Partagez | .
 

 [Event Noël] La vie n'est pas rectiligne, elle prend parfois de violents virages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sam 24 Déc - 2:16
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Reborn
15.12.2022



I
l te fallut une bonne demi-journée pour rejoindre la ville de Rogier. Tu pensais pas qu’une moto en panne pouvait être aussi lourde à pousser et tu dus appeler Argorok pour qu’elle la pousse à ta place. Sur le trajet, tu avais laissé tes pokémons les plus fidèles en liberté, pour qu’ils profitent un peu mais aussi au cas où vous seriez attaqué par des animaux sauvages. Ça faisait longtemps que tu n’avais pas fait ce genre de balade, préfèrent aller le plus rapidement d’un point à un autre sur ta moto.
La dernière fois que tu t’étais baladé ainsi c’était avec « elle ». Une pensée qui t’aurait fait un pincement au cours il y a quelques mois, mais maintenant, cela ne te fit rien, même pas un sentiment de culpabilité de ne plus rien ressentir. Pourtant, je ne bride en rien tes sentiments, je ne le ferais jamais sans ta permission. Disons, que tu as tourné un page après tant d’années à relire jour après jour le même chapitre en espérant qu’un jour, la fin soit plus un cauchemar. Jamais tu ne pourras changer ce passage de ta vie, alors, tu as fini par simplement l’accepter.

Rogier, la capitale de Scilla. Elle reflète toute la maladie qui touche cette région, le cœur de la gangrène. Une masse, informe, qui se déploie, grandit, tour après tour, pont après pont, comme un cancer architectural. Des belles masses, claires, neuves, techniques se développent sûr de vieux amas de briques noircies par la pollution, donnant un paysage presque non euclidien. La ville est à la fois belle, merveilleuse, émerveillant n’importe quel néophyte avec sa technologie ostentatoire ; ça fait chic de vivre ici. Mais elle inspire aussi un sentiment de mal-être, comme si la mort attendait à chaque ruelle sordide qui jonche le sol. La beauté c’est dans les hauteurs, les riches ; en bas, on n'est pas dans un palais des plaisirs, la ville n’engendre que la mort, pas l’extase.
Tu entras à l’intérieur comme dans la gueule fumante d’un monstre. Les premières fraicheurs de l’automne étaient venu, pourtant, l’épaisse pollution emprisonnée une chaleur presque étouffante. Cet endroit était oppressant, pourtant, tu décidas d’y rester quelque temps. Tu te trouvas un petit appartement sordide pas loin d’un bordel que tu entendais depuis ta chambre ; ainsi qu’un garage qui te laissait te démerder avec ta bécane, t’offrant les outils en échange de quelques pièces marchandées.
Tu appris vite à user de tes pokémons pour t’imposer, effrayer. Au bout de quelques semaines, personnes ne voulaient se frotter à ton dragon cuirassé qui te suivait comme un garde du corps ; et encore moins à ton putride lézard dont le seul regard dérangeait. Tu usais de la peur qu’avaient les hommes envers les pokémons mais aussi de leur mépris et, ô grand jamais, tu ne montrais une quelconque affection envers nous en public, même si tu nous respectais bien plus que certaines de tes nouvelles connaissances. Tes compagnons les plus faibles, tu les laissais libres dans ton studio, et parfois, tu sortais l’un d’eux sur ton épaule, comme un animal de compagnie. Tu as eu des remarques, des moqueries, mais étrangement, les crocs d’Argorok ou une balle un peu trop près d’une tempe ont vite résolu le problème. Tu as toujours eu le sang chaud, tu te bridais chez les rangers mais tu redevenais de plus en plus toi-même. Tu étais dans la fange, l’obscurité, tu étais dans ton élément, le monde préféré des Kishgal.
Tu finis par l’appeler, ton frère, ton cher et enfoiré de frère. Pourtant tu ne réglas aucun compte, tu ne fis que l’appeler pour lui dire ce qu’il fallait dire : accepter sa proposition. Tu en avais marre de subir la vie, ou faire des mauvais choix. Tu t’étais rendu compte que tu avais tout faux depuis le début. On ne peut pas changer son destin. Alors autant le suivre. Tu es né dans une famille de criminels, alors tu en seras un toi aussi et ce, sans rien abandonné, puisque le peu que tu avais, tu l’as déjà perdu. Aucun regrée, du renouveau, simplement.

Tu raccrochas le combiné, te tournant vers tes pokémons. Certains étaient sur le lit, d’autres par terre, et quelques-uns se battaient avec un reste de gâteau. Puis ton regard se porta sur lui. Cette boule de poils gris qui te fixait de ses yeux sans vie, remplit de vide, sans âme. Ils brillaient dans l’ombre de la pièce, grognant dès qu’on s’approchait de lui. Cela faisait des mois que tu tentais de l’apprivoiser, mais sans aucun résultat, à part réussir à ce qu’il n’attaque plus personne tant qu’il était nourri. Au début, tu as cru que c’était parce que c’était un pokémon de la région, mais en apprivoisant facilement Farore et Eldri, tu compris que quelque chose d’autre n’allait pas. Tu t’accroupis devant lui, tendant la main sans le toucher. D’un mouvement vif, l’animal te mordit, mais tu ne retiras pas la main, ne faisant qu’une mimique douloureuse. Il commença à s’acharner sur ta main, comme un miaouss mal éduqué. Ces dents et griffes étaient petites mais douloureuses. De ton autre main tu vins lui caresser la tête, il eut un arrêt avant de resserrer ses mâchoires.
─ Tu veux sortir, Heimska ?
Son regard se leva vers moi, plein de rage, mais il arrêta son office.
─ J’ai décidé qu’aujourd’hui, ce sera toi qui sortiras avec moi. Donc si tu me laisses mettre ton harnais et que tout son passe bien, je te ferais sortir de plus en plus.
L’animal desserra la mâchoire avant d’avoir un soubresaut, comme un tic nerveux. Il avait réellement un problème. Mais il semblait d’accord avec ma proposition. Il avait vu les autres pokémons sortir un par un, chacun leur rôle, pour profiter de l’extérieur, et enfin l’humain que tu étais, lui proposait la même chose. Il pensait sans doute en profiter pour s’échapper, mais vu ce que tu étais devenu ces derniers mois, s’il tentait, il allait s’en mordre les griffes. Tu restais gentil avec nous, mais tu pouvais devenir étonnamment cruel avec les pokémons qui n’étaient pas les tiens. Et tu ne considérais pas encore Heimska comme faisant partie de la famille.

Le psystigri se laissa mettre le harnais, sortant et entrant nerveusement ses griffes, comme s’il se battait avec un démon intérieur pour ne pas te sauter à la gorge. Puis tu sors en compagnie d’Argorok et Jay Harla qui te suivait, gardant en lui, caché, les ténéfix, et moi. Le reste de tes pokémons en sécurité à ta ceinture, à côté de tes berettas. Heimska était perché sur ton épaule, regardant autour de lui, nerveusement, posant parfois ses pattes aux griffes en éveil sur ta tête, te faisant émettre un grognement désapprobateur.
Tu décidas d’aller au centre-ville. Un marché avait ouvert pour la période de Noël, de quoi t’occuper un peu, bien que la fréquentation était bien loin d’être la même qu’à Alcéa. Tu passas devant un centre pokémon, te rappelant que tu avais aussi un petit nouveau dans ton équipe, récupéré à ton arrivée ici. Peut-être devrais-tu le laisser sortir ?



Moderation's time !

→ Acceptation de rentrer dans l'organisation : appel à Absolem.

→ Point de bonheur pour Psystigri : 2 derniers paragraphes.

→ Récupération des lots de tombola d’Halloween : Baudrive et 2 tartes pumkins.

→ Soporifik quitte l’équipe.
→ Baudrive entre en équipe.

Achat :
02 × Tickets de tombola n°8 et 9 : 1.000 P$
09 × Pochettes surprises : 13.500 P$
Reste : 800 P$.

► Multi-exp. activé.
► Duplicateur d'Exp. activé.

Merci ! ♥






Dernière édition par Alice J. Kishgal le Dim 1 Jan - 21:35, édité 1 fois
avatar
Dim 25 Déc - 17:27
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
    Bonheur
Agressif, le Psystigri ne met pas longtemps à tenter d'attaquer tout ce qui peut croiser sa route, manquant de mordre plus d'un Pokemon. Ce n'est peut-être pas une très bonne idée de faire sortir un pareil Pokemon de sa PokeBall sans connaître le mal qui le ronge.
Psystigri gagne 1 point bonheur.

    Tombola
Vous récupérer 2 Tartes Pumkpin ainsi que la PokeBall d'un Baudrive.
Baudrive ♂
lvl 15 - spectre|vol

PV. 63 (+18)
ATQ. 42 (+17)
DEF. 32 (+15)
ATQ SPEC. 45 (+15)
DEF SPEC. 39 (+17)
VTS. 53 (+18)
Expérience : 0/5
Bonheur : 0/100
Attaques :
Constriction (normal)
Lilliput (normal)
Étonnement (spectre)
Tornade (vol)
Puissance (normal))

    Gestion team
• Soporifik sort de la team
• Baudrive entre dans la team

    Marché de Noël
• Ticket Tombola : 500 P$ (x2)
• Pochette Surprise : 1.500 P$ (x9)
Total : 14.500 P$

Vous pouvez éditer votre T-Card.


avatar
Dim 25 Déc - 17:27
PNJ Destiné

Messages : 18443

Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Maître du Jeu' a effectué l'action suivante : Destin


'Calendrier' :

Résultat :


avatar
Lun 2 Jan - 2:49
Alcea

Messages : 1203

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Reborn
15.12.2022



I
l fallait s’en douter, à peine les pieds mis dehors que Heimska se mit à redoubler d’agressivité. Tu décidas donc rapidement de le faire revenir dans sa pokéball, légèrement dépité. C’était la première fois que tu rencontrais un pokémon si sauvage, habituellement après plusieurs mois il commençait à s’habiter, à être plus calme et puis tu ne te montrais pas méchant avec lui. Tu pensais que Khorek avait été le plus chiant à dresser parmi tes pokémons mais il est détrôné violemment par une mini-boule de poils gris. La curiosité te démangeait, si tu avais été à Alcéa tu serais allé dans les laboratoires du QG ranger pour faire une prise de sang au psytigri et voir s’il avait un problème physiologique, n’ayant pas la capacité d’étudier la psychologie, mais là ce n’était pas vraiment possible.
Tu continuas donc ta promenade en ma compagnie et bien que nous discutions par la pensée je sentais que tu étais un peu triste de ne pas pouvoir te balader avec tes compagnons. Mais comme je te le dis, ce n’était pas une très bonne idée de se balader joyeusement avec ta petite troupe à Scilla. Encore à l’extérieur ça dissuade les pokémons sauvages, mais en ville ce n’est pas très bien vu. Enfin, il y avait toujours Argorok qui malgré sa sale gueule de granbull était ravie de marcher derrière toi et faire la garde du corps. Surtout quand tu lui filas discrètement un gâteau après les avoir achetés. Tu m’étonneras toujours ; tu acceptes de bosser pour des gens qui volent des pokémons, les voyant comme des objets mais, tu prends soin des tiens comme s’ils étaient tes égales. Oui, c’est vrai que ce sont les tiens après tout, vu comme tu as laissé celui du mec d’hier qui a tenté de t’agresser, tu n’avais pas l’air de t’inquiéter qu’il crève ou pas. D’ailleurs, il t’avait pris à part pour te piquer le petit nouveau que tu étais allé chercher il me semble, gagné à une loterie. C’était un petit baudrive qui se baladait près de toi, un peu timide. Encore un spectre, à croire que tu les attires. Mais bon celui-là n’était guère effrayant, tellement idiot qu’il a fini par s’emmêler dans des câbles. Ça t’a bien fait marrer sur le coup. Pris de pitié, tu lui avais appris une capacité vol que tu avais depuis un moment et te servait à rien. Tu savais bien que ce ballon nommé Myach serait trop petit pour te poster mais il pouvait faire voler certains de tes compagnons plus légers, ça les amusait.

Après une petite heure tranquille, tu décidas de rentrer, passant par une autre rue pour changer, pas forcément très accueillante mais tu avais vite appris à te défendre ici. Alors qu’on traversait une ruelle, une poubelle se renversa derrière nous. Tu te figeas, te retournant pour jeter un coup d’œil et vit un pokémon fouiller dans les ordures pour chercher à manger. Il était flasque, visqueux, on aurait dit de la pâte à prout remplit d’immondices. C’était un tadmorv. Je m’apprêtais à repartir mais toi tu restas à le regarder, perplexe ; il avait quoi pour que tu ne passes pas ton chemin face à un truc pareil ? C’est en regardant un peu mieux que je me rendis compte qu’il était bizarre et ton œil observateur l’avait remarqué plus rapidement que moi : il était différent. Sa couleur était différente, mais comme certains pokémons particuliers appelé shiney, mais il avait aussi des tâches différentes et des dents. Les tadmorvs n’ont pas de dent d’habitude, il me semble.
Le pokémon visqueux s’arrête de fouiller pour nous regarder, il nous a remarqué, merde. Je n’ai pas envie qu’on se fasse attaquer par ce truc. Il glisse de sa poubelle et s’avance, restant en retrait, il n’a pas l’air très agressif. Tu ne recules pas très à l’aise mais le pokémon reprend son mouvement, semblant attiré par toi, ou quelque chose. Les gâteaux te fais-je remarquer. Tu en prends donc quelques-uns et lui envoie, espérant que ça lui suffise et s’en aille. Mais le tadmorv semble un peu trop apprécier et en redemande, tu lui files ce qu’il te reste, montrant la poche vide pour qu’enfin il comprenne. Il semble comprendre et s’avance plus. Mais quand tu commences à repartir, il te suit, s’arrêtant toujours à distance si tu t’arrêtes aussi. Un truc ne va pas avec ce pokémon, il n’est pas du tout agressif, semble un peu craintif d’ailleurs. Il ne se comporte pas comme un animal typique de Scilla. En fait, on dirait un pokémon apprivoisé et ça tu sembles le comprendre toi aussi. Tu finis donc par t’approcher pour voir, essayant de le toucher avec appréhension et sous les yeux méfiant de ton dragon. Il se laisse toucher et tu constates avec surprise que malgré sa composition visqueuse, il est plutôt doux. Il se laissa relativement faire un peu trop d’ailleurs puisqu’il te monta littéralement dessus avec une grande affection, semblant heureux de trouver enfin quelqu’un à câliner. Cela ne faisait aucun doute que ce tadmorv n’était pas d’ici, sans doute était-il tombé d’un convoi ou un transfert plus ou moins illicite. En tout cas, lorsque tu lui tendis une pokéball pour le capturer, il entra de lui-même à l’intérieur sans aucun rejet.

Une fois rentré à l’appartement, tes autres compagnons avaient l’air quelque sceptique avec ce nouveau truc visqueux que tu avais nommé Stuth-glanaidh Fart, mais son côté très joyeux et coloré plus assez rapidement. Tu remarquas aussi que lorsqu’il jouait ou venait contre toi, il fermait fermement la bouche, jouant jamais à mordre. Les tadmorvs étaient venimeux et tu te doutais que ça devait avoir un rapport, peut-être les dents, tu ne savais pas trop et n’avais pas de quoi te documenter sur ce drôle de spécimen sous la main.
La nuit, il dormit au bout du lit, dégoulinant sur un coin. Majora s’en servie même d’oreiller, il n’avait pas l’air d’être gêné par le type poison et le trouvait bien confortable. Ce fut donc Spleen qui te servit de doudou pour la nuit, avec le petit Goriya qui malgré ses airs de gros dur, ne refusait jamais de se blottir contre toi, il était encore petit le bougre. Adam avait fini par aimer dormir avec Eldri, Farore et même Pikit entre les bandelettes rassurantes du gros Jay. Ça te faisait bizarre de ne plus l’avoir contre toi la nuit, mais au moins, t’avais moins froid. Moi je profitais de ma nuit, seul moment de repos mental pendant qu’Odolwa te servant de coussin, prenait mon relai pour dévorer tes cauchemars. Je me demande parfois si ce gros tapir a un jour été éveillé ; en tout cas il a l’air super confortable.
Le lendemain, tu décidas de bouger après avoir écouté la radio en buvant d’un œil glauque ton café du matin. En effet, il parlait de vague de pokémon ayant lieu depuis le début du mois. Des pokémons très agressifs et rongés par un mal étrange les poussant à attaquer les villes. Certes les pokémons de la région n’étaient pas commodes, mais là ça prenait de trop grandes proportions. A ce moment-là tu repensas à Heimska et décidas d’aller voir ça de plus près. Et puis il fallait que tu reviennes sur Alcéa, cela faisait trop longtemps que tu étais parti. Tu rangeas donc tes affaires et mis fin à la sous-location que tu avais prise pour le mois et te dirigeas vers la ville sur le chemin du tunnel : Algar.



Moderation's time !

→ Sortie d'Osselait de la team combat.
→ Entrée de Tadmorv dans la team combat.

→ Baudrive apprend la CS vol.
→ Tadmorv apprend cradovague et Poing-boost.

→ Points de Bonheur pour Tadmorv.

→ Déplacement en moto à Algar.

Merci ! ♥




avatar
Lun 2 Jan - 22:06
PNJ MJ

Messages : 2505

Voir le profil de l'utilisateur
    Gestion équipe
Osselait quitte l'équipe.
Tadmorv Alola rejoint l'équipe.

Baudrive apprend l'attaque Vol.
Tadmorv Alola apprend l'attaque Cradovague.
Tadmorv Alola ne peux pas apprendre Poing Boost.

Tadmorv Alola gagne 9 points de bonheur

    Déplacement
Vous allez à Algar, votre niveau d'essence baisse. [4|5]


Contenu sponsorisé


 

[Event Noël] La vie n'est pas rectiligne, elle prend parfois de violents virages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook