Partagez | .
 

 Le cœur lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Dim 11 Juin - 13:03
Alcea

Messages : 291

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Nozo ne dit rien, et ça t’inquiète. Tu savais que tu n’aurais pas du lui dire ça… Elle fini par prononcer quelques mots, mais s’interrompt rapidement. Tu la regardes, anxieux, attendant une réponse. Elle te propose de sortir, devant t’avouer quelque chose mais pas ici. Elle prend l’écharpe que tu lui avais offert avant de sortir, te disant qu’elle t’attendrait dehors.

Tu te dépêches de régler les verres et sort d’un pas pressé du bar. Elle avait un air grave qui ne lui ressemblait pas, et ça t’inquiète. Tu te demandes de quoi elle veut te parler, mais c’est sûrement très important. Tu la retrouves dehors, le visage pointé vers le ciel. Tu viens à coté d’elle et prend doucement sa main pour l’emmener dans un endroit plus calme, au bord de la fontaine où vous étiez tout à l’heure.

Tu lâches doucement sa main et t’assois au bord de cette fontaine, regardant la lune. Tu attends qu’elle t’explique, qu’elle te dise ce qu’il ne va pas. Elle doit sûrement attendre d’avoir ton point de vue sur quelque chose avant de pouvoir te fournir une réponse sur tes sentiments, où alors tu vas te manger la friendzone la plus violente de tout les temps. Tu souris tout de même légèrement pour l’encourager à parler.

- Je t’écoute… tu peux prendre ton temps si tu veux je comptes pas te forcer la main.




avatar
Dim 11 Juin - 14:28
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Idai vient vers toi, une fois sortie du bar et tu tourne la tête vers lui lorsqu'il prit ta main. Tu le laisses faire, baissant la tête, soudainement gêné. Il t’entraîne avec lui, silencieux, il se dirige vers là où vous vous trouviez en début de soirée, dans ce parc où se trouve la fontaine. Il s'installe sur son bord et tu en fis de même, t'asseyant à ses côtés, remontant tes genoux pour pouvoir y installer Sorcha, toujours endormi. La petite Pikachu semble sereine, probablement par le fait que tu sois à nouveau à ses côtés. Doucement tu la caresses, le regard rivé sur elle puis Idai t'encouragea à parler, tout en prenant ton temps. Tu lèves la tête pour le regarder, le regard désormais triste. Tu ne sais pas par quoi commencer...

À nouveau, tes yeux fixe Sorcha avant de se bloquer sur un point invisible. Par quoi commencer ? Tu ne sais pas, tu hésites, tu as peur. Et si il finissait par te rejeter ? Et si il ne pouvait pas accepter qui tu es? Et si ses sentiments changeaient ? La peur s'empare peu à peu de toi et même la mort te semble bien moins effrayante à côté de cela...

- Je... Tu te souviens de ce que je t'ai dis, concernant ce qu'il s'est passé avec cette femme et Harau... ? En réalité, je ne t'ai pas tout dis... Pour ramener Harau à la vie il y a eu un prix... Cette femme, elle était accompagné de deux hommes, je... Tomo a tué l'un d'entre eux et j'ai sacrifié le second lors du rituel...

L'aveu lâché, tu n'osais lever la tête. Ce qui semblait être naturel pour toi jusqu'à maintenant te semble étrange soudainement, effroyable et ton corps se met à trembler. Qu'avais-tu fait ? Et pourtant, si tu devais le refaire pour sauver la vie de Harau, tu le ferais, que ça soit pour lui, pour Tomo ou même pour Idai... Tu es prête à sacrifier n'importe qui pour pouvoir les préserver mais à quel prix ? Puis tu repris, ce n'était pas finit...

- Ce n'est pas la première fois que ça arrive... En réalité, c'est une chose « normal » pour moi... Je... Pour devenir prêtresse nous avons une épreuve à passer avec les autres adeptes, l'année de leur dix huit ans et pour sélectionner qui deviendra prêtre, et bien... On doit s’entre-tuer...

Tu avais finis par avouer, avouer ce que tu avais fait, avouer un rituel que personne n'aurait dû connaître. Viens-tu de prendre un risque ? Oui, énorme et tu ne seras probablement jamais pardonné pour cela mais le plus grave, c'est pour Idai. Lui qui connaît désormais la vérité risque d'être en danger alors, pourquoi lui avoir avoué ? Tu te mord la lèvre, tu ne veux pas qu'il lui arrive quoique ce soit mais en même temps, tu ne veux plus lui mentir...

- Le survivant devient un Prêtre Inquisiteur et un tatouage nous est fait sur une partie du corps de notre choix, la marque de notre secte... Tu t'en doutes, je suis celle qui a survécu ce jour-là... Je... Je suis une meurtrière, Idai... On m'a appris à sacrifier les humains comme les Pokemon pour notre Dieu. J'ai été éduqué et initié là dedans mais... Mais je sais que ce n'est pas normal... J'ai tué des gens, des Pokemon et pourtant, ça ne me fait rien alors, pourquoi est-ce que maintenant j'ai mal ? Je ne veux pas que tu me déteste mais maintenant... Maintenant comment pourrais-tu aimer quelqu'un comme moi, un monstre sans cœur ?!

Les larmes avaient commencer à couler le long de tes joues, la tête basse, le corps tremblant, tu te sens soudainement si fragile alors qu'au final, n'es-tu pas un monstre ? Un monstre ne devrait-il pas ne pas avoir de cœur ? Ne devrais-tu pas être insensible ? Si, tu l'étais, autrefois. Kitai était insensible à tout puis tu as créé l'identité de Nozomi pour pouvoir vivre comme tout le monde. Tu t'es mis un masque afin de découvrir le monde extérieur et au fur et à mesure, ce masque a finit par être une partie de toi. La jeune fille insensible que tu étais a fané pour laisser place à une femme aux pétales encore souillé mais désormais, quel avenir as-tu ? Peux-tu seulement le regarder, lui, celui qui t'a tant fait changer, après tout ce que tu viens de lui avouer ? Et les larmes ne cessent de couler, tombant sur le pelage de la créature endormi et tu sens ton cœur s'effriter sous le poids de la culpabilité...


Code © N3m0


avatar
Dim 11 Juin - 15:12
Alcea

Messages : 291

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Les révélations arrivent enfin. Elle te reparle du moment où Harau a été tué par cette femme et est revenu à la vie après. Elle te raconte enfin la vérité sur ce moment. Si Harau est revenu à la vie, c’est parce que Tomo avait tué un des deux mecs qui accompagnait cette femme, et l’éleveuse avait sacrifié le deuxième pour son dieu qui a ramené Harau à la vie en échange.

Tu es surpris, mais tu ne fais aucune remarque. Si Nozo s’était retrouvé à la place de Harau et toi à la place de l’éleveuse, tu aurais sûrement massacré ces mecs aussi. Tu allais la prendre dans tes bras, lui disant que tu t’en fichais complètement qu’elle ai tué ces ordures, mais elle n’avait pas fini. Ce n’était pas la première fois qu’elle tuait quelqu’un. Elle te parle de l’année de ses dix huit ans. Pour devenir prêtre dans la secte, elle t’avoue que les participants doivent s’entre-tuer.

Ton coeur s’arrête subitement. Tu ne penses pas aux personnes qu’elle a dû tuer non. Tu penses à elle, elle aurait pu mourir, tué par quelqu’un, tout ça pour devenir prêtre. Tu sers tes poings, tremble, essayant d’assimiler le choc. Elle ne veut pas que tu la détestes, elle t’a dit tout ça pour que tu puisses savoir réellement qui elle est, elle a peur que tes sentiments changent maintenant que tu sais qu’elle a tué des gens.

Puis, ses larmes qu’elle retenait sûrement depuis un moment finissent par rouler le long de ses joues. Tu te redresses, la regarde quelque instant avant de t’approcher d’elle et de la prendre doucement dans tes bras en tremblant. Tu caresses doucement ses cheveux, essayant de la rassurer.

- Nozo… pourquoi tu m’en as pas parlé plus tôt ?!

Tu la regardes, relevant doucement son menton pour qu’elle puisse te regarder.

- Je m’en fiche que tu ais tué ces gens Nozo… Ce qui m’énerve c’est de savoir que tu risquais ta vie, que tu aurais pu mourir ! Tu te rends compte de ce que tu viens de me dire ? Comment j’aurais fais si tu n’avais pas survécu à ça ?!

Tu trembles, regarde le sol, retenant tes larmes. Tu as peur, pas d’elle, pas de ce qu’elle a fait, mais de l’idée qu’elle était en danger tout ce temps. Tu colles doucement ton front contre le sien, et tes yeux se ferment en même temps que tes bras autour de sa taille.

- Je te déteste pas… Je veux juste que tu me fasses une promesse.

Tu la lâches et t’éloigne d’elle d’un pas, tendant dans sa direction ton petit doigt avec un sourire.

- Ne m’abandonnes jamais… Je veux que tu survives peu importe le prix… Tu pourras compter sur moi.




avatar
Dim 11 Juin - 23:25
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

La peur te paralyse, les larmes coulent, réveillant Sorcha sur tes genoux. La Pikachu lève la tête sans comprendre ce qui est en train de se passer, l'esprit encore embrumé par son repos puis lorsque les bras du jeune homme se referme sur toi, Sorcha se faufila pour sauter à côté, debout sur le rebord de la fontaine elle te regarde sans comprendre. Elle te regarde en étant inquiète. Enlacé dans les bras de Idai, tu te laisses finalement aller, la tête posé contre lui, tu fermes les yeux, pleurant silencieusement. Pourquoi reste-t-il ici ? Pourquoi reste-t-il auprès de toi malgré tout ce que tu lui as dis ? Pourquoi reste-t-il si gentil ?

Sa main passe sous ton menton, relevant ta tête pour pouvoir te regarder. Les yeux rougit, les yeux remplit de larme, tu le regardes, la gêne et la tristesse peint sur ton visage et une seule question demeure... Pourquoi ? Et les larmes ne cessent de couler face à ses paroles. Tu te sens si fragile en cet instant, si faible, si différente... Mais où se trouve la Kitai d'autrefois ? Celle qui ne pensait à rien d'autre qu'obéir à son maître et à son Dieu ? Ou est passé cette jeune fille qui se contenter d'être celle que l'on voulait qu'elle soit ? Peu à peu dévoré par celle que tu es désormais, par cette identité que tu t'es donné, Nozomi prit place, les sentiments avec et il en est la causse, tu le sais sans le savoir pourtant. Tu ne comprends pas tout ou plutôt, tu commences à comprendre.

Pourquoi ? Pourquoi t'accepte-t-il comme tu es ? Lui qui ignorait tout de ton passé. Comment peut-il aimé l'être que tu es, celui que tu as caché pendant toutes ces années ? Peut-être n'aime-t-il pas seulement l'image que tu projettes mais plutôt tout ton être. Et tu le sens trembler et ses yeux fixe désormais le sol. Pourquoi tremble-t-il ? A-t-il peur ? Mais de quoi ? Pas de toi en tout cas sinon il ne serait pas là à te prendre dans ses bras. Et son front se pose contre le tien et cette soudaine proximité, qui ne t'a pourtant jamais dérangé, te fit rougir. Tu baisses les yeux sans pour autant te détacher de lui. Ses bras ne te lâchent pas et tu sens ton cœur battre rapidement sous ta poitrine. Pourquoi te sens-tu si étrange ? Tout ceci est bien nouveau pour toi qui n'a jamais réellement cherché à comprendre ce sentiment.

Il ne te déteste pas, cela te rassura et tes larmes cessèrent peu à peu de couler et il te demande de lui faire une promesse avant de te lâcher. Tu levas la tête alors qu'il tend vers toi son petit doigt, un sourire sur ses lèvres. Il te fait promettre de ne plus jamais l'abandonné, de survivre, qu'importe le prix à payer mais également, de compter sur lui. Tu le regardes, surprise. Tu t'étais imaginé bien des scénarios mais jamais celui-ci. Les yeux grands ouverts, rougit par tes larmes et encore brillant de ces dernières, tu te sens pourtant soulager et finalement, un sourire se dessine sur tes lèvres. Lentement ta main se lève et ton petit doigt vint attraper celui du jeune homme.

- Promis.

Prononças-tu simplement. Promettant de ne plus jamais l'abandonner, de ne jamais mourir, tu devais devenir forte, forte pour ne jamais trépasser mais tu le sais désormais, tu n'es plus seule, Idai t'a accepté tel que tu es et même si tu as encore peur de l'avenir, de ce qui pourrait lui arriver, le savoir à tes côtés t'apaise bien plus que tu ne l'aurais pensé.

- Idai...

Et tu te redresses, ton doigt serrant toujours le sien le lâcha pour que ta main vienne se glisser dans la sienne et tu te rapproches de lui, glissant une main derrière sa tête alors que tu te mis sur la pointe de pied pour ramener son visage vers le tien. Tes lèvres rencontrèrent les siennes et tes yeux se ferment. Une envie soudaine, un désire, une réponse peut-être. Ton corps avait agit de lui même, désormais libérer de ses craintes et de ses peines...


Code © N3m0


avatar
Lun 12 Juin - 22:55
Alcea

Messages : 291

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Le visage de Nozomi retrouve finalement son sourire, tes paroles semblent l’avoir convaincu que tu l’acceptais, elle n’a désormais plus de peur, plus de secret qui la ronge à te cacher. Elle accepte la promesse que tu lui as demander de te faire. Elle prononce finalement ton nom en se redressant, tu attends qu’elle parle, attentif. Sa main vient doucement te glisser dans la tienne et elle se rapproche, doucement. Son autre main vient se placer dans tes cheveux et ses lèvres rencontrent soudainement les tiennes.

Tu écarquilles les yeux, surpris. Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle fasse le premier pas. Tu as du mal à retenir ton sourire et, sans rompre ce baiser, tu passes doucement tes mains derrière elle pour la rapprocher de toi. Tu fermes les yeux, espérant que tout ça ne soit pas un rêve. Même si tout ceci n’est qu’un rêve, ça serait de loin le meilleur que tu ai eu dans ta vie.

Tu finis par éloigner ton visage du sien et la regarde avec attention. Ta main viens se poser sur sa joue et tu la caresses doucement en souriant.

- C’est pas un rêve hein…? Si je me réveille maintenant je serais déçu…

Tu ris un peu et embrasses son front en serre doucement sa main dans la tienne.

- On rentre…? Je te raccompagne jusqu’à ta chambre

Tu lui souris et en profite pour laisser Bruto se balader à tes côtés, ce Pokémon a sans cesse besoin de se dépenser. Le Pokémon électrique semble curieux du fait que vous soyez plus proche qu’avant, et tu lui caresses doucement la tête avant de marcher sur le chemin de l’hôtel de l’éleveuse à ses côtés, profitant de ce moment. Tu la regardes discrètement en souriant.

- Je t’aime Nozo… Ne l’oublie jamais.




avatar
Mar 13 Juin - 18:22
Secte Distorsion

Messages : 1905

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur
❝ Le cœur lourd ❞
15.01.2023 ; après-midi

Avec douceur, tes lèvres se sont posés sur les siennes. Avec douceur, tu serrais sa main dans la tienne. Les yeux clos, les sentiments se déversent dans ton être sans que tu ne parviennes à les décrypter correctement mais une chose était sûr, il était spécial, il est celui qui t'accepte, celui à qui tu pense, celui qui reste auprès de toi, celui qui te soutien, celui avec qui tu veux rester... Puis sa main quitte la tienne pour se glisser dans ton dos, te serrant dans ses bras. Et vous restez là, enlacé l'un contre l'autre dans un baiser qui semble durer pour l'éternité.

Ses lèvres se détachent des tiennes, son visage se recule et tu ouvres les yeux pour le regarder, les joues rougit non pas par les larmes mais la gêne. Qu'est-ce qui t'a prit de faire cela ? Tu n'en sais rien, tu en avais juste envie, terriblement envie. Le regrettes-tu ? Regrettes-tu ton geste ? Non, aucunement et tu continues de l'observer jusqu'à ce que sa main se pose sur ta joue. Tu fermes un instant les yeux avant de les rouvrir, il te sourit...

Aurait-il peur ? Il te questionne, il veut savoir si tout ceci n'est pas un rêve, il ne le souhaite pas, tout comme toi et tu souris à ton tour face à son rire, tes talons à nouveau à terre, il embrasse ton front tandis que sa main se glisse à nouveau dans la tienne et tu la serres à ton tour. Non ce n'est pas un rêve car des rêves, tu n'en fais jamais de ce genre. Ceci n'est que la réalité, une réalité qui t'es agréable mais en même temps qui t'effraie... Est-il possible de faire marche arrière ? Tu en doutes et tu ne le souhaites pas, qu'importe ce que cet acte peut engendrer par la suite. Qu'importe les problèmes que tu puisses avoir car désormais tu n'es plus seule et si quiconque tente de s'en prendre à Idai, nul doute qu'il finira comme cet homme que tu avais tué.

Il te propose de te raccompagner et tu hoches doucement la tête. À tes côtés, toujours installé sur le bord de la fontaine, Sorcha vous observe sans rien comprendre mais en voyant Bruto, la Pikachu décide d'aller rejoindre son ami électrique.Marchant aux côtés du jeune homme, sans un mot, tu réalises peu à peu les événements qui venaient de se passer, de tout ce que tu lui avais avoué à mesure où l'alcool ne semblait plus vouloir faire son effet. Gêné, tu marches sans prononcer le moindre mot, ta main toujours dans celle de Idai puis la voix de se dernier te réveil et tu tournes la tête pour le regarder. Tu te sens rougir à nouveau et tout en serrant doucement sa main, tu baisses la tête. Que peux-tu répondre ? La même chose, peut-être mais ces quelques mots semblent si difficile à prononcer désormais.

- Je ne l'oublierais pas... Je... Je resterais toujours à tes côtés désormais, sans plus le moindre secret...

Les paroles ne sont peut-être pas celle que pouvait espérer le brun mais elles sont sincères et montre également qu'il n'est pas n'importe qui pour toi. Une façon de dire indirectement « je t'aime » sans devoir prononcer ces mots qui te semblent encore si étrange...

Vous arrivez finalement jusqu'à l'hôtel où tu te trouves et il te raccompagne à ta porte de chambre, comme il te l'avait dit. Sans quitter sa main tu te tournes vers lui, la tête baisse, tu finis par la relever pour pouvoir le regarder, un doux sourire venant illuminer ton visage.

- Merci pour ce soir, Idai... Ça m'a fait du bien... Je... Le collier, je ne le mettrais plus mais il faudra tout de même que j'aille lui rapporter, j'espère que tu comprends ? Puis il va aussi falloir que je m'assure de quelque chose...


Code © N3m0


avatar
Mer 14 Juin - 0:10
Alcea

Messages : 291

Casier judiciaire
Statut: Citoyen anonyme
Jauge criminalité:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

15.01.2023 - TALMA

Comme tu t’y attendais après lui avoir dit que tu l’aimais, elle contourne sa réponse, mais tu la comprend, elle a besoin de temps. C’est nouveau pour elle, si pour toi ces sentiments étaient une évidence, pour elle toute ces choses sont nouvelles. Après quelques minutes de marche, vous arrivez enfin à l’hôtel de l’éleveuse, pourtant elle ne lâche pas ta main. Elle te regarde, et tu rougis un peu en voyant son sourire.

Tu lui ébouriffes ses cheveux en souriant, amusé. Elle n’a pas à se justifier, elle a le droit de vivre sa vie comme elle l’entend, tu veux juste qu’elle te parle si elle cache quelque chose de grave.

- Ne t’inquiète pas pour ça Noz’, j’ai un peu trop parlé quand on était au bar à cause de l’alcool, je ne compte pas te priver de liberté, si tu veux aller revoir cet homme pour l’expliquer avec lui je ne t’en voudrais pas.

Tu la regardes ensuite brièvement avant de détourner doucement ton regard.

- J’espère que ce quelque chose n’est pas trop grave… Je resterais joignable en cas de besoin.

Tu regardes le sol, te sentant ridicule. Nozomi est plus forte que toi, tu ne ferais que lui trainer dans les pattes si elle a un problème. Tu aurais aimé passer la nuit avec elle, pas pour faire des choses loin de là, mais pour sentir sa présence prêt de toi, t’assurer que ce n’est pas un rêve. Pour toi, le fait qu’elle ne t’ai pas repoussé, même si elle ne t’a pas encore dit clairement qu’elle t’aimait (à part la petite scène de la fontaine que tu auras beaucoup de mal à oublier), relevait déjà du rêve.

Tu lui souris et embrasse doucement son front.

- Bonne nuit Nozo… Repose toi bien, tu en as vraiment besoin.





Contenu sponsorisé


 

Le cœur lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Tank super lourd
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» [Validée]Fiche Technique de Belphégor Abbendis
» Baldrog, PIP chariot de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Reborn :: 
Récré
 :: Bazar :: Archives RP
-
Liens utiles
Guide pour bien débuter
Contexte
Carte
CGU
Fonctionnement
Métiers
Avatar utilisés
Staff et crédit
Partenaires
Top-Partenaire

Facebook