Partagez | .
 

 [Event - libre] Un petit tour à la fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Lun 24 Oct - 18:46
Centrale de police

Messages : 609

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Date : 28.10.2022
Feat : libre
Un petit tour à la fête
   
L'été a laissé place à l'automne, le froid nocturne revenant par la même occasion, rendant également les journées moins lourde mais, toujours chaude malgré tout. Aujourd'hui, notre jeune héros s'était rendu sur la route 15 pour pouvoir entraîner ses compagnons avant de retourner à Tolga pour se reposer un peu. La mâtiné et le début d'après-midi, il s'était concentré sur Malygos, afin de l'habituer un peu pus à son nouveau mode de vie. Le Draco a très mal vécu son début de vie en captivité et, Kaneki avait préféré le laisser tranquille, le faisant sortir dans des endroits où le majestueux Draco pouvait se baigner. Aujourd'hui, notre Ranger a tenté d'intégrer complètement Malygos au sein de l'équipe car, si il a pu faire connaissance avec ses trois autres Pokemon, il s'est montré peu sociale et distant avec eux, préférant les ignorer et rester dans son coin.

Cherchant alors à connaître un peu plus le serpent dragon, Kaneki a passé beaucoup de temps à essayer de l'approcher en douceur, de tenter à le mettre en confiance, aujourd'hui, il semble avoir fait des progrès avec Malygos qui n'a pas rechigné face à la nourriture que lui a proposé son nouveau maître, même si il refuse pour l'instant de le voir comme tel. Ainsi, ils avaient tous mangé dans la vallée avant que Kaneki ne tente d'approcher en douceur, une fois encore, le Draco. Si au début, Malygos se montrait plutôt hostile, désormais, il reste de marbre, suivant toute de même le Ranger du regard.

C'est avec douceur que Kaneki s'est occupé de faire briller, avec douceur, les écailles du dragon. Est-ce que cela avait plut au Pokemon ? Aucune idée, il n'en a rien montré, il est juste resté statique tout le long, acceptant par moment ce que notre héros lui offrait en friandise pour le féliciter.

Maintenant qu'il avait terminé et, qu'il se trouve désormais à Tolga, Kaneki déposa ses Pokemon au Centre Pokemon afin qu'ils se reposent un peu, pendant qu'il ira prendre place dans un café, boire un thé. Il en choisit un, pas trop bondé et, s'installa à une des tables extérieurs, attendant qu'on vienne prendre sa commande, profitant de ce moment de repos et de tranquillité ...

    Demandes de modération
• Plein d'essence [actuellement 1|5] = 1.125 P$
• Achat de 2 tickets de tombola : 6 et 12 = 1.000 P$

Merci ♥
Code © N3M0


avatar
Mer 26 Oct - 13:36
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
Vous achetez :
04 × Doses d'essence : 1.200 P$
02 × Tickets de tombola : 1.000 P$
Total : 2.200 P$


avatar
Ven 28 Oct - 20:36
Scilla

Messages : 67

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Cela faisait quelques jours déjà que Zinovi avait son nouveau compagnon, nommé Lialka. Et bien que leur première rencontre avait été assez mouvement, vu que ce pokémon avait clairement eu l'intention de le tuer ( disait Zinovi, exagérant la situation ), il se trouvait que cette petite poupée tournoyante était en fait .. affreusement maladroite. En même pas 5 jours, elle avait déjà écrasé la patte de Pwet au moins 3 fois, et elle avait foncé sur les pieds de son récent propriétaire au moins 8 fois.. Et même lancé à petite vitesse, ce pokémon qui ne faisait que tourner tourner et tourner lui avait bien amoché les pieds.

Alors c'était sur sa petite banquette que Zinovi se mettait de la pommade cicatrisante sur une plaie que Lialka avait causé juste hier. En effet, après avoir .. roulé, ou marché sur une patte de Pwet, qui en avait déjà marre – le pauvre il ne lui reste qu'une patte, si en plus on lui écrase l'autre.. -, une petite course poursuite s'était fait dans le petit appartement et le petit pied tournoyant du Balbuto avait heurté le petiiit pied du petit Zinovi qui se retrouvait avec une touuuute petiiiite plaie bien creuse.

… Ou pas, en fait la plaie prenait toute la largeur de son pied. Après cela, le Balbuto semblait s'être calmé, mais il restait dans son coin, comme intimidé maintenant.

Zinovi se mordait la lèvre, puis il fit un léger bandage à son pied, avant de regarder le petit pokémon qui ne bougeait pas, semblant mort, appuyé contre son buffet.

Le chercheur soupirait, pensif. Il n'aurait jamais pensé, avant sa rencontre avec Pwet, avoir des pokémon avec lui.. et encore moins chez lui.. Et il pensait encore moins qu'il aurait dû mal à les laisser hors de la pokéball, car ça lui brisait le cœur..

Encore, à l’extérieur, ou du moins, en ville ça ne le dérangeait pas, mais une fois qu'il y avait de la place pour circuler, Pwet sortait de sa pokéball. Il allait devoir travailler un peu plus et se payer un appartement plus grand.. Il lui restait encore quelques économies, alors ça devrait être possible ça.

Il ne se serait jamais douté que ce pokémon, au début si agressif, serait timide ou facilement vexé, découragé...

« Aller, Lialka, Pwet. On va en ville. Enfin, Pwet, tu vas dans ta pokéball, et Lialka.. On va t’entraîner dans la rue, on va user la manière forte. »

Le jeune homme sortit donc de son appartement minuscule avec sa petite banane afin d'y mettre la pokéball de Pwet, et il sortit avec Lialka dans ses bras, il se dirigea alors vers des petites rues, après tout, ici, être amical avec ses pokémon c'était limite un crime.

Une fois entrée dans la ruelle sombre et déserte, il posa son pokémon à terre, et il lui dit d'avancer.

« Ton but, c'est de ne pa toucher les murs.. Essaye d'avancer en tournant, mais en ligne droite.. »

Bien sûr, cela aurait été trop beau que cela se passe comme prévu. Sûr de lui, le Balbuto commença donc à avancer, et même si au début il se contrôlait plus ou moins, il prit de la vitesse, sûr de lui, et il commença alors à se heurter à tout les murs. Paniqué, Zinovi se mit à courir après, mais son pokémon semblait aller de plus en plus vite, et il quitta même la ruelle.

Zinovi s'arrêta brutalement en entendant un bruit assourdissant de bois qui s'écroule, marmonnant une grossièreté avant de quitter la ruelle lui aussi.

Son visage devint tout rouge de honte, de peur et de surprise quand il vit la terrasse extérieur d'un café qui avait été malmené par..

« Lialka... Nooon.. Pitié. »

Pratiquement toutes les tables et les personnes assisses à l’extérieur avait été légèrement propulsé par la catastrophe qu'était le Balbuto. Mine de rien, un pokémon ainsi d'une vingtaine de kilos, qui mesurait un demi-mètre, lancé à pleine vitesse comme une toupie.. Ça faisait des dégâts..

Zinovi se hâta d'aller récupérer son pokémon sous une table renversée, vérifiant que Lialka allait bien – ce qui n'était pas trop le cas, puisqu'il semblait sonné - puis il se releva, regardant les personnes autour de lui qui le dévisageaient.

Il eut un sourire nerveux, haussa les épaules et dit.

« ..Euuuhm.. Désolé.. ? »


- MODERATION -

Achat de x2 ticket Tombola, le 9 & le 16 = 1'000P$
avatar
Sam 29 Oct - 1:36
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Visite
28.10.2022



R
oulant à toute allure sur les routes de Scilla, tu regoûtais à l’effet grisant de la vitesse. Cela t’avait réellement manqué bien que tu fisses bien plus attention, ne connaissant ni les routes ni la circulation de cette région. Tu découvrais ce nouveau monde dans lequel étaient nés tes géniteurs expliquant le peu d’estime qu’avec ta famille envers les pokémons. Ça n’avait rien à voir avec Alcea ; l’air était plus sec et froid à l’approche de l’hiver, comme si l’atmosphère du désert voisin empêchait la chaleur de stagner dès que le soleil se couchait. Le paysage était en harmonie avec ce climat, sableux, terne, comme si la vie peinait à y faire son nid. Tu ne voyais que très peu de pokémons sur ton chemin, se terrant dans leur tanière, et puis de toute manière Lewis t’avait bien mis en garde concernant le comportement des animaux dans cette région. Il était préférable que tu n’en croise pas, car ceux qui sortent sont rarement pacifique.
Il te fallut une heure pour arriver à Tolga, selon le plan et les explications de ton frère. Il t’avait longuement indiqué le chemin à suivre de peur que tu te perdes et à force tu avais dû insister pour qu’il te laisse enfin partir. Mais tu ne pouvais lui en vouloir de s’inquiéter vu ce qui t’était arrivé dernièrement. Enfin, le fait que tu avais repris des kilos après ton séjour chez lui l’avait tranquillisé. D’ailleurs tu te sentais mieux en forme. C’était amusant de le voir soucieux, lui qui montrait rarement son affectivité. Un truc de famille sans doute.

Tu garas ta moto dans le garage prévu à cet effet, près de la foire, alors que je lâchais le guidon sur lequel je m’étais accroché pendant le voyage. Tu ne pouvais pas me mettre dans une pokéball, je ne pourrais exercer mon travail sur toi et ça aurait fait désordre sur la route que tu me fasses une crise. Mais, j’avoue que j’aurais préféré.
─ T’es un malade de rouler aussi vite… tu veux nous tuer !
Tu te marres, on a du déjà te la faire celle-là. Enfin, tu avais l’air à l’aise sur le bitume, avoir l’habitude, c’est déjà plus rassurant. Mais bon, pour me baptême je m’en serais bien passé. Je lévitai vers toi, pour me mettre à ta gauche, jetant un regard au ténéfix qui s’extirpa de ton ombre. C’est vrai qu’il n’a pas de pokéball celui-là. Quel étrange personnage, je ne comprendrais pas ces pokémons qui s’inquiète des humains. Enfin, c’est sans doute parce qu’il l’a été avant de devenir un spectre. Je n’aime pas les fantômes, on sait jamais trop sur quoi tomber. Ancien pokémon ou humain, dans tous les cas ce sont des morts qui ne devraient pas être là.
─ J’veux pas dire mec mais, tu devrais faire gaffe à Adam, ici les pokémons sont vite volés, alors si en plus ils ne sont pas capturés…
─ Hum… ouai t’as raison. Gr… Adam, tu veux bien rester cacher ? J’voudrais pas qu’il t’arrive un sale truc.
Le pokémon ténèbres baissa ses oreilles, faisant une mine triste avant d’afficher un large sourire en comprenant que tu t’inquiétais pour lui. Il se fondit donc dans ton ombre, remontant dans ton dos pour y rester accroché comme un motif. Tu eus un frisson puisqu’il d’une certaine manière, il était à moitié dans ton corps, mais tu t’y fis rapidement. Tu détestais cette sensation, l’ayant déjà vécu avec d’autre spectres, mais avec lui, ça te dérangeait plus.
Tu décidas de ne pas libérer tes autres pokémons, par précaution, sauf Majora. Tu ne l’avais jamais mis dans sa pokéball mais maintenant, avec sa taille tu ne pouvais plus voyager sans passer par là. Et puis vu le thème actuel de la fête, il pourrait se fondre plus facilement dans la masse. Tu te tournas vers la créature qui te fixait en respirant bruyamment comme si elle allait mourir d’un instant à l’autre. Un sifflement que tu avais mis du temps à t’habituer.
─ Bon écoute Majora, si on te parle, tu ne dis rien d’accord ? Pas un bruit, pas un cri. Tu restes calme.
Le zombie acquiesça avant de chercher une caresse sous ta main. Oh gros, si j’avais bien saisi tes pensées, tu voulais le faire passer pour ton fils muet. Pourquoi pas, c’est vrai qu’il était assez grand et étrange pour faire penser à un gosse déguisé. Dommage que tu ne puisses pas user de cette esquisse tous les jours avec la gueule de cadavre qu’il a. Tu sortis le masque coloré que tu lui avais fait et lui fit enfiler. Ouai il est quand même moins flippant le bougre comme ça.

Nous nous dirigeâmes vers la fête. Je ne pensais pas que tu aimais ce genre d’endroit. Mais faut croire que si car je sentais que ça t’apaisait. Tu en oublieras tes soucies actuels et surtout fallait bien attendre le temps qu’Absolem te recontacte, car tu savais que maintenant que tu étais sur pied il allait vouloir te revoir, te reparler de ce qu’il t’avait dit. Mais pour le moment, tu n’y pensais pas. Tant mieux ça me fait moins de travail.
Tu t’approchas d’un stand pour acheter quelques friandises et chocolat. Tu en donnas au kécléon avant de te tourner vers moi.
─ Tu en veux un, Agahnim ? Me demandas-tu naturellement.
Je te regardai, perplexe, c’était bien la première fois qu’un humain me proposait un bonbon sans retour.
─ Euh… ouai… merci.
C’est bon les chocolats en fait, je lévitai autour de toi, l’air de rien avant que tu te marres et m’en tende un autre que je pris rapidement. Bon ça va hein ! N’abuse pas de cette faiblesse sinon je te fige. Tu gardas un sac entier dans ta poche et je te demandais pourquoi on ne le mangeait pas tout de suite.
─ Bah ce sont pour les autres… quand on sera plus tranquille.
Ah bah oui bien sûr, où avais-je la tête. Tu sais que tu paraîtrais pour un déviant à te comporter ainsi avec des pokémons ? Enfin, en même temps si je suis là c’est parce que tu es un peu taré. Mais bon, je dois avouer que ce n’est pas déplaisant ce genre de petites attentions.

Tu achetas d’autres petites choses avant de te diriger vers un bar pour aller te poser un peu. Mais à peine arriver, que l’hécatombe s’abattit en terrasse. Un pokémon fout fonça droit dessus, faisant voler table, chaises et clients dans tous les sens. Tu t’écartas pour esquiver un objet non identifiable, un pied de tabouret peut-être et t’avanças pour voir les dégâts.  Un pauvre gars avait l’air de se débattre par terre avec sa chaise et Adam se dirigea immédiatement vers lui pour l’aider à se relever. Tu te dirigeas donc vers lui pour ne pas perdre ton compagnon.
─ Hey ? Ça va ?
Tu n’eus pas le temps d’avoir de réponse que tu entendis une voix s’élever derrière toi qui s’excuser. Te retournant vers lui, tu le regardas froidement.
─ Tu ne peux pas faire attention, je…
Tu t’arrêtas, tu aurais pu profiter de la situation pour le verbaliser à ton compte vu les pratiques rangers qui se font ici, mais tu n’étais même pas censé être ici toi-même. Tu jetas un regard sur le ténéfix qui tapotait gentiment le pantalon du garçon pour virer la poussière. C’était quand même bizarre pour toi de le voir si serviable.


Moderation's time !

→ Transfert translateur de Ténéfix à Abra : Raison voir rp à Gilen du 23.10.2022.
→ Don de 4 chococoeurs à Ténéfix et 5 chococoeurs à Kécléon.

Achats :
02 × Tickets de tombola n°4 et 19 : 1.000 P$
10 × Tickets pitrouille : 5.000 P$
04 × Doses d’essence : 1.200 P$
Total : 7.200 P$

► Multi-exp. activé.
► Duplicateur d'Exp. activé.

Merci ! ♥






Dernière édition par Alice J. Kishgal le Sam 29 Oct - 1:38, édité 1 fois
avatar
Sam 29 Oct - 1:36
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Alice J. Kishgal' a effectué l'action suivante : Destin


'Pitrouille' :

Résultat :


avatar
Dim 30 Oct - 15:58
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
    Zinovi
Vous achetez les tickets de tombola 9 et 16.
Cela vous coûte 1.000 P$.

    Alice
      Achats
    Vous achetez :
    - Tickets de tombola 4 & 19 : 500 x 2 = 1.000 P$
    - Dose d'essence x4 : 300 x 4 = 1.200 P$
    - Tickets Pitrouille x 10 : 500 x 10 = 5.000 P$
      Total : 1.000 + 1.200 +5.000 = 7.200 P$

      Tickets Pitrouille
    Vous remportez 6.000 P$

      Dons & Gestion
    Ténéfix ne tient plus Translateur.
    Abra tient Translateur.

    Vous donnez 4 Chococoeurs à Tenefix. Il récupère 80 PV et gagne 20 points de bonheur.
    Vous donnez 5 Chococoeurs à Kecleon. Il récupère 100 PV et gagne 25 points de bonheur.
      Veuillez retirer 9 Chococoeurs (16 ► 7) de votre Inventaire.


avatar
Mar 8 Nov - 20:41
Centrale de police

Messages : 609

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Date : 28.10.2022
Feat : libre
Un petit tour à la fête
   
Installé tranquillement sur la terrasse d'un café, notre jeune héros ne pensait vraiment pas que sa journées se passeraient ainsi, lorsque quelque chose déboule à toute vitesse. Mettant un boxons monstrueux sous son passage, la chose non identifié fait valsé bon nombre de table et de chaise et, malheureusement, Kaneki fut prit dans ce bazar sans nom. Prisonnier sous une chaise, ayant basculé en arrière à cause de cette tornade inconnu, notre jeune Ranger essaye désespéramment de se redresser mais en vain. Fort heureusement, quelqu'un vint l'aider à se débarrasser de cette chaise et l'aider à se lever. Kaneki se dépoussière rapidement, un Pokemon l'aidant déjà dans cette tâche, prononçant un « merci » autant à l'inconnu qu'à ce Tenefix. Il tourna ensuite la tête afin de voir qui a causé tant de désordre.

Un Balbuto. Ce qui a causé tant de bazar est un Balbuto et, visiblement, il s'agit de son dresseur, le jeune homme qui maintient son Pokemon toupie. Kaneki lâche un soupir avant de jeter un regard autour de lui. Voilà qui va mettre en rogne les personnes présentes, d'autant plus que les habitants de Scilla sont tout sauf sympathique …

Tandis qu'un homme arrive à grande enjambé en direction de la zone d'apocalypse, Kaneki devine assez rapidement qui était cette personne et, afin d'éviter tout problème inutile, il sortie son badge de Ranger et le présente à l'homme  au visage rouge de colère.

« Ranger Saito. Je m'occupe de cette personne. Je vous laisse le soin de ranger votre terrasse. Je suis sûr que ce jeune homme s'en veut et va vous présenter ses excuses. »

Kaneki tourne la tête vers celui à qui appartient le Balbuto, essayant de lui faire comprendre qu'il ferait mieux de s'excuser face au gérant pour éviter tout problème. Certes, cela n'allait pas satisfaire le gérant mais, pour l'heure, Kaneki ne pouvait pas faire plus et il n'a aucune envie que la situation dérape. Ainsi, il attendit que le gérant parte ensuite avant de lâcher un soupir.

« Et bien, votre Pokemon a fait pas mal de grabuge. Faites attention, certains n'aiment pas ce genre ce problème. »

Le Ranger s'approche ensuite doucement du Balbuto avant de s'accroupir à sa hauteur et porte doucement sa main vers lui pour ne pas l'effrayer, prêt à poser sa main sur sa tête si jamais le Pokemon l'accepte.

« Quant à toi, tu dois faire plus attention. Beaucoup n'apprécient pas les Pokemon donc, fais attention. »

Il se redressa ensuite, jetant un autre coup d’œil autour avant de fixer l'homme au Tenefix et lui offre un sourire.

« Merci pour votre aide également. Vous avez un Tenefix vraiment adorable. Je me nomme Kaneki, Saito Kaneki. »

Il passa son regard sur les deux hommes, l'un après l'autre. Ils ne semblent pas être comme le reste des habitants de Scilla. Peut-être ne sont-ils pas originaire d'ici ? En tout cas, cela ne lui fera pas de mal de croiser des personnes plus sympathiques que ceux qui peuplent cette région ...

Code © N3M0


avatar
Ven 11 Nov - 14:35
Scilla

Messages : 67

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Zinovi mordit sa lèvre nerveusement, puis il souffla, regardant ce qui était sûrement le gérant, le patron, le boss du café.. Les gens de Scilla étaient horribles, alors il s'attendait à s'en prendre plein le visage mais..

Un des clients qui était tombé à cause de Lialka présenta ce qui semblait être un badge à l'homme furieux. Alors, comme ça, c'était un ranger ?

Zinovi, cependant, le trouver déjà étrange, ce ranger.. D'ailleurs, celui-ci se retourne, et le jeune homme fut perdu dans le regard de l'autre. Nan. Quelque chose était douteux avec ce type..

Un raclement de gorge fit sursauter le jeune chercheur, en pleine réflexion, et celui-ci s'excusa nonchalamment. Il se fichait bien de ce patron, avec ce ranger derrière qui lui avait assez sauvez la mise.

Bien que ses excuses ne semblèrent pas convenir au patron du café, celui-ci n'eut nul autre chois que de les accepter. Dans son dos, Zinovi ne se pria pas pour lui tirer la langue, avant de s'accroupir, tapotant la tête de Lialka, avant d'émettre un léger rire.

Il s'arrêta de ricaner quand il aperçut son « sauveur » s'approcher. Il se releva alors, et croisa les bras, se fermant totalement.

« Et bien, votre Pokemon a fait pas mal de grabuge. Faites attention, certains n'aiment pas ce genre ce problème. »


Zinovi resta muet, et il fronça même les sourcils quand il s'abaissa, lui aussi, pour être à la hauteur du pokémon maladroit.

Soit ce ranger venait d'Alcea, ce qui expliquait sa gentilesse douteuse, soit c'était un arnarqueur, ce qui expliquait sa gentilesse douteuse.

… Oui, bon. Dans tout les cas, Zinovi était sur ses gardes. Quelqu'un d'aussi gentil, ici, ne tiendrait pas longtemps.

Lialka n'avait pas accepté que cet inconnu le touche, mais lors qu'il lui conseilla de faire attention, le pokemon tourna quatre fois sur lui-même, en guise de réponse, semblant confiant quant à l'être humain devant lui.

Et de ce fait, le plus jeune se renferma encore plus. Comme la conversation n'allait pas plus longtemps, le gentil ranger se tourna vers un homme que Zinovi n'avait pas du tout capté. Un gaillard un peu plus grand, accompagné d'un Ténéfix.

« Merci pour votre aide également. Vous avez un Tenefix vraiment adorable. Je me nomme Kaneki, Saito Kaneki. »

Un frisson de dégoût parcourra le corps de celui-ci, alors qu'il jugea le dos de ce type. C'était impossible que ce mec vienne de Scilla tout compte fait. Même un arnaqueur d'ici n'agirait pas comme ça avec les autres pour tenter de les piéger.

Zinovi n'y voyait là qu'hypocrisie, et il commençait déjà à ne pas aimer ce type. Encore quelqu'un qui voulait sauver le monde, aider les humains et les pokémon, encore un idiot de plus, un hypocrite, qui venait à Scilla pour savourer la détresse des autres, oh oui, que le monde à Alcea était beau et tout rose..

Plus il pensait, plus son visage devenait rouge de haine, et plus il avait envie de partir et.. Mais oui, tiens. Qu'est-ce qui l'empêchait de partir au final ?

Alors que ce type parlait et faisait la conversation avec le mec bizarre et son Ténéfix, Zinovi lui, prit doucement Lialka entre ses bras, et il faisait doucement plusieurs pas en arrière.

Même si ce mec l'avait « sauvé », il se fichait bien de ce qu'il pouvait penser, ou lui dire. C'était une rencontre comme une autre, et Zinovi y mettait déjà un terme. Toute façon, il ne voulait pas avoir affaire avec les gens d'Alcea.
avatar
Jeu 22 Déc - 20:43
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Visite
28.10.2022



L
e jeune brun était en réalité un ranger du nom de Saito. Tu te bénis soudainement de ne pas avoir précisé ton métier, n’étant pas habilité à être à Scilla, tu aurais pu avoir des soucis. Tu le laissas donc régler le problème, comme un professionnel. Il n’avait pas l’air de correspondre à la description des rangers véreux que t’avait faite Lewis, il avait l’air gentil et pas du tout dans son élément. En même temps, bien que tu sois un sale type, tu ne l’étais pas vraiment non plus, trop proche de tes pokémons pour ne pas paraître étrange.
Il te remercia, ainsi que ton ténéfix qui était retourné s’agripper à ta jambe de ses petites griffes, pas très à l’aise. Tu te baissas pour le faire monter sur ton épaule sur laquelle il se sentit bien mieux, esquissant un sourire dentelé au ranger.
─ Merci, répondis-tu au jeune homme, sans fioritures.
Tu restais tout de même sur tes gardes, sait-on jamais, jetant un coup d’œil aux serveurs qui remettait tout en place avant de les poser sur moi, soupirant. En fait, je me faisais vraiment chier, alors je m’amusais à m’assoir sur les tables qui devaient être rangées, me téléportant et revenant à la même place dès qu’on tentait de me virer. Les serveurs pestaient et tu faisais semblant de pas me voir. Il est vrai que j’avais beau être apprivoisé, je restais un pokémon de Scilla : j’aimais faire chier les humains. Je n’irais pas jusqu’à les agresser, c’est bien trop fatigant, mais les emmerder était assez jouissif. Mais au bout d’un moment je me lassai et finis par revenir à tes côtés, un sourire narquois au museau.
─ T’as fini de jouer ? Soupiras-tu.
─ Woui ♥, répondis-je avec fierté.
Tu sentis les regards des barmans te foudroyer, mais dis rien, revenant au ranger.
─ Ouai enfin c’est le seul qui soit adorable… avec Maj…
Tu regardais à côté de toi, te figeant, Majora avait disparu. Tu regardas autour de toi, essayant de garder contenance malgré la panique qui envahissait ton esprit avant d’enfin l’avoir dans ton champ de vision. Le crétin venait de sauter sur l’autre personnage, alors qu’il se barrait après quelques mots et s’était mis à lui lécher affectueusement le visage du haut de son un mètre soixante, oubliant qu’il avait fait une belle poussée de croissance dernièrement.
─ MAJORA !!!!
Tu te dirigeas vers eux, choppant le zombie par la crinière et le tiras en arrière. Tombant sur son arrière-train, il leva les yeux vers toi, tirant la langue et remuant sa queue, content. Perplexe, tu regardais le jeune homme et son babultio.
─ … Malgré ta gueule, tu dois être un chic type pour que Majora soit si affectueux avec toi… d’habitude, il a les humains en horreur.
C’était assez direct comme paroles mais ça avait le mérite d’être clair. Tu lui tendis la main pour le relever.




avatar
Sam 24 Déc - 17:02
Centrale de police

Messages : 609

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Date : 28.10.2022
Feat : libre
Un petit tour à la fête
   
Tandis que Kaneki parle à l'inconnu au Tenefix, se présentant à lui mais ce dernier ne semble pas vouloir donner son identité, il faut dire aussi que le jeune Ranger ne lui a pas demandé directement. Le Tenefix joua les timides, se cachant derrière son maître, l'autre étrange personnage au Pokemon toupie fila sans rien dire. Toutefois, l'étrange Pokemon du brun, semblable à un humanoïde des plus bizarre, ne semble pas de cet avis et part intercepter l'autre.

Inquiet de ne pas voir son Pokemon dans les parages alors qu'il allait le lui présenter, il appela son compagnon avant de finalement le retrouver, accroché à l'homme au Balbuto. Kaneki suivit le brun jusqu'à son Pokemon, tout de même intrigué par cette bestiole. Visiblement son Pokemon n'aime guère les humains, pour quelle raison ? Est-ce un Pokemon originaire de Scilla ? Fort possible, Kaneki ne connaît pas l'identité de ses interlocuteurs, ni d'où ils proviennent et vu la façon qu'a eu l'autre de tenter de filer en douce, il ne semble pas vouloir taper la discute avec les deux autres.

« Votre Pokemon est bien étrange, mais intéressant. »

Annonça-t-il en arrivant non loin de l’humanoïde vert, de son maître ainsi que de l'autre. Le monde regorge parfois de Pokemon dont on ignore totalement l'existence et c'est probablement le cas pour celui-ci également.

Code © N3M0


avatar
Lun 13 Mar - 14:34
Scilla

Messages : 67

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
(Désolé du temps d'attente ;v; )

Après avoir mit quelques mètres de distance entre lui et les deux autres humains, Zinovi posa Lialka à terre, lui tenant le bras, en le faisant tourner en rond. Les deux nouveaux amis avançaient comme s'ils dansaient, mais cela ne dura pas.

Au début, l'humain ne comprit pas ce qui lui arrivait, on lui avait sauté dessus, et maintenant il sentait une chose humide, baveuse et chaude sur son visage. Après plusieurs millièmes de secondes, il finit par frissonner face à ces sensations étranges, puis il ne sut s'il devait rire ou être dégoûté, et de toute façon, avant que cela n'arrive, l'homme qu'il avait rencontré quelques minutes auparavant tiré le pauvre.. Kecleon, il supposait, et il put se relever, restant cependant assit par terre.

L'orphelin pencha la tête légèrement sur le côté en plissant les yeux, ce Kecleon était étrangement grand pour son espèce, mais encore, il était.. totalement différent.

Pendant quelques secondes, Zinovi fut même.. mal à l'aise, et sa respiration commença à doucement s'accélérer. Il connaissait cette sensation déplaisante. Il se mordit la lèvre en observant le pokémon devant lui. Il faisait, au moins, plus de 55 cm de plus qu'un Kecleon normal. Bon, certain Kecleon était plus petit ou plus grand, mais ça ne dépassait rarement les 15 cm de plus ou de moins..

Dans tout les cas, Zinovi ressentait ce certain malaise, ce pressentiment que .. ce Kecleon était très loin d'être juste original. Il se secoua la tête, espérant que ces pensées s'en aillent; malgré tout, ce Pokémon était tel qu'il était, et peut-être qu'il n'y était pour rien et.. Toute façon, il lui semblait amicale.

Restant méfiant, il leva la tête, voyant le ranger arriver. De toute façon, si ce dresseur était un voleur, il serait déçu de le voler, Zinovi n'avait pas grand chose à perdre.

Son dresseur parla, et Zinovi ne put s'empêcher de rire.

" Horreur des humains, dites-vous ? Peut-être qu'il a sentit que nous avions un point commun.. "

Le chercheur se releva, grattant sa nuque douloureuse, puis il écouta la courte parole du ranger. Il ne pouvait qu'acquiescer à ses propos.

" Je suis d'accord avec le ranger. Etrange... Mais intéressant. "

Il avait parlé, mais sa phrase était presque un murmure, une parole adressé à lui-même uniquement, mais ses yeux remontait vers le "propriétaire" du pokémon, se léchant la lèvre lentement, pensif.

Mauvaise habitude de sa part, Zinovi fixa lourdement l'homme, comme si celui-ci comprendrait ses intentions. Puis il se décida à enfin l'énumérer de vive voix.

" ... Je suis.. Désolé de vous le demander de cette façon, cher inconnu mais.. M'autoriseriez-vous à analyser votre pokémon ? A comprendre sa façon d'être ? Voyez-vous, je suis chercheur, et même si une certaine espèce de pokémon se ressemblent, parfois certains sont différents, pour des raisons, parfois.. naturelle. Et parfois, non. Votre Kecleon m'intrigue énormément. Si vous m'y autorisez, et si lui - ou elle - le veut également, je souhaiterai passer du temps avec lui. Même si il est unique et qu'au final, mes recherches ne donneront rien de nouveaux à la science d'aujourd'hui, ou si je ne comprendrai pas son fonctionnement, j'aimerai vraiment que vous m'autoriser à passer du temps avec ce petit bonhomme.. Ou cette petite dame ou.. Enfin, qu'importe son genre.. "

C'était rare que Zinovi fasse d'aussi longs "discours", mais sa curiosité le piquait plus que tout, en ce moment. Et il n'avait qu'une envie, voir le comportement de ce pokémon, l'analyser, tout comme découvrir ce qui se cachait derrière ce masque..

" Bien sûr, si jamais vous me donnez la permission, mes recherches resteront professionnelles et discrètes. Sauf si consentement de votre part, je révélerai les infos, seulement avec votre autorisation.. "

Enfin, " professionnelle ", il n'était pas si rare que Zinovi se retrouve chez des gens pour x raison, et finisse par quitter leur domaine avec de l'argent en poche. Mais vu la tête du type - Zinovi en rigolait dans sa tête -, il n'avait pas l'air d'être le genre de personne à donner de l'argent pour coucher. Dommage, l'argent était toujours le bien venu.

Ces pensées partis, il attendit une réponse, et jeta même un coup d'oeil au ranger. Si jamais celui-ci avait un pokémon intéressant, peut-être qu'il se prononcera.. Ce serait le jackpot, pouvoir passer des heures avec des pokémon intriguant..
avatar
Lun 13 Mar - 23:29
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Visite
28.10.2022



M
ajora se releva sur ses deux pattes, ne manquant pas de frotter sa crinière contre toi, oubliant totalement avec quelle violence tu l’avais détaché du garçon. C’était rare que tu fasses ce genre de geste avec lui, il était ton protégé, alors il ne t’en voulait pas vraiment, et puis il n’avait pas senti grand-chose. Il savait aussi que tu n’aimais pas qu’on s’approche trop de lui, que tu pouvais te montrer possessif avec ton pokémon, surtout depuis l’accident.
Instinctivement, tu passas ta main sur sa tête pour le caresser, cherchant à voir si tu ne lui avais pas fait trop mal. Vu ses grondements positifs, cela ne semblait être guère le cas. Tu retiras ta main quand le ranger se rapprocha de vous, quelque peu curieux envers le kécléon. Tu n’aimais pas ça, toi qui avais tenté de rester discret avec lui. Mais l’étrangeté attire la curiosité et souvent les mauvaises personnes. Tu n’avais guère envie de parler de ton animal. Heureusement, il n’insista pas.
─ C’est un pokémon comme un autre, répondis-tu dans un mensonge.
Il n’avait rien de commun, son évolution était anormale pour un kécléon, son apparence encore moi, tu n’avais jamais vu des cas comme celui-ci et tu avais vite fait le lien avec les manipulations génétiques que tu avais pu faire sur lui avec ta « femme ».

Le jeune homme lui emboita le pas. Evidemment, un curieux en attirait d’autres. Tu espérais tout de même que quelque cas ne devienne pas une foule. Sauf que celui-là se montra bien plus inquisiteur que l’autre, et lorsqu’il te dit qu’il était chercheur, tu compris. D’un côté tu ne pouvais lui en vouloir, tu étais pareil, étant un ancien scientifique, mais son intérêt te dérangeait, d’autant qu’il devina tout de suite que ton monstre était un kécléon. Recherches, analyses, sciences, ces mots étaient familiers à Majora qui se mit soudainement à fixer le garçon avec une méfiance teinté de peur. Il redoutait les humains, mais c’était surtout ce genre d’individu qui le faisait fuir. S’il avait su il ne se serait pas directement jeté dessus. Son instinct lui faisait donc défaut. Tu passas ton bras devant le lézard pour le faire passer derrière toi. Méfiant mais curieux, il passa son museau, puis sa tête, sous ton bras pour continuer à fixer le garçon comme une menace qu’il ne fallait pas perdre des yeux.
─ Je vois…
Il semblait quand même bizarre ce mec, et c’était pire qu’on était à Scilla. Sa proposition était trop clean, enfin, tu ne sais pas vraiment mais tu ne le sentais pas. Et puis, tu n’allais surement pas laisser Majora aux analyses du premier inconnu qui passe.
─ Je suis un ancien scientifique. Majora était mon cobaye et est née et a été longuement exploité dans des laboratoires avant moi. On va dire que je l’ai quelque peu sorti de là. De ce fait, jamais il ne se laissera approcher d’un chercheur comme toi. Et de toute manière, je ne laisserai personne l’approcher.
Tu te montrais plutôt froid, mais c’était plus pour protéger que vouloir être agressif.
─ Et puis avant de faire de telle demande, on se présente avant, non ?...Je m’appelle Jack.
Tu ne donnais pas ton nom de famille, non pas que tu ne le souhaitais pas, mais à Scilla, la famille Kishgal avait une réputation bien connue de magouilleurs, voleurs et malfrats. A Alcéas tu n’avais guère ce problème, mais ici, c’était bien plus risqué de divulguer ton appartenance à cette famille. Détails que tes frères t’avaient bien précisés, même si tu avais ton badge de ranger sous le manteau.


[HRP : Je suis désolé Kaneki mais je ne sais vraiment pas quoi dire pour t’intégrer là…]




avatar
Lun 15 Mai - 18:25
Centrale de police

Messages : 609

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Date : 28.10.2022
Feat : libre
Un petit tour à la fête
   
Si ce Pokemon mystérieux intriguait énormément le jeune Ranger, ce fut celui qui avait tenté de filer rapidement qui semblait le plus curieux et après de courte parole, il balança un long monologue, se présentant comme étant un Chercheur. Il l'observe, l'écoute, ses yeux émeraudes se posant par moment sur le Pokemon qui éveille tant de curiosité chez cet homme et visiblement, le Pokemon ne semblait guère apprécié cela, tout comme son maître d'ailleurs, quoi de plus normal ? Kaneki ne comprenait que trop bien la raison de sa méfiance. Il écoute, sans rien dire, s'assurant que la conversation continuerait à être tranquille mais surtout, il voulait s'assurer que ce chercheur ne tenterait pas de forcer la main à l'autre, quoiqu'il n'en avait pas l'air mais dans cette région, mieux vaut rester sur ses gardes...

Comme l'avait pensé Kaneki, le dresseur de ce qui semble être un Kecleon, d'après les dires du chercheur, refusait l'offre et leur appris que le Pokemon était déjà un cobaye à l'époque. Le regard du brun s'assombrit soudainement. Non, il n'appréciait nullement les expériences que certains font sur les Pokemon et à voir l'état de ce pauvre reptile, il a dû en voir énormément. Dans tous les cas, il semblait désormais tiré d'affaire et c'était l'essentiel. Lâchant un soupire à peine audible, le Ranger laissa les deux hommes discuter jusqu'au moment où son holokit se mit à sonner. Demandant aux deux hommes de l'excuser, il recula pour recevoir son appel sans déranger pour autant les deux autres.

Revenant une dizaine de minutes après auprès des deux hommes, il s'excusa une fois encore.

« Navré, un collègue vient de me contacter, je dois vous laisser. Ce fut en tout cas un plaisir de vous rencontrer et faites attention à vos Pokemon. Bonne journée à vous. »

Cette mise en garde n'était pas vraiment sur le fait que leur Pokemon puissent faire une quelconque connerie mais plutôt qu'ils pourraient attirer l'attention de personne malintentionné et il valait mieux éviter cela. Il s'éloigna finalement des deux hommes, les laissant continuer leur conversation pour retourner à ses propres occupations...

Code © N3M0


avatar
Mer 17 Mai - 22:05
Scilla

Messages : 67

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Zinovi plissa les yeux, penchant sa tête en écoutant la réponse de l'autre grand dadet attentivement. Ce Pokémon n'était donc pas.. naturel. Le terme employé était triste mais, oui. Ce Pokémon n'aurait pu devenir ainsi naturellement, enfin, le jeune homme en doutait. Celui-ci se sentit mélancolique. Il ne pouvait imaginer le calvaire qu'avait dû enduré ce pauvre Kecleon, sa vie sûrement détruite, même si il était sauvé aujourd'hui.

Mais.. Malheureusement, il comprenait aussi les chercheurs qui avaient transformé ce monstre de poche. Lui aussi, avant, ne pensait qu'à lui, détestant humains, pokémons, ne prêtant attention qu'à lui-même. Il n'excusait pas les actes commis mais.. Il pouvait comprendre l'état d'esprits de ces chercheurs. Plongé de ses tristes pensées, il sursauta violemment quand l'Holokit sonna, et dévisagea le foutu ranger du regard. Son coeur battait la chamade, et sous la surprise, les émotions de tristesse et de surprise mélangées, ses yeux furent humides les minutes suivantes, observant donc.. L'ex chercheur.

Si celui-ci n'avait pas effectué de test sur les Pokémon, peut-être aurait-il demandé... Non, Zinovi, reprends-toi. Pourquoi passerais-tu du mec mystérieux et solitaire au petit stagiaire demandant plen de conseils ?

Un soupire s'échappa d'entre ses lèvres, ses douces lèvres. Et le ranger revint, informant qu'il devait partir, les affaires, les collègues, tout ça tout ça. Discrètement, le plus jeune leva ses yeux en l'air, s'en fichant bien. Qu'il rentre chez lui, ce ranger d'Alcéa. Qu'il retourne se faire dorloter, le riche enfant, pendant qu'ici certains crèves de misères.

Néanmoins, cela ne l'empêcha pas de lui dire au revoir, simplement, certes, mais il le dit.. Et il l'observa partir. Zinovi était jeune encore, et ses émotions balançaient rapidement, ses poings se serraient. Tous savaient qu'ici, les villes étaient pourris de gens pourris. Et que faisaient les ranger de ce genre ? Il trainait là, comme ça, à profiter des terrasses chaudes du café. Non, vraiment, les rangers étaient les pires.

Se mordant violemment la lèvre, pour s'arrêter - sinon il continuerait à haïr les gens comme ça, en pleine rue, sans bouger. Il fouilla dans son petit sac, et sortit un bout de papier ridiculement froissé et un petit stylo qui marchait coussi-coussa, avant de gribouiller dessus, maladroitement.

Puis il tendit son bras face à Grand Dadet.

" Tenez. Vous pouvez le gardez. Ou le jetez. Qui ne tente rien n'a rien. Je ne.. Souhaite pas faire des recherches douloureuses ou typiques. Je veux juste.. Observer votre pokémon, être à ses côtés, partager des moments avec lui. En aucun cas je ne souhaite lui ouvrir le ventre pour lui faire cracher ses boyaux. Clairement pas mon genre, pas comme certain. "

Le certain fut quelque peu.. appuyé. Après tout, même si c'était du passé, qu'est-ce que cet homme avait pu faire, au nom de la science.
Après que celui-ci eut prit, de gré ou de force, le papier, Zinovi s'approcha, puis il se pencha doucement, pour regarder le pokémon qui se cachait derrière. Il lui fit un sourire tendre, sincère.

" Si jamais toi et ton .. ami, maitre, propriétaire, je ne sais, acceptez.. J'aimerai faire plus amples connaissances. Si jamais vous refusez.. Ce n'est pas grave. Je n'ose imaginer ce que tu as pu vivre et.. cela ne va sûrement pas sonner comme un compliment à tes yeux mais.. Tu es très bien tel que tu es maintenant, mais si ton état n'est pas naturellement, tu restes toi, authentique. "

Il lui fit un petit signe d'au revoir, et tourna le dos à Alice avant de regarder à gauche à droite, et de vivement emprunter une petite ruelle pour disparaître.
Contenu sponsorisé


 

[Event - libre] Un petit tour à la fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» [pv pharaon, libre et Petit Diable], affamé
» Un petit tour à la volière [libre]
» [libre] Un petit déjeuner ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: Région de Scilla :: Centre :: Route 18 :: Tolga-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook