Partagez | .
 

 Le cœur lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Lun 15 Mai - 16:09
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Un mois c'est écoulé depuis que tu es arrivé à Talma et que tu as dû laisser les Pokemon infectés au laboratoire Pokemon de la ville mais pas que. Tomo s'y trouve également et pour le moment, aucun traitement n'a été trouvé. Chaque jours, tu te rends au laboratoire en espérant avoir des nouvelles à ce sujet, en espérant pouvoir voir ton Pokemon et ami à nouveau en état mais rien ne change et tu peux le sentir encore, cet infime lien qui t'unit au spectre, tu peux le sentir, la rage qui semble provenir de son être, sa lutte contre ce mal qui le ronge et toi, toi, tu ne peux strictement rien faire pour l'aider. Impuissante, tu ne peux que prier ton Dieu chaque jours en espérant qu'il aille mieux. Tu as peur, tu as mal et si jamais Tomo ne redevenait comme avant ? Et s'il ne s'agissait pas d'une malade ? S'il s'agissait d'autre chose ? S'il s'agissait là d'une punition de la part de ton Dieu, de la part de Giratina ? Pourquoi, pourquoi ferait-il une telle chose ? Tu n'en sais rien mais tu ne sais plus quoi penser. Inutile, tu restes prostré dans ton coin, dans cette chambre que tu loue depuis tant de jour en te fichant pas mal de l'argent que tu gaspilles, après tout, qu'est-ce qui peut compter plus que Tomo ? Idai, oui, peut-être Idai mais pourquoi penses-tu à lui si soudainement ? Tu n'en sais rien, ton esprit est trop embrouillé et tu fermes les yeux pour essayer de vider ton esprit. Seule, tu ne peux qu'attendre sans pouvoir rien faire de plus...

❝ Modération ❞
• Event contamination : don au laboratoire de 3 Pokemon contaminés dont 1 Obscur : Branette ; Onyx ; Lucario Obscur
Spoiler:
 
Merci ♥
Code © N3m0




Dernière édition par Zoldern Nozomi K. le Dim 21 Mai - 23:04, édité 1 fois
avatar
Jeu 18 Mai - 9:47
PNJ MJ

Messages : 2499

Voir le profil de l'utilisateur
Le laboratoire de la V.K. Corps vous remercie pour votre aide et récupère les trois Pokemon. Vous recevez 2.000 P$. Vous aurez la possibilité de récupérer ces Pokemon une fois le vaccin trouvé.
Vous pouvez éditer votre T-Card.


avatar
Jeu 18 Mai - 13:31
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
Ca fait un moment que tu cherches Nozo sans trop savoir où elle se trouve. Elle ne veux pas quitter cette ville tant que Tomo ne sera pas guérit. Tu ne peux que la comprendre, si Bruto s’était retrouvé à la place du spectre tu aurais fais la même chose. Ne voulant pas laisser l’éleveuse seule, tu avais décidé toi aussi de rester là, à Talma. Il ne reste qu’un endroit où tu n’as pas encore été, mais où il y a de grande chance qu’elle s’y trouve : le laboratoire.

Sans perdre une minute de plus, tu t’y diriges, le pas pressé. Tu te dois d’être là pour elle, tout est entièrement de ta faute. Une fois devant le bâtiment, tu y entres et commence à la chercher. Tu finis par la trouver enfin, seule. Tu t’approches doucement d’elle puis, après quelques secondes d’hésitation, pose ta main sur son épaule.

_ Nozo…

Tu tentes de sourire, pas très réussis, mais au moins tu auras essayé. A vrai dire, tu as un peu honte de te tenir en face d’elle. Ta faiblesse a conduit Tomo ici, infecté par un virus dont tu ne connais même pas la source ni le remède. Et tes piètres connaissances de chercheur ne te permettent même pas d’avancer dans la recherche. Tu hésites un peu et la prend doucement dans tes bras pour pouvoir la rassurer, lui montrer que tu es là pour elle.

- Ne t’inquiète pas… Tomo est fort, il va s’en sortir, avec tout ces dresseurs qui apportent des pokémons infectés ils devraient avoir assez de moyen pour mettre en place un antidote dans peu de temps…

Tu la regardes, elle ne doit surement pas dormir beaucoup avec cette inquiétude qui l’habite. Tu soupires un peu et baisse ta tête, n’arrivant pas à affronter son regard, la culpabilité te ronge. Toi qui t’étais juré de la protéger voilà qu’à cause de toi elle souffre depuis plusieurs jours en pensant à son partenaire.

_ Je suis désolé… Si je n’étais pas aussi faible Tomo ne serait pas ici…



avatar
Jeu 18 Mai - 16:02
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu penses, tu te perds dans tes pensées, dans les choix que tu aurais dû faire, le chemin que tu aurais dû choisir. Le regard mélancolique, tu te demandes encore ce que tu fais ici à attendre après on ne sait quelle miracle, après tout, ne devrais-tu pas être auprès de ton élevage à t'occuper de tes Pokemon et ces petits nouveaux également que tu as gagné lors de la tombola ? Ne devrais-tu pas te préoccuper aussi de ces êtres qui n'ont pas demandé à ce que tu les met de côté ? Si mais tu ne parviens pas à penser à autre chose que ton ami, après tout, Tomo n'a-t-il pas été auprès de toi depuis ta naissance ? Si et c'est pour cette raison que cette séparation est des plus difficile pour toi...

Ton regard se perd sur la pièce qui renferme les Pokemon infectés et tu ne prête pas attention à la présence qui s'approche de toi que lorsqu'une main se pose sur ton épaule. Tu sursautes et tourne la tête vers la silhouette qui se trouve près de toi, Idai. Ton cœur s'emballe et tu baisses doucement la tête pour regarder le sol, comme si tu avais honte de le regarder en face, honte de te montrer si faible face à lui...

-  Idai... »

Lâches-tu doucement entre tes lèvres, la voix faible, une fatigue non dissimulé rendant chacune de tes paroles parfois difficile. Ses bras s'entourent finalement autour de toi et si sur le coup tu te crispes, tes muscles finirent par se relâcher bien vite, ton corps réagissant avant que ton esprit ne comprenne réellement et tu te laisses aller dans ses bras, posant ta tête contre son torse, soudainement bien plus fatigué encore. Il cherche à te réconforter et tu l'écoutes. Tu le sais, Tomo est fort et pourtant tu ne peux t'empêcher de t'inquiéter pour lui, de ressentir chacune de ses émotions, de la lutte contre ce virus qui le hante. Tu le ressens, aussi faible soit le lien qui vous unis et par moment, tu redoutes que ce lien ne disparaisse à jamais... Doucement tu lâches un soupir et tes bras viennent enlacer cet ami qui t'est cher alors que tu l'écoutes s'excuser. Tes mains s'agrippent à ses vêtements, tu ne veux pas l'entendre dire ça, non, tu ne veux pas qu'il s'en veuille et tu secoues doucement la tête en restant contre lui.

- Tu n'as pas à t'excuser, ce n'est pas ta faute, j'aurais dû être plus vigilent... Je me suis trop reposé sur les capacités de Tomo et c'est à cause de ça que je l'ai mis en danger... »

Ces paroles sont dur et s'étranglent à moitié au fond de ta gorge tant il t'est difficile de réaliser cela. Toi qui t'es tant entraîner avec ton compagnon, comment as-tu pu faire une pareille erreur ? Non, tu ne peux mettre la faute sur quelqu'un d'autre que sur toi même.

- Tu as fais ton possible, ces Pokemon sont rongés par ce mal, je le sais... Je peux le sentir grâce à Tomo, même si c'est léger, il souffre tant... Ce virus essaye de le changer pour le rendre plus fort, plus mauvais, jamais nous n'aurions dû prendre cela à la légère... »

❝ Modération ❞
• Récupération Pokemon tombola de Nöel

Merci ♥
Code © N3m0


avatar
Ven 19 Mai - 22:08
PNJ MJ

Messages : 2499

Voir le profil de l'utilisateur
    Tombola
Vous récupérez votre lot un goupix d'Alola et un Togepi.

Goupix Alola ♂
lvl 15 - glace

PV. 39 (+20)
ATQ. 31 (+10)
DEF. 40 (+20)
ATQ SPEC. 35 (+10)
DEF SPEC. 53 (+20)
VTS. 53 (+20)
Expérience : 0/5
Bonheur : 0/100
Attaques :
Poudreuse (glace)
Mimi-Queue (normal)
Hurlement   (normal)
Regard Touchant (fée)
Éclats Glace (glace)
Onde Folie   (spectre)
Vent Glace   (glace)


Togepi ♂
lvl 15 - fée

PV. 38 (+20)
ATQ. 20 (+10)
DEF. 53 (+20)
ATQ SPEC. 30 (+10)
DEF SPEC. 53 (+20)
VTS. 30 (+20)
Expérience : 0/5
Bonheur : 0/100
Attaques :
Rugissement (normal)
Charme (fée)
Métronome (normal)
Doux Baiser (fée) N.9 N.9
Bâillement (normal)


avatar
Dim 21 Mai - 22:35
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu la gardes contre toi, elle s'en veux. Pour elle, c'est de sa faute car elle aurait du être plus vigilante, et que vous n'auriez pas du prendre ça à la légère. Elle peut ressentir la douleur de Tomo, tu le sais. Et ça doit la ronger, ça aussi tu le sais que trop bien. Pourtant il faut qu'elle dorme, qu'elle essaye de reprendre un semblant de vie normale le temps que Tomo soit soigné. Le spectre lui en voudrait surement si elle passe ses journées là. Tu mordilles ta lèvre inférieur et pose ton front sur le haut de sa tête.

- Hey... On ne pouvait pas savoir... De toute façon ça serait surement arrivé tôt ou tard... Il fallait qu'on aide la population... Si on était pas intervenu ce onix aurait surement détruit plus qu'un batiment... Il y aurait peut être eu même des blessés ou pire... Les rangers sont débordés avec tout ces évènements récents. Tu as fais le bon choix.

Tu lui souris doucement et ébouriffe ses cheveux, tu essayes désespérément de faire apparaitre un sourire sur son visage.

- Tomo va guérir, d'autres dresseurs vont bientôt arrivés avec des pokémons infectés avec eux qu'ils pourront transmettrent au labo pour l'avancement du vaccin. En attendant tu devrais prendre plus soin de toi, Tomo m'engueulerait sûrement si il voyait que je ne prenais pas soin de toi en son absence...

Tu passes ta main derrière ta tête et regarde l'heure. Tu n'as pas encore mangé, et Nozomi n'a peut-être même pas encore mangé depuis hier soir au moins. Tu lui souris et lui tends ta main.

- Je t'invite à manger, on peut se faire un resto ou prendre quelque chose à emporter et on se poserait dans ma chambre si tu veux, à toi de me dire ce que tu préfères. Je pourrais te montrer au passage le pokémon que mon père m'a envoyé en cadeau, comme je n'ai pas encore eu l'occasion de te le montrer.

Bruto s'approche également de l'éleveuse et attrape le bout de sa manche avec sa petite patte en tirant légèrement dessus, comme pour lui faire comprendre qu'elle devrait sortir prendre un peu l'air et accepter l'invitation de son dresseur.



avatar
Dim 21 Mai - 23:05
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Il te garde contre lui, il te rassure comme il le peut, il tente de te faire ouvrir les yeux, de te faire comprendre que tu n'y es pour rien, que tu as fait le bon choix mais est-ce vrai ? Tu ne sais plus, tu es perdu... Tu restes agrippé à lui comme si le fait de le lâcher risquer de te faire t'effondrer. Tu veux rester là, en sécurité, comme si tout ce qui s'était passé n'était qu'un mauvais rêve. Et tu lâches un léger soupir à peine audible, ton front posé contre son torse. Tu finis par redresser la tête, lorsqu'il t'ébouriffa les cheveux. Tu le regardes, plantant tes sombres yeux à la fois vide et triste dans les siens. Il te parle de Tomo, tu l'écoutes. N'a-t-il pas raison au final, Tomo ne t'en voudrait-il pas si il savait que tu te laissais ainsi aller ? Et si sa souffrance est dû au fait qu'il lutte pour ne pas sombrer en sentant la tristesse et le désespoir qui hante ton corps ? Possible... Peut-être est-ce vis à vis de toi qu'il lutte tant...

Tu baisses la tête, tu sens les larmes te monter sans pour autant parvenir à sortir. Tu as bien trop pleuré puis tu t'es bien trop bridé. Tu as l'impression d'étouffer, tu as l'impression de ne plus être maître de ton corps, de tes émotions. Tu es tel une poupée sans vie qui ne parvient plus à afficher le moindre sentiment si ce n'est la fatigue qui tire tes traits. Tu sentis finalement quelque chose attraper ta main, celle de Idai et tu le lâches, doucement, te laissant simplement faire et tu lèves les yeux vers lui. Il souhaite t'inviter à manger mais tu n'as pas faim, comme d'habitude depuis que Tomo est dans cet état. Tu manges à peine, rien ne semble parvenir à passer. Tu ne sais quoi lui répondre, tu veux juste fuir et rester seule, peut-être la meilleur chose à faire pour ne pas le déranger puis finalement, quelque chose attrapa ta manche et tu baissas la tête. Bruto, le tout premier Pokemon de Idai, t'observe et tire doucement sur ta manche comme pour t'inciter à venir, lui aussi s'inquiète pour toi... Tu le regardes tristement et doucement, tu te met à serrer la main du jeune homme.

- D'accord... Prenons plutôt à emporter, je ne me sens pas d'être dans un restaurant..

Dis-tu d'une petite voix faible et brisé puis tu laissas Idai t'entraîner sans pour autant lâcher sa main. Sorcha ne t'accompagne pas, aucune de tes Pokemon ne t'ont accompagnés. Laissé dans ta chambre d'hôtel, tu as préféré les laisser tranquille plutôt  que de les forcer à devoir toujours venir ici. Tu le sais, Sorcha s'inquiète et c'est pour cette raison que tu lui as demandé de veiller sur les autres, avec l'aide de Harau...

Silencieusement, tu laissas ton ami te guider, marchant doucement à ses côtés, serrant sa main dans la tienne jusqu'à glisser doucement tes doigts entre les siens sans pour autant t'en rendre compte. Peut-être cherches-tu simplement du réconfort dans ce simple geste, peut-être veux-tu seulement être sûr qu'il restera auprès de toi et ne te laissera pas seule et finalement, tes lèvres s'ouvrirent en formant des mots dans un léger chuchotement que seul lui pouvait entendre s'il tendait l'oreille.

- Merci...


Code © N3m0


avatar
Mar 23 Mai - 23:26
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Sa voix te brise, tu ressens toute sa souffrance dans son intonation faible. Alors tu serres faiblement ta prise sur sa main, voulant lui montrer que tu es là pour elle. Tu la fais sortir du batiment, en profitant pour respirer une grande bouffé d'air. Être enfermé n'est pas une solution, au contraire, ça aggrave son état plus qu'autre chose. Vous marchiez vers un restaurant proposant l'option a emporter quand soudain tu sens les doigts de l'éleveuse se glisser entre les tiens. Tu rougis légèrement, pris de court. Pourtant, tu fais comme si tu n'avais rien remarqué, ne voulant pas briser ce moment.

Puis, elle prit la parole. Sa voix était faible, à vrai dire si tu n'avais pas fait attention tu ne l'aurais peut-être même pas entendu. Tu souris doucement en l'entendant te remercier, même si tu n'en connais pas vraiment la raison. Tu te décides à resserrer doucement ta main dans la sienne et lui remet son écharpe que tu lui avais offerte en place pour pas qu'elle attrape froid.

- J'ignore pourquoi tu me remercies, mais il n'y a vraiment pas de quoi. Tu sais pourtant que tu peux me demander n'importe quoi, je serais toujours là pour toi.

Vous arrivez finalement et commandez à manger. Tu portes les sacs (en bon gentleman) et l'emmène dans l'hotel pour que vous puissiez être tranquille, Nozo ayant besoin de calme et pas d'opression. Tu commences à manger ton plat et jette un coup d'oeil à la brune avant de lui sourire doucement.

- Mange ça va être froid...

Ripple, la riolu que ton père t'a envoyé s'approche curieusement de la nouvelle venu tout en restant derrière toi, n'ayant encore jamais rencontrée Nozomi. Tu poses ton plat au sol et la porte pour la poser sur tes genoux.

- Je te présente Ripple, une riolu que mon père m'a envoyé pour noël. Ripple, je te présente Nozomi.

Ripple la regarde derrière ses grands yeux rouges et s'approche d'elle, posant ses deux pattes sur le bras de l'éleveuse, te faisant sourire.

- Tu peux la caresser si tu veux Nozo, on dirait qu'elle souhaite faire ta connaissance.



avatar
Mer 24 Mai - 19:28
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu le remercies, il n'en comprend pas la raison, il ne te questionne pas pour autant, te rassurant à sa façon. Peut-être un fin sourire aurait-il dû apparaître sur tes finies lèvres mais rien ne vint et tu restes là, tel un pantin sans vie, marchant, le suivant, dans une destination que seul lui sait et vous finissez par arriver sans jamais quitter sa main qui te rassure tant. Tu restes là, un moment à réfléchir, à te perdre. As-tu faim ? Nullement mais tu ne peux rester sans rien commander au risque de l'inquiéter et de l'incommoder, chose que tu ne veux pas alors tu commandes la première chose qui te passe par l'esprit.

Il porta les sacs contenant votre commande et tu marches légèrement en retrait derrière, la tête basse. Tu profites de ce moment il ne te regarde pas pour laisser le désespoir se peindre sur ton visage et dès que vous arrivez enfin à destination, tu relevas la tête et ton regard redevint vide. Tu t'installes, attrapant ton sac, tu en sors ta commande, doucement, tu entreposes le tout avant de l'ouvrir mais tu restas là, sans bouger, le regard perdu sur ce que tu avais commandé. La voix de Idai résonne et tu lèves la tête pour le regarder. Il te sourit, ce sourire doux qui semble parvenir à t'apaiser un peu. Tu hoches doucement la tête, sans un mot et tu finis par prendre une bouchée. Celle-ci est dur, dur pour quelqu'un qui s'alimente à peine et tu sens ton estomac se nouer, pourtant, il te faut manger.

Tu mastiques, lentement, comme si manger était devenu une torture, une punition et pourtant, tu t'alimentes, un peu, pour pouvoir tenir, pour ne pas l'inquiéter. Quelque chose s'approcha alors, tu baisses les yeux vers la petite silhouette qui se trouvait là à t'observer. Idai ne mit pas longtemps à l'attraper pour le poser sur ses genoux et te le présente, ou plutôt, la... Tu observes la petite Riolu en train de te fixer de ses billes rouge avant de s'approcher de toi, une fois les genoux de son dresseur quitté. Tu la regardes, la laisse faire. Elle pose ses petites pattes sur toi et te sourit. Face à ce geste, tu ne parvient à rester totalement de marbre et enfin, un léger sourire se dessine sur tes lèvres. Ton ami te donne l'autorisation de la caresser si tu le souhaites, tu oses alors, timidement, ta main s'approcher doucement de la petite tête du Riolu avant de se poser sur elle et lui offrit une caresse. Elle est douce et soudainement, tu penses à Sorcha, à Harau, à tous tes autres Pokemon que tu as laissé dans ta chambre d'hôtel, à tous tes Pokemon que tu as pratiquement laissé de côté depuis que Tomo est dans cet état et ton cœur se serre à l'idée de les avoir ainsi abandonné. Les larmes faillirent monter jusqu'à tes yeux, ces derniers commençant à te picoter mais rien ne s'en déversa.

- Bonjour Ripple, tu es vraiment adorable.

Finis-tu par parvenir à articuler en essayant de maîtriser ta voix quelque peu tremblante. Tu déglutis, tu dois te ressaisir, tu ne dois pas craquer, pas maintenant, pas ainsi. Et tu essayes de manger à nouveau mais ta gorge semble désormais noué, rendant cela bien plus difficile encore et finalement, tu abandonnas, tu as de toute manière suffisamment manger pour le moment, bien plus que d'habitude en tout cas.

- Hm... Désolé, je n'ai plus très faim pour le moment.
Code © N3m0


avatar
Jeu 1 Juin - 15:10
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Elle fini enfin par esquisser un sourire. Bon, faible sourire, mais c’est toujours ça de gagner. Tu souris à ton tour en regardant l’éleveuse caresser Ripple. Tu remarques ses yeux qui commencent à s’humidifier mais elle retient ses larmes. Malheureusement, la faim de lui revient pas, et Nozo décide d’arrêter de manger. Tu la regardes avec compassion.

- Tu n’as pas à t’excuser, tu as mangé un peu c’est ce que je voulais. Je comptes bien garder un oeil sur toi pour veiller si tu es en bonne santé.

Tu lui ébouriffes doucement ses cheveux avant de te redresser. Tu regardes l’heure distraitement, n’ayant pas vraiment d’idée pour la distraire et lui faire penser à autre chose. Tu reposes finalement ton regard sur Nozomi et lui tends doucement ta main.

- Tu veux qu’on aille voir tes pokémons ? Tu sais Tomo leur manque aussi surement, il manque à tout le monde, mais il va revenir encore plus fort, prêt à en découdre.

Tu souris tendrement et pose une main sur son épaule.

- Et tu n’as pas à cacher tes sentiments avec moi, tu le sais. Si tu veux pleurer alors ne retient pas tes larmes, je serais là pour te les sécher et essayer de te réconforter. Je suis pas très douer avec ça… Je ne l’ai jamais vraiment été… Mais avec toi c’est différent… Je ferais tout mon possible pour que tu retrouves ton sourire.

Tu détournes ton regard, un peu gêné, attendant la réponse de l’éleveuse.



avatar
Ven 2 Juin - 1:33
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

L'estomac noué, tu ne parvenais à manger plus qu'il n'en faut. Devant te contenter du peux que tu étais parvenue à ingérer. Idai te rassure, une fois de plus, il souhaite veillé sur toi et ses paroles te fit fuir son regard sans pour autant savoir pourquoi. Probablement gêné par le fait que le jeune homme se met en quatre pour toi, tu t'en veux de l'inquiéter ainsi. Baissant légèrement la tête, tes sombre yeux posés sur le sol, regardant le néant en essayant de te calmer. Tu cherches à maîtriser tes tremblements, tes sanglots intérieur. Tu ne veux céder, tu le refuses et pourtant, lui, il ne semble pas de cet avis...

Il tendit une main rassurante vers toi, t'invitant à aller voir tes autres Pokemon, cherchant à apaiser ta douleur et tes craintes en parlant de Tomo. Oui, le spectre reviendra bien plus fort, une part de toi en est persuadé mais l'autre... L'autre, c'est autre chose... N'osant bouger, n'osant le regarder, tu sentis sa main se poser sur ton épaule. Le contact manqua de te faire sursauter, te crispant légèrement sur le coup avant de te défendre. À ce moment-là seulement tu décides de le regarder. Faisant doucement pivoter ta tête, tes yeux se pose sur lui, prononçant ces paroles Ô combien rassurante et plaisante. Seule tu n'es plus, tu le sais ou plutôt, tu devrais le savoir. Même si ton ami de toujours n'est pas ici, même si ce lien devient de jour en jour limité, tu n'es pas seule, non. Le reste de tes Pokemon sont là mais plus encore, lui, Idai, il est là...

Tu le fixes, le regard vide et pourtant, quelque chose vint faire briller tes yeux sombre. Une fois encore les larmes tentent de se frayer un chemin et une fois encore, tu te retiens mais ne t'a-t-il pas dit que tu n'avais nullement besoin de te cacher ? Qu'il était là pour toi pour les sécher et te réconforter ? Et si pour une fois, tu lâchais prise. Si pour une fois, tu te laissais juste aller ?

Son regard se détourne, est-il gêné ? Fort probable, ses paroles résonnes après tout en temps et tu sens tes joues s’empourprer légèrement. Tu détournes le regard à ton tour avant de te redresser. Désormais debout à ses côtés, tu saisis cette main qui se trouvait juste avant sur ton épaule et, sur la pointe des pieds, tu déposes un baiser sur sa joue avant de lui sourire.

- Merci d'être toujours présent pour moi... J'ai parfois l'impression d'être un poids et je m'en veux...

Tu veux le rassurer, tu ne veux pas qu'il s'inquiète mais n'est-ce pas trop tard ? Tu baisses la tête, tes talons touchant de nouveau le sol. Tu t'en veux d'être un pareil fardeau pour lui et pourtant, au fond de toi, le savoir là, près de toi, à prendre soin de toi, t'apporte un certain plaisir, un bonheur pourtant dissimulé. Tu ignores pourquoi mais sa présence parvient à t'apaiser un peu plus à chaque instant passé à ses côtés. Ta main serrant la sienne, tu oses de nouveau le regarder.

- Tu as raison, pour Tomo... Et... Je pense qu'il faut que je m'excuse auprès des autres, pour les avoir mis ainsi de côté...

Les autres, tes Pokemon. Tu t'en veux de les laisser ainsi mais tu n'avais plus la force de faire quoique ce soit, quoique... La possèdes-tu désormais, cette force ? Tu en doutes mais si Idai reste à tes côtés alors, tout devrait bien se passer, non ?


Code © N3m0


avatar
Mer 7 Juin - 11:02
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu observes Nozomi, elle semble aller un peu mieux suite à tes paroles. Elle prend doucement la main que tu lui offrais et soudain, sans que tu t’y attendes vraiment, elle se mis sur la pointe des pieds et embrasse doucement ta joue. Tu rougis et détourne ton regard, gêné. C’est à la fois dur et agréable pour toi quand elle agit ainsi avec toi. Tu l’aimes à en crever, et la savoir aussi proche de toi par moment te donnes des espoirs imaginaires. Tu sais que tu n’es qu’un ami pour elle, un très bon ami, mais tu ne penses pas qu’elle voudra aller plus loin que ça avec toi.

Elle serre a nouveau ta main, doucement, t’annonçant qu’elle aimerait aller s’excuser auprès de ses autres pokémons. Tu lui souris tendrement et ébouriffe doucement sa chevelure.

- Tu ne seras jamais un poids pour moi, tu es aussi légère qu’une plume. Tes autres Pokémon ne t’en voudront pas, je pense qu’ils comprendront que tu te sentais mal vis à vis de Tomo, vous avez un lien très proche après tout vous deux.

Tu souris et l’entraines doucement avec toi en direction de son appartement. Tu ne lâches pas cette main, pour lui montrer que tu seras là pour l’accompagner dans cette épreuve qu’elle semble redouter. Tu lui souris une fois devant la porte, pour l’encourager. Ses pokémon l’aideront à se sentir mieux.




avatar
Mer 7 Juin - 17:29
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Il te sourit, t’ébouriffe les cheveux, comme si tout allait bien, comme si rien de tout cela ne s'était passé. Toujours présent pour toi malgré le temps qui a défilé. Toujours tendre avec toi malgré que tu l'ai laissé de côté. Tu t'en veux de l'avoir laissé ainsi, de ne pas lui avoir donné de nouvelles pendant tant de mois avant de reprendre contact avec lui. Tu avais tant souffert de cette absence alors pourquoi l'avoir ainsi abandonné ? Car à l'époque tu avais peur, peur qu'il découvre qui tu es vraiment. Peur qu'il s'éloigne de toi. Peut de te retrouver seule... Finalement, tu lui avais avoué, presque chacun de tes pêchés et il t'avait accepté, tel que tu étais, tel que tu es... Jusqu'à quand t'acceptera-t-il ? Jusqu'à quand te voudra-t-il à tes côtés ? Jusqu'à quand supportera-t-il un tel boulet ? Tu n'en sais rien, tu ne veux pas y penser mais dernièrement, tant de chose te bouleverse que tu ne sais plus où donner de la tête...

Tu le fixes, de tes yeux sombre, tu lui souris, malgré qu'intérieurement tout n'est que fouillis. Pourquoi est-il aussi gentil ? Pourquoi t'aide-t-il ? Parfois tu te le demandes, après tout, tu n'es pas une personne respectable si on prend en compte tes méfaits passer mais cela, il n'en sait rien... Comment réagirait-il s'il apprenait que tu avais déjà tué ? Que tu as déjà verser le sang d'un innocent ? Non, n'y pense pas, il ne le faut pas... Tu fermes les yeux, un instant, puis tu les rouvres, une fois ton calme intérieur retrouvé.

Souriante, tu hoches doucement la tête à ses paroles et le laisse t'entraîner hors de cette chambre pour te rendre là où tu as élu domicile avec tes Pokemon. Dans le silence, tu suis ton ami, ta main toujours dans la sienne jusqu'à finalement arriver à destination de l'hôtel dans lequel tu loges. Une fois devant la porte tu hésites, tu inspires puis tu la déverrouilles pour entrer à l'intérieur. Sans attendre, Sorcha te saute dessus et tu la réceptionnes. La Pikachu s'indigne visiblement du fait que tu les ai laissé tant d'heure seul, après tout, depuis combien de temps es-tu partie ? Probablement depuis le matin. Tu la regardes, tristement, ta main venant caresser doucement son pelage électrifier alors qu'elle lève sur toi ses yeux violet.

- Pardon Sorcha, je n'aurais pas dû vous laisser, ça ne se reproduira plus.

Tu lui souris, tendrement et la petite Pikachu te regarde avant de se rendre compte de la présence de Idai. Grimpant sur ton épaule, elle sauta jusqu'au jeune homme pour aller le saluer. Visiblement, elle t'en veut encore et préfère se réfugier auprès du jeune chercheur. Tu lâches un soupir avant de faire signe à Idai d'entrer.

- Désolé, c'est un peu le bazar...

Et ce ne sont pas que de simple mot. Ci et là traînait des affaires sur le lit ou sur une chaise. Vêtement et autres, tu n'as pas pris la peine de ranger, n'ayant pas la tête à cela, toutefois, la présence de Idai te force à le faire et tu commences à attraper tes vêtements pour les plier rapidement afin de dégager le lit. Harau s'était levé avant de venir auprès de toi, lui offrant une caresse, le Demolosse ne semblait nullement t'en vouloir, pourquoi ? Comprenait-il ce que tu ressens ? Fort possible, après tout, il est l'un de tes plus vieux Pokemon, autre que Tomo.

Lorsque tu eus terminé de regrouper tes quelques affaires, tu t'installas dans ton lit pour t'asseoir avant de lâcher un soupir, Harau venant se coucher à tes pieds après être allé saluer le brun. Une caresse sur son crâne blanc et ton regard se pose sur ton ami.

- Dis... Tu vas faire quoi après, je veux dire... Quand tout ça sera terminé ?
Code © N3m0


avatar
Mer 7 Juin - 23:43
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu entres dans la chambre de Nozomi, le desordre s'était installé dans la pièce. Tu souris en voyant Sorcha, la pikachu de l'éleveuse, se jeter sur elle. Elle en profite pour s'excuser auprès de ses pokémons. Le petit rongeur saute ensuite sur ton épaule, et tu l'accueilles avec quelques caresses sur le haut du crâne. Elle en profite pour ranger un peu les affaires qui trainaient un peu partout. Harau, le démolosse particulié de Nozomi, vient te voir pour te saluer. Tu t'accroupis pour le caresser un peu avant de le laisse rejoindre sa dresseuse qui venait de s'asseoir sur le lit.

Elle te pose ensuite une question, et tu commences à ton plonger dans tes pensées. Qu'est ce que tu comptes faire ? Tu n'en sais rien... Tu t'installes à côté d'elle et regarde le sol, un peu perdu.

- Je ne sais pas vraiment à vrai dire... Sûrement entrainer mes pokémons, je me suis rendu compte pendant qu'on combattait ces pokémons que j'étais encore trop faible... Je veux être capable de protéger ceux à qui je tiens...

Tu souris faiblement et caresse la tête de Ripple, assise sur tes genoux. Tu poses ensuite ton regard sur Nozomi.

- Et toi, tu as prévu de faire quoi ? Je suppose que ton élevage va te demander du temps.

Tu regardes l'extérieur, la nuit va surement bientot tomber. Tu regardes l'heure, il est bientôt dix neuf heure.

- Tu veux sortir ce soir ? On pourrait manger un petit quelque chose rapidement et se poser boire un coup si tu veux.

Tu souris doucement et la regarde en attendant sa réponse.




avatar
Jeu 8 Juin - 14:25
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Assit à tes côtés, le chercheur semblait perdu dans ses pensées. Réfléchi-t-il à ta question ? Nul doute sur cela et bientôt tu eus sa réponse. Il n'en savait rien, tout comme toi. Faible il se pense être et progresser avec son équipe est devenu son nouvel objectif mais toi, oui, toi, sais-tu seulement ce que tu feras ? Une fois que tout ceci sera passé ? Sais-tu quel chemin tu devras prendre ? Non, tu n'en sais rien mais une chose est sûr, cela t'attriste de savoir que Idai se sente faible alors qu'il n'en ai rien. Il n'est pas fautif de votre défaite et tu aimerais lui faire comprendre mais comment ? Les hommes ont-ils tous ce besoin de se sentir fort pour pouvoir protéger ceux qu'ils aiment ? Quoique, ne fais-tu pas la même au final ? Tu baisses un instant la tête, songeuse. Tu comprends son sentiment pour l'avoir toi même ressenti lorsque tu avais perdu Harau la première fois. Et si ça avait été Idai en danger, comment aurais-tu réagi ? Si c'était lui, à la place de Tomo ? Cette simple pensée t'est douloureuse et tu le sais, tu t'en serais voulu bien plus encore...

Il te retourne la question, tu reviens à la réalité. Chassant la tristesse de ton regard pour fixer ton ami. Oui, ton élevage, tu l'avais presque oublié dernièrement et tu en rougis presque de honte. Comment peux-tu être centré sur une unique chose alors que tu n'es pas seule, que Tomo n'est pas le seul à souffrir ? Tu regardes le sol, tu regardes Harau, jusqu'à ce que Sorcha quitte enfin les épaules de Idai pour sauter sur tes genoux. Elle te fixe, sa petite tête s'inclinant sur le côté, intrigué. Un léger sourire se dessine sur ton visage et tu caresses doucement le pelage de ton rongeur électrique.

- Oui, il faudrait que j'y retourne. Freya ne pourra pas tout gérer indéfiniment puis je pense que j'ai beaucoup de chose à apprendre encore et... Et bien, il va falloir que je m'entraîne aussi, je veux protéger ceux que j'aime.

Tu tournes la tête vers le brun et lui souris, sincèrement. Lui aussi, tu souhaites le protéger plus que tout. Pas que lors d'un combat Pokemon ou d'une épidémie, non, tu souhaites le protéger de ce qui se cache dans l'ombre. De ton univers sombre. Tu souhaites le protéger de ce qui ne peut être vu et de ce qui se trame. Le simple fait qu'il soit près de toi peut le mettre en danger et pourtant, tu ne peux te résoudre à l'éloigner une fois de plus...

brun ne comptait pas te laisser seule à broyer du noir. Non, il souhaite vouloir veiller sur toi et probablement s'assurer que tu te nourrisses également. À sa proposition il ajoute une invitation à aller boire un coup. Surprise par cette proposition, n'ayant jamais eu l'occasion d'aller boire avec le jeune homme, tu ne sais quoi répondre sur le coup. Nullement habitué à l'alcool, ça serait peut-être une bonne occasion d'essayer mais surtout, de pouvoir passer un peu plus de temps avec Idai.

- D'accord, je vais juste aller prendre une douche, je n'en ai pas pour longtemps.

Tu lui souris, te levant du lit au moment où Sorcha quitte tes genoux pour se mettre sur le lit. tu attrapes quelques vêtements propres avant de te diriger dans la salle de bain. T'enfermant là-bas, profitant de ce moment seule pour te remettre les idées en place. Hors de questions de rester déprimé tout le long de la soirée alors que Idai avait la gentillesse de s'occuper de toi !

Après une dizaine de minute, tu ressors finalement de la salle de bain, vêtu d'une petite robe sombre et de chaussette montante, tu attrapes un léger gilet pour te couvrir, le temps n'étant pas encore aux beaux jours. À ton cou pend toujours la petite chaîne en or où une bague est accroché. Pourquoi possèdes-tu encore cette chaîne ? Ne devais-tu pas la lui rendre, à cet homme qui t'était autrefois promis ? Si mais tu n'en as jamais eu l'occasion, en réalité tu redoutes sa réaction le moment venu et tu préfères attendre, attendre de pouvoir le voir afin de lui rendre en main propre, c'est ma seule chose que tu puisses faire et jusqu'à là, tu garderas ce bijoux afin de ne pas le perdre...

- Désolé, j'espère que je n'ai pas été trop longue. Tu veux y aller maintenant ? Ah, est-ce que je laisse Sorcha et Harau ici ? Je sais pas si les Pokemon sont autorisés là où on va...

Ton regarde se porte sur la Pikachu qui te regarde, visiblement elle n'avait aucune envie de te voir partir une fois encore mais tu ignores si dans les établissements, où va t'amener Idai, les Pokemon sont acceptés. Attendant son avis, tu te tiens prête à partir. L'appétit n'est toujours pas présente mais l'idée de passer une soirée auprès de Idai semble te soulager bien plus que tu ne semble le croire...


Code © N3m0


avatar
Jeu 8 Juin - 23:30
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu souris, plutôt satisfait de sa réponse. Vous pourriez vous entrainer ensemble après tout. Vous pourriez arpenter la région, ou visiter Scilla aussi, qui doit regorger de pokémon introuvable ici à Alcea. Ripple te regarde avec ses grands yeux, essayant de comprendre pourquoi tu souriais. Elle ne connait pas encore Nozomi, elle ne se doute pas à quel point tu tiens à elle, et que le simple fait de penser à l'éleveuse t'arrachait un sourire.

- On pourrait s'entrainer ensemble, comme ça on n'aura pas à se quitter comme on l'a fait il y a quelques années maintenant.

Elle ne semble pas refuser ta requête de sortir ce soir, ce qui te réjouit d'avance. Tu hoches la tête et attends qu'elle sorte de la douche. Tu caresses la tête de Sorcha avec un sourire.

- Ta dresseuse ira mieux, je te le promets.

Après quelques minutes, le bruit de l'eau s'arrête, et après quelques instants la porte s'ouvre. Nozomi arrive vers toi, vêtu d'une robe sombre qui lui va à merveille. Tu rougis un peu et détourne légèrement le regard, tu espères qu'un autre garçon ne va pas craquer pour elle aussi, sinon tu ignores comment tu vas réagir. Un éclat doré autour de son cou attire soudain ton attention, et tu remarques cette chaine avec un anneau au bout. Tu repenses à votre discution quand tu avais été la retrouvé à son élevage, quand elle t'a parlé d'un homme avec qui elle devait avoir un "mariage arrangé". Tu décides de ne rien dire, de garder tes soupçons pour toi, après tout cette sortie tu la faisais pour lui changer les idées, pas pour les assombrir encore plus.

Tu regardes ensuite Harau et Sorcha, hésitant. Les petits pokémon comme Sorcha sont surement toléré, mais un démolosse au crâne apparent, tu n'es pas sûr que ça passera. Mais par sécurité avoir Harau avec elle serait le bienvenue.

- Sorcha peut surement rester sur ton épaule, mais Harau va devoir rester dans sa pokéball une fois à l'intérieur. On prendra quelque chose à manger sur la route comme ça ils pourront se dégourdir les pattes.

Tu souris doucement et te redresse en lui ouvrant la route. Ta main vient chercher la sienne, essayant de l'encourager. Tu sais qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, et tu espères secrètement que ce contact l'encouragera. Elle fait déjà un effort pour sortir, et tu en as conscience. Vous prenez quelques petites choses à manger dans un japonais à emporter et tu l'emmènes au bord d'une fontaine.

Ayant fini de manger avant l'éleveuse, tu cherches une pièce dans ta poche et t'approche de la fontaine. Tu lances cette dernière dans l'eau et ferme tes yeux quelques secondes.

- Je fais un voeux pour que Tomo se rétablisse le plus vite possible.

Tu souris avant de les rouvrir et de poser ton regard sur la brune. Tu ne crois pas trop aux voeux, mais ça ne te coute rien d'essayer (à part une petite pièce).

Une fois que l'éleveuse eu fini de manger, tu l'emmènes avec toi au bar où tu prends place sur une table avant de ramener deux chaises. Tu tires celle de Nozomi et lui dit avec un sourire amusé.

- Après vous mademoiselle ~






Dernière édition par Idai Tanjun le Ven 9 Juin - 22:01, édité 3 fois
avatar
Ven 9 Juin - 12:15
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

À ses paroles tu souris, comprenant parfaitement que Harau ne peut vous accompagnez toute la soirée mais au final, sa présence te rassure, différemment de celle de Idai évidemment mais d'ailleurs, de quelle manière sa présence te rassure-t-elle ? Pourquoi est-ce si différent avec lui ? Tu ne parviens à le comprendre mais est-ce si important ? Tu as l'impression que c'est le cas et en même temps que tu ne devrais pas chercher à comprendre, comme si cela pouvait vous mettre en danger. Comme si te rendre compte de tes sentiments risquer de briser quelque chose, attirer quelque chose de plus sombre sur le jeune homme et cela, tu ne le veux pas...

Saisissant la cape de Sorcha, tu l'habille de ce vêtement que tu lui as cousu avant de finir de te préparer à ton tour. Bottines misent, petite veste attrapé ainsi que cette écharpe à laquelle tu tiens tant. La Pikachu bondit sur ton épaule et vous quittez la chambre d'hôtel, ta main dans celle de Idai après qu'il t'avait doucement pris, Harau à tes côtés.  Désormais tu n'as plus qu'à suivre le suivre...

L'hôtel quitté, vous parcourez les rues de Talma sans trop savoir où vous alliez, du moins pour ton cas. Laissant simplement Idai te guidé, tu regardes par moment autour de toi, croisant le regard parfois horrifié, parfois intrigué des passant vis à vis de ton Pokemon canin. Même si vous étiez tous deux habitués à ces regards, tu les détestes toujours autant... Pourquoi faut-il qu'ils le regardent ainsi à chaque fois ? Pourquoi faut-il que les gens jugent et ai peur de ce qu'ils ne connaissent pas ? Tu les détestes, ces êtres qui sont incapable de voir au-delà des apparences. Tu les méprises, ceux qui refuse de voir ce qui les entoures. Tu arrêtes, tu cesses de penser à tout cela, ce n'est pas le moment... Pourquoi ton véritable toi cherche-t-il à refaire de plus en plus surface ? Pourquoi cherches-tu un fautif à ton malheur pour ensuite t'accuser toi même ? Tu n'en sais rien, ton esprit est bien trop embrouillé...

Vous vous arrêtez devant un restaurant à emporter pour commander à manger. Prenant quelque chose de léger, n'étant pas parvenu tout à l'heure à manger déjà, Idai t'entraîne dans un parc où vous vous installez contre une fontaine pour manger. Sorcha quitta ton épaule, sa capuche rabattu sur le haut de son crâne. Elle te regarde, attendant d'avoir sa part car tu lui avais pris un petit quelque chose aussi. Harau couché à tes pieds, tu manges non sans difficulté et lorsque le repas fut terminé, que tu ne parviens à manger que la moitié, Idai s'agita à tes côtés. Que fait-il ? Tu le regardes, intrigué, jusqu'à ce qu'il sorte une pièce de sa poche. Tu le fixes sans comprendre et bientôt tu eus ta réponse. Lançant la pièce, les yeux fermés, le chercheur venait de faire un vœux, celui que Tomo se rétablisse. Tu le regardes, les yeux grands ouvert. Il te regarde à nouveau et tu sens ton cœur réagir avant de baisser légèrement le regard. Pourquoi est-ce que cela t'a tant touché ? Tu l'ignores ou tu refuses de comprendre.

- Merci...

Un sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu calmes tes battements pour le regarder à nouveau. Ce simple geste t'avait énormément affecté et si pour certain, ce genre de vœux n'est qu'absurdité, pour toi qui crois en ce genre de chose, pour toi qui a souhaité que Harau te revienne. Si Idai a fait ce vœux alors, nul doute que Tomo finira par se remettre rapidement, tu en es persuadé.

Le repas terminé, votre commande débarrassé, vous quittez le parc, Idai t'amenant jusqu'à un bar. Quelque peu intimidé de te retrouver face à une pareille structure, tu rappels Harau dans sa PokeBall avant de suivre Idai jusqu'à une table. Il te la tira, un sourire amusé sur le visage et t'invita à t'asseoir, tu lui souris, t'installant avant de retirer ta veste. Un peu stressé de te retrouver dans un pareil endroit que tu n'as jamais visité, tu regardas partout autour de toi comme si tu découvrais le monde pour la première fois.

- Tu es déjà venu dans ce genre d'endroit ?

Lui demandes-tu en continuant ton observation des lieux, Sorcha quitta ton épaule pour s'installer sur tes genoux, tout autant intrigué que toi. Tu remarques alors qu'une carte se trouvait là et tu la saisis pour voir ce qu'il proposait.

- Hmm... J'y connais rien... Vu que c'est toi qui m'invite, choisis pour moi, voilà!


Code © N3m0


avatar
Ven 9 Juin - 19:10
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu ne quittes pas Nozomi du regard, elle observe le lieu comme une enfant découvrant le monde pour la première fois, ce qui t’amuse un peu. Tu souris et regarde la carte, écoutant les paroles de l’éleveuse en même temps. Elle te demande de choisir pour elle, n’y connaissant rien et utilisant comme argument le fait que c’est toi qui l’a invité.

- Pas souvent, juste quand j’ai besoin de me changer les idées, en temps normale Kato m’accompagnait, j’y suis allé qu’une seule fois en solitaire.

Tu lui souris et pose la carte devant elle.

- Hm… Si tu n’as pas l’habitude de boire, je te conseille une bière fruitée, ou un jaggerbomb, on ne sent pas trop l’alcool.

Le serveur fini par arrivée, et tu passes la commande, attendant que la brune ait fait son choix. Il revient quelques instant plus tard avec vos boissons. Tu regardes ton verre de whisky avant de trinquer avec elle.

- Pour le rétablissement rapide de Tomo.

Tu lui souris et boit une gorgé de ton alcool. Le liquide te brule la gorge, mais ça te permet de te changer les idées, du moins pour le moment. Tu ne tiens pas trop l’alcool, qu’un seul verre d’alcool pur pour être précis. Vous discutez de tout et de rien et tu appelles un serveur une fois ton verre vide et reprend la même chose.

L’alcool te fait tourner légèrement la tête, tu regardes l’éleveuse, puis ton regard se repose à nouveau sur ce fameux collier. Tu fronces légèrement les sourcils avant de prendre une nouvelle gorgé.

- Ce collier, c’est ce mec qui te l’a offert ?

Tu ne sais pas si elle comprendra que tu fais allusion au mec qu’elle devait épouser, rien que de penser à ça te rend malade. Tu regardes ton verre, le regard vide.

- Tu as des sentiments pour lui pas vrai ? Pour garder ce collier sur toi…

Tu as mal, prononcer ces mots te fait mal, imaginer cette situation te fait encore plus mal que ça. Tu mordilles légèrement ta lèvre, attendant une réaction de l’éleveuse.




avatar
Ven 9 Juin - 20:05
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu ne pouvais choisir, tu ne connaissais rien à tout ce qui se trouve sur cette carte. Idai, quant à lui, avais déjà eu l'occasion de venir dans pareil endroit avec Kato. Tu repenses alors au jeune homme, votre ami d'enfance, disparu, une fois de plus. Où était-il encore celui-ci ? Tu l'ignores mais tôt ou tard, il finira bien par réapparaître, comme toujours...

Idai te propose alors deux boissons, une bière et l'autre, un jaggerbomb, qu'est-ce ? Tu l'ignores, tu regardes la composition sans comprendre. Intrigué, tu décides de tenter cela lorsque le serveur vint prendre votre commande. Idai avait choisit un alcool fort pour commencer, était-il habitué à ça pour commencer avec une boisson aussi forte ? Même toi qui n'y connais rien, tu sais que le whisky est un alcool fort. Au final, peut-être n'est-il pas si étranger à tout ceci ? À moins qu'il n'ai pour habitude de boire chez lui, tu n'en sais rien. Pensant qu'il était habitué à ce genre d'alcool, tu ne pensais pas qu'au final, ce n'était guère le cas...

Vos boissons là, vous parlez, sirotant ta boisson que tu découvres être super bonne au final. Recommandant la même chose une fois ta première boisson terminé, Idai en était à son deuxième verre de whisky et si jusqu'à maintenant, il semblait gérer, que la discussion tournait autour de banalité, le brun laissa tomber une question à laquelle tu ne t'attendais pas. Le collier, il ne pouvait parler que d'un seul collier... Automatiquement, ta main se pose sur la chaînette d'où pend la bague appartenant à la famille Kiriyama. Pourquoi te pose-t-il une telle question ? Et surtout, il te semblait soudainement différent.

Tu le fixes, son attitude, sa voix, ses paroles, tout semblent soudainement bien différent, est-ce à cause de l'alcool ? Fort possible... Retirant ta main du collier pour caresser doucement Sorcha en train de dormir sur tes genoux, tu réfléchis à l'explication que tu pourrais offrir au chercheur. Pourquoi cela semblait être une chose difficile soudainement ?

- Des sentiments non, je l'apprécie mais c'est tout... Je... Je dois lui rendre ce collier mais je n'en ai jamais eu l'occasion, il m'esquive j'ai l'impression...

Tu lâches doucement un soupir avant d'attraper ton verre, buvant une gorgée avant de le reposer sur la table. Tu le regarde un moment, ce verre presque vide avant de lever tes yeux sombre sur Idai. Pourquoi te posait-il cette question soudainement ? Pourquoi est-ce que tu te sens obligé de te justifier en pesant tes mots ?

- Je veux lui rendre en main propre, vu que ça reste un bijoux important de sa famille...
Code © N3m0


avatar
Ven 9 Juin - 22:21
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu mordilles ta lèvre, te rendant compte qu'à cause de l'alcool tu as posé ta question sans réfléchir. Sa main vient se poser sur la chaine, elle semble surprise que tu lui demandes ça. Elle doit lui rendre, c'est pour ça qu'elle le garderait sur elle, mais le fait qu'elle le porte autour de son cou te fait mal. Pourquoi ne pas le garder dans une poche si c'est juste pour lui rendre ? Elle porte cette chaine comme elle porte ton écharpe, et ça te rend jaloux malgré toi. Tu sais qu'elle allait pas venir dans un bar avec une écharpe, ça serait ridicule.

Tu baisses ta tête, regardant ton verre vide. Tes idées sont embrumées à cause de l'alcool, tu n'arrives plus à penser clairement. Si tu croises ce mec, tu ne sais pas comment tu pourrais réagir, mais si tu le croisais maintenant, avec l'alcool, tu aurais surement fait une connerie. Ton regard se repose sur l'éleveuse.

- Désolé, c'était débile comme question... Tu vas sûrement me prendre pour un idiot, mais j'ai peur que tu revois cet homme...

Tu ris un peu nerveusement, demandant au serveur un autre verre, mais un jagger cette fois. L'alcool pur tu en as eu ta dose on dirait. Tu tritures nerveusement un morceau de ta serviette, soudain mal à l'aise. Qu'est ce qui te prend putain ? Tu as enfin l'occasion de passer un moment avec Nozomi et tu commences à tout foutre en l'air à cause de l'alcool. Tu te sens pitoyable. Ton verre arrive et tu le regardes sans le toucher.

- S'il t'a offert un bijou aussi important de sa famille c'est qu'il tient beaucoup à toi... J'ai peur que tu le revois car lui doit encore ressentir quelque chose pour toi... Je veux pas que tu t'éloignes à nouveau de moi à cause de lui...

Tu avais prononcer cette fin de phrase à voix basse, et tu sembles soudainement prendre conscience de ce que tu viens de dire. Tu bois rapidement quelques gorgés de ta boisson et force un sourire en la regardant.

- Oublie ce que je raconte, c'est rien d'important au final

Ton rire forcé est vraiment pitoyable, elle a sûrement entendu ce que tu as dis. Tu voudrais t'enterrer maintenant si tu le pouvais.




avatar
Sam 10 Juin - 1:25
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu t'expliques, tu espères qu'il comprendra. Il semble réaliser, ne pas comprendre en même temps. Sait-il ce qu'il fait ? Ce qu'il dit ? Son esprit semble embrouillé. Tu le regardes, l'air perdu, l'air angoissé. Il baissa la tête, fixant son verre, à quoi pense-t-il ? Il s'excuse et t'avoue avoir peur de revoir cet homme, Kenshîro. Il rit, un rire nerveux, pourquoi ? Tu le fixes sans comprendre et pourtant au fond de toi, une douleur cherche à s'immiscer sans que tu ne comprennes pourquoi. Il continue, tu n'oses parler, tu n'oses lui dire quoique ce soit, comme si tu redoutais de le blesser mais en réalité, tu n'en sais rien...Kenshîro t'a-t-il déjà apprécié au point de tenir à toi ? Tu l'ignores, il est le genre d'homme qui ne montre pas ce qu'il pense ou ressent. Il a peur, Idai, peur de ce qu'il pourrait se passer si tu revois celui qui t'était autrefois promis et pourtant, il n'y avait aucune raison à cela. Tu voulais parler mais tes mots se brisent avant même que tu ne puisses ouvrir la bouche.

Il finit son verre, d'une traite. Il avait cessé le whisky pour prendre la même chose que toi. Il te sourit mais tu le vois, il se force, pourquoi ? Tu le sens n'est-ce pas ? Ton cœur en train de se serrer, ton cœur en train de pleurer. Pourquoi ses paroles te sont douloureuse. Pourquoi sa peur te blesse ? L'alcool joue sur tes sens, joue sur tes émotions, toi qui n'est pas habitué à cela, toi qui dors et mange peu dernièrement. Ta tête te paraît lourde mais tu essayes de l'ignorer. Ton attention posé sur Idai, tu le regardes sans le quitter.

- Idai... Il n'y a rien et jamais rien eu entre Kenshîro et moi... C'est juste une promesse fait entre nos familles, mais cette promesse n'est plus et ne sera jamais... Il m'a donné ce bijou comme symbole de sa famille, rien de plus...

Tu t'expliques, une fois de plus, tu ne veux pas qu'il croit que tu possèdes de pareil sentiment pour ton ancien fiancé puis, tu ne souhaites pas non plus qu'il pense que tu t'éloigneras à nouveau de lui. Non, plus jamais tu ne veux être éloigné de lui, pas alors que vous vous êtes retrouvé. Pas alors que sa présence t'es si importante. Comment lui faire comprendre ? Tu l'ignores. Une main posé sur Sorcha, l'autre crispé sur ton verre que tu avais désormais vidé.

- Je... Je suis désolé de ne pas t'avoir laissé tout ce temps, j'avais juste peur qu'en étant trop proche tu sois en danger...

Tu as peur, tu ne comprend pas, pourquoi te sens-tu si bizarre ? Est-ce l'alcool qui te joue des tours ? Tu n'en sais rien, ton esprit semble s'embrouiller et de voir Idai ainsi ne t'aide en rien à réfléchir correctement. Le cœur battant, tu lèves doucement la tête vers lui. Pourquoi te semblait-il si brisé désormais ?


Code © N3m0


avatar
Sam 10 Juin - 14:04
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Elle te rassure, te dit que cette promesse n’était qu’un arrangement entre leur famille. Tu la regardes, elle semble ne pas comprendre pourquoi tu lui demandes ça. Elle se sent mal de parler de ça. Pourquoi ? Elle s’excuse d’être partie par le passé, de t’avoir laissé. Elle avait peur de te mettre en danger. Mais pourquoi serais-tu en danger avec elle ? Tu la regardes avec incompréhension avant de poser doucement ta main sur la sienne. Est-ce que Nozomi serait en danger et elle ne veut pas que tu le sois aussi ? Mais si c’est le cas, tu ne peux pas la laisser seule, tu te dois de l’aider.

- Nozo… Est-ce que tu as des problèmes ? Est-ce que la femme qui a fait du mal à Harau est revenue ? J’ai besoin que tu me parles si c’est le cas, si tu es en danger peu importe ce que tu feras je refuse de te laisser gérer ça seule.

Tu la regardes avec sérieux, tu t’étonnes toi même d’avoir autant de sérieux avec l’alcool dans ton sang. Tu finis par détourner ton regard, mal à l’aise de la regarder dans les yeux comme ça. Tu regardes ton verre vide avant de regarder ta main.

- Tu sais, quand tu m’as confié tes secrets… J’étais heureux car je savais que tu tenais assez à moi pour me faire confiance en me confiant quelque chose comme ça… Mais je m’inquiète pour toi… J’ai l’impression qu’il y a quelque chose de plus grave que tu ne m’as pas encore dit… Je peux comprendre que tu ne veuilles pas me le dire… Mais si tu es en danger j’ai besoin de le savoir…

Tu replonges à nouveau ton regard dans le sien en souriant faiblement.

- Quand tu m’as parlé de ce qu’il t’était arrivé quand cette femme qui t’as volé Passerouge… Quand tu as dit que Harau s’était interposé pour te protéger… Tu peux pas savoir à quel point ça m’a fait mal… Si Harau ne s’était pas interposé tu ne serais plus là en face de moi… Je n’aurais pas pu le supporter…

Tu serres doucement sa main dans la tienne, tu n’arrives pas à te sortir cette fille de la tête, et si tu avais appris qu’elle avait perdu la vie, tu serais sûrement partie retrouver cette femme pour lui arracher la vie de tes propres mains, mais après ? Tu n’aurais eu aucune raison de vivre.




avatar
Sam 10 Juin - 23:59
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu ne sais comment faire, tu ne sais quoi lui dire. Tu te sens obligé de t'expliquer, de le rassurer, même si tu ne comprend pour quelle raison. Doucement, sa main se pose sur la tienne et tu lèves les yeux vers lui. Il te regarde, l'incompréhension se lit dans ses yeux, il se questionne, aurais-tu dis quelque chose qui l'aurait inquiété ? Sans nul doute et ton cœur ne cesse de battre sous ta poitrine. Il s'inquiète, il t'avoue ses inquiétudes et tu sens la culpabilité peser peu à peu sur tes épaules. Peux-tu seulement lui dire ? Non, comment te verra-t-il si tu lui disais toute la vérité ? Lors de vos retrouvailles, tu lui a juste résumé ce qu'il s'était passé mais tu n'es pas entré dans les détails, pas dans ces détails là... Comment réagira-t-il ? Comment te regardera-t-il ? La peur qu'il découvre et finisse par te fuir t'es horrible.

Il te fixe, un regard sérieux et tu peines à soutenir son regard. Tu détournes finalement les yeux, tu ne parviens à le regarder, pas avec les secrets que tu lui caches... Il s'inquiète et malheureusement, tu ne peux rien faire pour le rassurer si ce n'est lui mentir mais te sens-tu seulement de lui mentir ? L'idée t'es dur et tu sens ton estomac se serrer...

Il s'ouvre à toi et tu ne sais quoi faire. Ta culpabilité ne cesse de grossir au point de devenir insupportable. Tu oses à nouveau le regarder, croiser son regard, son sourire, il t'est douloureux de le voir ainsi avec ce que tu lui caches. Sa main serre la tienne et tu as soudainement l'impression de suffoquer. Il avait peur, peur de te perdre, tout comme tu partages la même peur que la sienne mais pourquoi ?

- Tout va bien... Ne t'en fais pas... C'est... C'est de l'histoire ancienne, je suis là, c'est ce qui compte, non ?

Tu tentes de lui sourire mais ton regard est vide, triste... Ces mots t'écorchent, tu cherches à te voiler la face, à lui cacher la vérité pour mieux le préserver mais à quoi bon ? Ne le vois-tu pas à quel point il se fait du souci pour toi ? À quel point il se ronge pour toi ? Tu te sens mal, la terne te tourne ainsi que ces sentiments qui t'assaillissent sans qu'ils ne te laissent le temps de respirer. Tu serres le poing, sous la main de Idai.

- Tu... Tu ne devrais pas te faire autant de souci pour moi tu sais, je vais bien. Tu devrais penser à toi aussi.

Un nouveau sourire, difficile à garder, tout comme il est difficile de le regarder dans les yeux. Tu as mal, pourquoi ? Tu n'aimes pas mentir, lui mentir. Tu ne veux pas le repousser, tu ne le supporte pas et pourtant, n'est-ce pas ce que tu es en train de faire ? Ta gorge se noue et tu ne parviens plus à dire quoique ce soit d'autre, le regard baissé à observé ton verre vide...


Code © N3m0


avatar
Dim 11 Juin - 1:35
Alcea

Messages : 277

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Tu la regardes quand elle prend la parole. C'est vrai que ce qui compte, c'est qu'elle soit là, mais si elle est en danger, pour combien de temps au juste ? Elle sourit, mais ses yeux ne reflètent rien. Elle te demande de ne pas te faire de soucis pour elle, de penser à toi avant tout. Tu mordilles ta lèvre, elle ne comprend pas à quelle point elle est importante pour toi, en pensant à son bien tu penses au tien également.

Elle baisse son regard sur son verre vide, tu ne peux pas laisser cette situation durer. Ta main tremble, toujours posé sur la sienne. Est-ce que tu devrais lui dire tout ce que tu penses, en prenant le risque qu'elle s'éloigne de toi après ? Tu dois lui parler franchement et arrêter de tourner autour du pot.

- Nozo... Tu sais pourquoi je ne veux pas que tu revois ce gars ? Je vais te dire la vérité... Je suis jaloux...

Tu gardes ta tête baissé, trop lâche pour affronter son regard, sa réaction. Ta main tremble et tu te rends compte que tu tenais toujours cette de l'éleveuse. Tu te dépêches de retirer ta main.

- Je suis jaloux que ta famille ait voulu te caser avec ce mec de bonne famille, je suis jaloux que tu gardes ce collier avec toi aussi précieusement que cette écharpe, je suis jaloux... car j'ai peur que tu t'éloignes de moi à cause d'un autre...

Tu as les larmes aux yeux, trop effrayé par ce que tu es en train de lui dire. Trop effrayé qu'elle te rejette et disparaisse de ta vie. Tu redresses faiblement ton visage, tes yeux brillant reflétant les faibles éclairage du bar.

- Je ne voulais pas te dire tout ça... car j'ai peur que tu t'éloignes de moi... mais maintenant j'en ai trop dit et je ne peux pas revenir en arrière... alors si tu veux me laisser je ne t'en voudrais pas... car tu comptes beaucoup pour moi... Je...

Tu baisses soudainement la tête, honteux, parlant d'une voix faible de façon à ce que seule elle puisse l'entendre.

- Je t'aime Nozo...

Tu attends quelques secondes et ris nerveusement, cachant ton visage dans ta main.

- Kato se serait bien foutu de ma gueule s'il me voyait... Depuis le temps qu'il me disait de te dire tout ça...

Il me disait que je me sentirais mieux après, mais j'ai plutôt l'impression que mon coeur va pas tarder à me lâcher.




avatar
Dim 11 Juin - 11:42
Secte Distorsion

Messages : 1882

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Tu aurais voulu pouvoir l'éloigner de toi. Tu aurais voulu pouvoir faire disparaître ses craintes. Tu aurais voulu qu'il puisse vivre sans toi mais il n'en était rien... Les aveux tombèrent et tu le regarde sans comprendre. Jaloux il est, de cet homme qui t'était pourtant promis. Jaloux de ce collier qui se trouve à la même place de cette écharpe qui te quitte jamais, posé à tes côtés, contre le dossier de la chaise, précieusement gardé. Tu le regarde, les yeux grand ouvert et ton cœur se serre et tu as l'impression de suffoquer chaque seconde un peu plus. Sa main avait quitté la tienne mais tu ne l'as pas bougé. Crispé sur la table, l'autre posé sur ton genoux, tu es incapable de le quitter des yeux désormais alors qu'il s'ouvre à toi.

Ses yeux brillent, est-il en train de pleurer ? Non, il retient ses larmes mais le voir ainsi te fait bien plus mal que ce que tu aurais cru. Et il baissa la tête, il fuit à son tour ton regard et il parle, d'une voix faible, d'une voix que tu parviens à entendre malgré tout et ces quelques mots résonne en toi alors que tes yeux s'écarquillent à nouveau. Quel est donc cet étrange sensation ? Quelle est ce doux sentiment qui pourtant te blesse en même temps ? Ton cœur se comprime sous la déclaration et tu as l'impression qu'il a cessé de fonctionner. Que faire ? Tu ne t'y attendais pas. Si soudain, tu ne savais quoi faire et le jeune homme cacha son visage entre ses mains. Kato, il parle de Kato. Le jeune homme était au courant, depuis combien de temps ? Depuis quand possède-t-il de pareil sentiment pour toi ? Et ta gorge se serre à nouveau, elle se scelle comme pour t'empêcher de parler. Tu ouvres la bouche mais aucun son n'en sort et tu te pinces les lèvres, te sentant soudainement si fragile.

Tu cherches à te ressaisir, tu ne peux le laisser ainsi, mais que faire ? Tes sentiments semblent indéchiffrable et toi même tu n'en connais parfois pas leur sens mais quel était ce sentiment qui cherchait à dominer tous les autres ? Pourquoi ses paroles t'ont-ils procuré tant de joie en même temps de te blesser ? Est-ce cela que l'on nomme « amour » ? Tu serres les poings en cherchant à te maîtriser. Que faire... Tu es perdu...

- Idai je...

Parviens-tu à prononcer avant que ta voix ne s'interrompe. Il faut que tu lui parles, il faut que tu lui avoue mais comment ? Comment réagira-t-il ? T'aimera-t-il seulement après ? D'ailleurs, ses paroles sont-elles réel ? Qu'aime-t-il réellement ? Celle que tu parais ou celle que tu es ? Les deux ne font-elles pas partie de toi après tout ? Deux identités pour une seule et même personne. Et tu baisses la tête et tu cherches le courage de parler mais tu ne peux lui avouer, pas ici... Il y a bien trop de regard et d'oreilles qui peuvent se braquer sur vous...

- Je dois t'avouer quelque chose mais... Pas ici...

Les mots sont difficiles et derrière ton mensonge, voilà que tu t'apprêtes à dire la vérité, est-ce ce que tu veux ? Lui dire qui tu es vraiment ? Ne cherchera-t-il pas à te fuir pourtant ? Peut-être et cette idée t'es vraiment douloureuse mais tu ne veux pas lui mentir, plus maintenant, pas alors que ton cœur souffre de cette situation... Tu attrapes alors ton écharpe, l'enroulant autour de ton cou, tu te redresses, portant Sorcha encore endormi dans tes bras.

- Je t'attend dehors...

Tu récupéras tes affaires et quitta le bar. Tu laisses le jeune homme s'occuper du reste, comme il te l'avait proposé en t'invitant et tu profites de ce moment de solitude pour chercher à calmer tes sentiments. Et tu restes planté là, dehors, à la brise d'un vent frais. Tu fermes les yeux, le visage pointé vers le ciel. Que faire... Tu as désormais peur...


Code © N3m0


Contenu sponsorisé


 

Le cœur lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tank super lourd
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» [Validée]Fiche Technique de Belphégor Abbendis
» Baldrog, PIP chariot de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook