Partagez | .
 

 Un verre pour les braves [feat Kazuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mer 9 Nov - 17:19
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Travailler c’est bien. Un peu facile comme phrase me diriez vous mais travailler, ce n’est pas seulement ramener quelques sous à la maison pour se payer le chauffage et le pop-corn au cinema. C’est aussi un moment où l’on peut exprimer son vrai « moi » au travers d’une tâche reconnue de tous. Jusqu’à ce qu’on vienne y accorder une valeur monétaire et que vous vous rendiez compte que seule votre maman veut de la poterie que vous avez pourtant mis tout votre coeur à faire. Oui, désolé mais le coeur ne fait pas la fortune et vous non plus d’ailleurs si vous comptez trop dessus. Un exemple ? Prenez le type le plus riche que vous ayez en tête. Un millionnaire suffira. Maintenant vous verrez que celle qu’il a épousé sera rarement l’amie d’enfance et copine de fac. Non, ce sera le mannequin arrivé après la fortune.

Certes, ce n’était pas non plus en tenant son échoppe qu’Arthur allait faire fortune mais faire fortune était quelque chose de surfait dans la tête du jeune homme. Quelque chose qui n’apportait qu’une satisfaction moyenne pour un travail beaucoup trop prononcé. Travailler à s’en crever la santé ? Très peu pour lui. Ce n’était pas tout d’avoir un manoir, une flopée de caninos de garde et des serviteurs si ce n’était que pour quelques années avant que des prétendus héritiers se présentent pour rafler la mise après avoir vérifié d’un coups d’oeil dans le cercueil que « AAAaaah ! C’était lui en fait ! ». Eh oui, les journées pouvaient être longues quand il s’arrêtait dans des endroits moins peuplés et que la petite vieille du village passait toutes les 20 minutes pour lui demander s’il avait du sirop pour la toux. Mais on lui avait bien appris la différence. Des médicaments un peu douteux pour les pokemon, risqué mais passable. Des médicaments douteux pour les humains, beaucoup moins tolérables. Mais après tout, il était bien connu qu’aux yeux de cette société, la mort d’un humain prévalait sur toutes les autres. Non pas que leurs médicaments étaient mortels pour les pokemon.. enfin.. Bref.

Quand le chat n’est pas là les souris dansent et quand le client n’est pas là, Iz engraisse. C’était une constatation qu’Arthur s’était rendu obligé de faire après ses dernières balade. Pas de client ? une friandises pour iz, toujours pas de clients, deux friandises pour Iz, zéro client ? Eh bien… C’est dans ce genre de situations que le sachet était vide avant qu’il ne puisse s’en rendre compte. Des bonnes résolutions, c’est ça qu’il manquait à ces deux là et c’est donc par là qu’ils commencèrent. Des plans ambitieux, des jogging matinaux, des jeux au lieu des friandises en cas d’ennui. Mais comme toutes les bonne résolutions ont une fin, cela finit par arriver. 3 jours après d’intenses efforts, il était difficile de vraiment rester dans cette situation. Les plans prenaient trop de temps, on avait proposé à Arthur de rejoindre un groupe de course à pieds et enfin un jeu pour des heures et des heures, c’était quand même très répétitif.

Il trouverait un moyen de faire faire du sport à son zorua autre que celui-là. En attendant il avait besoin de se divertir un peu pour fêter ses congés. Car oui, même les voleurs ont des congés. Et comment peut-on passer ces congés au mieux ? Autrement qu’en se calant devant la télé avec es bâtonnets de caramel ? Avec une petite arnaque bien ficelée, vieille comme le monde et toujours aussi distrayante. Arthur n’aimait pas les gens, ill aimait tout juste son pokemon mais il y avait de quoi être tout sourire quand des crétins tous plus idiots les uns que les autres rentraient dans son jeu et finissaient par payer son loyer. Il n’exerçait pas cette profession depuis si longtemps mais de base, son patron l’avait trouvé dans un bar à tenter cette solution pour gagner sa vie alors ça valait parfaitement le coups de se remettre à la tâche comme à chaque jour de congé.

Les mises étaient plutôt alléchante, pas beaucoup de monnaie mais des objets bon à la revente comme la montre qu’Arthur avait remarqué en tout début de partie, s’étant assuré que les autres plutôt que lui dépouille la dite personne avec, semblait-il un lourd soucis de dépendance. Bien sur qu’il trichait. Suffisamment pour équilibrer ses mises en tous cas jusqu’à avoir ce qu’il voulait et maintenant, il allait précisément avoir ce qu’il voulait. Il allait gagner cette montre, jouer encore une partie, miser un peu, perdre et rentrer chez lui comme un perdant déçu alors qu’il aurait tout gagné. Et oui, on pouvait tout à fait tricher correctement même avec un zorua fixé sur les cuisses, tant que le verre restait toujours plein.
[HRP] Faites vous plaisir, tout est possible et plus ça dévie de l’idée de base, mieux c’est 8D [/HRP]


Dernière édition par Arthur Dayl le Lun 22 Mai - 22:36, édité 1 fois
avatar
Mer 30 Nov - 18:37
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - après-midi
Et me voici à Merya depuis la veille ! Ouais, depuis Hopa, je me suis un peu perdu entre temps, j'avais des choses à faire puis, c'est pas comme si Hagane m'avait fait grave chier mais, si. Pour quelle raison me demanderez-vous ? Parce que cette idiote de Galekid a décidé de me faire une grossesse nerveuse ! Ouais, sérieusement ! Une grossesse nerveuse ! Comment je l'ai su ? Bah, en la faisant sortir de sa PokeBall, elle était pas comme d'habitude et elle était hostile avec moi. Oh, pas comme d'habitude, non, là elle m'agressait complètement cette saloperie ! Je vous jure ! Elle m'attaquait limite ! Enfin, elle l'a même fait et, j'ai dû aller au Centre Pokemon le plus proche pour comprendre pourquoi elle est devenu aussi timbré soudainement ! C'est à ce moment-là que l'infirmier m'a expliqué qu'elle faisait une grossesse nerveuse, sérieusement. J'ai faillit me faire tuer par un Galekid à cause d'une putain de grossesse nerveuse ! Autant dire que je l'ai bien laissé enfermé dans sa PokeBall après ça, le temps que ses hormones se calme !

Enfin, voilà pour mes péripéties avec Hagane et, j'espère à ne pas le subir de nouveau avant longtemps. Bon, aller, maintenant que je suis réveillé, tout ça, autant que je profite un peu de la journée ! J'ai pas forcément envie d'aller à l'arène de suite, surtout que je pense que j'ai plutôt à intérêt à entraîner tout le monde avant donc, premièrement, se caler dans un coin tranquille !

Yoru me suit, comme d'habitude, invisible. Parcourant les rues, je finis par m'arrêter à un bar que je trouve là. Il n'y a pas l'air d'y avoir trop de monde, pas grave ! Ça me laisse le temps de me relaxer au moins. Je me rend au comptoir afin de passer commande. Une fois ma peinte de bière récupérer, je cherche un endroit où m'installer, avant de voir un type, assit seul, avec une bonne gueule. Je souris et me dirige vers lui.

« Salut, cette place est réservé ? »

Je lui souris, sans hésitation, je tente de me taper l'incruste. Bah ouais, comment faire connaissance avec un inconnu si on ne l'accoste pas ? Maintenant, à voir si ce beau brun me laissera une chance ou non ...

Code © N3m0





avatar
Ven 9 Déc - 16:31
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
La montre entre les doigts, il ne manque pas de se la passer au poignet pour bien s’assurer de toujours l’avoir en vue. Après tout il n’est pas complètement certain de l’état dans lequel il se trouvera en fin de soirée quand il aura arrêté de compter ses verres. Peut-être même qu’il ira la miser encore une fois et la perdra dans la foulée. Des incultes pourraient alors lui dire qu’avec le prix de ses consommations sa soirée serait perdue mais.. non. En fait il s’en réjouit presque d’avance dans une conception presque masochiste de la chose. La suite ne serait donc que pure divertissement pour sa majesté qui tourne un peu la tête quand il perçoit un mouvement près de lui.

Et autant dire que la surprise est de taille et pas pour lui déplaire. Qu’on soit honnêtes, Arthur n’a rien contre ce genre de bars. Malgré sa population de quarantenaires et d’ivrognes il leur trouve quelque chose d’accueillant, de chaleureux. Un peu comme si on se rendait aux alcooliques anonymes tient. Sans avoir à raconter sa vie cela dit. Ce qui.. serait assez mal venu. Ici, on se doute que vous avez des problèmes d’ordre familiaux et.. on vous en ferait presque plus facilement confiance ? Mais voilà. Ce blond n’a rien d’un alcoolique quarantenaire buvant pour oublier que sa femme s’en tape un autre ou une autre pour celui qui a l’air d’en être à son dixième verre de whisky.

Un joli sourire en tous cas et de la chaire.. vraiment fraiche pour l’endroit. Il ne peut que lui rendre un sourire, celui d’un type amical avec qui il aurait gardé les cochons. Pas d’exceptions malgré l’âge ici. Tout le monde se connaît sans se connaître et ça vaut aussi pour le gamin. Oui, gamin tient. Quel âge a-t-il ? Le brun ne commence à s’interroger qu’une fois que son oeil discret a commencé à faire du repérage à la recherche d’objets de valeurs qu’il pourrait trimballer. Non, en toute honnêteté là il n’a absolument aucune honte. Après tout il serait profondément injuste de privilégier dépouiller un pourcentage de la population plutôt qu’un autre. Enfin.. S’il vient d’arriver il va peut-être arrêter un peu de tricher de son côté. On repère mieux ces choses là après tout quand on n’a pas un verre à la main.

« Je t’en prie, assied-toi. »

Cochon oblige il n’a pas l’intention de le vouvoyer non plus. Ca ne l’empêche pas pour autant d’être aimable et de tirer un peu le siège pour le laisser s’asseoir sous le regard curieux des compagnons de jeu qui font vite d’oublier le nouvel arrivant quand l’un d’entre eux se lève dans l’excitation au moment où il gagne la mise, déclenchant les grognements de frustration des autres et faisant d’autant plus sourire le marchand qui apprécie ce genre de retournements de situation, surtout quand sa mise n’était pas importante. Cela dit, il ne manque pas d’accorder son attention au nouvel arrivant. Et notamment sur un détail rendu plutôt taquin par l’alcool.

« Ce sera un verre de lait ? »

Ce n’est pas méchant mais il ne sait pas si ce gamin aussi mignon soit-il est majeur et s’il ne l’est pas il aura l’air particulièrement con en se faisant arrêter pour avoir fait jouer un mineur non ? Sur ses cuisses, Iz roule, montrant son ventre en attendant des caresses de son maître.
avatar
Dim 11 Déc - 22:23
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Il m'invite à m'asseoir, souriant, tirant la chaise pour me permettre de m'installer, trop aimable... Les autres me regardent, je n'en ai rien à faire, ils ne m'intéressent pas. Bien trop vieux, bien trop puant, je préfère largement la compagnie d'un jeune homme de ma tranche d'âge, comme il semble avoir celui-ci. Je m'installe, tranquille, observant ce qu'il se passe par ici. Je ne me suis jamais arrêté dans ce bar donc je connais pas plus que ça la population qu'il peut y avoir donc, voyons, observons !

Le type que j'ai accosté, assit à côté de moi, me demande d'un seul coup si je veux un verre de lait. Il est sérieux là ? Il cherche à me troll ou bien ? J'ai l'air d'un gamin d'après lui ? Je veux bien avoir un visage peut-être un peu enfantin mais quand même ! Je suis grave vexé là ! Enfin bon, on va faire mine de rien et juste répondre ce que je souhaite boire comme si ce qu'il avait dit n'était rien d'autre qu'une mauvaise blague dût à l’absorption d'un peu trop d'alcool, d'autant que je possède une chope de bière en main. Sans me départir de mon sourire, je lui répond donc.

« Ça sera plus une bière pour moi. »

On va commencer tranquillement, c'est pas mon genre de passer directement aux alcools fort, enfin tout dépend des situations... Genre si je dois me retrouver à une soirée chic et barbante, je vais probablement, et même sûr, abuser directement d'alcool fort pour pourvoir supporter ce genre de soirée chiante à souhait.

Mon regard se porte rapidement sur l'assemblé puis sur la belle gueule brune juste à mes côtés et tout en le détaillant rapidement, je remarque la boule de poil logé sur ses genoux dont une petite touffe rouge dépasse. Un Zorua. C'est peu commun de croiser quelqu'un avec un Zorua il faut l'avouer, hormis quelques personnes de ma famille pour faire bien avec l'emblème, ce genre de connerie quoi. Bon ouais, moi aussi je possède un Zorua mais c'est ma mère qui me la refourguer dans les bras à un moment donné après que sa Zoroark ait eu une portée. Oh je ne me plains pas d'avoir Kuroi avec moi, enfin, je ne m'en plains plus, il n'est plus aussi chiant qu'avant du coup ça va puis c'est mon Pokemon le plus sur, avec Tsubasa. On va pas parler de cet idiot de Yoru qui doit probablement faire un tour du bar, invisible, probablement pour voir ce qu'il y a d'intéressant.

«Chouette Zorua que tu as là. Sinon je m'appelle Kazuo, et toi ? »

Ouais de base, je me suis pas assis ici juste pour le regarder faire je ne sais quoi mais pour taper la discute donc, autant commencer par se présenter, non ? J'attrape ma chope de bière afin de boire un coup avant de la déposer sur la table, attendant une réponse du brun qui m'a permis de squatter sa table.

Code © N3m0





avatar
Jeu 22 Déc - 14:34
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Ah oui tiens, distrait au point de ne pas avoir remarqué la chope de bière. Ca ne lui ressemble pas mais c’est une soirée plutôt détendue donc il ne va pas trop en demander non plus. L’idée était surtout de s’assurer qu’il n’était pas mineur, il aurait après tout été dans de beaux draps s’il lui avait proposé un verre dans ces conditions. Se faire coffrer pour détournement de mineur, non merci. En tous cas là il s’épargne de passer par le « Il avait l’air majeur ! » Quelqu’un l’a déjà considéré comme un majeur avant lui en lui servant une bière donc on ne pourra certainement pas lui reprocher de l’avoir fait.

« Autant pour moi »

Il le laisse donc s’asseoir, accordant tout de même un sourire à ses compagnons de jeu qui ont l’air un peu troublé et certainement trop alcoolisé pour se faire facilement à l’idée que quelqu’un vient se joindre à leur table. Car ce n’est pas une simple table où on boit, on joue surtout  et pour les rejoindre ce doit aussi être part de l’intention non ? Enfin, il n’est peut-être pas habitué à ce genre d’endroits ? Aucun moyen de le savoir pour l’instant et à force que la boule de fourrure roule sur ses jambes en y frottant son dos encore et encore, Arthur finit par lui donner raisons venant passer ses doigts sur le ventre de ce pokemon en clair manque d’affection et d’attention.

« Merci bien, Arthur »

Comme ça les présentations sont faites. On pourrait croire qu’il a un quelconque avantage à mentir sur son identité mais.. pas spécialement. Il ne fait pas quelque chose de suffisamment grave pour salir ce nom ce qui le rend plutôt tranquille d’esprit. Mais il n’y a pas que ça qu’a le brun en tête. Il a envie de s’amuser un peu et ce joli bout à l’air d’être une distraction qui serait susceptible de l’amuser un petit moment. Sans compter la participation active de ces quelques alcooliques qui s’impatientent en demandant à reprendre le jeu, pressés d’espérer retrouver leur mise de base tandis qu’ils ne feront qu’en perdre encore plus. Alors il ne se gêne pas, lui affichant un nouveau sourire accompagnant les regards emplis d’incompréhensions de ses compagnons de jeu.



« Peut-être voudrais-tu te joindre à nous ? »

Irrécupérable. Il trouve bien trop son intérêt où qu’il aille et pas nécessairement de la bonne manière. Il aurait donc été étrange qu’il se relève pour aller discuter dans un coin avec le nouvel arrivant pour laisser ses aînés se dépouiller seuls alors que lui ferait la connaissance d’un visage plus qu’agréable qu’il ne reverrait certainement pas. Son regard porte une forme de malice. Il le met au défi à sa manière ? Enfin, Kazuo s’est assis, il a donc accepté non ? Et s’il dit non ? Eh bien dommage.
avatar
Sam 24 Déc - 11:27
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Je ne fais pas attention à son espèce d'excuse quant à ma consommation, après tout il semble absorber à la fois par son jeu et par moi même alors, comment lui en vouloir ? Je passe finalement aux présentations. Arthur, OK, je note dans ma tête. Buvant une longue gorgée de ma bière après m'être installé, je sens des regards réprobateurs à mon égard de la part des autres types de la table. Quoi, c'est quoi leur souci à eux ? Ils n'aiment pas les petits nouveaux ? Pfeuh, bande de vieux cons.

Le charmant jeune homme, et unique jeune homme de la table hormis moi d'ailleurs, me propose de me joindre à eux. A quoi jouent-ils ? J'observe la table, je réfléchis un moment. Devrais-je jouer ? Parier ? Bah de toute manière, je n'ai que ça à faire de mes tunes alors bon puis rien ne m'empêche d'aller dépouiller quelques ivrognes par la suite pour récupérer mon pactole. Bah ouais, je sème mais je récolte ensuite ce que j'ai perdu, c'est pas beau ça ? Bref trêve de plaisanterie !

« Pourquoi pas.»

Répondis-je en souriant. Maintenant reste à savoir quel type de jeu il s'agit, comment ça fonctionne, tout ça tout ça. Voyons la gueule de la table, à défaut de regarder la gueule des joueurs vu leur tronche, je ne préfère pas les regarder surtout que j'ai comme l'impression que m'a venu les emmerde et dans un sens bah, ça m'amuse.

« Bon alors, quelle est la mise ? »

Autant commencer dès maintenant hein ! Ne faisons pas perdre plus de temps à toutes ces chères personnes qui semblent désapprouver mon arrivé !

Code © N3m0





avatar
Jeu 12 Jan - 12:44
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Oh ? Le jeune homme est donc bien joueur, quelque chose qui fait jubiler intérieurement le joueur de poker tant c’est excitant. Oui, en ce sens ça peut sonner un peu pervers mais il faut comprendre le brun, il a ses habitudes, il a ses pigeons et là il a clairement une personne sur laquelle il se renseignerait d’avantage au préalable. Ah, c’est dire qu’il a vraiment mal tourner récemment avec ces arnaques devenues un peu trop distrayantes. Un petit hobby peu cher payé et… qui rapporte en prime.

« Parfait »


Il n’y a rien à rajouter sur sa participation, les alcoolos ne refuseront pas la présence d’un nouveau participant qui pourrait rajouter des mises intéressantes même s’ils sont convaincus du contraire. Arthur en tous cas n’ira pas s’en plaindre. Mais dans son idéal, il faudrait qu’un autre le dépouille pour que lui puisse le dépouiller après. Quoi qu’il en soit, il ne sait même pas encore tout ce que le blond peut transporter dans ses poches.

Arthur se redresse un peu dans son siège, suffisamment pour pouvoir attraper le paquet de carte et se permettre de jouer innocemment le croupier alors qu’il désigné du regard quelques éléments par-ci par-là de la table, à côté des joueurs. Son sourire est assez joyeux et son regard transporte bien sa dose de malice, s’intensifiant au moment de se poser sur Kazuo.

« Des liquidités, des bijoux, des objets de valeurs, des services ? »


Tout ce qui peut se donner et s’échanger de manière lucrative en fait. Après tout un poker sans mise n’a pas grand intérêt si ? Il commence de son côté à battre les cartes, ne coupant pas étant donné qu’un nouveau joueur s’ajoute, qu’une nouvelle partie commence, il est plutôt certain qu’il ne repartira pas les mains vides mais peut-être s’avance-t-il un peu trop vite ?

avatar
Ven 13 Jan - 21:53
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Du poker ! Voyons si j'ai perdu la main ! Bon déjà, savoir ce qu'on mise car je ne vais pas non plus foncer tête baissé hein ! Je fixe le brun saisir le paquet de carte avant de me lister tout ce qui peut être miser. Sérieusement ? Il n'y a pas de réel mise ? Bah, pourquoi pas hein ! J'ai bien des choses à miser après tout donc autant se lancer puis au pire, si je suis perdant, je n'aurais plus qu'à retrouver ceux qui m'ont « dépouillé » pour les dépouiller à leur tour ! Ni vu, ni connu !

« Bien, bien, dans ce cas, je mise de l'argent. »

Je souris après ma réponse, sortant mon porte-monnaie pour étaler à peu près cent pokedollard sur la table. Ça me paraît bien comme mise, non ? Au pire si c'est trop je n'aurais qu'à retirer la somme et puis voilà ! Bon je doute qu'ils crachent tous sur ça, surtout au vu de leur gueule d'alcoolique qui ne pensent qu'à jouer pour tenter de gagner sans forcément parvenir à gagner vraiment. Ouais, espérons que la chance soit avec moi ce soir en tout cas sinon, je suis mal ! Enfin l'argent, c'est pas ça qui manque dans mon compte bancaire donc je ne m'inquiète pas du tout à ce sujet ! Bon maintenant, il ne reste plus qu'à jouer, non ? Et pourquoi pas en profiter pour faire davantage connaissance avec ce charmant Arthur, hein ?

« Tu traînes souvent ici ? »

Dans ce bar, évidemment, à boire et à jouer. Il faut bien poser des questions stupides au début afin de pouvoir cerner au mieux la personne avec qui on parle, non ? En même temps de papoter, et d'ignorer royalement ceux qui se trouvent autour de la table, hormis ce cher brun que j'ai accosté, j’attends que la partie commence...

Code © N3m0





avatar
Mar 17 Jan - 14:22
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Il est celui qui a fait rentrer Kazuo dans le jeu. Sans sa présence il est même possible, fort possible qu’il ne se serait jamais assis à cette table ? Les autres auraient eu du mal à accepter sa participation sans cela, enfin quoi que la mise est assez intéressante là. Intéressante mais pas folle non plus. L’avantage de jouer est aussi de récolter des objets parfois un peu farfelus, distrayants. Avec le liquide, on perd donc une partie du plaisir du gain ? Bon, disons surtout qu’il est plus facile de se faire arrêter avec une montre et un bilboquet qu’avec une belle liasse. Ca ne signifie pas pour autant que le brun ne s’y intéresse pas, bien au contraire, il est simplement surpris de voir l’argent mis en jeu par le nouvel arrivant sur une table qui ne les vaut pas, enfin, il faut surtout accorder à Kazuo son expression donnant l’impression qu’il ne se préoccupe pas tant que cela de l’argent qu’il mettrait sur la table ou en tous cas pas comme un jeune adulte qui prendrait un instant pour y réfléchir.

« Ca me va »


Il va aussi s’en tenir au liquide pour cette fois, une somme égale car les objets sont souvent sous-évalués dans ces parties. Mais son esprit reste focalisé sur Kazuo est très certainement la raison pour laquelle Art parvient à se désintéresser un peu du jeu alors que celui-ci n’a pas même commencé. Ce tempérament gourmand qui lui dit de chercher les plus gros poissons, qui le pousse à se demander encore combien est-ce que son voisin pourrait cacher dans ses poches. On ne juge pas, chacun ses hobbys. Il détourne un instant son regard le temps de distribuer les cartes pour pouvoir permettre à la partie de commencer, laissant ces messieurs miser les premiers. Sa chance est peut-être dans le fait que Kazuo s’est approché de lui en particulier ? Il n’est pas là pour s’en plaindre.

« Fréquemment, ils ont de très bon fournisseur en terme de bière. »


Absolument pas. Mais de cette manière il a une réponse à sa question et il ne demandera pas d’avantage de renseignements sur sa localité en théorie. Mais lui aussi s’intéresse à son voisin désormais, c’est certain et c’est peut-être pour cela qu’il ne va pas résister et perdre ses distances. 



« Première fois que je te vois ici ? »


Les gars n’ont pas l’air de le connaître non plus donc il ne doit pas être souvent sur place mais s’il connaît son territoire, alors il sera capable de plus facilement le retrouver ou bien de l’éviter selon la manière dont la soirée s’achèvera.
avatar
Mar 17 Jan - 15:32
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Un habitué de bar, ma fois, au final ça ne me choque pas plus que ça, après tout il a l'air totalement à l'aise dans ce décor mais au moins ça me permet de faire un brun de causette le temps que le jeu se met en place. Il me renvoie ensuite la question, normal quoi. J'attrape ma boisson, buvant une longue gorgée avant de la reposer sur la table tandis que Arthur distribue les cartes à tous les participants, une fois que tous aient misés à leur tour.

« J'ai dû passé une fois il y a longtemps de ça, mais je me suis pas plus attardé que ça. Donc ouais, on peut dire que c'est la première fois que tu m'vois ici. »

Je lui souris avant de récupérer mon lot de carte une fois toutes distribués. Voyons voir... Ouais, ça peut aller, bon on verra bien ce que donne la partie. De toute, ne suis-je pas un fin menteur ? Si je ne l'étais pas après tout, cela ferait longtemps que je me serais fait pincer par mes conneries et que mère m'aurait déshérité. Quoique je pense qu'elle a eu vent de certaines choses mais qu'elle a tout fait pour y cacher. L'influence de la chef de famille de la famille fondatrice de Kawada ! Ça sert au final d'être né dans cette branche, même si ça m'emmerde aussi d'en être l'héritier mais tôt ou tard, il faudra bien que mère comprenne que ça ne m'intéresse pas du tout et que j'ai mieux à faire que jouer du côté des politiciens et autres merde du genre.

Je sais que Yoru souhaite que j'accède au rôle de chef de famille mais pour quelle raison, ça il n'a pas voulu m'en dire davantage ! Enfin bon, je ne vais pas non plus me plier aux caprices de cet idiot de spectre. Tant qu'il ne m'en dira pas plus sur son but, il est hors de question que je l'aide sur cette voie là ! Puis qu'est-ce que branle l'organisation ? Je n'ai pas eu la moindre nouvelle d'eux ! C'est bien mignon de me dire de les rejoindre et que je servirais en temps et en heure mais depuis le temps, que-dalle. À croire qu'ils se payent ma gueule, quoique si c'était réellement le cas, je pense pas que Yoru me suivrait encore, enfin allez savoir après tout...

Laissant de côté ces histoires qui me gavent, je me concentre sur le jeu avant de tourner la tête vers la petite boule de poil sombre qui se trouve sur les genoux du brun. C'est pas tous les jours qu'on croisent des Zorua hormis ceux provenant de la famille Kawada. Je me demande où il l'a chopé lui. Avant même de pouvoir ouvrir la bouche, je sens la présence de Yoru revenir vers moi. Le spectre était partie faire un tour, probablement pour voir s'il ne trouvait rien d'intéressant. Invisible aux yeux des autres, je le sens se pencher au-dessus de mon épaule pour observer ce qu'il se passe avant qu'il ne s'éloigne. J'ignore ce qu'il fiche mais tant qu'il ne perturbe pas la partie... Pouvant enfin ouvrir la bouche, je lance un regard au Zorua, puis à son maître.

« Ton Zorua, tu l'as chopé où ? »

Code © N3m0





avatar
Ven 20 Jan - 2:22
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Une fois, rien qu’une fois ? Difficile d’établir un schéma de ses lieux de fréquentation avec aussi peu d’éléments. Il ne le retrouvera certainement pas ici. A moins que justement il apprécie la bière qui en soit n’a malheureusement pas beaucoup de goûts. Eh oui, un vilain menteur mais la plupart des personnes assises à cette table n’ont pas le palais le plus raffiné ou encore n’ont connu que cette table pour se faire une opinion. Un peu à l’image d’adolescents cherchant à prouver leur virilité en prenant la moindre boisson dont le pourcentage d’alcool serait affiché. Seule différence, les adolescents, quand ils ont plus d’argent de poche, éventuellement ils passent à autre choses. Les poivrot comme ceux que l’on voit ici, ils se contente de passer au pourcentage supérieur plus couteux. C’est d’ailleurs à ça qu’il est assez simple de reconnaître les revenus des joueurs. Ca peut sembler revenir à jouer à l’aveuglette mais Arthur est bien loin de cette idée. Les bonshommes assis à cette table sont tout simplement beaucoup trop prévisibles. De ceux qui viendraient lui acheter un remède miracle pour faire taire leur femme en fait.

« Je vois et qu’est-ce qui t’a encouragé à franchir à nouveau ces portes ? »


Il n’a pas l’intention de jouer les stalker et de lui demander de dresser la liste des lieux qu’ils fréquentent incluant les bars, les coiffeurs, les restaurant et la place de marché, il verra bien plus tard s’il a besoin de savoir tout ça et pour qu’il en ait besoin, il faudra encore plus que quelques pokedollars pour lui faire commettre un trouble à l’ordre public. Ses cartes ? Sans plus, il n’a pas grand chose à en tirer en théorie mais il est celui qui s’est occupé des cartes donc il ne devrait pas y avoir de problèmes. Les cartes commencent progressivement à être retournées, une paire apparaissant déjà au milieu. Mais Iz, parlons-en, cette boule de poil qui gigote sur ses genoux pour attirer son attention, attirer sa main pour toujours plus de caresses tout en roupillant à première vue. Il finit par les lui accorder, passant ses doigts dans sa touffe au moment où vient la question Kazuo. Iz n’est pas à lui, il l’a volé à son ex mais.. ce n’est clairement pas le genre de choses que l’on dit au premier venu alors il a une meilleure idée en tête. Il baisse les yeux sur le zorua qui semble satisfait de son petit massage.

«  Je l’ai reçu d’un ami qui ne pouvait plus s’en occuper. »


Et techniquement il ne ment pas et c’est bien la version à laquelle croit Iz alors même s’il était réveillé, ce ne serait pas un problème. Art redirige son regard vers le blond un léger sourire aux lèvres alors qu’il repose un instant ses cartes le temps de boire quelques gorgées de cette bière qu’il voudrait célèbre pour sa banalité. C’est la deuxième fois qu’il évoque Iz alors une chose l’intrigue parmi les autres, même simple.

« Tu t’y connais en Zorua ? »


Il ne se souvient pas avoir vu d’autres qu’Iz mais il est très mal renseigné et même sachant qu’il avait été offert pour un évènement particulier, il n’a jamais cru bon de se renseigner pour savoir lequel. C’est un zorua, une espèce de pokemon plutôt peu courante et dans son esprit, c’est bien à cela que ça se limite. A ça et au fait de ne pas le trimbaler sous le nez d’autorités compétentes qui pourraient avoir un avis de recherche pour un voleur de pokemon qui aurait dérobé un zorua. Mais Kazuo n’a pas franchement l’air d’un inspecteur.

avatar
Dim 22 Jan - 23:23
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Tant de questions, tant de curiosité, j'aime ça ! Je souris, il veut vraiment savoir pourquoi je suis ici hein, ma foi quoi de plus normal quand on voit la gueule des personnes présentes ! Mais en soit, je pourrais tout aussi bien retourner la question, après tout, que fait-il entouré de tous ces idiots alcooliques ? À moins qu'il ne soit là pour en profiter et les dépouiller lors de ces jeux d'argents. Bah oui la bonne idée ! Quoi de mieux que de faire tourner en bourrique ces vieux abruti ? Non vraiment, idée de génie, j'aime ça ! Enfin pour le moment, c'est à moi de répondre à ses questions !

« Juste l'envie de sortir un peu et qui sait, faire de charmante rencontre ? »

Je lui souris après ces mots avant de boire un coup, observant mon jeu de carte, toujours un sourire affiché sur mes lèvres. Je suis ici pour m'amuser et je compte bien continuer dans cette optique ! Je le laisse tranquille le temps de jouer un peu, buvant quelques gorgées de ma bière presque vide avant que je ne m'intéresse au Zorua qui gigote sur ses cuisses. Après tout, c'est si peu commun d'en voir ! Puis ça fait un brin de causette, non ?

On lui a donc donné, ouais ça fait partie des choses possibles, peut-être un gars venant d'ailleurs ou aillant eu la chance qu'on lui offre ce Pokemon. Allez savoir ! En tout cas j'ai piqué de nouveau sa curiosité car il cherche à savoir si je m'y connais en Zorua. Et comment ! J'ai passé toute ma vie avec une Zoroark après tout puis avec Kuroi par la suite, lorsque mère me l'a offert un peu de force quand même.

« Ouais, c'est un Pokemon plutôt répandu dans ma famille, le Zoroark est notre emblème et j'en possède un également sous sa forme évolué. Le tien te fait pas trop de misère ça va ? »

À savoir si c'est juste moi qui n'ai pas eu de chance avec Kuroi au début ou si c'est une caractéristique propre aux Zorua d'être chiant et hyperactif ! J'ai beau avoir vécu au milieu de Zorua et de Zoroark, je ne sais pas grand chose à leur sujet, c'est plutôt malheureux, non ? Bah il faut dire qu'à l'époque j'avais autre chose en tête, dont Kuro, mon tout premier Pokemon, mon cher et défunt Persian. Enfin pensons à autre chose de plus joyeux que ce moment tragique de ma vie. Je hais tant mon géniteur pour ce qu'il s'est passé à ce moment-là et tôt ou tard, il le regrettera mais aujourd'hui, je dois faire progresser mes Pokemon pour qu'ils soient plus fort et pour l'heure, je me contente de boire ! Bon voyons où en est la partie !

Code © N3m0





avatar
Ven 3 Fév - 12:24
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Art est dans son monde, dans sa tête, mais on est jamais mieux que chez soit. Et quand on observe son appartement collé à une maison de fin de vie, on comprend bien pour quelle raison ce n’est pas tout à fait « chez lui ». Enfin, le loyer n’est pas cher et il suffisait d’acheter des rideaux finalement non ? Quoi qu’il en soit dans cette situation, il serait difficile pour lui de ne pas renvoyer la question de la « charmante rencontre » à présent. Il n’est pas totalement à côté de la plaque et même s’il n’a pas encore renoncé à l’idée de le dépouiller, il voit bien à présent que ce blond pourrait lui plaire d’avantage qu’il ne lui en donnait le crédit. Arthur ne connait certes que quelques détails sur son nom et ses raisons mais il a une forme de pressentiment.

Pendant ces quelques instants de jeu tranquille, Iz ne manque pas de continuer à s’agiter, après tout, peu de joueurs apprécie d’en voir un autre avec les mains sous la table à faire quoi que ce soit n’est jamais rassurant dans une partie de poker. Mais il peut le faire à présent. Avec Kazuo à côté de lui, il a un témoin qui pourra assister que non, il n’est pas peu professionnel au point de tricher sous la table et ce n’est finalement pour lui qu’un geste afin qu’à force de remuer, Iz ne finisse pas par terre. Oui, il en est capable. Ce simple frottement contre son ventre fait basculer la tête du zorua en arrière au-dessus du vide comblant l’espace entre leur deux chaises. Et tout ça aurait pu très bien se passer.

Aurait pu. Sa main s’arrête dans le pelage du pokemon touffu qui redresse la tête pour regarder son maître dont elle comprend immédiatement le malaise même si celui-ci ne s’exprime pas sur le visage du brun qui se contente après une pause d’aller chercher son verre pour le finir un peu plus rapidement qu’il aurait du. Bon, il n’a pas encore trop bu donc il doit être capable de réfléchir. Combien de familles ont le zorua comme emblème dans ce pays ? Il n’est pas allé très loin dans ses études mais… il sait pour ça. Il sait qu’il n’y en a une et ça ne sert à rien de prétendre le contraire. Doooonc. Si on récapitule, Art a sur les genoux un zorua volé issu de la famille du présent Kazuo.

Non, pas la peine d’angoisser pour de partir dans ses théories folles, il doit bien y avoir quelque chose à faire ! Il réfléchit, réfléchit intensément, fermant les yeux, y pensant une fois, deux fois, presque comme s’il était seul mais rien ne vient. L’avantage, techniquement, il l’a volé à celui qui l’avait reçu en cadeau de cette famille. L’inconvénient, il est malgré-tout encore issus de cette famille. Pour le pauvre, c’est une impasse. Il tente de s’y retrouver mais en rouvrant les yeux, Iz c’est redressé, assis, donnant un coups de pattes sur le menton du brun. D’accord, il n’était pas du tout naturel. Il passe sa main sur la tête du zorua, regardant à nouveau Kazuo.

«  Un peu envahissant mais au moins je sais qu’il n’est jamais bien loin. »


Puisqu’il n’aime pas non plus particulièrement l’idée de le mettre dans une pokeball, qu’il ne l’a fait que deux ou trois fois. Ce n’est pas seulement vis-à-vis d’Iz en fait, il se sentirait vraiment seul s’il n’était pas dans ses pattes. Sans compter que lui aussi apparemment n’aime pas ça puisqu’il s’est débarrassé plus d’une fois de sa pokeball pour dissuader son maître. Mais non, Iz ne lui fait pas trop de misères. Iz s’occupe de lui comme on apporterait un pot de crème glacée à un dépressif.




« A t’entendre le tient te mène la vie dure ? »


Il vaut mieux qu’ils ne s’attardent pas trop sur Iz après tout dans ces circonstances mais se casser maintenant serait.. foutrement suspect. Alors il attend, il verra, si ça se trouve il peut faire avec ? Il va se méfier dans tous les cas. Jouer, il doit jouer.
avatar
Ven 3 Fév - 17:32
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
La partie continue, un silence s'établit soudainement suite à mes dernières paroles et lançant un regard à mon compagnon de jeu juste à côté de moi, j'arque un sourcil en le voyant soudainement si... Euh, bas peu expressif voir même inquiet ? J'en sais trop rien, je ne le connais pas suffisamment encore pour pouvoir juger cela, allez savoir, c'est peut-être un facial normal chez lui mais une chose est sûr, sa Zorua ne semble pas vouloir le laisser tranquille et rappel son maître à la réalité. Arthur ouvrit finalement la bouche et je souris à ses mots. Ouais, ça c'est clair que pour être envahissant, ils sont envahissant ! Du moins, la sienne l'est, ça c'est clair et Kuroi l'est également. Je me demande si celui de Mei est aussi envahissant que les notre d'ailleurs ? Bah, qu'importe !

Je profite qu'un serveur passe par là pour lui commander une nouvelle boisson, refusant de rester planter à cette table à jouer sans rien avoir à boire. Il faut dire aussi que ma bière ne m'aura pas fait long feu, après tout pour moi, ça ressemble un peu à de l'eau mais de l'eau avec un meilleur goût. Qu'on soit d'accord, je ne suis pas alcoolique sinon je boirais tous les jours, sauf que ce n'est pas le cas et je finis rarement dans un sale état, sauf si je me suis trouvé une bonne compagnie ou si je veux oublier les soirées minables que je dois me taper auprès des richous d'Alcea.

Je tourne la tête vers le jeune homme suite à sa question. Oh que oui, Kuroi m'a mené la vie dure mais heureusement qu'il s'est calmé car je sais pas ce que j'en aurais fais sinon !

« Ouais, c'est un pot de colle de première qui pense qu'à s'amuser, enfin depuis qu'il a évolué il est devenu plus calme du coup ça va mieux depuis. »

On peut ajouter aussi le fait qu'il soit protecteur et qu'il hésite pas à foncer dans le lard de ceux qui se trouvent devant lui, ce qui change de la période où il avait peur de tous Pokemon, suite à ce combat dans les montagnes ainsi que notre combat contre mon géniteur. Lui... Un jour, il regrettera cela et tout ce qu'il nous a fait. Passons, ce n'est pas le moment de penser à ce genre de chose...

« Sinon, hormis le poker et ton Zorua, tu as d'autres hobbies ? »

Hey c'est que rester silencieux et jouer c'est pas mon truc ! Puis de base je suis là pour la gueule d'ange de ce type donc je vais pas me gêner à lui faire la causette, de toute manière, ce n'est pas ça qui va me déconcentrer dans mon jeu ! Enfin espérons le.

Code © N3m0





avatar
Mer 1 Mar - 16:36
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Il a beau décrire son pokemon comme envahissant, ce n’est pas tout à fait non plus le fond de sa pensée. Car si Iz était de tempérament plutôt indépendant et le laisser tranquille pendant des heures voir des jours avant de venir demander à manger, il n’est pas certain qu’Arthur saurait exactement quoi faire. Peut-être chercher un peu plus la compagnie ? Pour sa part, c’est finalement ce zorua qui lui permet de vivre seul et tranquillement en imaginant que c’est là parfaitement normal et sain. Enfin, il n’a pas encore été suffisamment séparé d’Iz pour le comprendre. Alors il se contente de prendre du bon temps comme il peut. Le brun ne manque pas de sourire quand il constate que son compagnon de jeu continue à boire, chose que lui-même devrait éviter dans des circonstances. Il doit un minimum rester sur ses gardes n’est-ce pas ? Bien que Kazuo lui ait à première vue l’air charmant, il ne doit pas complètement se fier aux apparences et avec un coups dans le nez, rien de plus sur. Alors, il se retient, ne demandant qu’une bière à son tour, ce ne sont certes pas les meilleures à son goût mais ce ne sont pas elles qui vont immédiatement le mettre à terre.

Arthur sourit légèrement à la mention du dit zorua de cette nouvelle connaissance, ne pouvant décemment pas retenir une certaine affection pour ce pokemon, ayant eu très peu de contacts avec les autres finalement. Mais la mention de l’évolution l’interpelle un peu, lui qui assez naïvement imaginait la petite boule de poil semblable à celle sur ses cuisses. Il avait vaguement entendu parler d’une potentielle évolution mais les zorua n’étant pas les pokemons les plus communs de cette région. Il prête de temps en temps attention au jeu mais il est finalement plutôt distrait par sa compagnie ?

«  C’est intéressant, je n’ai jamais vu son évolution »


Mais de toute façon les pokemons évolués sont plus grands en règle générale plus encombrants et réputés pouvant aller jusqu’à changer de caractère. Iz ne combat pas depuis longtemps et lui ne l’a jamais fait combattre personnellement donc il n’a aucune raison d’évoluer c’est tout aussi bien mais ça ne l’empêche pas de se montrer curieux. D’autant plus que d’après ses dires l’évolution aurait plutôt calmé son zorua ? Mais la conversation d’oriente, ce n’est pas plus mal. Dans ses hobby on peut intégrer, emmerder les couples, recel d’objets anciens, car oui, il ne fait pas ça dans le cadre de son boulot mais à titre de hobby. On peut aussi considérer ses petites courses devenues très occasionnelles et l’alcool. En fait, il s’agirait là de ses principaux hobby mais comme il vaut mieux donner quelque chose de plus acceptable au sens étique, au moment de miser à nouveau, il souligne

« Je n’ai pas de passions particulièrement intéressantes mais ce serait un plaisir que d’entendre celles que tu pourrais me faire partager »


Vague trop vague mais ses quelques autres hobbys comme les mots croisés étant vraiment typiques d’un grand père il n’y a pas franchement de quoi s’en venter. Il observe ses expressions avec attention, moins focaliser sur le jeu mais ce n’est pas dramatique n’est-ce pas ? Et puis, il n’y a pas que les hobbys dans la vie, bien loin de là.

« Tu es dresseur de profession ? »


Il voyage pour récolter des badges ? Il faut bien du combat pokemon pour que son zorua ait évolué. Mais cela peut aussi impliquer d’autres professions nécessitant des combats ou se faire à titre de hobby. Il attend d’en connaître la réponse, honnête ou non.
avatar
Lun 15 Mai - 15:13
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Je sirote mon verre, peut-être un peu trop vite en réalité mais qu'est-ce que j'en ai à foutre après tout ? Je ne suis pas ici pour jouer simplement au poker, d'autant que ce n'était pas mon but au début, ça c'est juste fait de fil en aiguille. Non, je suis venu ici pour boire et faire de potentiel rencontre, chose que je viens de faire entre autre ! Attendant que ça soit à mon tour de jouer, je sens la présence de Yoru revenir vers moi pour me chuchoter quelque chose à l'oreille.

« Je vais faire un tour à l'extérieur. »

Je hoche doucement la tête, le regard pointé sur un point invisible car seul moi sait où se trouve ce spectre envahissant que je traîne sans cesse avec moi, tout comme je suis le seul à pouvoir l'entendre, enfin le seul... Pas tout à fait, Hiyori le peut aussi mais qu'importe. Je le laisse filer, ne plus sentir sa présence près de moi me fera un bien fou car il reste super envahissant mine de rien. Je me concentre à nouveau, non pas sur le jeu mais sur l'homme avec qui je discute depuis tout à l'heure, au plus grand malheur des autres joueurs.

Je souris à sa réponse. Il aime bien rester vague hein ? Quel dommage ! Ce n'est pas ainsi qu'on parviendra à faire plus ample connaissance mais je vais devoir me contenter de cela puis qui sait ? Peut-être finira-t-il par parler un peu plus après quelques verres, quoiqu'il ne semble pas vouloir boire plus que cela alors je devrais l'inciter à le faire...

« J'aime bien voyager pour rencontrer de nouvelle personne mais surtout, m'amuser avec. »

Je suis direct, je ne cherche pas à cacher cela, pourquoi devrais-je le faire après tout ? Je n'ai aucune honte dans ce que je fais et si certains me regarderont probablement de travers, moi, j'en ai rien à foutre.

« J'aime profiter de la vie, que ça soit dans l'alcool ou autre, je ne suis pas difficile, loin de là. D'ailleurs, me ferais-tu le plaisir de m'accompagner pour un petit shooter ? »

Je le regarde avec un petit sourire en coin. Je sais que l'alcool commence à monter mais qu'est-ce que cela peut-il faire, j'aime cette sensation que d'avoir mon corps et mon esprit léger et de pouvoir faire tomber les barrières des tabous face à ceux qui sont devant moi puis étrangement, je n'ai aucune envie de laisser ce type filer si facilement. Au final, je n'en ai rien à foutre de ce jeu auquel on joue. Je joue mes cartes quasiment au pif en jetant mon argent sans le moindre problème.

« Pour ce qui est du dresseur de profession, non, ça ne m'intéresse pas mais je fais tout de même le tour des arènes pour me faire un peu de fric et entraîner mes Pokemon. Ils adorent les combats alors je leur offre ce plaisir. »

Je hausse les épaules, je me vois mal devenir un dresseur de profession, ça serait bien trop chiant et ennuyeux. Si déjà devoir hériter du titre de chef de famille m'emmerde alors être connu en tant que dresseur est tout aussi emmerdant.

« Ah et vu que tout à l'heure tu disais n'avoir jamais vu l'évolution d'un Zorua, peut-être pourrais-je te le montrer un peu plus tard ? Le faire sortir ici risque d'être un peu chiant.. »

Code © N3m0





avatar
Lun 22 Mai - 23:30
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Le plus grand malheur des autres joueurs est en effet plutôt visible. Car à force de discussions diverses et sans grand rapport avec le jeu en lui-même, ceux-ci s’impatientent et certains y voient presque une collaboration des deux hommes dans un jeu qui doit se jouer strictement individuellement. Ca.. Arthur commence à le remarquer mais étrangement cela ne le dérange pas plus que cela. Ce n’est pourtant pas bon pour les affaires, plus compliqué de tricher quand tout le monde vous a à l’oeil. Enfin, pour l’instant aucun commentaires, ils subissent.

En ce qu’il s’agit du taux d’alcoolémie du brin, celui-ci avait déjà commencé à boire bien avant l’arrivée de Kazuo, il risquerait donc de se montrer très rapidement un peu moins raisonnable. Ca ne l’empêche pas pour autant de finir son verre, pourquoi gaspiller après tout ? Il sourit légèrement, ne pouvant réellement le retenir quand les motivations de son invité surprise se font savoir. Plutôt honnête, c’est tout à son avantage. Même s’il n’a pas forcément trouvé le meilleur endroit pour s’amuser. Au milieu des poivrots voulant retarder le moment où ils iront retrouver leurs femmes ayant perdu du charme de leur jeunesse.

Dans un coin de sa tête, il note les détails intéressants. Pas dresseur de profession mais pour arrondir les fins de mois ? Enfin, assez difficile à croire avec tout ce qu’il lance sur la table. Là pour s’amuser et l’invitant à boire. A croire qu’il aurait tout pour plaire. Ou en tous cas tout pour qu’ils s’entendent bien pour la soirée. L’alcool rend sociable et cet idiot serait incapable de refuser un bon verre. Un bon cela dit. Un mauvais.. Bon d’accord, il ne refuserait peut-être pas un mauvais non plus, seulement un parfaitement immonde qui ne serait pas suffisamment fort pour en cacher le goût. Oui, il ose appeler les autres poivrots après ça.

En parlant de poivrots, certains en ont marre de voir discuter deux des joueurs dans une partie qui se voudrait sérieuse entre gens corrects. Surtout quand ceux-ci semblent au final se ficher des enjeux. En effet depuis Arthur a arrêté de miser gros pour ne faire que relancer ou se coucher, ne pouvant pas réellement se concentrer sur la partie alors nécessairement, l’un d’eux finit par craquer.

«  Alors ? Vous jouez ou vous continuer de parler ? Si vous y tenez, allez faire ça ailleurs bon sang ! »


Plutôt une invitation à se taire et à se concentrer sur le jeu ou éventuellement au nouvel arrivant de partir plus qu’une sommation pour les deux de s’éclipser mais.. Pour sa part Art a déjà eu sa dose en réalité, il ne perd donc plus de temps avant de venir ramasser le Zorua sur ses cuisses, le passant sous son bras tant qu’il dort encore, se levant de son siège qu’il range, s’adressant d’abord à la table.

«  A une prochaine fois alors ».


Lui ne restera pas et il n’y a plus qu’un moyen de voir si Kazuo le considère comme le genre de rencontre intéressantes qu’il voudrait faire alors cette fois, c’est à lui qu’il s’adresse avec tout le sérieux du monde.

«  Ca me tente bien, ça te dirais de faire ça ailleurs ? »


Lui montrer son Zoroark, consommer ces shots et voir ce qu’ils pourront trouver comme distractions hors de ce bar du troisième âge, même si sur le coups ce genre de réplique fait tousser un des joueurs ayant compris un sens bien moins chaste. L’alcool aventureux dit-on. Il lui aura quand même fallu quelques verres pour en arriver là et sur un sourire, il prend la direction de l’extérieur, Iz sous un bras et son autre main dans sa poche, confiant. Oui oui, l’alcool donne aussi des ailes et pour une fois il a envie de s’amuser.
avatar
Mar 23 Mai - 19:31
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - soirée
Ah voilà ! Ma présence gêne ! On souhaite se débarrasser de moi ? Quel dommage ! Je les regarde en souriant, amusé. En fait j'aime quand ma présence emmerde le monde mais visiblement, la plaisanterie est terminé car mon cher partenaire de boisson met fin au jeu en se redressant, son Zorua sous le bras. Arthur m'invite à le suivre, je lui souris, lâchant mes cartes sur la table en me redressant. Comment refuser ? Puis je n'ai pas la moindre envie de rester avec ces types bien trop ennuyeux.

« Avec grand plaisir, je te suis. »

Je le laisse passer devant, offrant un signe de la main à mes anciens compagnons de jeu, même si je suis ravi d'enfin quitter cette table de grognon ! Mains dans les poches, je suis Arthur à l'extérieur du bar, profitant d'une brise d'air avant de m'étirer.

« Bien bien alors, commençons par le commencement. Kuroi sors de là. »

J'attrape la PokeBall de Kuroi et le laisse sortir. L'immense Zoroark plus grand que moi secoua la gueule avant d'émettre un grondement de satisfaction, content de sortir et de pouvoir me voir. Il s'approcha de moi et je pose ma main sur le haut de son crâne pour le caresser. Il ferma les yeux un instant avant de les rouvrir pour fixer le petit Zorua dans les bras de mon compagnon du soir. Penchant la tête sur le côté, il s'en approcha, baissant sa gueule pour le flairer.

« Du coup voilà mon Zoroark, Kuroi. Il est un peu plus grand que la moyenne comme tu peux le constater... »

Un peu trop même, car j'ai juste l'impression d'être minuscule à ses côtés et c'est assez frustrant, enfin, le pire ça reste Arthur qui est largement plus grand que moi et que Kuroi... J'ai vraiment un souci de taille sérieusement, je peux pas avoir une pousser de croissance là ?! Enfin passons, c'est pas le moment de se déprimer et j'ai bien envie de boire encore. Rangeant la PokeBall à ma ceinture en laissant mon Pokemon de sortie, je pose mes yeux rougeoyant sur le brun.

« Bon aller, quel est le programme maintenant ? Je pense qu'il est bien trop tôt pour terminer la soirée, non ? »

Je lui souris, un sourire joueur j'avoue mais mes sens commencent à être titillé par l'alcool alors excusez mes réactions !

Code © N3m0





avatar
Mar 23 Mai - 23:29
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Autant dire qu’il n’a aucun regret ! Sympas à plumer, ennuyeux à fréquenter. C’est bien le mot et sa confiance gonfle, un peu comme sa bonne humeur. Il faut se rendre à l’évidence, de l’argent de poche fait toujours plaisir mais la semaine a été bonne et les poches sont suffisamment pleines pour qu’il lâche son hobby quelques instants. En effet, l’alcool fait des merveilles et changerait presque cet idiot se sentant beaucoup plus aventureux.

A sa sortie du bâtiment, l’air lui semble meilleur, la lumière des lampadaires plus agréables, jusqu’au son de ses chaussures sur les dalles a un meilleur écho. Il est alors facile de comprendre une des raisons qui fait qu’il n’arrête jamais réellement de boire une fois le soir venu. Il a l’alcool joyeux et ça pardonne beaucoup d’écarts. Pour ce qui est du dit Kuroi dont il fait la connaissance, il ne peut retenir un léger pas en arrière quand la bête sort de sa pokeball. Oui, c’est le cas de le dire car.. Il est grand, il sait que la plupart des pokemon grandissent au moment d’évoluer mais ce n’est pas un peu excessif ? Enfin, il a la confirmation qu’il est plus grand que la moyenne mais finalement cette rencontre le fait un peu sourire.

« Beau spécimen »


Et même s’il doit prendre de la place il le pense. Il a beau être plus grand que lui, il est de toute manière rare qu’un pokemon le dépasse. Enfin.. il n’en connaît pas tant non plus. Mais maintenant qu’il le remarque aussi, Kazuo n’est pas bien grand, il peut le remarque au fait qu’il doive orienter sa tête un minimum vers le sol pour s’adresser à lui. On ne va pas lui demander ses papiers s’ils vont dans un autre bar dans ces conditions ? Wai, un autre bar, il ne veut pas s’arrêter là. Mais comme il faut commencer par le début et que le zorua n’a pas l’air de remarquer qu’il se fait sentir, Arthur décide d’un peu lui sonner les cloches.

«  Iz »


Tant qu’il est avec un pokemon de la même espèce autant qu’il en profite un peu non ? Réveillé, la concerné relève d’ailleurs un peu la tête toujours les pattes dans le vide, ce geste venant coller leurs museaux. Après un temps de latence, Iz commence à s’agiter sous le bras de son maître, réclamant à regagner le sol, y trouvant l’occasion de tourner plusieurs fois autour de Kuroi, l’inspectant de près, visiblement assez excitée par la rencontre, causant la surprise de son maître.

«  Wow, je l’ai rarement vu comme ça »


Ca ne lui déplaît pas, il n’est pas particulièrement jaloux non plus, il n’a pas de raisons de l’être, il est confiant quand au fait que quand Iz aura finit de jouer ou d’inspecter, il reviendra gratter à sa jambe. Il le laisse donc au sol pour l’heure, accordant de nouveau son attention à Kazuo qui l’a bien mérité. A sa question, sa réponse tombe sous le sens. 


«  Bien évidemment. »


Non, la soirée n’est pas finie, pas tant qu’il ne roule pas sous une table. Il fait donc quelques pas en avant dans la rue plutôt déserte en ce soir de semaine, joignant énergiquement ses mains face à lui avant de les frotter l’une contre l’autre, offrant un sourire un brin carnassier au blond. 


«  Tu n’as qu’à me dire ce que tu veux dans tes shots »


Chaque endroit a un meilleur alcool que l’autre et avant de savoir quel bar choisir, il faut savoir ce que l’on veut boire. Autant se faire plaisir jusqu’au bout après tout. Il ne se préoccupe plus tellement du fait que Kazuo puisse trouver les endroits dont il serait plutôt un habitué.[/justify]
avatar
Jeu 25 Mai - 13:27
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - après-midi
C'est plutôt amusant de regarder la petite Zorua tourner ainsi autour de Kuroi. Il tente de la suivre du regard mais difficile tant elle est minuscule comparait à lui. Les laissant faire, je m'intéresse plutôt à notre futur destination, maintenant que mon cher compagnon du soir a finit de s'extasier sur mon Pokemon. Une chose est sûr, il n'est plus le même que en début de soirée et pour cause, l'alcool doit beaucoup jouer là-dessus, après tout, allez savoir combien de verre il s'est enquillé avant mon arrivé ? 

Il me demande ce que je souhaite dans mes shots et je me met à réfléchir. En réalité je ne suis pas chiant, tout me va, tout se boit puis pourquoi souhaite-t-il savoir une pareil information ? Connaît-il des bars spécialisés dans tel ou tel type de shot ? Possible vous me direz, si c'est un habitué des liens, il doit en connaître. Bien, bien, réfléchissons...

« On va dire de la vodka aller ! Ça passe toujours bien dans des shots ! »

Je souris, j'ai dis la première chose qui me passait en tête mais en même temps, la vodka ça passe dans tout, c'est juste putain de traître mais c'est cool à boire donc autant partir sur ça. Du coup je suis mon très cher compagnon de beuverie, laissant Kuroi hors de sa PokeBall pour le moment. Je le ferais rentrer lorsqu'on aura atteint le bar, au moins il peut prendre un peu l'air et profiter de l'un de ses congénères. Hormis Hikage, Kuroi n'a jamais eu l'occasion de croiser d'autre Zorua ou Zoroark ou du moins, pas depuis que j'ai quitté la maison de mère. Symbole de notre famille, il fait partie de la portée de la Zoroark de mère, un cadeau qu'elle nous a ensuite fait à Mei et moi alors que je ne voulais plus avoir le moindre Pokemon depuis Kuro.

Le temps a passé hein, depuis que je fais équipe avec lui et maintenant, je ne me vois pas séparer de Kuroi. Il a réussi à se frayer une place dans mon cœur alors que je ne voulais plus être proche du moindre Pokemon et il est devenu un allié de taille, malgré tout ce qu'il s'est pris dans la gueule. Je pense qu'il doit être mon meilleur Pokemon à l'heure actuel, quoique Tsubasa ne doit pas être bien loin de lui mais lui... C'est une autre histoire, une autre relation.

Je m'étire, les bras vers le ciel, ça fait du bien putain ! Au moins cette soirée aura été divertissante et elle va continuer de l'être, ça je ne me fais pas de souci.

« Et sinon ! T'es originaire de Alcea toi ? »

Autant faire la causette tout en marchant !

Code © N3m0





avatar
Ven 26 Mai - 1:23
Alcea

Messages : 21

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Iz ne manque pas de regarder son aîné sous tous les angles, sentant visiblement son congénère sous cette apparence beaucoup plus imposantes. Elle ressemble à un enfant qui verrait un adulte pour la première fois et qui tenterait de comprendre de quelle manière il est possible de devenir aussi grand même si ce serait dans son cas un brin plus brutal que de devenir adulte. Et si la Zorua ne manque pas de carrément poser ses pattes sur Kuroi pour attirer son attention, Arthur ne s’inquiète pas trop à ce sujet. Dans son esprit il est clair qu’Iz n’a aucune raison d’évoluer, qu’il n’est pas exposé à des conditions qui pourraient le permettre et.. ça l’arrange à sa façon. Kuroi est peut-être plus grand que la moyenne des Zoroark mais s’il évoluait, il devrait remettre en question le fait de laisser Iz hors de sa pokeball en permanence et le priver de cette liberté lui ferait bien du mal.

«  Pas faux. »

Le brun est enthousiaste, cela faisait un moment qu’il n’avait pas touché à de la vodka et il connaît assez bien un endroit où ils pourront tranquillement boire et où le barman n’ira pas essayé de le retenir dans ses derniers verres de la soirée. La partie n’a pas été si intéressante que cela donc il n’a pas grand chose dans les poches, si ce n’est assez pour quelques verres. Enfin, Kazuo offre le premier n’est-ce pas ? Il prend la marche, s’assurant d’un regard au-dessus de son épaule que le blond comme son pokemon suivent bien. Il ralentit même pour ne pas faire de trop grandes enjambées, prenant la direction d’une petite place assez peu fréquentée au bar à moitié en plein air, il faudra encore quelques minutes pour l’atteindre mais les rues y menant sont relativement bien éclairées, pas le genre de chemin qu’un violeur en série prendrait donc. Il relève d’ailleurs un bref instant la tête vers le ciel. Il se marre légèrement à sa question.

« Peut-être pas depuis aussi longtemps que ta famille. En tous cas j’y suis né, c’est déjà ça ? »

Tout le monde a circulé à un moment où à un autre et sa famille est arrivé il y a un moment mais n’a pas toujours vécu ici alors la question de l’origine est suffisamment complexe. Si on peut considérer que la famille de Kazuo est bel et bien originaire d’Alcea, ce qui, bien des générations auparavant n’a peut-être pas été le cas ? Impossible à dire au-delà d’un certain degré et autant ne pas s’y aventurer. Il finit par ranger ses mains dans ses poches, la question lui brulant les lèvres. 


« Et comment vis-tu ton éminente famille ? »

Même lui a connaissance de cette histoire de famille fondatrice et il soupçonne difficilement qu’une autre oserait avoir un Zoroark comme emblème. Enfin, sait-on jamais ? Il ne doute pas que son compagnon d’un soir aura vite fait de l’éclairer. Mais oui, maintenant il pose des questions. Il est après tout plus intéressé qu’il ne l’était en premier lieu et ça doit maintenant être visible. Maintenant qu’il y pense cela explique certainement les billets sur la table pendant la partie de poker. Il n’y aurait rien de surprenant à ce qu’il soit fortuné. Enfin, il n’a pas tant envie de ne parler que de sa famille. S’il est venu boire ici ce n’est certainement pas pour en entendre parler.

«  Qu’est-ce qui t’amènes précisément à Merya ? »


Car arènes veut dire voyage. Mais bon, il n’a pas besoin de s’étaler là-dessus, ça relève de l’évidence et cela permettra éventuellement de se détourner du sujet précédent. A moins que le blond ne veuille en parler ? Ce qui l’étonnerait assez. On ne peut pas dire qu’il ait l’allure d’un fils de bonne famille. Peut-être sa période rebelle ?
 
avatar
Lun 29 Mai - 16:49
Famille Kawada

Messages : 2339

Casier judiciaire
Statut: Citoyen louche
Jauge criminalité:
26/100  (26/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Un verre pour les braves
09.11.2022 - après-midi
Je tourne la tête vers lui, un sourire sur mes lèvres. Ainsi donc il avait compris ? Enfin il faut dire que je lui ai fais une bref description du comment j'ai eu mon Zorua et de l'emblème de ma famille donc il n'en faut pas trop pour comprendre de quelle famille je fais partie, même si certains doivent probablement l'ignorer en se fichant royalement de ces histoires de famille fondatrice. Je les comprend en soit, tout ceci m'emmerde royalement et ce n'est pas pour rien que je souhaite m'en extraire mais difficile lorsqu'on est l'héritier. Je ne dis rien quant à la réponse qu'il m'a offert, de toute manière, que puis-je rajouter ? Rien, il est d'Alcea et c'était là ma question.

Avançant dans les rues de la ville, divers passant passent pour se rendre probablement dans divers bar et avant qu'un gros silence ne plane, Arthur me questionne quant à ma famille. Tiens donc, ça l'intéresse maintenant ? Est-ce l'alcool qui le rend plus curieux qu'au début ? Peut-être bien. Je le fixe un instant, les mains dans les poches, avant de lever mon regard vers le ciel sombre. Comment je le vis hein ? Qu'espère-t-il entendre ? Que c'est la joie ? Que j'ai tout ce que je veux ? Certes, c'est le cas, j'ai tout ce que je veux mais avec pleins de contrainte derrière. Finalement, je hausse les épaules.

« C'est emmerdant. Obligé de toujours faire attention pour ne pas ternir le nom de ma famille, enfin, c'est pas comme si j'essaye de faire gaffe en réalité mais ça reste chiant d'être connu qu'importe où on va. »

Se retrouver sous le feu des projecteurs car on fait partie de la branche principale. Se faire harceler lors de soirée de marque par ces idiotes semblables à des poupées qui espèrent m'avoir en partie. Se faire regarder bizarrement dans la rue lorsqu'ils reconnaissent ma gueule. Ouais, non, c'est tout sauf amusant mais depuis l'annonce des fiançailles de ma sœur avec l'autre con, on me fiche la paix et c'est pas plus mal. Bon en même temps je ne fais que m'éclipser des semaines et mois durant sans nouvelle pratiquement alors ça aide à rester tranquille.

Comme si il se doutait que ce sujet pouvait m'emmerder, il changea de sujet pour savoir ce que je fais à Merya. Au moins une question simple et qui demande pas trop de détail.

« Je viens pour choper mon dernier badge, enfin mon badge non-officiel. Il me reste plus que cette arène et après je les aurais toutes faites. »

Et ce fut d'un ennuie. Bon d'accord à certains moment mes Pokemon ont pris grave dans la gueule mais sur la finalité, j'ai finis par gagner donc c'est l'essentiel ! Ah, je crois qu'on arrive au bar où mister m'amène. Je récupère ma PokeBall et rappel Kuroi à l'intérieur. On va éviter qu'il encombre trop.

Nous nous installons à une table et je lâche un soupir. Ça fait du bien de poser son derrière un peu ! Bon, maintenant que je suis en tête à tête avec l'adorable brun face à moi, autant en profiter ! Plus de vieux poivrots pour nous emmerder. D'abord voyons ce que la carte propose comme shot.

« Du coup je t'offre ton premier shot, choisis celui que tu souhaites. »

Code © N3m0





Contenu sponsorisé


 

Un verre pour les braves [feat Kazuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un verre pour se détendre...
» Un verre pour se changer les idées (Tonton Victor)
» Le dernier verre pour la route
» {CLOS} [PV] Une cohabitation bien étrange... {Leevo}
» Un verre pour tout gagner ! [PV Paul]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: Région d'Alcea :: Sud-Ouest :: Route 3 :: Merya-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook