.05.22

Caressant machinalement le pelage de Kaiko qui ne cessait de ronronner aussi bruyamment qu’un moteur, j’aperçu du mouvement dans les cheveux de Judith, je me doutais bien sûr qu’il s’agissait de Chapo, le Statitik de la jeune ranger qui nichait dans cet endroit peu commun.

Sentant le poids de ma courte nuit soudainement me peser, je baillais, avant de baisser les yeux sur l’ardoise de mon amie qui s’adressait à nouveau à moi. Je lâchai alors dans un petit soupire.

« Malheureusement, ce n’est pas à moi d’en décider. Et je pense qu’il en est de même pour Akito qui est pourtant chef famille. Ce sont nos mères et les doyens qui s’occupent de tout cela, quant à moi, je n’ai pas vraiment mon mot à dire. »


Il était clair que Judith ignorait tout de ma position au sein des familles fondatrices, mais qui pouvait lui en vouloir pour cela ? Enfin de toute façon, je comptais bien toucher de mots à mère au sujet de certaines de mes « exigences » à propos de la cérémonie, notamment quant au choix de mes témoins. Je savais qu’elle s’y opposerait sans doute, préférant que des membres de la noblesse soit désigné pour cette tâche, mais j’étais déterminé à ne pas céder.

« Mais... Je te remercie. »

Apercevant à nouveau l’ardoise de Judith, mon teint vira à nouveau vers une couleur pivoine à la vue de ses écrits. Je tentais d’articuler une réponse, je ne pouvais en sortir que des marmonnements incompréhensibles.

Une fois calmé je détournais le regard vers l’horloge, il était temps d’y aller. Le temps était passé vite mine de rien, l’avantage de vivre avec une amie insomniaque.

« Bon, il faudrait commencer à se préparer pour aller au QG. On sera encore en avance je suppose, mais qui va nous le reprocher de toute façon. »

Je hausse les épaules en souriant sur ses mots, puis je commençais à doucement débarrasser ce qu’il restait de notre petit déjeuner.
Hors RP
Hop ! Je m’arrête ici ! Préviens moi si tu postes ou non derrière, savoir si je clos ou non. x3 En tout cas merci pour ce rp ! Faudra qu'on remette ça dans un autre contexte ! o3o/




Contenu sponsorisé


 

Tortured nights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Neverwinter Nights 2 - Textures Pack
» Chronique Vampire Masquerade : "White Nights" (4)
» Du nouveau chez Glénat
» Holden • Remember how we used to dream, those nights would never end...
» 03. [Pierce's] It feels like one of those nights...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook